Galerie d'Ar(t)magnac

De Movilab
Aller à :navigation, rechercher
Ampoule.png Cette page est une ébauche. Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant | Comment.png Découvrez comment contribuer au wiki Comment.png
ArtmagnacGuéret.JPG
Action réalisée dans le cadre des OSCEDays 2016 à Guéret
Page liées : OSCEDays et la Quincaillerie Numérique

Une Galerie d'art à ciel ouvert, ouverte à tous, rue d'Armagnac à Guéret.

Génèse[modifier | modifier le wikicode]

Un jour à La Quincaillerie Numérique, le concierge Baptiste Ridoux regarde une vidéo avec Ninon, étudiante en IUT Carrière sociales et socio-culturels.

Une conférence Ted X qui traite de l'appropriation de l'espace public :

Ninon parle alors de la Rue d'Armagnac où elle passe tous les jours.

Une rue piétonne du centre ville, étroite, en pente, déserte, de nombreux volets sont fermés, des bâtiments sont en ruines, tous les commerces ont fermés.

C'est ainsi que née l'idée de mener une action dans la rue d'Armagnac lors des OSCEDays 2016 à Guéret.

Une conférence TedX hors-sol, mené en amérique du Nord, trouve une application in-vivo grâce au processus du Tiers-Lieux.

Le Projet[modifier | modifier le wikicode]


Les acteurs impliqués[modifier | modifier le wikicode]

Rurb’1 en Ërb, association guérétoise de Street Art et Rap.

Collectif .748, collectif d'aristes, architectes et designers, basés à Limoges.

B.S.P, Bon Sens Paysan.

Idées et buts[modifier | modifier le wikicode]

Transformer la Rue D'Armagnac en galerie d'art comtemporaine éphémère à ciel ouverte où les habitants sont appelés à s'exprimer.

Les supports d'expressions sont laissés pour la durée de l'événement, à terme l'idée est de pérénisser le dispositif.

Ce projet est un prétexte pour faire travailler différentes structures ensemble en mêlant les habitants de la ville.

Mathieu, artiste-plasticien, et son Le collectif .748 met en place des proto camera obscura (ancêtre de l'appareil photographique) :

"Le butn'est pas de parlé de la rue mais du point de vue qu'elle offre. Il s'agit d'induire une nouvelle posture. L'objet (la camera) contraint la vue.

Pour Yann, graffeur, le but du projet est de réunir des artistes de tous bords.


Perspectives futurs de collaborations[modifier | modifier le wikicode]

Des dynamiques à plusieurs échelles :

  • L'association Rurb’1 en Ërb entretient des liens étroits avec la Quincaillerie et l'IUT Carrières Sociales et Socio-culturel.

Une stagiaire de l'association est hébergé dans les locaux du Tiers-Lieux.

L'idée de refaire la devanture de la Quincaillerie avec les méthodes du street art est sur les rails.

  • Le collectif .748 vient d'intégrer un Tiers-Lieux à Limoges : l'Irrésistible Fraternité situé dans une ancienne fraternité franciscaine.

La naissance de ce lieu et de ce collectif vient du constat d'un manque de réseau autour du design en Limousin.

Actions liées[modifier | modifier le wikicode]

Pages liées[modifier | modifier le wikicode]