MONSCOBAR

De Movilab.org


La fabrique Monscobar est portée par 3 tiers-lieux de la métropole européenne de Lille et cherche à fonder le développement des initiatives de transition du territoire sur des ressources en communs, des outils libres et ouverts.

La fabrique Monscobar est née de l'envie de trois tiers-lieux de la métropole européenne de lille de faire monter en compétences les acteurs des lieux et les collectifs et partenaires qui évoluent sur leurs territoires. Nous souhaitons baser ces démarches de progrès et de professionalisation sur des outils ouverts et cogérés dans lesquels nous comptons investir.

Notre fabrique de territoire s’articule autour de trois chantiers conçus pour amplifier les effets utiles de la coopération. Il s’agit de renforcer nos les tiers-lieux qui ont fondé la fabrique ; la Coroutine, La Baraka et MonsFabrica pour renforcer leurs écosystèmes et donc leur capacité à accueillir plus de diversité en terme de participant.es comme d’initiatives.

Les trois chantiers visent respectivement à outiller les tiers-lieux grâce à des ressources en Communs (Dokos, pass tiers-lieux, ...) afin de renforcer les actions et modèles économiques des tiers-lieux, à prendre soin du partage de l’information et de la décision au sein des communautés et à développer des liens féconds avec les autres acteurs économiques du territoire. 

Identité du lieu
Monscobar Logo avec Base Line.png
Equipe et communs
  • Référent de la fiche : Pierre Wolf
  • Membres: Simon Sarazin, Pierre Wolf, Charlotte Filbien, Antoine Janin, Benoit De Haas, Claire-Marie Mériaux
  • Besoins : Des porteurs de ressources ouvertes en mesure d'accompagner et former des collectifs sur nos territoires à la prise en main de celles-ci.

Des contributeurs intéressés par ces problèmatiques et qui souhaitent s'investir sérieusement dans le développement et déploiement de ressources ouvertes des tiers-lieux.


Communs auquel contribue le tiers-lieu :Loot, Modèle de réponse à AMI



Cette documentation nous aide à penser notre action et nos pratiques et a vocation à inspirer et outiller d'autres réseaux, lieux ou organisations qui souhaiteraient jouer un rôle de fabrique sur leurs territoires. N'hésitez pas à prendre contact avec nous si vous déployez aussi des projets et des activités qui correspondent à nos intentions afin que nous puissions coordonner nos efforts de documentation et nos investissements.

Genèse

Notre proposition de fabrique de territoire est le fruit des réflexions partagées entre deux tiers-lieux précurseurs et un troisième émergent. Depuis 10 ans, la Coroutine et la Coopérative Baraka, à la manière d’espèces parapluie, ont permis l’émergence d’écosystèmes féconds qui ont vu naître et croître de nombreuses initiatives, coopérations et projets économiques portés par des indépendant.es, des associations, des collectifs ou de simples habitant.es, on le lira succinctement ci-dessous.

Nous sommes plusieurs contributeurs à ces lieux à être impliqués sur la question de l'économie des communs et des ressources ouvertes et nous tentons de pousser ce sujet au sein des réseaux et auprès des collectivités et de l'état. Nous sommes déçus de voir la quantité d'argent public saupoudré un peu partout dans des activités parfois intéressantes mais dont la pérennité et l'accessibilité n'est pas penser. Nous estimons qu'une partie des budgets devraient être investis dans les ressources partagées, dans nos outils, nos dispositifs communs qui bénéficient à toutes celles et ceux qui en ont besoin plutôt que de financer des acteurs indépendamment les uns des autres.

C'est dans ce contexte que nous avons décider de nous réunir et de répondre à l'AMI afin de disposer de fonds pour développer et investir dans des ressources pérennes et accessibles. Nous cherchons à être utiles aux collectifs proches de nos lieux donc nous avons vocation à accompagner la consolidation de nos lieux et des initiatives proches via la prise en main de ressources ouvertes dans lesquelles nous investissons pour qu'elles puissent de mieux en mieux répondre aux besoins des utilisateurs.

Structuration

Accéder à notre réponse à l'AMI : https://docs.google.com/document/d/1U-4CQ_TqNIdBNdKHedmgiEHLySbdPMp6ThjaxhDieV0/edit?usp=sharing

Nous avons structuré nos approches en 3 axes :

  1. Gestion et animation des tiers-lieux
  2. Accompagnement des collectifs aux pratiques contributives et collaboratives.
  3. Développement de nouveaux services

Mode de fonctionnement

Nous avons adopté un modèle contributif. La fabrique n'a pas de salariés

Nous déclarons nos travaux et nous rémunérons en fonction du nombre d'heures effectuées.

Pour en savoir plus : Les modèles contributifs

Nous en profitons pour tester l'application web Loot qui permet de déclarer et suivre les contributions.

Lancer la dynamique

Nous avons organisé 3 à 4 temps d'échanges lors de la validation de notre dossier pour : - se repartager notre vision du projet et s'assurer d'un relatif alignement sur les intentions - se repartir le travail et préciser les objectifs en terme de volume de travail - mieux se connaître à l'aide de test de personnalité et d'échanges sur les modes de travail de chacun