Les bâtiments intelligents : le défi des entreprises pour faire face aux exigences environnementales

De Movilab.org

Présentation de notre problématique

La problématique que nous avons choisi de développer est la suivante : "Les bâtiments intelligents : le défi des entreprises pour faire face aux exigences environnementales."

Notre dossier de production

""http://fr.slideshare.net/chagarlon/dossier-de-production-41267637""


Retour du professeur

Document relativement détaillé, mais la Q1 qui revient en boucle dans le micro trottoir est un peu étrange. Dommage qu'il ne s'affiche pas directement sur la page Wiki. Essayez d'ajouter le pluggin Slideshare

Notre reportage

Nous tenons à remercier chaleureusement :

  • Mr Franck Morillon, responsable du développement commercial de la gamme Confort de Siemens Building


Notre article journalistique sur la problématique

Les bâtiments intelligents: le défis des entreprises pour faire face aux exigences environnementales

Le 23 et 24 Octobre 2014 s'est tenu à Bruxelles la Commission Européenne. Cette dernière a donné trois objectifs ambitieux à ses confrères européens. La première, réduire de 40% les gaz à effet de serre d'ici 2030 par rapport à 1990. Dans un second temps, que les énergies renouvelables représentent 27% de la consommation d'énergie européenne et enfin, que ces derniers améliorent leur efficacité énergétique de 30%. Ainsi, l'une des principales lutte du 21ème siècle est celle de l'économie d'énergie. Cependant, face à l'échec du sommet de Copenhague en 2009 lié aux deux plus grandes puissances mondiales que sont les Etats Unis et la Chine, une problématique se dessine : "Comment réduire la consommation d'énergie mondiale sans entraver les entreprises ?"

Une lutte à différentes échelles

Chacun à son niveau et avec ses moyens essaie de limiter sa consommation d’énergie quotidienne. A plus grande échelle, les gouvernements donnent des directives à respecter et, chercheurs et investisseurs tentent de répondre à cette problématique en innovant dans divers domaines. La construction et plus précisément celle des bâtiments est le domaine d’innovation qui concerne notre problématique. Les bâtiments d’aujourd’hui et de demain sont un concentré d’innovation technologiques, d’intelligences et de matériaux révolutionnaires faisant du bâtiment un exemple fort de la révolution verte.

Les bâtiments intelligents, un investissement de long terme

Comme indiqué précédemment, l’utilisation de bâtiments intelligents est un réel défi pour les entreprises. Mais comment assurer et maîtriser la performance de ces bâtiments ? Deux éléments sont primordiaux:

La performance repose sur deux axes nécessitant l’usage d’outils adaptés:
→ la continuité de services garantissant des locaux surs, sains et confortables pour les occupants.
→ la performance environnementale et énergétique, gage de pérennité dans le temps.

Dans ces deux cas, l’utilisation des plateformes et services du Cloud apportent des outils performants pour unifier les infrastructures, les rendre plus fiables, plus sécurisés et plus accessibles.

Exemple : La climatisation va demander du froid. Avant d’ouvrir la vanne, ne peut-on pas descendre un peu les protections solaires si la façade est au soleil ? Mais pas trop souvent si la présence de personnes est détectée pour éviter de l’importuner pendant son travail par des mouvements de stores. Tout en maintenant la luminosité intérieure par compensation avec la lumière artificielle. Ensuite il faut analyser le comportement de la personne: Ces dérogations ne signifient pas forcément une dérive énergétique, au contraire et définir les scénarios de sorties d’actions manuelles qui ne sont pas les mêmes pour la climatisation, la lumière, les stores pour: donner une information temps réelle pertinente

De plus, investir dans de tels bâtiments permet aux entreprises de bénéficier de retombés positives concernant leur image. En effet, l'utilisateur concourt à l'image que l'entreprise veut donner aux locaux par rapport à son marché. Cela s'inscrit dans la politique marketing de l'entreprise. De même, un tel bâtiment a des retombés positives sur l'investisseur. Il est important pour lui que son bien donne une image positive sur le marché afin de faciliter sa recherche d'entreprises locutrices.

Enfin, si le bâtiment est bien pensé lors es plans, le surcout d'une telle technologies n'est pas si grand. En effet, celui-ci est de 10 à 15% supérieur à un bâtiment réglementaire. Ainsi, le surcout de l'intelligence supplémentaire pour optimiser les consommations énergétiques ne sont pas énormes du moment ou il est pris en compte dès sa phase de conception.


Cette réflexion nous amène donc à nous poser les questions suivantes:

→ A quelle vitesse la technologie des bâtiments intelligents va-t-elle s’étendre à un marché plus large c'est à dire celui du logement du grand public?
→ Dans quelles mesures les gouvernements vont-ils prendre part à la démocratisation de cette technologie?


Sources:

Caramel, L. (2014). Climat : « Les Européens ont tout à perdre en cas de non-accord" Available: http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/10/22/climat-les-europeens-ont-tout-a-perdre-a-ne-pas-se-mettre-d-accord-maintenant_4509923_3244.html. Last accessed 5th December 2014.

nd. (2009). Le bilan décevant du sommet de Copenhague. Available: http://www.lemonde.fr/le-rechauffement-climatique/article/2009/12/19/la-bilan-decevant-du-sommet-de-copenhague_1283070_1270066.html. Last accessed 5th December 2014.

Siemens AG (2014). Prévenir les dérives en tenant compte du facteur humain dans la performance énergétique : quels enjeux, quelles offres de services ?, PDF

Learning log : quels sont nos apprentissages lors de ce cours ?

A développer lors de l'amphi de clôture - due date : cet exercice sera réalisé lors de l'amphi de clôture