Association France Tiers-Lieux

De Movilab
Aller à :navigation, rechercher
Ampoule.png Cette page est une ébauche. Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant | Comment.png Découvrez comment contribuer au wiki Comment.png


Voir aussi Discussion:Association France Tiers-Lieux

Circle-icons-brightness.svg Cette page semble avoir fait l'objet de modifications substantielles. Il peut être nécessaire de l'améliorer pour respecter le principe de neutralité de point de vue



Présentation[modifier | modifier le wikicode]

« Le rôle de l’Association ? Structurer la filière des tiers-lieux en France, leur apporter un soutien pour aider à leur développement, leur émergence et leur promotion dans tous les territoires. » »

— le site internet de l'association | licence

Cette association déclare 6 missions :

  • L’animation et la coordination des travaux du Conseil National des Tiers-Lieux.
  • Le soutien à l’émergence et au développement de réseaux.
  • Le soutien à l’outillage des tiers-lieux.

  • La professionnalisation de la filière.
  • Le développement de partenariats entre les tiers-lieux et les acteurs nationaux publics ou privés.
  • L’animation nationale et la communication.

Deux logos ministériels appuient la communication web de ce site : Ministère du Travail et celui de la cohésion des territoires

Elle propose un principe d'adhésion financière allant de 10 € à 5 000 €.

Le site https://francetierslieux.fr est édité par l’Association de préfiguration nationale des tiers-lieux, dont le siège social est situé au 18 rue de la Ville l’Évêque 75008 Paris, dont les statuts sont disponibles ici

Fonctionnement[modifier | modifier le wikicode]

Membres[modifier | modifier le wikicode]

Bureau[modifier | modifier le wikicode]

Patrick Levy-Waitz : président, également président de la fondation thinktank « travailler autrement », dirige plusieurs entreprises avec 11 mandats (notamment Président d'ITG, premier groupe français de portage salarial, vice-président du syndicat des Professionnels de l'Emploi en Portage Salarial (PEPS) et président de l'OPPS (Observatoire Paritaire du Portage Salarial)

Marie-Laure Cuvelier : Secrétaire générale, également sociétaire co-fondatrice de la coopérative des tiers-lieux

Cécile Galoselva : Trésorière, également Présidente au sein de l'entreprise ETIC, foncière agrée ESUS dans le domaine de l'investissement « responsable et spécialisée dans les Tiers-Lieux » (SIC) (16 personnes, Chiffre d'Affaire: 2 808 900 €).

Conseil d’Administration[modifier | modifier le wikicode]

  • Clément Alteresco : CEO Bureaux à Partager
  • Nicolas Bard : Co-fondateur Make ICI
  • Stephane Bensimon : CEO Wojo
  • Caroline Cayeux : Présidente Villes de France
  • Jean-François Cesarini : Député 1ère circonscription du Vaucluse
  • Vincent Chauvet : Maire d'Autun, représentant Association des Petites Villes de France
  • Delphine Chenuet : Cofondatrice WoMa, contributrice réseau des tiers-lieux d'Ile-de-France
  • Ophélie Deyrolle : Cofondatrice Wip, contributrice réseau des tiers-lieux en Normandie
  • Laurent Grandguillaume : Président Territoire Zéro Chômeur
  • Agnès Grangé : Directrice Programme Servir le Développement, Groupe La Poste
  • Annick Jehanne : Présidente Nordcrea
  • Odile Kirchner : Présidente la Palanquée, pilote de l’étude Dynamiques collectives de territoire au Labo de l’ESS
  • Simon Laurent : Fondateur tiers-lieu Les Riverains, contributeur RFFLabs
  • Bruno Maquart : Président d’Universcience
  • Sebastien Plihon : Représentant Compagnie des Tiers-Lieux
  • Simon Sarazin : Contributeur à l'écosystème Tiers Lieux Libres et Open Source
  • Bruno Louis Séguin : Représentant réseau des tiers-lieux Bourgogne Franche-Comté
  • François Taddei : Directeur du CRI

L’équipe opérationnelle[modifier | modifier le wikicode]

  • Yolaine Proult : Déléguée générale, également (ex ?) conseillère au cabinet de Cédric O (conseillère (French Web))
  • Rémy Seillier : Responsable du développement, ex Chargé d'innovation publique au Conseil Générale à L'Égalité des Territoires ( (mission coworking CGET))


Statuts[modifier | modifier le wikicode]

Budget et sources de financement[modifier | modifier le wikicode]

Implications[modifier | modifier le wikicode]

L'Agence Nationale de Cohésion de Territoires confie à « France Tiers-Lieux en consortium avec une trentaine de partenaires » l'animation du « Labo des Tiers-Lieux ».

L'ANCT a été créée en 2019 par Emmanuel Macron, mise en œuvre en 2020, elle consacre un tiers de son budget de 60 millions d'euros à payer des cabinets de conseil privés[1];[2]


« L’agence succède le 1er janvier 2020 à plusieurs organismes publics français : l’établissement public national d'aménagement et de restructuration des espaces commerciaux et artisanaux, l’agence du numérique (à l'exception des agents employés à la mission French Tech) et le Commissariat général à l'Égalité des territoires (à l'exception des agents assurant les fonctions relatives à l’élaboration et au suivi de la politique de l’État en matière de cohésion des territoires). Ainsi, la conception des contrats de plan État-région, qui relevait encore du CGET pour l'exercice 2015-2020, n'est plus assumée par l'ANCT pour l'exercice 2021-2027. L'ANCT gère en revanche un nouveau type de contractualisation entre État et collectivités, les CRTE »

Wikipedia | licence

Assemblée Générale Extraordinaire[modifier | modifier le wikicode]

22 Juin 2022 Transformation de France Tiers Lieux en GIP[modifier | modifier le wikicode]

L’AGE de France Tiers-lieux a lieu le 22 juin 2022, où sont adoptés les nouveaux statuts en vue de l’intégration dans un Groupement d’intérêt Public (GIP) comportant 4 ministères, et dont l’objet sera de porter les politiques publiques pour les tiers-lieux.

Bien qu'un processus de transformation de la gouvernance de France Tiers Lieux était en cours depuis plusieurs mois, une nouvelle annonce intervient en cours de travail, et précise la nécessité de transformation de l'association en GIP, à la demande de l'Etat et dans le but de pouvoir continuer à financier l'association. Suite aux discussions du CA, il est proposé que le GIP garde le nom France Tiers Lieux et que l'association adopte le nom ANTL (Association Nationale des Tiers Lieux).

Cette transformation en GIP et les nouveaux statuts de l'ANTL posent des problèmes à une partie des personnes et organisations adhérentes et différents échanges ont lieu sur le forum dédié. Une contre-proposition de statuts est alors proposée mais n’a pas été retenue par le bureau de l’association. La parole a été prise lors de cette AGE et il fut possible de demander un vote pour surseoir à l’adoption des statuts. Cela a été refusé, bien qu'une demande a été réalisée par courrier 15 jours à l’avance, cette possibilité n'étant pas inscrite dans les statuts de l'association. Avant l'AG, ce processus était pré entériné publiquement le 20 Mai 2022, en affichant l'affiliation avec les Ministres Bruno Le Maire, Amélie de Montchalin, Olivier Dussopt, Sylbie Retailleau[3].

Les statuts ont été adopté à 60%, ce qui laisse penser qu'un certain nombre d'actrices et d'acteurs tiers-lieux ne se reconnaissent pas à ce stade dans la nouvelle proposition. L'inquiétude porte en particulier sur les risques liés à la cooptation du collège fondateur et le mixte public/privé lié aux collège des opérateurs multisites (15% des voix) qui peut amener des conflits d'intérêts et une économicisation des pratiques des acteurs. Une proposition a été faite de retravailler les statuts lors des rencontres Faire Tiers Lieux du 17 au 19 octobre afin de favoriser une plus large adoption

Les statuts votés sont disponibles ici. Le 12 juillet 2022, l'Assemblée Générale Ordinaire de l’association qui aura pour objet l’élection du nouveau Conseil d’Administration de l'Association Nationale des Tiers Lieux

Pages liées[modifier | modifier le wikicode]

Pages externes[modifier | modifier le wikicode]

  • « Manufactures de proximité : de nombreux projets labellisés », Ministère de l'économie, des finances, et la souveraineté industrielle et numérique, 2022, ici, archive ; Mise en avant par la Ministre Caroline Cayeux, ouvertement Homophobe et anti-égalité des droits, voir archive

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

  1. Cabinets de conseil. L’Agence nationale de la cohésion des territoires, un outil d’Etat taillé pour les consultants privés Libération, Juillet 2022. pdf
  2. Bernard Delcros, Rapport sur le projet de loi de finances 2022 - Tome III : Les moyens des politiques publiques et dispositions spéciales (rapport sénatorial), Paris (France), 18 novembre 2021. Archive
  3. Archive de communication officielle