Journal de bord du Cowocamp à Beauvais

De Movilab.org
Storify Bannière.png

Ampoule.png Cette page est une ébauche.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?).
Support : Le portail dédié à la documentation et aux codes sources

Journal de bord

Les Tiers-Lieux à Beauvais, naissance d'une communauté... et plus si affinités !

Retrouvez la version original illustré sur Storify


J'aime -TiersLieuxBeauvais.png
Le coworking Sketchnots.png


Lundi 16 février

Arrivée à la gare de Beauvais. Il fait nuit, pas très froid. Les premiers regards sur la ville se portent sur un grand boulevard qui nous conduit chez notre hôte. Samuel nous accueille dans sa maison. Il a la place, il est père de 8 enfants ! Nous nous sentons chez nous. Il nous explique ce qu'il connait de sa ville, nous connecte avec ses habitants, nous ouvre les portes...

Mardi 17 février

"Votre mission, si vous l'acceptez, est de créer un Tiers-Lieux éphémère à Beauvais, et d'en générer une dynamique Open Source dans tout le département de l'Oise."

Matin

  • Accueil autour d'un petit déjeuner.
  • Expérimentation du "Travailler autrement"
  • Essayer le télétravail et coworking, se familiariser avec les nouvelles pratiques de travail participatif.

Nous sommes venus à 7 à l'Atelier de Beauvais. L'espace a réouvert en décembre : un fablab, un futur espace de coworking, un espace public numérique, la volonté de créer un télécentre... pas de doute, ça sent le Tiers-Lieux à plein nez. Un maker, un sociologue, un scientifique, un caméraman, un concierge, un spécialiste de l'économie collaborative et un journaliste... tous médiateurs numériques.

L'Atelier a ouvert ses portes en décembre. L'initiative vient du Conseil général : une réflexion de longue date autour des enjeux numériques a conduit l'ouverture de ce lieu. Certains Beauvaisiens l'appellent encore l'Espace Galilée, en souvenir des années où la Chambre de Commerce et d'Industrie y faisait ses assemblées générales.

Depuis décembre 2014, une drôle de faune s'est installée ici. Des makers... hum hum ! Ils ont des machines appelées imprimante 3D, découpeuse laser et arduino. Plusieurs beauvaisiens les approchent, discutent avec eux, essaient de comprendre leur drôle de langage.

Lancement Beauvais.png


Des outils, numériques et physiques, sont mis à disposition dans les différents espaces composant l'Atelier. Comment en faire des outils d'empowerment, des leviers de création de valeurs et d'emplois pour les beauvaisiens, et par les beauvésiens ? L'enjeu réside ici : la communauté des utilisateurs. Le travail d'un maker est d'offrir ses savoirs-faire et ses compétences à des porteurs de projet, un espace de coworking favorise la sérendipité, ... le Tiers-Lieux éphémère va répondre à ces attentes, va connecter, va créer la communauté.

Résumé première journée.png
Nouvelles photos.png


Après-midi

  • Aller à la rencontre du territoire
  • WikiSchool Beauvais : Quels services pour les créateurs et le développement de votre entreprise ?

Plus qu'une découverte, c'est une exploration. Et rien ne vaut un bon guide, une concierge qui vous fait découvrir les ruelles et les bons plans. Ce que nous recherchons, ce sont les dynamiques, les lieux d'activité humaine, les endroits où les choses prennent forme. Marc, président de Oisux , le Gull beauvaisien, est notre concierge. Il a défriché le chemin pour nous, il nous permet d'aller à l'essentiel, de prendre des raccourcis, de rencontrer les personnes ressources sans perdre de temps.

Au même moment, à l'Atelier, la WikiSchool a démarré. Pour les futurs coworkers, il s'agit de découvrir de nouveaux outils et nouveaux usages numériques. Autour de la table, on trouve des agents du Conseil général et des membres de Oisux, le GULL : groupe d'utilisateurs de logiciels libre de Beauvais. Comment pouvoir se connecter partout pour optimiser sa productivité ? Quels sont les bons outils pour développer le travail collaboratif ?

Atelier Cowocamp.png


Deux entrepreneurs arrive en fin d'après-midi, de Noyon. Leur envie : découvrir la dynamique des Tiers-Lieux. Laurence fait des bilans de compétences, Bernard est professeur de Français langue étrangère à distance. Comment optimiser ses cours ? Quels outils utiliser pour mieux se connecter avec les élèves ? Bernard pose de nombreuses questions autour du médialab et ses caméras.

La première interview est lancée et c'est Laurence qui prend les commandes de la régie. Le MediaLab donnent l'opportunité aux utilisateurs de s'approprier les médias : créer sa propre information, mettre en lumière son activité et les différentes interactions créées dans le Tiers-Lieux.

Medialab Beauvais.png


Au rez-de-chaussée, on s'active dans le FabLab. Frédéric est graphiste, il est venu utiliser la découpeuse laser pour créer le logo d'un magasin de vélo. C'est en discutant avec les fabmanagers que Frédéric améliore sa connaissance des outils. Avant de quitter l'Atelier, il vient partager son expérience dans le Médialab.

Plus tard, ce sont les membres de Oisux qui viennent utiliser le MédiaLab. Cette fois-ci, ils font tout : régisseur, journaliste, intervieweur et cadreur. Devant les caméras Marc et François conversent à bâtons rompus. L'échange a néanmoins une grande valeur, il met en lumière la richesse d'un territoire.

Soir

  • Barcamp Beauvais: Quels sont les services et les actions que vous souhaiteriez voir se développer à l'atelier de Beauvais ?

18h, l'heure est à la détente. Il s'agit néanmoins d'être sérieux... sans se prendre au sérieux. Sur le programme est inscrit un barcamp : quels services souhaitez-vous pour le Tiers-Lieux ? Mais faire Tiers-Lieux , c'est faire organique, c'est s'adapter au public, aux besoins et aux envies de l'instant. On compte une trentaine de personnes dans l'esapce de coworking. Chacun se présente... longuement. Car avec l'activité vient de nombreuses questions sur les possibilités d'un Tiers-Lieux. Deux professeurs de collège sont présentes, elles souhaitent faire découvrir le fablab à leurs élèves. Bernard et Laurence, les entrepreneurs de Noyon aimeraient reproduire l'expérience sur leur territoire. Les membres du Oisux ont un projet dans le viseur : en juillet prochain Beauvais accueillera les Rencontres Mondiales du Logiciel Libre.

Chaque année ces rencontres réunissent des acteurs du logiciel libre du monde entier. On compte 300 conférences, directemement streamé, en une semaine. Suite à une présence aux dernières rencontres de Montpellier, Oisux a postulé pour organisé l'événement.

En tant que Tiers-Lieux, l'Atelier pourrait faciliter l'organisation de cet événement : mise en liens, préparation, communication... etc.

Barcamp Beauvais.png


Mercredi 18 février

Matin

  • Accueil autour d'un petit déjeuner.
  • Expérimentation du "Travailler autrement"
  • Essayer le télétravail et coworking, se familiariser avec les nouvelles pratiques de travail participatif.
  • 9h30, ce matin c'est CowoCamp. Nous accueillons le public et tâchons d'orienter chacun vers la bonne personne. Le rôle de la conciergerie est essentiel pour la réussite de cette journée.
  • 11h30, la Team des Fabmanagers est au complet, ils ont besoin d'une photo pour le journal interne du CG. L'occasion d'utliser les compétences médiatiques du Tiers-Lieux. En petit quart d'heure de shooting : Medhi, Jean-Louis, Nicolas, Léopold et Benoît se prêtent au jeu de la pose, non sans un certain métier.


Fabmanagers Beauvais.png


  • 12h, repas à l'Ecume du jour : Petit couak : nous avons réservé pour 10 personnes, et nous sommes 14. Quelques uns se sacrifient et vont manger ailleurs. Nous découvrons un espace d'échange culturel, une boutique fair-trade, des boeufs musicaux certains soirs, des oeuvres d'art au mur, une cuisine associative, une bibliothèque... Bref nous sommes bel et bien tombés sur un autre Tiers-Lieux de la ville. Un Tiers-Lieux naturel qui existe depuis 18 ans, un prototype prêt à passer à l'échelle avec son territoire. Il s'appuie sur une communauté, il regroupe de multiples services et outils en accord avec la politique et le projet de ses utilisateurs.


Ecume du jour Beauvais.png


Après-midi

  • Barcamp Beauvais: Comment l'atelier pourrait devenir une usine ouverte de production pour le territoire ?
  • 14h30, c'est parti pour l'atelier sur Les modèles économiques des Tiers Lieux . Benoît, fabmanager se demande comment transformer les consommateurs en contributeurs... en effet, le Tiers-Lieux se doit de reposer sur un modèle contributif. Et il faut le rappeler et le redire encore et encore...

Le Tiers-Lieux est une charge, un coût, une usine ouverte pour produire. Quand vous ouvrez une échoppe, vous savez que votre loyer est une charge. Mais c'est aussi ce qui vous permet de vendre, et ainsi de gagner votre vie. Un Tiers-Lieux n'est pas un outil de revenu, c'est un outil de production. Vous ne gagnerez pas d'argent avec. Vous l'utilisez pour produire la richesse que vous allez vendre, qui va vous permettre de gagner votre pain quotidien.

Le libre et l'open source, ce n'est pas fait pour faire joli, il s'agit de créer des communs ! Le bien commun, coproduit, est utile, concrètement, à tous les acteurs qui y participent. En documentant nos projets, en transformant un vécu en code source, en donnant tout cela à cette fameuse et mystique "communauté", nous fabriquons un patrimoine. Ce patrimoine permet de ne pas réinventer l'eau chaude. Chaque fois que nous avons une idée, quelqu'un l'a déjà eut quelque part, et à déjà essuyé des platres. Pourquoi vouloir souffrir, pourquoi vouloir se passer de cette expérience ?

  • 17h, dans le médialab, c'est Lucile et Nicolas qui prennent le micro. Lucile vient de lancer son entreprise. Elle travaile à la pépinière de Beauvais, où justement un espace de coworking a ouvert. Nicolas est un couteau suisse ; sur le lieu, il mélange des compétences de barman et de geek. Un parcours atypique qui tend vers un projet entrepreneurial : un bar-maker. Encore un projet de Tiers-Lieux. Quand Lucile parle, c'est Nicolas à la régie et quand Nicolas parle...

Soir

  • OpenKitchen
  • 19h, à l'Atelier nous nous mettons en mode OpenKitchen. Une Cuisine Ouverte, pour comprendre simplement et par le réel, le travail collaboratif induit par le Web 2.0.



Apéro, entrée, plats, desserts, autre... L'heure est à la découverte des spécialités locales : ficelle picarde, fromage Rollot, et la bière Saint-Rieul. Sur le paperboard, le menu se dessinne : Yoann s'occupera de la soupe à l'ognon, Aurélien propose une salade tomates-mozza, Samuel fera le poulet basquaise. Pour le dessert les propositions sont nombreuses : Tiramisu, Flan au chocolat, glace Sunday... Les tâches se répartissent vite... Un petit commando file à la grande surface pour les courses. Le repas durera jusqu'à deux heures du matin, encore un prétexte à parler de Tiers-Lieux.

L'occasion aussi de découvrir de nouvelles ressources sur le territoire. Renaud est un geek, fan de wargames, il scupte et peint ses propres figurines. Son rêve : voir le retour des nains de l'espace dans les wargames. Le fablab est un nouveau terrain de jeu pour réaliser son rêve.

Jeudi 19 février

Le matin, l'équipe de l'écosystème stéphanois (OpenScop, Troquet numérique, POC Fondation, Zoomacom, Comptoir numérique, Paillasse Saône) s'active comme des fourmis. Nous finissons le travail entamé les jours précédents. Nous finalisons nos rendus, nous ajoutons les détails cruciaux, nous paufinons. La cartopartie a porté ses fruits. Nous disposons maintenant d'une représentation cartographique des acteurs de la médiation numérique et de l'économie collaborative sur Beauvais.

L'heure est venu de se pencher sur le territoire. Sur une carte, Yoann et Domice scannent le département et y notent les dynamiques départementales.

  • 12h30, l'heure de rendre les livrables approche. C'est le rush. Petite réunion de mise au point. Où en sont les codes sources ? Où en est le médialab ? Où est en le storyfile ? Il faut faire vite, le rideau se lève à 15 heures en présence du public. Le vaisseau tremble, il va bientôt décoller pour d'autres espaces... Dans l'Oise, Blanche Neige est là pour essaimer de nouveaux Tiers-Lieux.
  • 13h, c'est le rush aussi dans le médialab, les Oisux débattent sur le bon format à donner pour la vidéo de présentation des RMLL... alors que de nouveaux pratiquants débarquent dans l'espace.
  • Voici, en avant-première, la vidéo qui retrace les trois jours d'expérimentation menée par l'équipe d'OpenScop et la POC Fundation.