Le commerce équitable du café : initiative salutaire ou simple utopie?

De Movilab.org

Présentation de notre problématique

La problématique que nous avons choisi de développer est la suivante :
"Le commerce équitable du café: initiative salutaire ou simple utopie? "


Lorsque la notion de « commerce équitable » fut établie, sa mission était de répondre à une demande de consommation «différente», placée sous le signe de la solidarité entre consommateurs du Nord et petits producteurs du Sud. Toutefois, au fil des années, cette initiative semble avoir perdu de vue son objectif initial et effectuer un tournant pragmatique dans son mode de fonctionnement. En se liant à de grands groupes très éloignés de leurs préoccupations d’origine, les associations telles que Max Havelaar, perdent en crédibilité auprès des consommateurs, qui ne savent plus à qui se fier pour acheter des produits réellement équitables. Le but de notre projet, par diverse interviews, est de cerner l’opinion publique à propos de cette polémique ; une fois ces problèmes soulevés, nous réfléchirons à plusieurs alternatives, visant notamment, à redorer le blason du commerce équitable, qui malgré les controverses reste une initiative intrinsèquement juste et humaniste.

Aux vues des 7 minutes imposées pour la durée de la vidéo, nous avons décidé de nous concentrer sur un unique produit distribué par le commerce équitable : le café. En effet, ce dernier est le deuxième produit le plus échangé dans le monde (la production s’élève à 7,4 millions de tonnes, pour un montant de 11,23 milliards d'euros) après le pétrole. De plus le café est l'une des boissons les plus consommées au monde, ce marché est en perpétuelle croissance, notamment grâce au développement des pays émergents.

Notre dossier de production

Dossier de production modifié, merci de consulter ce lien suivant : http://fr.slideshare.net/Groupe149/dossier-de-production-ppt-42491641

Notre reportage


Nous tenons à remercier chaleureusement:

Christine Husson, manager Monoprix, Antibes Place Charles de Gaulle

Marc Gaillot, serveur Café des Délices, Antibes

Dan Czernich, manager Starbucks Cap 3000, Saint Laurent du Var

Nous remercions également tous les participants à notre micro-trottoir

Ainsi que Dominique Vian pour ses conseils avisés.

Notre article journalistique sur la problématique

Le commerce équitable du café : initiative salutaire ou simple utopie ?


Le commerce équitable est un processus d’échange coopératif, visant à rémunérer à leur juste valeur les petits producteurs du Sud. Il permet une réduction du nombre d’intermédiaire tout au long de la chaine d’acheminement et assure un prix stable, quel que soit le cours international de la matière. En plus de proposer des produits de qualité, le commerce équitable prône un partenariat basé sur le dialogue et le développement social, à travers de bonnes conditions de travail et l’utilisation de méthodes respectueuses de l’environnement. Une notion qui échappe à la plupart des consommateurs…

Pourtant, ce système d’échange connaît un essor considérable depuis 2001 avec notamment une croissance cumulée de 215% entre 2007 et 2012.

Pour de ce reportage, nous avons souhaité nous focaliser sur le café dans le commerce équitable. Non seulement c’est l’une des boisson les plus consommé dans le monde, mais c’est aussi le produit le plus échangé après le pétrole. Sa production s’élève à 7 millions et demi de tonnes, pour un montant total près de 11 milliards d'euros.

Pourtant, au fil des années, le commerce équitable semble avoir perdu de vue son objectif initial et a effectué un tournant décisif dans son mode de fonctionnement. Bien que les petits producteurs gagnent à coopérer avec des labels tels que Max Havelaar, la légitimité de ce processus semble remise en question.

Nous nous sommes posé la question suivante : Le commerce équitable du café : initiative salutaire ou simple utopie? Nous avons cherché à connaitre l’avis des professionnels du secteur et à cerner l’opinion publique à propos de cette polémique. Lorsque l’on entend parler de commerce équitable, nous pensons instinctivement à une transaction juste et étique, mais ce processus est il vraiment honnête ?

L’initiative est incontestablement salutaire, elle revendique l’amélioration des conditions de vie des agriculteurs du Sud. Cependant ce commerce n’aurait-il pas tendance à perdre ses racines face à la pression des distributeurs qui cherchent continuellement à tirer les prix vers le bas ? Le commerce équitable ne s’écarte t’il pas progressivement du fondement même de son existence ?

Des interviews « micro-trottoir » dans des centres commerciaux, dans les rues d’Antibes ou de Saint Laurent Du Var, nous ont permis de constater un réel manque d’information du consommateur sur le sujet. Nous avons remarqué que la plupart des individus ne savent pas ce qu’est le commerce équitable, ni quels sont ses acteurs majeurs (labels type Max Havelaar). De plus, lorsque nous avons tenté de les informer sur cette cause, ils ne semblaient pas vraiment concernés par ce sujet.

D'autres encore pensent que le commerce équitable n'est qu’un simple effet de mode, tout comme le phénomène bio. Ce processus ne serait qu’une façade sans réelles retombés ; un argument de vente permettant de justifier une augmentation significative des prix de vente du produit et de viser une nouvelle clientèle.

Toutefois, nous avons rencontrés une poignée d’individus sensibles aux conditions de vie de ces producteurs. Ils cherchent à leur simple niveau, à apporter leur pierre à l’édifice en achetant équitable.

A plus grande échelle, les professionnels du secteur, de l’enseigne familiale de torréfaction, au géant Starbucks, paraissent tout de même positifs quant à l’intérêt et à l’avenir du commerce équitable. Ils regrettent cependant un manque de sensibilisation des consommateurs, qui trop peu informés, ne cherchent pas à acheter équitable.

Aujourd’hui nous dénonçons le manque d’information à propos du commerce équitable sur le marché du café, car il ne suffit pas de se dire « équitable » pour convaincre la totalité de l’opinion publique. Communiquer plus apparaît comme l'unique solution permettant de redorer le blason du commerce équitable, et d'éviter ainsi la perte de crédibilité de ce système d'échange.



Sources:

Reportage "Le business du commerce équitable" (Arte) de Donatien Lemaitre

Reportage "À la découverte du torréfacteur Boulet" (Youtube) de TNTWeo

Reportage "Italie : à la découverte du riz Piémont, premier producteur européen" (Dailymotion) de Agence France-Presse

Reportage "Les étapes de la culture du riz" (Youtube) de Nature-Vietnam Voyage

Reportage "Quel avenir pour le commerce équitable ?" (Youtube) de La ligue de l'enseignement

Reportage "La production de la banane de Guadeloupe & Martinique" (Youtube) de Ugpban

Reportage "Ebola : récolte de cacao au goût amer en Sierra Leone" (Youtube) de Agence France-Presse

Site internet www.commercequitable.org

Site internet «Commerce équitable, Max havelaar

Présentation de notre équipe - Groupe 149

- Zoé Laporte : Journaliste

- Alizée Joly : Jardiner Wiki et banquière

- Mickael Mbaye : Référent Post-production

- Henri Pellegrini : Référent Chargé de production

- Laurent Ebersweiler : Caméraman

Learning log : quels sont nos apprentissages lors de ce cours ?

Ce que le projet nous a apporté en termes de connaissances sur le développement durable

- Le fonctionnement des labels de type Max Havelaar ou RainForest

- Le processus de certification des produits du commerce équitable

- Le processus de distribution du café

- Le recul nécessaire à prendre quant aux informations données par les grands groupes


Ce que le projet de groupe nous a apporté en termes de compétences de travail

- Le travail en équipe ainsi que la répartition des tâches nécessaire

- L'organisation et le découpage des tâches afin de respecter les deadlines

- Savoir faire confiance aux capacités de chacun

- La gestion d'une page Wiki (ajouts de photos, vidéos, slideshare)

- Le montage vidéo avec un logiciel spécialisé (transitions, extraction de vidéos sur un site internet ...)