Le 13 - Espace Passerelles

De Movilab.org

Le « 13 » est un tiers-lieu numérique et culturel dans le quartier du Sanitas

Le « 13 » est un tiers-lieu numérique et culturel dans le quartier du Sanitas, porté par l'association Espace Passerelles.

Nous avons pour objet l’animation et la gestion d’activités de médiation autour des cultures (humaines, techniques, métiers, …), des apprentissages et des usages numériques. Nous sommes un espace ouvert à toute personne qui souhaite mener des projets en lien avec les cultures et le numérique. Que ce soit un projet personnel, professionnel ou collectif nous sommes disponibles pour partager notre lieu (Le 13), nos savoirs faire (mener des actions d’éducation populaire) et notre matériel (fabrication numérique, informatique). )

Identité du lieu
SP1424-img2.png
Equipe et communs


  • Réseaux d'appartenance: Aucun


Communs auquel contribue le tiers-lieu :

  • Fonctionnement du Tiers-Lieux:


== Gouvernance == Notre projet s’adresse prioritairement aux habitants du territoire (Touraine) et nous les accompagnons à être les premiers acteurs des différentes actions menées. Lorsqu’elles ne sont pas directement mises en place suite à des envies formulées par les gens (adhérents ou non), nos actions sont des prétextes à leur implication.

Au quotidien, ils peuvent s’approprier l’espace que nous mettons à leur disposition (Le 13) et les projets que nous leur proposons en participant lorsqu’ils le souhaitent à des temps de préparation des actions. Ils peuvent s’impliquer bénévolement au sein de l’association dont la gouvernance est pensée pour favoriser la participation du plus grand nombre. Ainsi, nous disposons d’un conseil d’administration organisé au sein d’une collégiale qui s’occupe principalement des aspects administratifs de la vie de la structure, là où ce sont plutôt des groupes d’adhérents qui prennent eux-même en charge les différents projets, en étant accompagnés par la collégiale ou des prestataires lorsque nécessaire.

pour accompagner les envies de faire, nous nous appuyons principalement sur notre réseau de partenaires et sur les permanences d’ouvertures libre qui offrent un espace de premier contact permanent mais non engageant, qui s’inscrivent désormais dans les habitudes de certains habitants du quartier. De plus, notre positionnement géographique (place neuve, passage obligé pour se rendre au supermarché Auchan et au Centre de Vie du Sanitas) est un atout pour susciter la curiosité. Les conditions d’accès à notre espace (Le 13) et aux moyens à disposition de l’association sont également adaptés à ce public :

  • Une adhésion à prix libre
  • La pratique habituelle du prix libre, de l’auberge espagnole et du don pour équiper le lieu, comme un gage de l’appropriation de l’association par les gens
  • Des horaires adaptées : vacances scolaires, journées en semaine, samedi après- midi, certaines soirées lors d’événements ponctuels.
  • Pas d’engagement obligatoire sur la durée. A l’exception de certaines actions engageantes, la diversité des propositions comporte des conditions d’engagement échelonné (permanence en accès libre et entrée sortie permanente, coworking sur réservation quelques jours à l’avance, actions collectives sur deux semaines autour de projets, orientation vers des formations pré-qualifiantes de quelques mois,...)
  • Une seule condition pour vivre et s’approprier le lieu : la convivialité, le respect et le partage de connaissances.

Nos partenaires

Nous agissons toujours en lien avec de nombreux partenaires, que ce soit pour imaginer des projets autour desquels mettre en action les jeunes, pour que l’on nous prescrive auprès des publics ou pour réorienter les jeunes que nous accueillons : éducateurs de prévention, animateurs jeunesse du centre social Pluriel(le)s ou de l’association Courteline, ressourcerie la Charpentière, Coopérative Artefacts, centre de formation AFPP, conseillers mission locale, informateurs BIJ, Table de Jeanne Marie, utopia 56, centre de formation CEFIM, Entraide & Solidarités, Maison de la Réussite de Tours...

Avec le 13, nous nous positionnons comme passerelle entre les personnes rencontrées et les acteurs du territoire, en les mettant en relation que ce soit à travers une simple orientation, des accompagnements individuels ou des actions collectives.

Notre posture d'accompagnement

Nous nous appuyons sur des projets partenariaux ancrés sur le quartier supports à la (re)mobilisation des gens, à la valorisation de leurs savoirs faire et au développement de nouvelles compétence au service de projets répondant aux besoins des habitants.

Nous animons ce lieu comme un espace de rencontre et d’écoute basé sur le principe de ​ la place vide (1) . A mi-chemin entre la sphère privée et les lieux d'accueil conventionnels, nous ne mettons pas en avant la volonté d’orienter à priori vers des dispositifs mais mettons un point d’honneur à laisser le temps à chaque personne de partager ses envies et ses besoins avant de définir ensemble comment nous pouvons les accompagner. Notre vocation n’est donc pas tant de mobiliser les gens sur des dispositifs, mais bien de mobiliser les dispositifs après avoir entendu les envies des gens, ce qui nous amène parfois à inventer de nouvelles modalités d’accompagnement en partenariat avec d’autres acteurs.

Coté emploi, nous commençons à faire vivre une offre de services gérée par les jeunes ou moins jeunes avec notre soutien afin de leur offrir des espaces-projets pour expérimenter en collectif, se tester, acquérir de nouvelles compétences et révéler le meilleur d’eux-mêmes. Dans la mesure où certains ne parviennent pas nécessairement à formuler des attentes mais ont envie de se rendre utiles et d’apprendre, il est nécessaire de maintenir disponibles ces espace de remobilisation intermédiaires à même de les mettre en capacité de rejoindre des dispositifs existant plus impliquants lorsqu’ils y sont prêts (formation pré-qualifiantes, formations professionnelles, bourses envie d’agir, etc.).

1 cf - La Cantine Numérique ou le paradoxe de la place vide, Paul Richardet (2016)

Espace passerelles et le numérique

Au coeur de nos actions, le numérique est un l’élément qui nous caractérise et qui fait notre spécificité parmi le réseau d’acteurs jeunesse existant. Nous le considérons avant tout comme un moyen de l’accompagnement, alors utile même lorsque les jeunes accompagnés ne disposent pas de projets spécifiquement liés au numérique.

Le numérique est donc pour nous :

  • Un objet frontière, comme un prétexte​ . Il nous permet d’entrer en dialogue, d’être présent là où sont certains jeunes (à l’instar des promeneurs du net), d’accompagner le développement de nouvelles compétences par la formation à distance et comme un moyen de mobiliser des groupes à travers des compétences dont ils disposent déjà pour activer des perspectives d’orientation nouvelles : métiers de l’animation, travail de la confiance en soi à travers la mise en place de webTV, etc. Les compétences numériques développées sont alors valorisées et transversales à un grand nombre de métiers, qui demandent de plus en plus de micro-compétences numériques.
  • Un secteur d’activité potentiel, porteur de nouveaux métiers. ​ il permet d’orienter des jeunes vers des métiers en émergence dont ils ignorent souvent l'existence ou qui leur semblent inaccessibles : médiateurs numériques, infographistes, développeurs, etc. Nous les accompagnons aux différentes étapes de leurs parcours en lien avec d’autres partenaires (mission locale et AFPP notamment), depuis des formations pré-qualifiante, vers des formations professionnalisantes en allant parfois jusqu’à des premières missions rémunérées.