Vie associative à Zoomacom2

De Movilab.org



Année 2016 - Louis Rochet Année 2015 - Cindy Maulavé



Présention de la mission en tant que volontaire

Cette mission s'inscrit sur une durée de 8 mois, avec un rythme de 21 heures/semaine (+ 3 heures de projet personnel) et une indemnisation de 577,17 euros/mois.

Pour mieux cerner le statut d'un volontaire service civique au sein de l'association Zoomacom, lire : À quoi servent nos volontaires en service civique? (blog de Zoomacom, septembre 2016)

Site national : Le Service Civique


Ma mission s'effectue sur deux grands tableaux, à savoir :

- La dynamisation de la vie associative

- L' Accompagnement des associations dans l'utilisation et production de ressources mutualisables


Dynamisation de la vie associative

Zoomacom est une association aux activités très diverses, elle œuvre dans de nombreux domaines très différents les uns des autres dont le seul lien entre eux est l'utilisation du numérique.

Elle effectue par exemple :

  • des interventions dans les écoles dans le cadre d'une formation au numérique (identité numérique, etc...).
  • des initiations au numérique auprès d'un public senior.
  • des événements avec des associations en vue de la promotion du bien commun.
  • etc...

Mon rôle est de clarifier toutes ces activités, de les catégoriser afin de créer un ensemble cohérent et compréhensible pour ensuite permettre aux adhérents et bénévoles de mieux saisir la globalité et l'ampleur des possibilités qu'offre Zoomacom et de ne pas se restreindre à une ou quelques activités.

Objectifs et tâches

Diversifier les sources de financement de l'association

  1. Obtenir l'agrément "intérêt général" pour Zoomacom afin de pouvoir faire bénéficier nos donateurs d'une réduction d'impôt, et mettre en place des campagnes de dons régulières.
    1. Constitution d'un groupe de travail constitué d'administrateurs et de salariés
    2. Rechercher les démarches nécessaires à l'obtention de l'agrément "intérêt général"
    3. Définir des campagnes de dons et de communication
    4. Faire de ce travail en interne une possibilité de modules de formation à destination des associations
    5. Les bénévoles et administrateurs de Zoomacom deviennent les ambassadeurs de l'association envers les autres associations du territoire (notamment celles dans lesquelles ils sont impliqués)
  2. Obtenir des financements par le mécénat
    1. Constitution d'un groupe de travail constitué d'administrateurs et de salariés
    2. Rechercher les démarches nécessaires à la collecte d’argent par le mécénat
    3. Définir des campagnes de recherche de mécènes et de communication
    4. Faire de ce travail en interne une possibilité de modules de formation à destination des associations
    5. Les bénévoles et administrateurs de Zoomacom deviennent les ambassadeurs de l'association envers les entreprises du territoire (notamment celles dans lesquelles ils sont impliqués)

Un truc avec OpenAgenda

à définir

Page liée: OpenAgenda pour diffuser de l'information événementielle au sein d'un réseau d'acteurs

Un truc avec OpenStreetMap

à définir

Page liée: OpenStreetMap

Accompagnement des associations dans l'utilisation et la production de ressources mutualisables

Une des principales activités de Zoomacom est de promouvoir le Bien commun auprès des association. Alors qu'est-ce que le Commun ? :

- Le Commun

- Le Commun et les communs

Mon rôle au sein de cette activité est de contacter les associations et de promouvoir à l'aide d'un argumentaire solide l'utilisation et la production de Commun:


Utilisation du Commun

Il s'agit à ce niveau de montrer l'utilité du Commun (de l'open data et les logiciels libres disponibles en Open Source) en particulier en mettant en évidence le fait qu'il est plus intéressant de réutiliser le travail déjà réalisé auparavant et de l'adapter par la suite à ses besoins propres plutôt que de réinventer l'eau chaude.

Production de Commun(s)

Il s'agit cette fois-ci d'encourager les associations à produire du Commun. Il est vrai qu'il est difficile de mettre à disposition du public la production que l'on a effectué en sachant qu'elle pourra elle-même être réutilisées à des fins commerciales (tout dépend du Creative Commons).

Mon rôle est donc de faire prendre conscience de l'importance du Commun et d'expliquer que sans production de Commun, il n'y a plus d'utilisation de Commun étant donné qu'il n'y a plus de Commun. Et alors, ce sont des sociétés privées possèdant une grande visibilité qui capitalisent les informations que le public leur fourni en naviguant simplement sur internet.

Diversifier les sources de financement de l'association

  1. Obtenir l'agrément "intérêt général" pour Zoomacom afin de pouvoir faire bénéficier nos donateurs d'une réduction d'impôt, et mettre en place des campagnes de dons régulières.
    1. Constitution, à l'intérieur du groupe de travail, d'une dynamique de transformation de l'action interne en "commun"
    2. Accompagnement des administrateurs et bénévoles à la dynamique de "commun"
    3. Formation des administrateurs et bénévoles aux outils utilisés par les salariés
    4. Accompagner des associations à enrichir le "commun" ainsi constitué
  2. Obtenir des financements par le mécénat
    1. Constitution, à l'intérieur du groupe de travail, d'une dynamique de transformation de l'action interne en "commun"
    2. Accompagnement des administrateurs et bénévoles à la dynamique de "commun"
    3. Formation des administrateurs et bénévoles aux outils par utilisés les salariés
    4. Accompagner des associations à enrichir le "commun" ainsi constitué

Un truc avec OpenAgenda

à définir

Un truc avec OpenStreetMap

à définir


Mes Missions

  1. Diversification des sources de revenu
  2. Diffusion d'information événementielles au sein d'un réseau d'acteurs

Pourquoi utiliser et produire du Commun ?

AbeillePollen32px.png Comment fabriquer des biens communs en open source ?

Préambule : quelques définitions

Un autre travail effectué à Zoomacom, en lien direct : Méthodologie de cadrage : le cas de la consommation collaborative

Le Commun

  • idée d'un bien partagé par les membres d'une même communauté, au sens spirituel et moral du mot « bien » aussi bien qu'au sens matériel et pratique (les biens).
  • le bien de tous de façon indivisible, qui peut impliquer de passer outre l'intérêt particulier d'un individu et d'un groupe, pour servir le plus grand nombre.

Source : Wikipédia, bien commun


Visionner l'interview de Michel Bauwens un des principaux porte parole de la cause des "Commons et des Commoners"


Les logiciels libres

  • Logiciel dont l'utilisation, l'étude, la modification et la duplication en vue de sa diffusion sont permises, techniquement et légalement.
  • Selon la Free Software Foundation, 4 libertés fondamentales définissent un logiciel libre :
  1. la liberté d'exécuter le programme, pour tous les usages ;
  2. la liberté d'étudier le fonctionnement du programme et de l'adapter à ses besoins ;
  3. la liberté de redistribuer des copies du programme (ce qui implique la possibilité aussi bien de donner que de vendre des copies) ;
  4. la liberté d'améliorer le programme et de distribuer ces améliorations au public, pour en faire profiter toute la communauté.

Source : Wikipédia, Free Software Foundation


Documentaire : Nom de code : Linux


L'Open Data

  • Donnée numérique d'origine publique ou privée. Elle peut être notamment produite par une collectivité, un service public (éventuellement délégué) ou une entreprise. Elle est diffusée de manière structurée selon une méthode et une licence ouverte garantissant son libre accès et sa réutilisation par tous, sans restriction technique, juridique ou financière.

Source : Wikipédia, open data

Argumentaire

  • Gain de temps
  • Gain d'argent
  • Préservation des connaissances
  • Protection des connaissances
  • Diffusion des connaissances
  • Facilité d'utilisation
  • Outil démocratique

Voir aussi: Les Biens Communs numériques comme solutions pour l'information des petites communes

Sources documentaires

Questionnements

  • A quoi sert un prof/instit/formateur ?