Badge inter lieux

De Movilab
Aller à :navigation, rechercher



        Acteurs qui utilisent ou souhaitent utiliser ce Commun :

Besoins:

  • Aller voir les tiers lieux pour proposer le badge : Simons

 



  Discussionchat.png

Discussion principale sur le forum à ce sujet


Documentation

Badgeinterlieux.png

Objectif et philosophie du badge inter-lieux

Créer un badge pour faciliter l'usage de plusieurs tiers-lieux.

Le badge inter-lieux entre les lieux permettra :

  • Une fois abonné de manière permanente à l'un des lieux d'utiliser les autres espaces.
    • Ainsi, une personne « abonnée au mois » dans un lieu peut utiliser d'autres lieux grâce au badge, sans avoir à gérer de paiement ou de facturation en plus de son abonnement.
  • D'utiliser les tickets dans plusieurs lieux : 
    • Ainsi, une personne ou les membres d’une organisation (par exemple la MEL) ayant du crédit peuvent utiliser le badge dans différents lieux et se voir ainsi décompter le crédit au fur et à mesure.

Usages que peut permettre le badge 

Enjeux

L’un des enjeux globaux du projet est de relier les lieux, et habituer les personnes à utiliser plusieurs espaces. A terme, c’est peut-être une sorte de Licence Globale d’utilisation des tiers-lieu qui peut ainsi se développer, Par exemple, je suis abonné dans un lieu proche de chez moi, je peux utiliser de nombreux autres lieux inclus dans mon abonnement.

Il y a par ailleurs le risque que se développe une sorte de “airbnb” du coworking, avec aussi une possibilité d’abonnement. Si un tel acteur pourrait faciliter la vie des lieux et des utilisateur à très court terme, cet acteur se positionnerait entre les utilisateurs (dont il aurait toutes les données) et les lieux, rendant les lieux dépendant de ses services, et serait alors en position de prendre des commissions grandissantes au dépens de tous les autres acteurs dans la chaîne de valeur. L’enjeu est de créer une alternative open source sans but lucrative et performante, où les lieux conservent leur relation directe avec les utilisateurs, et ou les lieux et les utilisateurs maîtrisent le partage des données. 

“Si l’on s’inspire de la Licence Globale, c’est du fait du mécanisme qui pourrait amener les tiers-lieux à mutualiser pas à pas leurs abonnements et fédérer ainsi leurs forces pour soutenir un écosystème des tiers-lieux ouverts et partagés, à l’image de ce qui était imaginé à l’époque de la proposition d’adoption de la Licence Globale dans le monde de la musique. La Licence Globale militait pour une musique accessible à tous, sous licence libre, mais où les artistes sont rémunérés démocratiquement, en échange d’un abonnement modeste mais généralisé et géré comme un commun (10 ans plus tard, c’est finalement ce qui se dessine avec les abonnements comme Deezer, mais gérés de manière privée, avec de la musique propriétaire et sans rémunérer convenablement l’ensemble des artistes)”

Détails des usages

Pour les utilisateurs

Exemple d’usage que pourraient faciliter le badge:  

  • Aller dans un tiers-lieu au vert avec un badge contracté en ville
  • Aller dans un tiers-lieu en ville avec un badge contracté au vert
  • Aller dans un tiers-lieu en centre ville avec un badge contracté en centre péri-urbain
  • Aller dans un tiers-lieu en centre péri-urbain avec un badge contracté en centre ville
  • Aller dans plusieurs tiers lieux dans un secteur proche mais proposant des services différents
  • Aller dans plusieurs tiers lieux sur un territoire proche pour découvrir d'autres collectifs et réseaux
  • Accéder 24h/24 à différents lieux, même le week-end ou en déplacement/voyage/tourisme

Pour les gestionnaires :

  • Motiver les personnes à prendre un abonnement mensuel. C’est un enjeu important pour les lieux hors des métropoles qui ont plus de mal à accrocher des abonnées au mois (ces derniers doivent souvent aller à Lille pour le cas par exemple des villes autour de Lille comme Roubaix ou Béthune). Avec des abonnements réguliers, on peut aussi plus facilement stabiliser des revenus pour les lieux et l'écosystème, mais aussi imaginer offrir des choses aux coworkers qui possèdent le badge (accès à un fablab, à une matériauthèque, à des machines spécifiques qui sont dans certains lieux...)
  • Créer un sentiment d'appartenance et d’entraide non pas à son lieu, mais à un réseau de lieux. 

Pour le territoire

  • Favoriser l’utilisation du télétravail
  • Permettre la décongestion au niveau mobilité.
  • Faciliter l’utilisation des tiers-lieux pour mon entreprise, ma CAE, ma collectivité.
  • Permettre plus de soutien entre tiers-lieux et auprès des tiers-lieux qui sont plus éloignés des centres économiques actuels.

Principes de fonctionnement

L’utilisateur a au choix :

Badgelecteur.png
  • Un badge sur une carte rfid – par exemple sur sa carte de transport pass-pass – qu’il scanne dans le lieu (cela permet à la fois l’identification de la personne et l’identification du lieu où ils sont)
  • La possibilité de se loguer directement dans le lieu en allant sur son compte sur son téléphone, via une balise ou un
    Tagnfc badge.png
    QR code, qui renvoient vers l’url de connexion tout en permettant d’identifier dans quel lieu ils sont.

Une fois reconnu, le système va réaliser :

  • Soit un décompte si il fonctionne au ticket, 
  • Soit son abonnement provenant d’un autre lieu est pris en compte et lui permet d’utiliser le lieu sans payer à nouveau.
    • Dans le fonctionnement actuel du badge, ce sont les lieux qui gèrent entre eux la compensation et se facturent.
  • Dans le cas d’un abonnement auprès d’une structure tiers ( par exemple la Métropole de Lille), la compensation se fait dans un seul sens (nous sommes alors dans une facturation à l’usage par les agents de la Métropole des différentes tiers-lieux)

Principe de la compensation entre les lieux :

Chaque utilisateur achète un abonnement / un pack dans un tiers-lieu ; cela lui donne accès à d’autres tiers-lieux

Quand l’utilisateur va dans un autre tiers-lieu cela est enregistré par le système (DOKOS) Régulièrement un point est fait sur les prestations payées dans un lieu, et utilisées ailleurs, et les lieux se (re)facturent la différence

Dans le cas d'un employeur (ex : Métropole de Lille), celui-ci pourrait acheter des pass pour plusieurs salariés auprès d’un tiers-lieu unique (ce dernier pourrait se charger d’anonymiser l’attribution des pass si nécessaire).

Pour simplifier, l’image suivante utilise les demi-journées comme unité, et décrit le fonctionnement pendant la phase de test.

Compensation.png

Dans un deuxième temps il est prévu de mettre en place un système de compensation “global” afin de réduire le nombre de factures que les lieux auraient à gérer entre eux pour cette compensation.

CompensationBadge.png

Fonctionnement technique 

Les utilisateurs sont actuellement inscrits dans leur lieu de préférence quand ils ont un abonnement ou des tickets. 

Pour éviter toute centralisation de la donnée et continuer à se baser sur les systèmes propres à chaque lieu, voici ce qui est imaginé : 

Connexion via un tag ou qrcode :

Processus Badge interlieux.png

  • Dans le cas où l’utilisateur se connecte via son badge (ou login via l’interface)  dans le lieu où il est abonné, il est envoyé directement vers le système de gestion du lieu via une redirection.

Matériel en réflexion pour les badges

Lecteur de cartes : 

Actuellement proposition avec Rapsberry et lecteur de cartes.  Code sur le rapsberry en python.

Autre solution : Springcard qui permettrait plus de sécurité et moins de code à maintenir (mais solution propriétaire)

Raspberry 0 https://www.kubii.fr/pi-zero-w/1851-raspberry-pi-zero-w-3272496006997.html

Cartes actuellement utilisées :

  • Carte AMC seulement à ce stade. Mais bout de code complémentaire possible pour lire d’autres cartes assez simple.

Connexion via un lecteur de badge NFC (type raspberry)

  • Dans le cas où l’utilisateur utilise le tag quand il arrive dans le nouveau lieu, il lui est demandé de se connecter via le SSO de son lieu (quand le lieu dispose d’un SSO. Dans le cas contraire, un SSO sera proposé et géré par une entité de confiance, à l’image du SSO de tiers-lieux.org, hébergé par la LSC). Cela évite au système central de gérer les authentifications. 

Carte NFC Processus d'enregristrement.png

  • Une fois connecté, la plateforme de gestion des badges vérifie que l’utilisateur connecté est autorisé à utiliser l’abonnement en allant lire l’API de la boutique de son lieu.

La plateforme de gestion des badges est une implémentation d’un Dokos (Logiciel libre) dédié à suivre les abonnés

  • Seules les informations minimum seront remontées dans un système central - fonctionnant sur Dokos – ou partagé aux autres lieux sans l’autorisation de l’utilisateur. Le système central permet de faire les décomptes et les « compensations ».

Cas de l'usage d'une carte AMC

Utilisation d’une carte NFC avec identifiant AMC (application multi-service citoyenne). Un tiers de confiance transforme l'identifiant AMC en identifiant DOKOS anonyme (ou nominatif) et enregistre l'usager auprès de la pointeuse DOKOS.

Chaque identifant DOKOS est relié à un compte de facturation DOKOS.

Partie technique du tiers de confiance et lecteur de badge accessible sur gitlab : https://gitlab.com/communs-des-tiers-lieux

Données 

Information qui seront partagées :

  • Identifiant du client (pourrait ne pas être indispensable, mais utile pour les partenaires comme la MEL),
  • de l’utilisateur,
  • instance cliente
  • instance fournisseur
  • Date / Heure.
    L’identifiant est choisi par l’instance (ça peut être un mail spécifique dédié créé par le lieu client). Sera RGPD.

Prochaines étapes de développement

  • Mobiliser des lieux et valider le fonctionnement d'expérimentation 2023 (impression de qrcode à minima, installation de badgeuse dans l'idéal)
  • Identifier des premiers usagers de coworking et leur donner un accès au badge
  • Communiquer sur le forum, notamment pour trouver d'autres territoires d'expérimentation or région HDF (enjeu d'investissement mutualisé)
  • Travailler sur une raspberry à coût réduit et dans un beau boitier. Voir si besoin de lecteur QRCode.
  • Organiser un cofinancement.
  • S’accorder sur les tarifs sur un territoire. Définir les tarifs (forfait plein ou mi temps ?). Et les forfaits.
  • Relier au SSO et instance dans la plateforme centrale pour ajouter manuellement les noms des personnes : Permet aux lieux sans outillage d’utiliser le badge
  • Portail pour les gestionnaires de lieux pour saisir directement les abonnés
  • Organiser une journée autour du projet

Interface d'administration

Interface de démo pour la connexion : https://passtierslieux.dokos.cloud/federated_login?client=mappemonde

Enregristrements badge.png

Interface pour le broker qui permet de relier les TAG ou QRCodes à la bonne url de connexion.

Interface administration Badge Inter lieux.png

Mise en place en métropole de Lille

Etude des lieux et leurs tarifs

  • La Coroutine (150 TTC mais pas de TVA)
  • MonsFabrica 
  • Baraka (150TTC)
  • Hopnwork (120)
  • Worklys (199HT)
  • Saint So (250HT, ils risquent de bloquer sur le tarif, peut-être négocier sans accès aux salles de réunion par exemple) 
  • Cofabrik (80€ HT mais pas de TVA)
  • La soufflerie - 89€
  • Coworking villeneuve d'ascq (90 Ht)
  • La maison du coworking (100€, ils ont déjà un pass d'ailleurs)
  • Cowork office lesquin (140€)

Et or métropole :

  • La Station (100€ HT)
  • Coopconnexion (110)
  • La plume à Loup (d'ici 3 mois) (125€ HT, pas de tva)
  • La verrière - 120 ht, pas de tva
  • Coop numérique des 7 vallées

Design

Lien avec tibillet

  • La raffinerie a un connecteur entre odoo et tibillet.tibillet développe un système d'abonnement.
  • Tibillet peut se connecter à Dokos.
  • Possibilité de partir sur une solution de hardware commune.
  • Mutualiser les cartes.
  • Mutualiser le code ?