Comices Du Faire 2020/Atelier MédiaLab et documentations

De Movilab.org

>> retour vers la page d'accueil des Comices Du Faire 2020 <<

Lien vers le document partagé de prise de notes  : https://pad.lamyne.org/2020_comices-du-faire_medialab#

0 - A propos

0.1 - Intention

Cet atelier se veut participatif et contributif. Après un temps de tour des intérêts et attentes, il s'agit d'échanger sur le sujet de qu'est ce que "faire médialab". En d'autres termes, l'intention est de discuter de notre relation à la mémoire et aux médiations de l'information.

0.2 - Participants

  • Nico L., basé à Lyon, occupé par le montage de la Fab Energie, lien avec le territoire [exemple d'action MediaLab]
  • Florian, lyonnais, occupé par les questions d'énergies (Fab Énergies), de temps (prospective) et de soin relationnel (médiation)
  • Rieul, occupé par la question sur l'ancrage du territoire, depuis des questions comme La Myne, DAISEE, Oxamyne et La Fabrique Energie
  • Léa, depuis BT et les krakous, occupé par divers projets comme l'écoconstruction,
  • Mikhaël, depuis la FabEn, occupé par les dynamiques d'enquêtes et les logiques de recherche-action. Question en lien avec cet atelier : comment donner à voir une enquête ou une dynamique en train de se faire ?
  • Paul, depuis BT, occupé par les mécanismes locaux et associatifs, et la question des communs découvertes via les Fabriques
  • Lysiane, occupé par les questions des manières de faire, de s'impliquer et de faire transition avec un focus sur l'éducation,
  • Jérémy, occupé par une jonction entre une expérience en communication et la dynamique de tiers-lieux
  • William, occupé par la philosophie et ce qu'elle a à dire sur les questions de transitions
  • Valentine, depuis Paris, en VSC à l'assemblée virtuelle et occupé par la documentation de leur projet pour les rendre pplus accessible
  • Antoine, occupé par le transfert de savoir-faire et de technique par le dessin
  • Virginie, depuis le KAL et les Krakous, occupé par la transmission d'expérience par le récit et la vie partagée et la gouvernance territoire
  • Rebecca, depuis Marseille
  • Olivier A.
  • Emmanuel P. depuis BT, Explore Low-tech Lab. Occupé par le liens entre collectifs et la convivialité d'actions qui émerge depuis quelques années.
  • Elias : être présent sur le territoire pour mettre au point et à jour les bonnes technologies et leur appropriation. Et vétéran des Comices
  • Coralie, depuis Marseille, designer en électronique DIY et sur l'architecture vernaculaire.
  • Manon, depuis l'archéologie et Trégunc et la Konk Créative,
  • Magalie, depuis la Konk Créative, occupé par le montage d'un tiers-lieux coworking et créatif. Découverte des outils Medialab et Movilab.
  • Vincent, depuis l'ADESS Cornouaille, en découverte des initiatives du territoire pour faire du lien avec les coopératives et mutuelles existantes.
  • Quentin, depuis le Low-tech Lab), occupé par les sujets de territoire, des méthodes d'enquêtes sur les organisation comme TEC, documenter ces systèmes pour les partager. Effets de regard sur le territoire comme point de départ. Développement d'outils au LTL pour la documentation. travaux en cours sur la sobriété numérique
  • Julie, depuis le LTL comme bénévole à temps partiel, occupé par les méthodes d'enquêtes et les outils de transmission : mise en forme qui rende compréhensible. Sur un projet d'installation à Atelier Z en expérimentation architecturale et porté par les liens avec les gens et la vie collective
  • Romane, aveyronnais en bretagnisation, occupé par le projet d'enquête LTL pour transmettre des clés à d'autre.
  • Romain, occupé par la documentation "ca nous rend plus intelligent", en recherche de projet agricole ou s'installer, et travail sur
  • Clémentine, anciennement puis LTL puis Atelier Z, occupé par les questions d'accès au savoir et l'éco-construction et les questions de cohérence personnelle

1- Faire Medialab : c’est quoi ? comment ? qui ?

Le médialab c’est faire tiers-lieux avec des média(s). C’est une forme à trouver avec ses participants.

1.1- Diagnotic des pratiques

Recensement :

  • Qui écrit pour soi ?
  • Qui écrit pour les autres ?
  • Qui a un blog ?
  • Qui prend des photos ?
  • Qui les publie sur une plateforme photo ?
  • Question de de l’age découverte de l’internet
  • Qui “fait” du podcast ?
  • Qui pratique des jeux vidéos ?
  • Qui pratique le design des interactions par le numérique?
  • Qui est wikipédiens ?
  • Qui fait de la cartographie ? Qui utilise OpenStreetmap ?
  • Qui a déjà publié un livre ? Qui a travaillé dans une maison d’édition ?
  • Qui est une super expert·e des réseaux sociaux ?

Il y a une grande diversité de pratique ? Une réussite serait qu’il y ait une reconnaissance de pratiques entre des participants qui permette la rencontre.

Définition Médialab :

  • Action de partager des informations issues d’actions d’individus à l’autre par tout type de média.
  • Possibilité pour un collectif d’élaborer une oeuvre commune. Par exemple faire une resititution commune des Comices du Faire.
  • Medialab n’est pas un média. A ne pas confondre avec un processus ou 3 personnes sont en charge de prendre des photos et d’écrire un récit sur un expérience avec 40 personnes.
  • Le principe d’un lab est de pouvoir creuser les controverses. Le medialab n’est pas une n sewsroom améliorée. La notion de lab permet de construire de relations entre les média (avec ou sans s) pour créer de la connaissance, du savoir.
  • Médialab comme processus de réflexif sur l’action : lien entre l’action et l’information
    • Tout n’est pas orienté action, cela dépend de l’intention qu’on y met

Propositions :

  • Publication d’un fanzine sur l’événement. Objet physique et manipulable mais adaptable numériquement
  • Temps de préparation en amont des CDF 2021 autour d’une démarche médialab pour faire un récit collectif de l’expérience vécue

Questions :

  • Question sur la démarche médialab qui pourrait être une enquête d’un collectif sur ce même collectif -> démarche d’actions réflexives sur ses actions.
  • Question sur l’impact environnemental des médias : empreinte numérique ou empreinte de médias papier. Lien vers l’intervention sur ce sujet de Gauthier aux Comices du Faire 2019.
    • Qu’est ce qui se destine à être transmis et élaborer collectivement ?
  • Quel rapport au a au sens ?
  • Qu’est ce qui vaut le coup d’re pulbier ?
  • Qu’est ce qu’est le rapport à l’internet et au nuémrique dans un démarche de publicatin et de média ?
  • Quelle est la matérialité de l’information, sa consommation et son impact (énergie, papier, …) ?
  • Sujet de la perte d’information et lien avec la construction de la mémoire et des développement techniques permettant de soutenir l’histoire. Pose la question de la physicalité et matérialité.

2 - L'enquête

Retour sur la construction du processus d’enquête au Low-tech lab

A l’origine, le Lowtech lab s’est focalisé sur le référencement et la turtorialisation de technologie sur une platerforme permettant leur réplication, après un processus de recensement de ces technologies.

  • Comment permettre leur réappropriation ?
  • Comment les personnes travaillent/font ensemble ?
  • Comment font les structures/organisations font pour être pérenne (modèle économique) ? -> quel est leur écosystème ? comment fonctionnent-elles ?

Questionnement sur le processus d’enquête en tant que tel :

  • Comment observer / documenter / transmettre ?
  • Il manque de la connaissance sur comment avoir de l’impact et comment faire ecosystème sur cette technique/technologie.
  • Comment capter la bonne donnée ? Comment la rapporter le plus justement possible ? Comment la rendre accessible ?
  • Comment est-ce que chaque enqueteur·trice se sent bien dans son activité d’enquête en focntion des pratiques et appétences ? Et comment cela vient nourrir un rendu qui transmette bien ce qui s’est fait ?

Retours sur l’enquête

Nous avons été 6 à faire enquête. Difficulté et apport de la richesse de cette diversité d’approches.

Processus transformatif des enquéteurs à travers l’enquête ? -> intérêt pour trouver une méthode d’enquête ayant cette qualité transformative.

  • Lien entre le public visé et le média à relier. Enjeu à ne pas être que numérique en passant par des BD, des affiches, une K7 audio,
  • Si l’enjeu de ces enquêtes est d’avancer sur la question de la réappropriation des technologie et de transformer, pourquoi ne pas poursuivre ce processus d’enquête à l’intérieur du collectif en s’attachant au protocole transformatif individuel et collectif. La Myne a participé de cet essai en faisant que chacun enquête sur chacun et ça a très bien pris. Ca peut se cristalliser dans l’objet “Rapport d’Activité” de l’association La Myne a produit un rapport d'activité uniquement audio (interview, enquêtes, ) sans aucun texte.
  • Question du nous et de l’interne. Si il y a une vocation de faire transformation, quelles sont les valeurs autour du nous : valeurs idéologiques ? valeurs qui sont excluantes ? L’approche par les pratiques communes pourraient être plus pertinente.
    • @Rieul : note à propos du sujet des valeurs > il me parait plus pertinent de travailler les pratiques plutôt que les valeurs car dans les pratiques les valeurs transparaissent par l’usage concret et l’incarnation concrete de ce qu’on entend par valeur.
    • Retour LTL : le choix des enquêtes s’est fait par appétence individuelle. Il y a eu un respect des approches individuelles et une volonté de ne pas fondre l’individu dans une approche collective.

Enquête :

  • Sur les pratiques : ce qui nous meut qui est un coninuum qui mènent aux valeurs
  • À travers un entretien sur les valeurs, comment on se représente ce qui nous meut…

Enquête Low-Tech-Lab :

  • Il semble y avoir 2 acceptions de ce que l'on entend par "Valeurs" :
    • Ce qui nous meut.
    • La représentation de ce qui nous meut
  • Faire avec le terrain pour avoir une expérience personnelle.

2- Ressources