L'énergie éolienne: enjeux de cette transition énergétique en France

De Movilab.org

Présentation de notre problématique

"Comment l'artisanat 2.0 a-t-il permis de relancer un mode de production et de consommation attentifs à l'impact environnemental et à la préservation des richesses ? "

Notre dossier de production

Insérer ici votre dossier de production (à uploader dans slideshare) - due date : 05/11 au plus tard
Aide pour les jardiniers wiki au lien suivant


Notre reportage

Insérer ici votre vidéo (à uploader dans Youtube) - due date : 02/12 au plus tard

Aide pour les jardiniers wiki au lien suivant

Nous tenons à remercier chaleureusement lister ici les personnes interviewées, avec leur fonction et le nom de l'organisation pour laquelle il/elle travaille


L'Artisanat 2.0: consommation et production de demain

Depuis quelques années, on assiste au retour du « homemade » et du « made in France ». Cette tendance vise à la fois les consommateurs soucieux de préserver l'environnement, de retrouver des savoir-faire locaux et de redonner vie à l'artisanat. Pouvant pourtant être gênés par les coûts de productions et de commercialisation que pourrait engendrer ce genre d'activité, les artisans ont pu bénéficier de la plus rapide et rentable plateforme de vente : Internet. En effet, des e-markets se sont développés en conséquences et connaissent aujourd'hui une forte croissance. Ainsi, nous retrouvons Etsy©, aLittleMarket© ou encore Primacréa©. D'abord ovationné par les consommateurs, Etsy© est aujourd'hui reconnu comme un modèle du genre. De ce fait, l'enseigne qui héberge plusieurs millions de vendeurs et d'acheteurs dans le monde a dernièrement reçu une reconnaissance internationale pour son partenariat avec Rockford© et leur Craft Entrepreneurship Program. Cet essor a alors permis à la marque d'organiser son propre salon de l'artisanat au Canada ; elle espère pouvoir dans les années à venir organiser ce genre de manifestation sur différents territoires. D'autre part, Etsy© a voulu réorganiser son fonctionnement interne pour participer à la sauvegarde de l'environnement. La société a aménagé ses propres déchetteries et espaces de recyclage et de compost. Ainsi, son taux de déchets à diminué de 18%, celui de produits recyclés à augmenter de 20% et celui de compost à été multiplié par trois. L'enseigne a également supprimé grand nombre d'appareils à batterie, d'emballages, et tente de faire des économies d'énergie. Elle promeut aussi les produits locaux favorisant ainsi l'économie américaine au sein de ses établissements.

Cependant, Etsy© semble d'un autre côté changer ses règles en accordant la possibilité aux artisans de faire fabriquer leurs produits par des industriels, créant des « fake craftmen ». Selon le Huffington Post, il ne s'agirait alors plus que d'une plateforme de revente de produits manufacturés chinois, estampillés artisanaux et locaux. La concurrence en est alors devenu rude et les consommateurs déçus se sont fait de plus en plus nombreux.

Malgré de nombreuses controverses à venir, Etsy© reste certifiée B-corporation, un label qui regroupe un nouveau type de sociétés qui utilisent le pouvoir du commerce pour trouver une solution aux problèmes sociaux et écologiques.

Se posent alors le problème de la labellisation et de la certitude pour le consommateurs de la politique défendue par les différentes enseignes.

aLittleMarket© est quant à elle la première plateforme disponible pour les artisans 100% français qui souhaitent se faire connaître via internet. Le poids du site a eu de telles répercussions sur le marché de l'artisanat français et sur tous les métiers qui y sont liés dans la chaîne de production que la vente sur aLittleMarket© est aujourd'hui un gage de qualité et de produits conçus, développés et produits en France du début à la fin. La marque attire non seulement des personnes qui ont su rester proche de l'artisanat mais aussi des populations plus jeunes, des populations plus aisées et des personnes qui cherchent à se démarquer par des investissements audacieux et différents. Ils sont également soucieux de la chaîne de production et de commercialisation du produit qu'ils achètent, prenant dorénavant l'impact environnemental en compte dans leurs achats. Cette nouvelle forme d'artisanat a apporté une nouvelle image des savoirs manuels.

Les e-markets devront continuer leur promotion de l'artisanat, permettant à ces arts autrefois désuets de se renouveler et de maintenir des savoir-faire parfois très anciens. Ils devront également concourir à la propagation internationale de ces connaissances et devront se faire le porte étendard d'une production et d'une consommation plus éthique et durable. Plus de transparence au niveau des conditions de la fabrication des produits. Le consommateur devra savoir quels produits chimiques sont utilisés et le lieu de rejet de ces produits. Les marques devront participer à l'éducation du consommateur pour lui faire prendre toujours plus conscience de l'importance du développement durable. Elle devront contribuer au renouvellement des ressources et à la mise en place du recyclage circulaire dans le monde du prêt-à-porter et de la mode. Une production plus locale. Une relocalisation de la production pour plus de « Made in France ». Selon René Dubos, écologue Français, agir local, c'était agir global. Mais surtout, le respect des principes clés du commerce équitable.


https://www.etsy.com/fr/about/?ref=ftr http://www.rrstar.com/article/20141004/NEWS/141009821/10330/NEWS http://www.inquisitr.com/1492024/etsy-has-changed-some-policies-some-good-some-bad/ https://blog.etsy.com/news/2012/etsy-joins-the-b-corporation-movement/ http://www.maddyness.com/prospective/2014/09/19/startup-artisanat/ http://www.blogto.com/fashion_style/2014/09/etsy_debuts_new_craft_market_at_mars_and_ocad/

Learning log : quels sont nos apprentissages lors de ce cours ?

Due date : 08/12