Tiers-jardin

De Movilab.org


Genèse du projet

CityLabs 2014


CityLab : premier jour


CityLab : second jour


CityLab : troisième jour



Pistyles

  • Le projet Pistyles a bien évolué!


1er Pitch de Pistyles


Pitch final de Pistyles




Vidéo de présentation de Pistyles


Workshop Tiers-Jardin 2015

Le processus de création des tiers-jardins a été initié en 2015 à l'initiative de Pistyles et en co-construction avec la communauté des Tiers Lieux Libres et Open Source, à Bourgoin-Jallieux (38), à l’occasion d’un workshop collaboratif

Du 5 au 6 février 2015 un workshop est organisé par le Troquet Numérique.

[Vidéo Amazing ?]

Les protos

Tiers-jardin nomade

Le Tiers-jardin nomade : Une petite bulle de nature... en ville.

Le service

Le jardin nomade a pour objectif de sensibiliser le grand public au développement durable et de développer le pouvoir d’agir. Il vise également à la prise de conscience de ces enjeux selon un processus qui s’appuie sur le vécu des personnes. L'idée est de garder la possibilité de toucher un large public avec différents formats d'animation. Les modalités d'intervention se définissent en fonction du contexte du lieu, des personnes et de l’écosystème local... Comme une petite bulle de nature, en ville, le Tiers-jardin nomade se déploie dans de multiples lieux (de brassage, de passage, d’accélération des idées)  pour apporter un temps échange différencié, de rencontre, et de créativité où la nature nous ramène à des choses plus concrète. 

Les offres

  • Sensibiliser

Par de petits formats d’animation ( conférences, accompagnement verbal) d’une demi-journée ou d’une journée, les objectifs sont d’informer sur des pratiques et des savoirs liés à la nature. Cela se fait également par du transfert de compétences sur des méthodes de culture, de plantation chez soi. Par des randonnées, balades, exploration urbaine. Par des jeux avec le jardin (plantation de plantes compagnes, logique écosystémique…).

  • Créer

La fabrication concrète vise à impliquer les personnes et de leur donner du pouvoir d’agir (Fabrication d'objets/œuvres semi-permanentes, améliorer son environnement de vie) par des expérimentations et des ateliers aussi bien individuels (DIY) que collectifs (DIT). Par exemple, la fabrication de petits objets à ramener à la maison, la fabrication de lombricomposteur / nichoir / jardin d'aromates keyhole garden…) ou tout bonnement la fabrication d'un jardin mobile pour chaque participant.

  • Former

L’objectif est de transmettre des compétences et des savoir-faire auprès de professionnels afin de partager au plus grand nombre cette initiative innovante et durable. 

Tiers-jardin en entreprise

Il s'agit d'améliorer les conditions de travail des salariés dans les espaces professionnels. Ce focus émerge d'un constat établi grâce à l'observatoire national de la qualité de vie au bureau. Le service Tiers-jardin en entreprise propose dans un premier temps d'établir un diagnostic social de l'entreprise afin de proposer un service adapté au client sur les sujets liés a l'aménagement des environnements de travail. Des services tel que la création de Tiers-jardin nomade, création d'un jardin in situ (extérieur ou intérieur), l'installation de modules de mini-jardin, animation de sensibilisation au respect de la qualité de vie au travail sont ainsi proposés. Par le service Tiers-jardin en entreprise les salariés bénéficient de conditions de travail créatives, ludiques et innovantes. Les entreprises peuvent également diminuer leur coût. A travers le Tiers-jardin en entreprise les frais d'entretien des espaces verts sont couplés à un service d'animation et de valorisation marketing de l'éthique et des valeurs de la structure.

Maturation du concept et des prestations

Zone-AH! - Agriculture urbaine hybride et collaborative

L’association Zone-AH! accompagne la création de tiers-lieux dédiés à l’expérimentation pour une ville plus durable.

L'association soutient et fédère des porteurs de projets et des entrepreneurs désireux de mettre en avant l’agriculture et la biodiversité dans nos agglomérations partout en France.

Elle veut faire de la ville comestible le pilier de la transition vers la résilience de nos métropoles, grâce à la synergie entre les citoyens et les entreprises. Pour cela, elle cherche à restaurer le métabolisme urbain dans lequel les cycles sont rompus en promouvant la collaboration des acteurs.


Logo-Zone-AH-DEF.png



Zone-AH!, co-fondée et dirigée par Bruno Vitasse, développe son réseau au national pour à terme porter ses activités sur l'ensemble des zones urbaines denses et périurbaines.

A moyen terme son objectif est de créer un “AgriHub” (AH!) s’appuyant sur un espace de travail et un atelier de fabrication partagés, pour promouvoir et soutenir le développement de l’agriculture urbaine à Paris et sa banlieue.

Un projet similaire est en réflexion pour l'agglomération lyonnaise, porté par un autre co-fondateur de l'association, Renaud Bécheret.

Renaud et Bruno sont tous les deux ingénieurs agronomes (Bordeaux Sciences Agro, ex Enita de Bordeaux).


  • [Vidéo de Bruno - Alumni @BordeauxScienceAgro janvier 2017]


  • [Vidéo de Renaud - 8 avril 2017 @Lyon Confluence]


L’association a pour vocation d'intégrer l'agriculture urbaine dans les tiers-lieux à travers des plateformes d'expérimentation ouvertes, réplicables, mais aussi modulables, afin de pouvoir les adapter aux territoires sur lesquels elles s’implantent. Ces espaces hybrides et partagés permettent de créer des synergies entre production agricole et vie sociale dans nos villes (services écosystémiques). Ils permettent de créer une valeur ajoutée qui participe à l’autofinancement du lieu, et de créer des emplois avec une implantation locale forte.


Zone-AH! explore les modèles économiques portés sur le service aux entrepreneurs du vivants (coopérative d'activité, accompagnement projet, ...), aux entreprises (prestations tiers-jardins, conseil, ...) et aux collectivités.


Workshop @Worklab Paris 2016

  • Objectif : voir comment intégrer une prestation Tiers-jardin dans celles plus globales de LBMG auprès de leurs clients (collectivités, promoteurs immobiliers, bailleurs, …)

[Sourcer le diaporama voire embarquer]

Workshop @Biennale Internationale du Design de Saint-Etienne 2017

Le thème de la 10e Biennale internationale du Design du 9 mars au 9 avril à Saint-Etienne était “Working Promesse - les mutations du travail”.

Les Tiers-Lieux de travail, qui se sont grandement développés depuis les 10 dernières années en Europe et en Amérique du Nord, étaient à l’honneur.

Pendant cet événement, Zone-AH! a animé un atelier Tiers-jardin qui répondait aux demandes du FabLab d’OpenFactory.

  • [Fork Report #2 : Tiers-Lieux et Entreprises avec Nathanaël Mathieu, Bruno Vitasse et Philippe Barre.]
  • [Live Biennale Orange - Labos Entreprises-Visiteurs : émission #7 - 24 MARS 2017 - Les Tiers-Lieux] (à partir de 8'26)


Un atelier pour finaliser le processus de création des Tiers-jardins

Zone-AH! et les autres participants à cet atelier ont pu poursuivre et terminer le processus de création du concept des Tiers-jardins, de le tester et de le mettre en pratique, dans le cadre de cette Biennale du Design.

Pour rappel, le processus de création des tiers-jardins a été initié en 2015 à l'initiative de Pistyles et en co-construction avec la communauté des Tiers-Lieux Libres et Opensource, à Bourgoin-Jallieux (38), à l’occasion d’un workshop collaboratif (voir 1.3).

Dépeçage du concept de Tiers-jardin

Le Tiers-jardin est un service complètement modulable, qui s’adapte en fonction des besoins du commanditaire.

Grâce au schéma ci-dessous nous avons un aperçu des différentes “briques physiques" que nous pourront ajouter à un Tiers-jardin : des modules que nous pourrons assembler comme bon nous semble en fonction des besoins exprimés dans les ateliers de co-conception (voir 2.4.2.2.a) ).

Il présente les différentes fonctionnalités de ce Tiers-Lieu, qui sont rangées par catégorie :

  • Production,
  • Détente,
  • Cuisine,
  • Stockage,
  • Recyclage et Récupération,
  • Travail et Alimentation,
  • Sensibilisation.


Le concept des Tiers-jardins et le choix de ses briques physiques reposent sur cette clé de décision : elle propose une véritable typologie des composants disponibles. CC BY SA NC - Zone-AH! & Co. Sébastien Goelzer - 2017


Des externalités positives des Tiers-jardins à prendre en compte

Le schéma ci-dessus sert de clé de construction pour l’aménagement physique d’un Tiers-jardin, lequel peut être constitué d’un ou de plusieurs modules.

En revanche, cette clé ne permet pas d’appréhender les externalités positives qui se mettront en place, conformément aux objectifs fixés à travers le choix des modules et les animations, lesquels peuvent ressortir des diagnostics mis en place en amont des prestations Tiers-jardin à terme.

  • Par exemple, elle ne permet pas de faire transparaître la dimension socio-pédagogique (échanges et animation dans et autour du tiers-jardin) revêtue par ces espaces Tiers-jardins.
  • Elle ne permet pas non plus de témoigner du retour ou du maintien de la biodiversité et de la nature dans ces espaces, généralement urbains, en lien avec leur végétalisation et des aménagements dédiés (hôtels à insectes, (lombri)composteurs, ...).


Les protos de Zone-AH!

Terrasse Tiers-jardin éphémère du Worklab Paris @Les Grands Voisins (2016-2017)

Genèse

En 2016, LBMG worklabs qui s’occupe d’un espace de coworking aux Grands Voisins dans le 14e à Paris (le WorkLab Paris) a fait une demande de prestation expérimentale et en réciprocité de Tiers-jardin à l’association Zone-AH!

| Vous nous faites une terrasse à la fois jardin et espace de travail et de vie, en participant à son animation, contre du temps de coworking. |

La demande de LBMG était d’aménager cette terrasse (23.6 m²), au 1er étage du bâtiment dédié à l’expérimentation sur le travail, en espace mixte.

a) Saison I (2016) : co-construction et valorisation de ressources organiques et déchets urbains

Workshop collaboratif sur plusieurs mois (de mars à mai) pour construire et aménager un Tiers-jardin sur la terrasse du WorkLab.

  • Début mars 2016, un chantier participatif s’est organisé sur deux jours afin de commencer la construction. Les membres de l’équipe LBMG et Néo-Nomade ont participé au chantier.
    • Le Tiers-jardin a pour but de créer un lieu de travail ou de vie original et innovant, permettant de rétablir des liens entre ses usagers, ainsi qu’avec le végétal et l’animal (insectes ravageurs ou auxiliaires, poules, poissons…). Il est un cadre idéal pour travailler la cohésion d’équipe à travers des séances de Team Building, tout en réduisant les coûts d’entretien de l’espace.
    • Au Worklab, l’idée principale était d’ajouter des comestibles, ainsi que des espaces paysagés avec une fonction ornementale, comme un mini jardin japonais, afin de travailler le contraste avec la fonction de maraîchage.
  • Recyclage : il était convenu que les matériaux utilisés seraient en majorité des matériaux lowcost et de récupération (palettes de brasseries de l'Écosystème ZéBU non consignées pour les cheminements et les bacs de culture, etc...).
    • Les palettes (provenant toutes de deux brasseries parisiennes) ont été installées pour faire des voies de circulation sur le revêtement en zinc de la terrasse et d’autres ont été découpées pour construire des bacs de plantations ou habiller des bacs existants sur la terrasse.
    • Les substrats ont été reconstitués et optimisés en ajoutant des résidus de cultures "en lasagne", des drêches de brasseries, riches en matière organique et présentant un bon rapport carbone/azote (application du projet ZéBU), et du compost.
  • Des plantes ont été sélectionnées pour agrémenter les bacs : des comestibles (fraises, framboises, casseillier, tomates, pommier...), des aromatiques (thym, menthe,…), du houblon (dont la relocalisation pour faire de la bière parisienne est prévue dans la phase 2 du ZéBU), et des plantes ornementales.

b) Saison II et Fin (2017) : Validation des acquis de la Saison I et Animations

  • Atelier plantation
  • Atelier compost
  • Atelier hôtel à insectes
  • Atelier permadesign
  • Démontage

Tiers-jardin à l'OpenFactory de Saint-Etienne (2017)

Genèse

La phase de conception d’une partie des réalisations de la communauté des TiLiOs pour l’exposition “Fork The World - L’expérience Tiers-Lieux” de la 10e Biennale Internationale du Design de Saint-Etienne a été réalisée durant la semaine Open City Lab qui se déroulait entre les Pratiques Artistiques Amateurs et la MYNE à Lyon en janvier 2017.

C’est le cas de l’atelier Tiers-jardin de Zone-AH! présenté à la Biennale.

| On a pas d'eau courante et l'hiver on chope des maladies |

Nous y avons créé un Tiers-jardin pour OpenFactory, le Fablab du quartier Manufacture, en suivant leurs demandes et leurs besoins. L’eau courante n’étant pas accessible dans le FabLab un module de gestion de l’eau a été commandé afin de pouvoir avoir accès à l’eau dans le tiers-lieu et traiter les eaux grises.

L’atelier Tiers-jardin s'est déroulé en deux phases :

a) La phase de co-conception

L’atelier proposé par Zone-AH! lors de cette Biennale a commencé par une phase de finalisation du concept global Tiers-Jardin entamé en 2015 (voir 2.3.1.), et par la conception du TJ commandé par OF. Elle a duré près d’une semaine.

  • Du 22 au 24 mars, un workshop collaboratif a permis d’aboutir à un prototype rapide, ou une Preuve de concept (POC) de la solution TJ proposée.


La solution apportée comprend des dessins, des schémas, des scénarios d’utilisation été/hiver et des contraintes d’usage du Tiers-jardin. Les 2 modules principaux qui seront réalisés les semaines suivantes (module de gestion eau et phytoépurateur) sont rendus en plans 3D.

Nous avons ainsi constitué un cahier des charges pour les différentes phases de construction du TJ.

Une partie du matériel / matériaux manquant a été récupérée le matin du 24, et l’après midi a été consacrée à la préparation du pitch du projet présenté en fin de session.

  • Le week-end du 25 et 26 mars s’est déroulé sous la forme d’une séance “48H chrono” d’accélération de projets, visant à les mettre en synergie.

Au centre des 48H, le Tiers-Jardin. Objectif à la fin des 48H : le tiers-jardin de Zone-AH! est hacké par certains projets accélérés.

Pendant cette accélération, un groupe de travail s’est penché en particulier sur le Tiers-jardin, pour finaliser sa POC et réaliser une maquette en Lego. Lors du pitch final ont été présentés les hacks envisagés pour ce Tiers-Jardin.

Une réflexion a été entamée sur les licences possibles pour le TJ, et le logo.

Ébauche spontanée pour une base de logo du processus Tiers-Jardin (Fork, roots, tree, emoticon smiley, circular economy) - Licence cc by sa nc - Bruno Vitasse 2017

b) La phase de construction

La deuxième phase de l’atelier Tiers-jardin, la construction collaborative des éléments prototypés lors de la première semaine pour répondre à la demande d’OpenFactory, s’est finalement déroulée sur deux semaines, contre une prévue initialement.

Le Tiers-jardin prototypé pour OF est constitué principalement de deux modules, qui ont été construits, en suivant leur conception, durant les deux dernières semaines de Biennale :

  • Un “module H2O” de gestion de l’eau pour le stockage de l’eau potable et la récupération des eaux grises (vaisselle, lavage de mains...)

Il est en intérieur en hiver et en extérieur (ou en intérieur selon le temps) en été. Il est constitué simplement d’une structure en échafaudage supportant un évier, des bidons jerrycan de 20 l pour stocker de l’eau potable, et d’autres pour recevoir les eaux usées. Ces bidons contenant les eaux grises seront ensuite déversés, manuellement pour commencer, dans le module phytoépurateur extérieur. Il est équipé d’ailes latérales pouvant selon la configuration dans le Tiers-jardin servir de desserte de cuisine, de table de travail… voire de bar (c’est important dans les tiers-lieux).

L’équipement du module H2O, inspiré du travail du Collectif BAM - qui a participé au workshop sur la partie conception - pourra évoluer en fonction des besoins des usagers d’OF.

  • Un module de phytoépuration

Il est fixe et en extérieur.

Il comprend un bac de filtration mécanique (avec de la pouzzolane et des graviers moyens) qui reçoit les eaux grises du module de gestion H2O et fixe les plus grosses particules.

Il comprend également un ou plusieurs bacs de filtration biologique, connectés au bac mécanique, pour le traitement, selon la configuration finale et les besoins, par des plantes épuratrices. Elles finissent de nettoyer les eaux grises en assimilant par leurs racines les molécules “polluantes”. Un dénivelé entre les bacs permet une circulation de l’eau, et un système de pompe doit permettre de créer un courant permanent nécessaire au fonctionnement du filtre biologique en aérobie (en présence d’oxygène dans l’eau) et l’assimilation des molécules par les racines. Les eaux phytoépurées (non potables) sont stockées dans un bac ou un bidon en hauteur sur le filtre mécanique, remontées par un système à pédalier.

Un récupérateur des eaux de pluies pourra être ajouté au système d’épuration par la suite, le module se trouvant à côté, voire en dessous d’une descente de gouttière. Les eaux de récupération seront stockées avec les eaux phytoépurées.

Il est prévu à terme un système de renvoi automatisé vers le module gestion H2O pour des usages de nettoyage grossier ne nécessitant pas de précaution sanitaire particulière. D’ici là, le transfert de l’eau traitée vers ce module se fera manuellement à l’aide de jerrycan qu’il faudra différencier des bidons d’eau potable. :) L’eau disponible par un robinet sur la cuve de stockage pourra être utilisée pour l’arrosage des cultures du tiers-jardin.

Restitution de l'atelier Tiers-jardin de la Biennale Internationale du Design

Voir la vidéo

Restitution par Zone-AH! (Bruno Vitasse avec la collaboration de Xavier Pinasseau) de l'atelier Tiers-jardin lors de la Biennale du Design 2017 à Saint-Etienne - 7 avril 2017.

[Chapitres]

  • 0:00 - 07:14 = Présentation des hacks Tiers-jardin avec la vidéo des 48H Chrono
  • 07:15 - 09:00 = Contextualisation : la demande d'Open factory (par Yoann Duriaux)
  • 12:30 - 16:00 = Présentation du module H2O avec Collectif Bam. Ouverture sur les autres modules possibles (phytoépurateur, keyhole garden, espaces de travail, espaces de détente - les "briques" Tiers-jardin)
  • 17:00 - 33:00 = Point sur la partie construction du module de gestion H2O (présentation, problématiques, contraintes)
  • 33:00 - 34:50 = Questions sur le module
  • 35:00 - 52:00 = Présentation du module phytoépurateur (point sur la construction, sur les filtres biologiques et mécaniques, sur les contraintes et les erreurs)

Sources et références

[Livret Biennale du Design Entreprises : atelier Tiers-jardin de Zone-AH! en p49]

[Réf. Living Roof 2015-2016 - Co.Babylone]

[Ajouter le mémoire de Léa Canevet ]

[Classeur des albums photos Flickr de Zone-AH! sur les Tiers-jardin]



Accueil - Définition de MoviLab - Qui porte et constitue MoviLab ? - Pourquoi contribuer sur ce wiki ? - Comment contribuer sur ce wiki ? - Conciergerie MoviLab - Mentions légales