Préservation des ressources forestières et croissance organique: deux notions compatibles pour le leader de l'ameublement?

De Movilab.org

Présentation de notre problématique

La problématique que nous avons choisi de développer est la suivante :
Préservation des ressources forestières et croissance organique: deux notions compatibles pour le leader de l'ameublement?"

Notre dossier de production

Le lien: Dossier de production groupe 34

Notre reportage

Par soucis de confidentialité, notre reportage à été transmis à notre professeur référent ainsi qu'à Mr SEMPELS le 8 décembre 2014.

Notre article journalistique sur la problématique

Par soucis de confidentialité, notre article à été envoyé à notre professeur référent ainsi qu'à Mr SEMPELS le 8 décembre 2014.

Learning log : quels sont nos apprentissages lors de ce cours ?

• Ania – Chargée de production :

1) Nous avons rencontré quelques problèmes au niveau du légal car nous avons choisi une grosse entreprise. Cependant, Monsieur Sempels a été présents pour répondre à nos interrogations et à nous aider dans ces différentes difficultés. Grâce à lui, nous avons pu trouver une solution et nous avons alors pu interroger l’entreprise. Nous le remerciement encore.

2) Etant chargée de production, j’ai appris à chercher des musiques libres de droit ou à vérifier sur différents sites si elles l’étaient réellement.

3) Par ailleurs, je me suis occupée de la prise des rendez vous, j’ai du contacter les membres de notre entreprise choisie. J’ai alors joué l’intermédiaire entre le groupe et notre intervenant extérieur.


• Cécile – Chargée de post production:

1) Durant le projet, nous avons dû faire face à différents problèmes d’organisation et d’exécution. Ce qui au final nous a appris à être un peu plus impliqué, et surtout un peu plus mature. Cela ne sera que du bonus pour notre vie professionnelle. La construction d’un projet en seulement 2 mois est une épreuve moralement fatigante mais enrichissante. Ce projet de groupe nous a forcé à être autonome et à garder à l’esprit une certaine éthique de travail.

2) Etant chargée de post production je me suis retrouvée confronter à une deadline. Les vidéos et voix off n’étaient pas encore toutes enregistrées, et les partiels arrivants à grands pas, il était compliqué de concilier tous les travaux de groupes avec le travail personnel. C’est à ce moment là où j’ai trouvé que la rigueur de notre team et son implication n’avait pas diminué d’intensité.

3) J’ai pour ma part durant la phase de montage apprécié de mettre en forme une interview exceptionnelle. Notre groupe est fier de cette interview et cela n’a pas de prix. Malgré une qualité de vidéo médiocre par skype ou quelques petits problèmes de cadrages, je trouve que la post production représente tout notre parcours : notre savoir-faire et notre avoir être.


• Eric – Caméraman:

1) Le domaine du tournage, et même du cinéma en général m’a toujours attiré. C’est pourquoi cette expérience de caméraman m’a donné l’occasion de m’intéresser plus précisément sur les différents styles de tournages, les effets des sons environnants, les divers cadrages, expositions… Tous ces éléments furent très enrichissants et on rendu ce projet passionnant et palpitant.

2) Par ailleurs, ce projet nous a permis de mettre en place une réelle dynamique de groupe. A travers la répartition des tâches, l’organisation de notre emploi du temps, la gestion de nos ressources (caméra, logiciel vidéo), ce projet nous a permis d’aboutir à un véritable travail d’équipe.

3) De plus, grâce à notre sujet autour du développement durable, de la gestion des ressources forestières, je suis heureux d’avoir pu en apprendre autant sur ces sujets mais également d’avoir pu constater que le monde de l’entreprise peut véritablement être compatible avec développement durable.


• Alexandre – Banquier:

1) L'enseignement majeur a été la valorisation des compétences de chacun et leur utilisation dans le cadre d'un acte coopératif.

2) Dans un premier temps, ce projet a été le moyen de s'intéresser aux membres de son groupe et il a été surprenant de voir que nos savoirs et compétences, même les plus basiques, ont été des richesses dont l'utilité était peut-être insoupçonnée.

3) Cette expérience permettant de situer la coopération au centre des enjeux pour parvenir à ses fins a été très enrichissante. De cette manière, il a été question de faire preuve de suffisamment de générosité pour adhérer à cette expérience coopérative sans pour autant manquer de profiter en retour des talents proposés par les autres sur le marché.

4) J’ai cependant rencontré un bémol, sur la Skem’ Banque il est rare que les banquiers réalisent une une opération que dans un sens. La plupart des banquiers cherchent dans la plupart des cas à réaliser un échange de compétence (je veux t’acheter ça mais tu me prends ça) et non un achat dans un seul sens (je t’achète ça mais tu n’es pas obligé de m’acheter quelque chose en échange).


• Rayan – Journaliste:

1) Ce projet, étendu sur plusieurs mois, a été une vraie opportunité pour nous d’être responsabilisés au travail en groupe, autonome, parfois tumultueux mais toujours enrichissant.

2) Travailler sur une thématique plus actuelle que jamais nous a permis de monter en compétence sur ce qu’est la performance durable, aussi bien au travers de l’interview réalisée avec le professionnel qu’avec les nombreuses recherches réalisées en parallèle.

3) Les scènes tournées en plein air nous ont permis à mon collègue caméraman Eric ainsi qu’à moi même de progresser dans notre relationnel et notre spontanéité, notamment au travers de la scène du micro-trottoir.

4) Pour ma part, j’ai beaucoup apprécié l’interview avec le professionnel car j’ai ressenti un réel échange, convivial et productif, malgré les divergences d’opinions. Cela restera une bonne expérience.


• Marlène – Jardiner Wiki:

1) Un gros travail de groupe qui nécessitait beaucoup de cohésion et de sérieux. Nous avons du prendre sur nous à certains moments et s’adapter à chacun d’entre nous. J’ai appris encore une fois à travailler dans un environnement de groupe, à confronter nos points de vue et de prendre en considération les remarques des autres membres. J’ai appris à faire confiance à mon groupe grâce à la délégation des postes décidés dès le début du projet.

2) En tant que jardinier Wiki, j’ai passé beaucoup de temps au début du projet à me faire à la plateforme et pour apprendre à m’en servir. J’ai également du faire beaucoup de recherches sur internet pour apprendre à réaliser certaines manipulations.

3) En ce qui concerne le projet en général et à la suite de l’interview de notre invité, j’ai pris conscience que de grosses entreprises du 21ième siècle pouvaient mettre un point d’honneur en ce qui concerne le développement durable et trouver des alternatives à des produits.

4) Un point négatif serait le fait que nous n’avons eu qu’un seul rendez-vous avec notre professeur au début du projet pour nous aider à formuler la problématique et aucun par la suite. Il aurait été peut être bien d’avoir un suivi dans notre projet avec notre professeur référent.