Les enjeux futurs du co-voiturage

De Movilab.org

Présentation de notre problématique

La problématique que nous avons choisi de développer est la suivante :
"Quelle est la place du covoiturage dans les enjeux de la mobilité durable ?"

Objectifs secondaires

Les objectifs secondaires de notre étude seront :
- Evaluer les perspectives d'avenir face à la réduction des coûts des transports et notamment des services de co-transport ;
- Quels sont les enjeux économiques face à la création de nouveaux métiers et les perspectives d'embauche ;
- Quelles sont les retombées environnementales de la démocratisation des services de co-transport.

Notre méthodologie

Nous souhaitons réaliser le projet en quatre étapes, afin de disposer d'une étude de marché complète et pouvoir tenter de répondre à notre problématique. Nous réaliserons alors :
- Une phase documentaire : celle-ci nous permettra de recueillir des informations sur le marché et les croiser dans le but de compléter nos connaissances du secteur.
- Une phase quantitative : l'objet de cette étape sera de recueillir l'avis de cent quatre-vingt-quinze étudiants. En effet, nous estimons nécessaire l'administration de 195 questionnaires (via Monkey Survey) afin de coller à la loi normale qui nous permettra d'avoir une étude représentative à 95% des 400 étudiants en M1 à la SKEMA Business School.
Le questionnaire sera construit grace aux connaissances regroupées lors de l'étude documentaire réalisée précédemment.
- Une phase qualitative : durant cette phase, nous tenterons de rencontrer 2 à 3 personnes du milieu des services de co-voiturages afin de réaliser des entretiens semi-directifs. Ces derniers nous permettrons d'aller au coeur du sujet de problématique et d'approfondir notre étude avec des professionnels renseignés.
- Enfin, nous réaliserons une phase d'analyse et synthèse nous permettant de construire notre reportable de la façon la plus efficace possible.

Notre dossier de production

Voici le lien de notre dossier de production: http://www.slideshare.net/MaximeHotin/dossierdeproductiongroupe18-42471273

Notre reportage


Nous tenons à remercier chaleureusement Kevin DENIAU, Manager chez BlaBlaCar ; Gabriel PLASSAT, Ingénieur Energies et Prospectives, Transports & Mobilités chez ADEME ; Hadrien GRANDPERRIN, Etudiant à SKEMA Business School

Notre article journalistique sur la problématique

Quelle est la place du covoiturage dans les enjeux de mobilité durable ?

Le covoiturage, cette nouvelle tendance créée en 2008 est aujourd’hui un concept mondialement connu et adopté. Ce qui apparaît comme un concept basique dans ces idées peu novatrices a été identifié comme une solution à de nombreuses problématiques actuelles.

Nous remarquons notamment le besoin de répondre à une crise économique large, à ceci est ajouté le développement de plus en plus important d’une conscience environnementale. Ces nouvelles « tendances » sont à l’origine de la création de l’économie du partage via l’adoption d’un mode de vie collaboratif de plus en plus présent. Cette idée a su élargir son champ d’application avec des domaines de plus en plus variés. Elle a su s’adapter en s’appliquant ensuite aux logements, aux places de parking ou même aux travaux d’aide à domicile.

Cette nouvelle économie n’aurait cependant pas eu de sens 20 ans auparavant, non que les problématiques économiques, environnementales et sociales étaient différentes, mais l’avancée technologie n’était pas encore à la pointe de développement que l’on connaît actuellement. En effet, nous remarquons depuis quelques années un développement exponentiel des moyens de communication, notamment grâce au développement du Web et à une réelle évolution du numérique qui révolutionne l’économie du partage. La croissance du numérique dans le monde d’aujourd’hui est essentielle au développement de nouveaux produits collaboratifs. En effet, en avril 2014, déjà 50% de la population française était équipée d’un smartphone, révolution qui permet l’échange d’informations via de nombreuses applications mises à jour en temps réel via une participation de la communauté. Ces nouveautés numériques initiées durant les 10 dernières années permettent à la population mondiale de lancer de nouveaux services, notamment le partage automobile ou plus récemment la possibilité de co-réserver un taxi.

Ceci toujours dans un contexte d’économie financier, des statistiques avancent le fait que ces nouveaux modèles s’appliquent surtout au moins de 30 ans, ne disposant pas de fonds suffisants pour aboutir leurs projets ; mais également aux retraités dynamiques suivant les évolutions numériques de près et sachant utiliser les nouvelles technologies de façon efficace ! Le besoin de ces jeunes retraités est également financier mais avant tout un besoin social. Ils cherchent à partager des moments, rencontrer de nouvelles personnes et surtout ne pas s’ennuyer.

Au delà des besoins individuels, un besoin environnemental est bien présent ! Afin de pallier aux différents scénarios catastrophes annoncés par de nombreux scientifiques, nous devons nous attacher à diminuer les émissions de CO2 et limiter la pollution du monde qui nous entoure. Cette nécessité implique la démocratisation de l’auto-partage et des moyens de transport en commun de façon globale. Là où le tramway et les bus ont conquis une grande population, certains freins apparaissent sur les utilisations du covoiturage comme la peur de rester coincé sur son lieu de travail, de ne rien pouvoir planifier à l’avance et d’être dépendant du conducteur pour tout déplacement non anticipé. Une des solutions à ces freins serait d’intensifier la présence de l’auto-lib, concept nous permettant de nous déplacer quand bon nous semble à partir d’une borne de location. De plus, ce projet, souvent développé avec des voitures électriques est moins polluant et a l’avantage de présenter une solution à l’émission de gaz à effet de serres. Là où les voitures électriques ne présentent pas une solution lorsqu’elles sont à usage personnel, elles présentent de nombreux avantages lorsqu’elles sont proposées à la location court terme. Reste à savoir si un outil si couteux peut être mis en place à grande échelle sur des lieux de haute fréquentation, de sorte à apporter une solution durable via une utilisation en auto-partage.

Learning log : quels sont nos apprentissages lors de ce cours ?

Due date : 08/12