M1 Inconnu 2013 - Education

De Movilab
Aller à :navigation, rechercher

Comment définir aujourd'hui le mot "éducation" quand on lui trouve autant de notions connexes ? En réalité, le mot éducation est défini par les termes qui le suivre : éducation sportive, éducation à la cause environnementale, etc. Ici, notre rôle sera de définir deux aspects de l'éducation numérique, qui seront l'éducation au numérique, et l'éducation par le numérique.

EDUCATION AU NUMERIQUE[modifier | modifier le wikicode]

Acteurs du projet d'éducation au numérique[modifier | modifier le wikicode]

42 organismes ont constitué un collectif, à l'initiative de la CNIL (Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés), pour que l'éducation au numérique devienne une " Grande cause nationale " en 2014. Ce collectif regroupe différents représentants du monde de l'éducation, de la société civile, des acteurs économiques et des institutions nationales et internationales spécialistes du sujet. Ils considèrent qu’il y a une urgence à diffuser une culture du numérique afin de permettre à tout un chacun de devenir un citoyen numérique informé et responsable, capable de profiter des ressources de cet univers pour y exercer de manière effective ses droits et devoirs. L’éducation au numérique semble indispensable à tous les âges de la vie.

L'éducation au numérique comme une grande cause[modifier | modifier le wikicode]

Notre société est entrée dans un monde numérique qui offre des opportunités formidables. Comme par exemple l'accès des individus à l’information et la connaissance, l'interactivité entre l’Etat et les citoyens, la simplification des services, le levier de compétitivité pour les entreprises, etc. Le numérique aujourd'hui fait partie de notre quotidien, mais reste méconnu. Et cette méconnaissance alimente parfois une forme de réticence pour les moins informés. L’écart se creuse entre ceux qui comprennent et qui exploitent pleinement le potentiel du numérique et ceux qui n’ont pas les connaissances adéquates pour en faire autant, faute d’un accompagnement adapté. Il appartient donc aux pouvoirs publics comme aux acteurs privés, de promouvoir une approche qui permettrait le développement d'une véritable pédagogie du numérique. Ceci passe par une maîtrise technique des outils mais aussi par une appropriation des valeurs collectives adaptées à la vie numérique. La France connaîtrait un retard important dans ce domaine. L'urgence est donc d'assurer une mise à niveau collective. Mais cela implique de changer d’échelle et d’agir collectivement, car ce sujet relève d’une responsabilité partagée. Ce projet à besoin d'une large mobilisation pour pouvoir prétendre mettre en place des actions sur du long terme.

Objectifs

  • Donner une visibilité nationale au sujet de l’éducation au numérique
  • Promouvoir un univers numérique respectueux des droits et libertés
  • Conduire le citoyen vers une autonomie et une responsabilisation dans ses usages et sa maîtrise de cet environnement, en mettant à sa disposition de manière pérenne des outils d’apprentissage et de développement de ses capacités numériques

Exemple : le café cyber[modifier | modifier le wikicode]

Définition[modifier | modifier le wikicode]

Un « Café-Cyber » est à la fois un temps et un lieu d’échange et de pratique qui se déroule sous forme d’atelier porte ouverte sans inscription (les élèves participants doivent tout de même émarger). Le temps de rencontre est régulier, une intervention par semaine avec une thématique abordée à chaque fois. La séance se déroule dans un cadre convivial, généralement au foyer, un espace de ressources et d’informations et également un lieu de vie du collège. Le projet est le prolongement de l’opération « sensibilisation aux bons usages d'internet ». En effet, après avoir constaté l’intérêt certain manifesté par les collégiens lors de ces interventions, le Conseil général de la Loire a pris l’initiative de développer ce concept de rencontres régulières autour des problématiques du numérique. Le projet est cofinancé par l’Union Européenne, en effet l’Europe s’est engagée en Rhône-Alpes avec le Fonds Européen de DEveloppement Régional (FEDER). Une démarche qui s’inscrit dans le cadre du Plan Jeunes de la Loire et du Programme Urbain Intégré de Saint-Etienne Métropole.

Le projet[modifier | modifier le wikicode]

Le « Café-Cyber » est un projet qui permet d’accompagner les collégiens dans une démarche ludique et éducative qui les amène à se questionner sur leurs pratiques numériques. Il s’agit également de les former aux nouveaux outils et médias.

Le projet se décompose en deux phases, une première phase de discussions et d’échanges autour de l’usage du numérique et une deuxième période où les collégiens se forment à l’utilisation des outils en créant un média numérique (webTV, webRadio…) Il s'agit donc d’un lieu d'échange et de pratique sur l'utilisation d'internet par les jeunes, et c’est aussi une occasion de partager des conseils et des informations. Cette action s’inscrit dans un projet de territoire qui veut mettre en relation les acteurs locaux comme les collèges, les EPN (Espace Public Numérique) mais également les structures d’éducation populaire.

Les objectifs du projet[modifier | modifier le wikicode]

  • Permettre et favoriser l’expression et la participation des jeunes sur les questions concernant leurs usages des Technologies de l’Information et de la Communication
  • Identifier les pratiques numériques des jeunes
  • Développer l’esprit critique des jeunes face aux médias
  • Développer un temps de rencontre « informelle » entre les jeunes et les animateurs des structures de jeunesse de proximité
  • Amener les jeunes à porter une réflexion sur leur identité numérique et à adopter des conduites moins dangereuses et plus respectueuses sur le web.
  • Créer et susciter des vocations dans les métiers du web

La description de l’opération pour l’année 2013-2014[modifier | modifier le wikicode]

La phase 1 a été lancée en septembre 2013 avec deux journées de formation pour les équipes d’animateurs. Les séances d’1h ou d’1h30 se dérouleront chaque semaine ou à la quinzaine, hors temps scolaire (de préférence le midi), et dans une salle identifiée des collégiens (ex : le CDI). La phase a débuté fin Septembre (soit entre 7 à 10 séances). Les séances sont préparées de façon collaborative entre le personnel des différentes structures d’animation, il s’agit de co-construire des animations adaptées à la thématique et favorisant la prise de parole des jeunes. Les séances se décomposent en trois ateliers : Un atelier « quizz ou sondage, animé par l’animateur Un atelier « revue de presse », en libre service Un atelier « vidéo », animé par l’animateur multimédia


Thématiques : identité numérique, réseaux sociaux, messageries instantanées, vidéos en ligne, musique en ligne, licences et logiciels libres, téléchargement et streaming, jeux vidéos, l’argent sur Internet, tablettes et smartphone. Les thèmes abordés doivent permettre une discussion positive de l’utilisation d’Internet, toutefois il s’agit de ne pas l’idéaliser en oubliant les dérives et les dangers potentiels. Il est important de préciser que ce ne sont pas des réponses qui seront proposées au public mais bien une sensibilisation éducative sur les outils multimédia utilisés par les jeunes.


Equipe Collèges EPN Education Populaire
1 Collège Claude Fauriel Saint-Etienne Association Zoomacom Amicale laïque de Chapelon
2 Collège Aristide Briand Terrenoire Centre social de l'Arlequin Centre social de Monthieu
3 Collège Louise Michel Rive de Gier CyberEspace de Rive de Gier Centre social Henri Matisse
4 Collège Les Bruneaux Firminy La source numérique Centre Municipal de Firminy Vert
5 Collège Jean Rostand Saint Chamond Point Cyb de Saint-Chamond Centre social de Fonsala
6 Honoré d'Urfé Saint-Etienne Association Zoomacom En cours de recherche
7 Jean Dasté Saint-Etienne Centre social Beaulieu - Espace Loisirs Centre social Jardins des Plantes
8 François Truffaut Rive de Gier Centre social Armand Lanoux Centre social Armand Lanoux
9 Bois de la Rive Unieux La source numérique Centre social Val Ronzière
10 Ennemond Richard Saint-Chamond MJC de Saint-Chamond Centre social de Lavieux

Source : http://www.cybercolleges42.fr/zoom-sur-/cafe-cyber/

EDUCATION PAR LE NUMERIQUE[modifier | modifier le wikicode]

Les MOOCs[modifier | modifier le wikicode]

Les MOOCs (massive open online course) consistent en la publication de cours en ligne, ouvert et massifs. Ils constituent un exemple de formations ouvertes praticables à distance, et donc possible en télé-enseignement. Les participants aux cours, enseignants et élèves, sont dispersés géographiquement et communiquent uniquement par Internet. Dans le monde anglophone, il arrive fréquemment que 100 000 personnes soient réunies pour un cours.

Au départ, les MOOCs ont étés lancés par les Universitaires qui partageaient vidéos de conférence et leurs notes de cours à d’autres étudiants. C'est en 2005 que les MOOCs se sont développés en France et il ne s’agit pas que du savoir étudiant à partager mais aussi celui qui touche d'autres domaines. Différentes plateformes sont créées, privées et publics pour ces différents partages de connaissances.

La transformation des modes de transmissions[modifier | modifier le wikicode]

De plus en plus l’univers numérique tend à éduquer les individus sur plusieurs thèmes, que l’individu souhaite. Si nous prenons un exemple simple d’accès, nous pouvons le constater grâce aux vidéos tutoriels postés sur différents sites, ainsi que les tutoriels écrit sur les blogs et autre. Sans oublier les aides à la compréhension par le forum.

Les modèles d’éducation tendent à se transformer. Les cours et différents outils d’apprentissage en ligne change notre rapport au numérique. Les universitaires équipés d’ordinateurs peuvent vérifier aisément les sources de leur enseignant en quelques clics, aussi bien que les enseignants peuvent également demander aux étudiants de se référer à tel ou tel site. Cette transformation, ce changement des modèles d’éducation change également le paysage urbain, au sens où le numérique prend de plus en plus de place dans les institutions, dans les foyers et même dans la rue avec le développement d’EPN (espace public et numérique) et de MUI (mobilier urbain intelligent).

Quand le numérique pali aux lacunes de l'éducation[modifier | modifier le wikicode]

De plus en plus d'étudiants font appel à des moyens de financement alternatifs pour leurs études. Le crowdfunding initié pour financer des projets individuels par l'appel collectif, coïncide avec un nouvel objet de financement: les études. Via notamment la plateforme française EdukLab, les étudiants peuvent faire appel aux internautes pour les aider à financer leurs années d'études. Cette application du crowdfunding n'est pas due au hasard. Elle coïncide avec la grande dette française en ce qui concerne l'éducation. Si le montant de la dette étudiante aux Etats-Unis s'élève à 966 milliards de dollars en 2012, en France, le phénomène tend progressivement à se rapprocher de ce phénomène accablant. De plus en plus de jeunes diplômés arrivent sur le marché du travail endettés et le crowdfunding apparait comme une réponse moins contraignante. Via ces diverses plateformes, les internautes peuvent volontairement financer tel ou tel projet selon les moyens qu'ils désirent.