Fonctionnement de la résidence de travail contributive de Movilab

De Movilab.org

Présentation du document

Ce document vient illustrer le petit guide d’organisation et d’animation d’une résidence contributive de travail à distance.

Nous expliquons le fonctionnement de la résidence, son infrastructure (outils) et des retours d'expériences (usages).

Schéma de fonctionnement

Schéma de fonctionnement de la résidence de travail contributive de Movilab - mars 2020. Présentation de l'infrastructure.

Structuration des temps

Retrouvez les conseils pour chaque temps en cliquant sur celui-ci.

LUNDI MARDI Accueil en continu
9h-10h15 Lancement, accueil et briefing 9h-9h35 Briefing opérationnel Un accueil post briefing sur zoom
10h15 - 14h Travaux en groupes 9h35 - 11h30 Travaux en groupes Deux accueils sur Zoom 
11h30 - 12h15 Débat sur le positionnement militant de Movilab
12h15 - 14h Travaux en groupes
14h - 14h45 Briefing opérationnel 14h - 14h30  Briefing opérationnel
14h45 -17h Travaux en groupes 14h30 - 17h30 Travaux en groupes
17h30 - 18h30 Débriefing et remerciements

Retours d’expérience

MODÈLE

Le retour d’expérience pertinent à partager. Précisions éventuelles.

Les causes hypothétiques

  • Les avis suite à ce retour d’expérience
    • Les pistes de solutions

Le tableau de bord (trello) est peu exploité. Peu de contributeurs renseignent leur avancement sur les cartes “chantier”. 

Parce que les pad (documents partagés) ont joué le rôle d’information sur l’état d’avancement.

  • Cependant le pad est moins accessible pour les personnes qui arrivent et ne facilite pas une rapide vue d’ensemble ou un balayage des différents chantiers (pour choisir le chantier dans lequel s'insérer par exemple.)
    • Une contributrice a donc décidé de créer un pad inter-chantier pour résumer l’état d’avancement et renvoyer vers les pad de chaque chantier. C’est une des solutions si on laisse de côté l’usage d’un tableau de bord.
  • Les pad sont de moins bon outil de suivi pour la suite du travail contributif. Le tableau de bord est plus adapté pour poursuivre le travail suite à la résidence (accueillir de nouvelles contributrices, identifier les chantiers qui avancent et ceux qui coincent) 
    • Il faut trouver une solution pour mieux mobiliser et convaincre les contributeurs et contributrices de laisser un minimum de traces sur le tableau de bord.

Parce que les tableaux de suivi de tâches sont des outils plus complexes, moins accessibles que les autres. 

Les temps de convivialité et de pause prévus initialement n’ont pas eu lieu. 

Parce que la situation de crise liée à l’épidémie de covi-19 a entraîné de nombreux aléas pour les participants. Ils n’ont pas vraiment été disponibles.

Parce que les temps de synchronisation et d’accueil ont dépassé le temps nécessaire et que les facilitateurs ne sentaient pas la nécessité d’interrompre les créneaux de productions pour des temps de respiration.