Cours EMSE Informatique et société/Utilitaire collaboratif de montage d'objets en kits

De Movilab.org

Description du scénario

S'inscrivant dans une mode du "Do it yourself", de plus en plus de matériel est vendu en pièces détachées.

C'est le cas de nombreux meubles vendus en kit et à monter soi-même dont les ventes ne cessent de progresser.

Mais aujourd'hui le montage d'objet en kit ne se limite plus aux meubles et chacun peut alors se confectionner son disque dur externe ou composer lui même son ordinateur à l'aide de pièces détachées.

Émerge alors une proposition de collaboration, de service d'entraide par système de vidéos et/ou photos. Ainsi les geeks pourront aider les "bricolos" à monter leur disque dur et inversement les "bricolos" pourront assister les geeks dans le montage de meubles, dans la confection d'objets originaux.

Mise à disposition des données par les acheteurs

De nombreuses informations concernant le montage de l'objet peuvent être mis en ligne par les acheteurs :

  - Le temps de montage nécessaire
  - Les outils/le matériel nécessaire
  - Des lacunes ou erreurs dans la notice de montage du produit
  - Les pièces manquantes, les pièces en trop et/ou les pièces défectueuses
  - Des précisions concernant certaines étapes difficiles du montage
  - Des recommandations et conseils
  

Ces derniers points pourraient être illustrés par des schémas, photos et/ou vidéos par exemple.


Actuellement, quelques vidéos sont mises en ligne sur des sites comme youtube (voir la chaîne de pratiks par exemple), mais ce sont des cas isolés et les vidéos ne sont ni centralisées ni classées selon les marques et les catégories des produits concernés.

Le but de cet utilitaire collaboratif serait donc tout d'abord de regrouper les vidéos et informations pertinentes sur une même plateforme, ce qui faciliterait la recherche d'informations sur un produit spécifique. En effet les informations concernant un même produit seraient centralisées et le produit clairement identifié par sa marque et son modèle.

Exploitation des données par les acheteurs

Les vidéos de montage auront pour premier bénéfice de faciliter le montage du produit grâce aux indications et conseils des autres acheteurs.

Elles permettront également aux clients de connaitre les défauts et erreurs de fabrication du meuble. On s'inscrira alors dans une démarche de comparaison de produits sur les critères de qualité/prix.

Les potentiels acheteurs pourront se renseigner sur la difficulté de montage du produit (suivant le temps et les outils nécessaires par exemple), qui pourra être prise en compte comme critère d'achat.

De plus ce système permettrait de développer un système d'échange de pièces détachées, une sorte de "monnaie complémentaire". Par exemple : certains consommateurs pourront se procurer des pièces auprès d'autres acheteurs qui auraient mis en ligne la liste des pièces qu'ils ont en trop et dont ils n'ont plus besoin, un menuisier ayant besoin d'un boitier pour disque externe pourra fournir des étagères en échange.

Exploitation des données par les fabricants

Les informations disponibles en ligne donneront des indications sur le rapport qualité/prix des produits grâce aux publications des acheteurs, ce qui pourra jouer sur l'image du fabricant et influencer des potentiels acheteurs. Les fabricants auront alors tout intérêt à prendre en compte ces remarques afin d'apporter des modifications aux produits concernés.

Les fabricants pourront exploiter ces données afin d'améliorer leurs produits par différents moyens :

  - ajouter les pièces manquantes et supprimer les pièces en trop, ou modifier une pièce défectueuse.
  - apporter des modifications à la notice de montage
  - améliorer la conception du produit

Moteur de la collaboration

Le fonctionnement de cet utilitaire repose en grande partie sur la participation des acheteurs. On peut alors se demander comment les inciter à partager leurs informations, puisqu’ils n'ont à priori rien à y gagner, si ce n'est la satisfaction d'aider les autres acheteurs.

Un système de crédits pourrait alors être créé sur la plateforme : une nouvelle monnaie complémentaire comme la Patate ou le Sol. Par exemple, à chaque participation sur le site, les utilisateurs se verraient attribuer un certain nombre de crédits pour une vidéo,une autre quantité pour un guide détaillé etc... Ils pourront ensuite échanger ces crédits contre des demi-journées de formation à la conception 3D offertes par les fabricants par exemple. Ou encore se procurer des pièces manquantes que d'autres utilisateurs auraient en surplus.Ce système serait un bon moyen de valoriser la démarche des acteurs de cet utilitaire collaboratif et permettrait de garantir la mise en ligne régulière de données sur la plateforme.

Liens externes

Ifixit : Site américain qui propose des manuels de réparation libres en ligne. doityourself : site de vidéos mais pas de monnaie complémentaires, pas d'intérêt à poster une vidéo.

Note @OlivierBoissier : Aux frontières du Do-It-Yourself





Accueil - Définition de MoviLab - Qui porte et constitue MoviLab ? - Pourquoi contribuer sur ce wiki ? - Comment contribuer sur ce wiki ? - Conciergerie MoviLab - Mentions légales