Le Biome hacklab

De Movilab.org



Biome HackLab − Laboratoire citoyen de biomimétisme libre et open source

Identité du lieu
  • Ville : Rennes
  • Adresse : Rennes − Département: Ille-et-Vilaine − Région: Bretagne

Twitter: @https://twitter.com/Le_biome Mastodon: @lebiome@mamot.fr

Le biome.jpg
Equipe et communs

 



Communs auquel contribue le tiers-lieu :IndieCamp

Ampoule.png Cette page est un guide de réfèrence
Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?).
axé sur l’information, décrit la conception réalisée. Elle vise l’exactitude, donc la vérification et l’ajout de sources, et recherche à être complète. Elle est semblable à un article d’encyclopédie de référence. Exemple : Wikipedia
Support : Le portail dédié à la documentation et aux codes sources

SiteInternet.png SiteOpenagenda.jpg OpenAgendaPeertube.png PeertubeMastodon Mascot (Alternative).png Mastodon Twitter.png Twitter

Le Biome hacklab : Laboratoire citoyen et distribué de biomimétisme libre et open source


Explication :

Le Biome hacklab est un tiers-lieu, au sens du processus défini dans la thèse d'Antoine Burret « Etude de la configuration en Tiers-Lieu - La repolitisation par le service ».

Laboratoire de rencontres et de prototypage dédié aux expérimentations qui s'inspirent, imitent et copient les formes, matières, processus et systèmes présents dans la nature, le biomimétisme.

Ce tiers-lie libre et en source ouverte est distribué, c'est à dire non cantonné dans un point fixe et qui dépasse 4 murs et un toit.

Osm bilios.png
Map-biome.jpg

Voir les cartes umapOpen Street Map : https://umap.openstreetmap.fr/fr/user/BiomeHackLab/ et https://umap.openstreetmap.fr/fr/map/we-are-biomers-map_52928#3/5.00/48.52

Origines

Le Biome hacklab est lancé officieusement par Xavier Coadic en fin d'année 2013 dans une ferme à Châteaubourg (35) à 30 kilomètre de Rennes en fin d'année 2013.

Vie de 2014 à 2020

2014

Les premiers mois d'activité dans la communauté naissante sont surtout dédiés à la fabrication de machine et outil de travail à partir de surcyclage (récupération de veille machine ou déchets, rétro-ingénierie, détournement de fonction, remontage pour d'autres usages). Par exemple des microscopes à partir de décher informatique, ou encore des mini imprimantes 3D à partir de lecteur de disque ou encore des incubateur à parti de châssis de tour de PC. Cela mène à concentrer des efforts sur les sujets d'économie circulaire, de hacking matériel, de transmission des connaissances et savoirs, de la pédagogie à mettre en œuvre et du rôle central de la documentation.

Des premiers ateliers de formations aux outils et usages numériques et aussi vie privée sont organisés.

Les premières expériences sur terrain en plein air concerne les eaux de ruissellements en zone agricole, la sève de pissenlit et le latex, les inventaires écologiques.

En novembre 2014 le Hacklab de biomimétisme est présenté officiellement lors de la Free Open Source Software Academy (FOSSa) à l'Institut Nation de Recherche en Algorithmie et Informatique de Rennes (Vidéo)

2015

Rejoint par des jeunes étudiant⋅e⋅s, le Biome hacklab en 2015 prend le pari d'aider à « incuber des projets ». Un programme d'aide gratuite à 3 projets rennais sur une durée de 1 an.

En Février 2015, avec les collaboration de Cellabz, La Paillasse Saône (devenue ensuite La MYNE), le Biome Hacklab organise les premières rencontres des laboratoires français de biomimétisme à la Paillasse Paris, conviant le Centre Européen d’Excellence de Biomimétisme de Senlis, les designers d'Enzyme&Co et un représentant du biohackerpace suis Hackuarium, entres autres.[1]

Les rencontre « Darwin Hack Time » se déroulent toute l'année. Rencontres inspirées par les formats radio libre des années 80, ces cafés/discussions sont des prétextes à la rencontres entre étudiant⋅e⋅s, scientifiques, entrepren⋅euses⋅eurs, artisan⋅e⋅s. Ils déroulent dans des cafés de Rennes.

Le biome est également lauréat[2] « Crisalide éco-activité » de la Chambre de commerce et d'industrie d'Ille-et-Vilaine (35) en Mai 2015. (vidéo)

Session de prélèvement et analyses sur le canal de Nantes à Brest, Bief de partage de Glomel (22). Biome HackLab 2015

Xavier intervient dans le programme Knopée (vidéo) dans le cadre de la Greeweek de Nantes.

Lors de la semaine Européenne du développement durable d'avril 2015, le biome Hacklab organise deux séances de biomimétisme (1 découverte, 1 initiation) dans le parc du thabor à Rennes

Le Spring Biome…

Les Open Source Circular Economy Days (OSCEDays), du 11 au 15 juin, sont un hackaton décentralisé et distribué avec 34 villes à travers le monde auquel le Biome Hacklab est co-organisateur[3]. Partant de travaux démarré fin 2013, le biome avec l'aide d'autres communautés aux USA, en Afrique et en Australie, améliore un programme d’amélioration et gestion de communautés / lieux. Le rendu final et le livret seront l'une des publications que amèneront le Biome à Austin quelques mois plus tard. ce hackathon permit au Biome Hacklab de faire résidence dans l'entreprise La Feuille d'érable qui collecte tri les déchets celluloïd sur le territoire de Rennes Métropole ainsi que d'en d'autres villes de hexagone français.


Atlier « La Brique Internet » De gauche à doite : Enora Gril de l'EESAB Brest M1 Design, Camille Bibard de la Matrice, Ludovic Arnrold de la Matrice Saint Brieuc

En octobre 2015, le Biome avec l'aide de Quitterie Largeteau de Biohacking Safari et Nicolas loubet de Cellabz, conçoit et réalise le Bretagne Lab Tour. 3 semaines d’itinérances et collaborations en résidences coopératives dans des fablabs et labs citoyens en Bretagne (Saint Brieuc, Brest, Concarneau, Rostrennen, Nantes, Pontivy, Rennes). Avec entre autres, des étudiant⋅e⋅s de l'EESAB Brest Master Design e la Transition, collègien⋅ne⋅s de Pontivy.

Un livre numérique au format carnet de voyage documentaire sous licence libre fut rédigée et publié au jour le jour pour donner à voir et comprendre cette expériences.

couverture du livre numérique

Le congrès Biomimicry Education Summit à Austin et SxSw eco[4] sont deux évènements majeurs sur la scène internationale auxquels le Biome fut invité à présenter ses travaux, résultats et initiatives communautaires. Un carnet sous licence libre « Récit au jour le jour, étalage de pensées, de rencontres, de conférences. Histoire d'un fablab Biomimétisme pour une semaine à Austin. avec également visite du siège de Texas Instrument »[5]

Master class de biomimétisme en décembre 2015 dans le bar « le Mille Potes » à Rennes[6] sera le dernier évènement de cette année 2015.

Durant cette année, des essais d'impression 3D de maquette d'exosquelette de scorpion sont réalisée pour effectuer les premiers tests d'abri pour réfugié⋅e⋅s en zone aride issu de cette structure. Des réalisations en latex et caoutchouc sont réalisées à partir de sève de pissenlit récoltés dans les champs en jachères sur la commune de Châteaubourg. Les premiers croquis et essais d'un dispositifs de productions d’électricité à partir d'un montage inspiré des herbiers marins commence dans la communautés.

2016

De 2014 à fin 2015, beaucoup de temps et d'énergies furent investies dans le tissage de liens et de culture en réseaux ainsi que dans la collaboration ouverte et incubation de projet. Le Biome Hacklab étant dès lors compatible avec des philosophie pouvant être vues comme entrepreneuriales.

Une tension commence à naître entre les désirs premiers du projet de hacklab citoyen indépendance et production culturelle et scientifique libre par hacking et cette tendance à la course à l'innovation.

Une séparation claire et définitive fut actée par éclaircissement des fondements du biome hacklab, notamment avec des pseudo-écosystèmes tels que MakeSens et OuiShare, les incubateurs à start-ups.

Le Biome Hacklab se dote d'un manifeste clair « We Are Biomers » et d'un système gouvernance par consensus sans vote[7].

Consensus3.jpg


Minimaker faire Saint-Malo 2016

Prélever les micro-organismes sur les claviers des geeks présent⋅e⋅s puis mettre en culture pour obtenir des « empreintes » des micro-biome de leurs ordi personnel qui ouvrire ensuite les efforts sur le programme de recherche-action « Biononymous Bioprivacy ».

à l'intérieur du hall de la mini makerfaire de 2016 à Saint Malo

Suite à la Maker Faire 2016, Xavier Coadic quitte le Biome Hacklab pour une durée indéterminée afin de « de débarrasser le hacklab et sa gouvernance du fantôme du fondateur dans le placard ». Ce départ sera mis à profit pour un tour de France dans les communs de 123 jours, avec plusieurs étapes dans différentes communautés de pratiques collaboratives libres et en sources ouvertes ainsi qu'au Mouvement Science Débout lié à Nuit Debout.

OSCEDays 2016, 5 jours sur toute la planète pour construire/prototyper/créer des biens, des services, des produits en économie circulaire. Le Biome Hacklab co-organise ce hackathon avec plus de 30 autres communautés de pratiques dans plus de 30 villes dans la monde.

Cartographie de localités participantes aux Open Source Cicrular Economy Days 2016

Lors de cette initiative planétaire, le Biome HackLab collabore avec OpenBioFabrics pour améliorer la fabrication par un symbiote bactérie/levure de cellulose (SCOBY)[8], avec notamment la un journée de travail dans l'espace des Champs Libres à Rennes.

feuille de cellulose bactérienne Présentée lors de la 10e biennale internationale de Design de Saint Étienne Dm1TL − 2017 − par Xavier Coadic
.

Une Bibliothèque de ressource numériques est mise en palce avec partage sous lice libre par le Biome HackLab, Biomimétisme, Écologie, Biologie, Design, Numérique, Philosophie, Entrepreneuriat, Économie collaborative, Divers[9]

En Août 2016, Le Biome HackLab conçoit et met en œuvre, en collaboration avec La MYNE, invenaire.io, Mutlibao, Explore Concarneau, Cellabz, , le premier IndieCamp à Kerbors pendant 3 semaines.


En novembre 2016, le Biome Hacklab présente au Paris Open Source Summit les intérêts du biomimétisme et open source libre dans la conception de la ville.

En novembre 2016, Xavier Coadic interviendra au TedxEM Lyon pour mettre en narration l'histoire du Biome HackLab et de l'itinérance et décentralisation ainsi que les intérêts du libre en source ouverte dans les pratiques de prototypages et fabrication (Video sur Invidio)

2017

ocean_Bio_recolonisation, Biomimicry Project about ocean

Colonisation or colonization is the process in biology by which a species spreads to new areas. Colonisation often refers to successful immigration where a population becomes integrated into a community, having resisted initial local extinction.

winogradsky_project & Build Your Own Device For Infra Terrestrials

Nuit du Code citoyen avec Recette frugale d'hackathon citoyen open source: en 32 jours et sans budget

IndieCamp Nevez en juillet pui s Kerbors en août

Dans le cadre d'une résidence à L'Hôtel Pasteur, le Biome Hacklab conçoit, organise et anime « BILIOS: Biomimétisme Libre et Open Source. Camp 2017 à Rennes pendant 4 jours du 6 au 9 septembre.

OSCEDays 2017 à Rennes, Hackakthon mondial distribué et décentralisé.

Depuis décembre 2017 le Biome Hackalb est à l'origine de Tiers-lieux et monnaie libre. La Ğ1 (que l'on prononce « June ») est une monnaie que l'on appelle monnaie libre, en opposition à la monnaie dette telle que l'euro.

Cette monnaie n’est pas émise par une autorité ni par des banques privées, mais par l’ensemble des membres de la monnaie de façon décentralisée, ne relevant d’aucun choix arbitraire, elle est créée et distribuée de façon automatique, grâce au programme informatique Duniter, à l’ensemble des comptes, quotidiennement et à parts égales. Cette somme est, ce que l'on appelle ici, un Dividende Universel (DU).

La Ğ1 repose sur « La Théorie Relative de la Monnaie » établit par Stéphane Laborde en 2011. ( Démonstration de la théorie ici -> http://trm.creationmonetaire.info/ )

Rencontre gouvernance et écosystème pour L'Hôtel Pasteur, novembre 2019

2018

À Nantes, lors des rencontres « Parcours Numérique », Atelier | Biononymous et bioprivacy (archive) :

« Extraction d'ADN, microbes de la peau, analyse des empreintes digitales, de la chaleur du corps : cet atelier propose une sensibilisation à la surveillance biologique. Ou comment les moyens scientifiques sont utilisés pour suivre, surveiller, analyser et transformer nos corps en données.

En mai, Mini Nuit du Code Citoyen Rennes, Hackathon le temps d'un soir sur la découverte et le développement/sprint de deux projets citoyens open source.


Juin, Hackathon Open Source Circular Economy Days Rennes

En août, IndieCamp Kerbors, 2 semaines de hacking et d'écologie collaboratives.

2019

Mise en place des ateliers de biologie populaire dans un bar à Rennes[10]

Partenariat avec l'ONG Tactical Tech sur le kit « Exposing The Invisible »[11]

Capture d'écran d'une partie du rapport d'activité Tactical Tech pour l'année 2019

2020

Inventorier et situer les lichens au bord de mer en détournant un déchet plastique. Le Biome. Cancale. 2020

Transformation

Début 2020, dans les suites des IndieCamp de l'été, le Biome Hacklab devient une des parties qui composent les activités du biohackerspace rennais Kaouenn-noz

En collaboration avec l'ONG Tactical Tech, un guide d'initiation à la Bioinvestigation est conçu est publié.

Notes et références

‏‎

  1. Archives de notes documentaires de la rencontre https://archive.is/wip/AxaQL
  2. Les éco-activités sortent du cocon https://www.espace-sciences.org/sciences-ouest/332/actualite/les-eco-activites-sortent-du-cocon du concourt
  3. Archive du carnet de bord https://archive.is/bkUj9
  4. SXSW Eco 2015: Racing Extinction Mass extinction is coming, and we're to blame https://www.austinchronicle.com/daily/news/2015-10-07/sxsw-eco-2015-racing-extinction/
  5. archive du carnet d'Austin https://archive.is/J5eeu
  6. Archives du contenu https://archive.is/YQJEV
  7. Archive de la documentation du consens dans le biome Hacklab https://archive.is/O7Wtn
  8. Archive de la page d'accueil pour le projet SCOBY lors des OSCEdays 2016 https://archive.is/gg2VC
  9. Lien vers l'archive de la bibliothèque numérique du Biome Hacklab https://archive.is/jlu1v
  10. Rachive de la pgae des ateliers de biologie populaire à Rennes https://archive.is/gGshB
  11. Pdf de rapport d'activité https://cdn.ttc.io/s/tacticaltech.org/public_annual_report_2019_final.pdf , archive https://archive.is/P8WFb