Quels sont nos moyens pour lutter contre les lobbies de l'industrie agro-alimentaire?

De Movilab.org

Présentation de notre problématique

Quels sont les moyens pour lutter contre les lobbies de l'industrie agro-alimentaire?

Notre dossier de production

[1]


Retour du professeur

Document plutôt complet et détaillé, attention à des petits problèmes de présentation comme les numéros de page du sommaire.
Dommage qu'il ne s'affiche pas directement sur la page Wiki. Essayez d'ajouter le pluggin Slideshare

Notre vidéo


Notre article sur la problématique

Nous avons choisi pour notre reportage le sujet des lobbies de l’industrie agro-alimentaire. Plus concrètement nous avons cherché à savoir ce que sont les lobbies de cette industrie, quel est leur impact et quels sont les moyens de lutter contre eux.

Notre enquête sur les lobbies agro-alimentaires nous a révélé qu’il était difficile de lutter contre ces industries du fait qu’elles ont un poids très important dans l’économie française : premier secteur d’activité avec 10 000 entreprises, 400 000 salariés, et dont le chiffre d’affaires annuel est estimé entre 130 à 140 milliards d’euros. Nous comprenons donc pourquoi ces industries ont un moyen de pression et pèsent beaucoup dans les décisions gouvernementales.

L’influence des lobbies a un impact sur la santé et le bien être du consommateur mais également sur la variété des espèces végétales. Les grandes entreprises de l’agro-alimentaire, pour augmenter leur profits, utilisent des ingrédients chimiques nocifs. D’un point de vue sanitaire, le danger vient du fait que le consommateur n’a pas assez d’informations sur ce qu’il consomme - il peut voir la liste des ingrédients (très souvent volontairement indéchiffrable, absence du concept du « feu tricolore » qui aurait permis un déchiffrage simplifié) mais il ne connaît pas leurs effets sur son métabolisme. Lors de notre micro-trottoir, nous nous sommes aperçus que la moitié des personnes interrogées ne savait pas ce qu’est le lobby agro-alimentaire, prouvant que les citoyens ont actuellement peu d’informations concernant la production et la composition des produits .Une solution serait de mener des campagnes pour informer les gens sur ce qu’ils mangent.

C’est à l’Etat d’intervenir pour protéger ses citoyens, mais les hommes politiques sont influencés par les lobbies et l’intérêt général est négligé, car la politique est pensée à court terme (le temps du mandat, vise la réélection). Pourtant l’influence de ce lobby se remarque: une part de la population qui est obèse est de plus en plus importante, les éco-systèmes sont dégradés (ex: algues vertes)..Les progrès de la science permettent la création de produits transformés de plus en plus complexes et dangereux comme les OGM. Les hommes et femmes politiques devraient, selon nous, prêter plus d’attention à ce sujet qui est un problème public majeur et répondre à leur rôle d’élu: représenter l’intérêt des citoyens, car il serait temps d’ assumer cette responsabilité.

L’impact des lobbies agro-alimentaires peut être constaté au niveau de l’environnement - la biodiversité est en passe de disparaitre. Le modèle de production déraisonnée prime, alors qu’il serait possible d’avoir des industries plus rentables allant dans le sens du développement durable: l’agriculture biologique créerait plus d’emplois (car besoin de plus de main d’oeuvre), serait ainsi une réponse au chômage, permettrait la conservation de la biodiversité, et serait tout aussi rentable si l’on changeait le système de taxation (au lieu de taxer l’embauche, taxer les ressources, l’utilisation de produits toxiques, etc..).Dans ce système les producteurs sont contraints de produire ce que les grandes surfaces exigent, à flux tendus. C’est un cercle vicieux duquel on ne pourra sortir que par une mobilisation des citoyens.

On remarque une lente amélioration dans la prise de conscience mais le pessimisme est de mise concernant l’évolution de l’industrie agro-alimentaire à court terme. De nombreuses questions restent en suspens concernant la relation entre lobbies, pouvoirs publics et consommateurs. Peut-être cette période, qui ne pourra durer longtemps, finira- t-elle par une transition. Nous pouvons nous demander si il faudra attendre un prochain scandale, encore plus grave, pour changer la conduite des lobbies de cette industrie? Jusqu’à quand les consommateurs fermeront- ils les yeux sur ces pratiques? Suivront nous le même chemin que les États-Unis, à l’occasion notamment du Grand Traité Transatlantique, qui amorce ce rapprochement? Pourrons nous empêcher la diffusion de produits bannis en France lorsque l’on connaît l’interdépendance des marchés (OGM par exemple)? Ce sujet finira -t -il par être une priorité lors des élections? Nous constaterons l’évolution du débat et des sujets annexes ces prochaines années avec de nombreuses questions qui s’imposeront dans le paysage médiatique et dont les politiques devront s’emparer afin de définir la position de la France à ce sujet, jusqu’alors un peu ignoré.

Learning log : quels sont nos apprentissages lors de ce cours ?

A développer lors de l'amphi de clôture - due date : cet exercice sera réalisé lors de l'amphi de clôture




Accueil - Définition de MoviLab - Qui porte et constitue MoviLab ? - Pourquoi contribuer sur ce wiki ? - Comment contribuer sur ce wiki ? - Conciergerie MoviLab - Mentions légales