Appel à commun

De Movilab.org

Appel à Communs dans les Tiers Lieux

Synthèse sur la mise en place actuelle d'un mécanisme d’Appel à communs dans les Tiers-Lieux (inspiré du travail sur les appels à communs de Gabriel Plassat)

L'appel à commun vise à dépasser l'approche limitante des appels à projets.

Phase préparatoire

1 - Identifier des défis - Le rôle d'observatoire.

Travailler avec des communautés d’intérêt en amont pour identifier des enjeux communs ou défis entre plusieurs acteurs (publics ou privés). Cette expression des besoins est plus ou moins longue en fonction des communautés, son expérience de travail collectif et sa capacité à identifier des besoins. Enfin les besoins peuvent être aux « interstices » entre les acteurs ou les domaines, rendant leur identification plus délicate.

Dans les Tiers-Lieux, un espace "Défi" vise à remonter ces enjeux communs.

Sur ce défi, 3 communs sont identifiés pour y répondre

2 - Alimenter les défis avec des communs pertinents pour y répondre

Dans les espaces défis, il est possible d'ajouter des communs qui peuvent y répondre

Exemple, dans la page du défi "Solution pour accès ou identification par carte pour les Tiers Lieux", 3 communs différents sont identifiés. En image, l'exemple du commun "système de badge basé sur Dokos".

Fiche du commun "Badge basé sur Dokos"

3 - Identifier la prochaine étape nécessaire pour faire grandir le ou les communs

Les éléments majeurs pour pouvoir identifier cette étape sont :

Exemple de fiche pour préciser l'étape à développer du commun.
  • Une description précise de ce qui sera fait avec cette étape de développement
  • Un début et une fin de mise en place.
  • Un budget nécessaire et réaliste pour cette prochaine étape
  • D’un référent
  • De contributeurs intéressés à participer
  • Avoir l'assurance qu'un maximum d'organisations sont intéressées par le développement de la ressource dans sa prochaine étape.
  • Avoir l'assurance que quelques personnes proches du sujet ont été sollicitées pour soutenir cette prochaine étape.
  • De l’espace où discuter du projet (sur une liste de discussion ? sur un forum? un chat )
  • Un espace de texte libre pour documenter les éléments autour de cette étape.

Un formulaire permet dans Movilab d'ajouter des étapes avec ces éléments. Il est accessible depuis chaque fiche de commun du wiki.

Un prototype d'outil de suivi des étapes en cours ou à venir est visible ici.

4 - Lancer un dispositif pour valider le soutien et la selection des étapes proposés.

Selon qui décide et où est le budget, plusieurs modalités peuvent être mises en place :

Si peu de budget est centralisé (exemple : beaucoup de petits moyens dispersés dans les mains de nombreux acteurs)

  • Un appel à cofinancement
    • Il est demandé à plusieurs organisations, réseaux, tiers-lieux ou personnes de financer directement le besoin financier pour soutenir la mise en place de la prochaine étape.
    • C'est cette méthode qui est utilisée par les Tiers-Lieux actuellement, une fois les étapes de développement d'un ou plusieurs communs suffisamment claire pour être coinvesties.

Si un important budget est centralisé (exemple : une fédération qui a d'importantes cotisations ou un réseau qui a d'importantes subventions ou une institution publique)

  • Un cobudget si la structure qui possède le budget distribue son pouvoir "financié"
    • Il est donné des droits de vote financié aux différents acteurs qui participent au budget alloué par un acteur (par exemple un réseau ou une institution publique[1])
      • Il peut être permanent. Exemple : Chaque membre a 10 000 à dépenser sur un an pour soutenir des projets....
      • Il peut être durant une période précise : Tous les 3 mois, 3000€ de droit de vote sont alloués et il faut voter durant un moment donné. Exemple de démarche cobudget au sein de l'ANIS.
  • Une décision par consentement par la structure qui possède le budget, si la structure qui possède le budget distribue son pouvoir de décision
    • On vérifie qu'il n'y a pas d'objections à financer tel ou tel étape du développement d'un commun. Ce consentement peut être fait avec une partie des acteurs plus ou moins importante selon l'enjeu.
  • Une décision par vote à majorité.
    • On vote pour savoir si l'on finance ou pas tel développement d'un commun. Ce vote peut être fait avec une partie des acteurs plus ou moins importante selon l'enjeu.
  • Etc...

Plusieurs modalités peuvent être utilisées pour un même financement à atteindre (un peu de cobudget et un peu de co-investissement par exemple)

Attention ! Certains communs peuvent être en concurrence et répondre de deux manières différentes à un même défi. Faut il soutenir les deux voies ? Ou n'en sélectionner qu'une ?

A priori, une communauté qui a pris l'habitude de se faire soutenir par l'appel à commun produira plus vite une demande au moment nécessaire. Idem pour les acteurs qui prennet l'habitude de financer par les appels à communs.

5 - Suivre le développement des étapes et des communs liés

  • Voir comment le commun évolue : documentation, contribution, vitesse d’appropriation, … Identifier des “points de passage” sur lesquels veiller.
    • Y a il rapidement une mise en action après la validation financière ?
    • Y a il un seul contributeur qui bénéficie du budget ou plusieurs ?
    • Le nombre de contributeurs augmente ou se réduit ?
    • Y a il des usagers du commun ?
    • Y a il des activités économiques qui s'organisent autour du commun ?
    • Y a il de la documentation produite ?
    • Y a il un un modèle de partage de la valeur (budget contributif ? Partage de la prestation avec d'autres, etc...)
    • Etc...
  • identifier les besoins de communs en émergence

6 - Alimenter l'information et la documentation autour de l'appel à commun

Visualisation appel a commun fin déc 2020.png
  • Historiser les financements et montrer qui soutien les communs. Une sorte de "Name and Honor" plutôt que 'Name and Shame'. Un début de travail est accessible ici pour le suivi des développements de communs.
  • Des outils de ce type permettent un suivi collectif : https://play.inattendu.cc/contrib/.
  • Favoriser une prise d'habitude du processus. par les acteurs.
  • Se réunir avec d'autres appels à communs pour favoriser une mutualisation avec de plus en plus d'acteurs autour des communs identifiés et leurs étapes de développement.

L'appel à commun peut être permanent. Ainsi ce processus peut être activé en continu.

Ressources liées.

Candidature Movilab.org Appel à Communs du LabCom DESTINS


  1. Nous aurions pu imaginer par exemple, plutôt qu'un appel à projet, que l'on donne un droit de vote à l'ensemble des tiers lieux pour soutenir les communs. Par exemple, donner à 500 Tiers-Lieu volontaires un droit de vote "financié" de 10 000€/an pour investir dans des communs qui intéressent à minima plusieurs tiers-lieux.