Quel est le rôle et l’impact de la valorisation de l’immatériel sur le long terme dans les entreprises ?

De Movilab.org

Présentation de notre problématique

La problématique que nous avons choisi de développer est la suivante :
Quel est le rôle et l’impact de la valorisation de l’immatériel sur le long terme dans les entreprises ?

L’évolution technologique et les enjeux environnementaux ont poussé la recherche à développer des techniques alliant performance et développement durable. On connait aujourd’hui de nombreuses innovations dans les services et dans les secteurs industriels. Ce sont dans ces services que l’on a vu apparaître de nouveaux modèles économiques articulés autour de la valorisation des actifs immatériels : comme les productions numériques, les droit de diffusions, les brevets… La dématérialisation est devenu un atout majeur, indispensable, et en lien direct avec son environnement économique (clients, entreprises, état), elle contribue au succès des entreprises mais en rend certaines complètement obsolètes. Nous allons essayer de comprendre son rôle et de déterminer ses impacts dans les entreprises.

Notre dossier de production


Retour du professeur

Document complet et détaillé, dommage qu'il ne s'affiche pas directement sur la page Wiki. Essayez d'ajouter le pluggin Slideshare


Lien vers notre SlideShare

Notre reportage


https://www.youtube.com/watch?v=K8FSJjSKZRc&feature=youtu.be

Nous tenons à remercier chaleureusement M.INGRASIA, Responsable Marketing chez DIGIPOST, Mme , Libraire chez Librairie MEURA, ainsi que nos professeurs de sustainable performance, M.SEMPELS et M.AUGIER pour les conseils et le suivi tout au long de ce cours.

Notre article journalistique sur la problématique

Quel est l’avenir de la dématérialisation dans l’entreprise ?

Contrairement aux idées reçues, l’aspect environnemental n’est pas l’objectif numéro 1 de la dématérialisation, autrement dit le transfert d’une information stockée sur un support analogique vers un support numérique. Certes elle offre l’accès d’un plus grand nombre de documents à un plus grand nombre d’individu. Mais, parmi ces individus, certains ne sont pas habitués au format numérique et continuent d’imprimer les documents : c’est la re-matérialisation. Ceci explique en partie l’augmentation de la consommation de papier de 5% ces 20 dernières années.

Les entreprises apprécient plutôt l’avantage économique de la dématérialisation: 5 à 15% de leur CA est consacré à la gestion des documents papiers. Elles s’appuient aussi sur la dématérialisation pour accélérer leur processus interne et réduire le temps de traitement de l’information pour avoir une grande réactivité sur des marchés toujours plus concurrentiels. Ce processus permet également d’améliorer la traçabilité des documents, de les sécuriser, et assure une meilleure exploitation des données avec cohérence, fiabilité, et pertinence.

La dématérialisation apparaît alors comme une réponse à de nouvelles habitudes de travail. La multiplication sur le marché des solutions de gestion de ressources numériques répond au besoin grandissant des entreprises de s’adapter aux nouveaux modes de travail des salariés souhaitant avoir accès aux données de façon collaborative, simple, flexible, illimitée dans le temps et l’espace. C’est le fameux ATAWAD : anytime – anywhere - any device. Les sociétés se tournent donc vers des solutions qui permettent de collecter des contenus photos et vidéos, d’indexer les fichiers et de les rendre accessibles à tous au travers d’une plateforme commune (applications mobiles notamment).
Nous avons eu l’occasion d’interroger Decapost qui apparaît comme un pionnier dans ce domaine. L’entreprise récupère les dossiers papiers de ses clients et les numérise pour leurs comptes. Le groupe La Poste, confronté aux problématiques sectorielles a dû remodeler son modèle et propose désormais les solutions Digipost ; signature électroniques, factures, compte virtuel. Cette diversification a permis au groupe de garder une activité pérenne et possède depuis des avantages compétitifs majeurs.

Cependant, nous avons constaté que les professionnels du secteur des loisirs sont beaucoup moins touché par le phénomène de la dématérialisation. Même si le domaine de la musique est incontestablement impacté, les autres secteurs le sont moins. Les livres numériques d’abord ne sont pas un réel succès car ils coûtent encore chers et le rapport au papier reste important pour les lecteurs. Concernant les jeux vidéo, le phénomène divise. D’une part les éditeurs et constructeurs jubilent devant ce phénomène car ils n’ont plus d’achat de matériel (plus de support, de boitiers, de notice), plus de conditionnement et une meilleure sécurité. D’autre part les acteurs de la distribution s’inquiètent et doivent s’adapter pour survivre.

Ainsi, pour rester pérenne les entreprises doivent se diversifier et utiliser la dématérialisation afin que leur activité ne devienne pas obsolète. Certes l’aspect environnemental représente un avantage mais la performance économique reste le principal objectif. L’utilisation des actifs immatériels tend à se développer de plus en plus et deviendra sûrement incontournable sur le long terme. Les entreprises ont grand intérêt à utiliser ses actifs pour booster leur performance. En revanche, celles qui maintiennent une activité sans dématérialisation risquent de se faire rattraper par cette technologie et de manquer d’avantages compétitifs. La dématérialisation est donc une innovation qui deviendra sans nul doute indispensable pour tous les acteurs économiques dans quelques années.

Learning log : Quels sont nos apprentissages lors de ce cours ?


Le cours de Sustainable Performance s'est présenté d'une manière totalement différente. Au lieu d'assister à des cours magistraux nous avons été amené à réfléchir sur notre problématique en développant/étoffant nos recherches directement sur le terrain. Nous avons appris à aller chercher l'information auprès des professionnels en la question, ce qui a rendu la recherche beaucoup plus intéressante et concrète. Ce cours nous a demandé d'aller puiser dans notre créativité et notre motivation. Bénéficier de plusieurs points de vues quant à notre recherche nous a permit de voir plus loin que notre problématique et de nous enrichir culturellement.

Cependant, il est vrai que le travail de groupe n'est jamais facile et nous avons du faire face à de nombreux soucis d'organisation concernant la synchronisation des compétences et des tâches afin que chacun puisse apporter sa contribution au travail de groupe. Pour pallier à ces nuisances, nous sommes allés au-delà de nos compétences pré-établies en créant des secondes natures de postes, comme par exemple une coordinatrice et une secrétaire. La contribution et la cohésion du groupe ont permit de faire face à toutes les difficultés et ainsi rendre le travail en temps et en heure. Ce cours nous a donc énormément mis à l'épreuve et le groupe 103 est heureux de rendre un travail de qualité dont nous sommes tous fiers.

Groupe 103.