Summ(ak)ercamp 2018 Energie

De Movilab.org

A propos

Cette page permet le suivi des activités autour du volet "Energie" du SummerCamp de Nevez en 2018.

Intentions

Documentation et prototypage sur la production d'énergie visant à l'autonomie du lieu - et ainsi réplicable à d'autres lieux - pour le Summ(ak)ercamp 2018.

Participants

Ne pas hésiter à se présenter, présenter la structure associée si besoin et, si possible, ce que l'on vient chercher et ce qu'on apporte.
Structures / Organisations:
  • Low-tech Lab
  • Konk Ar Lab
  • La MYNE
  • Breizh Entropy, Rennes

Personnes:

  • François Le Grand (Konk Ar Lab) :
  • Emmanuel LAURENT (La MYNE, Bricologis): maker, transition et réappropriation des moyens de l'énergie, prototypage et fabrication de mobiliers pour la transition énergétique.
  • Christophe CORBEL:
  • Patrice (Konk Ar Lab):
  • Rieul (MYNE / OxaMYNE / DAISEE):
  • Jaxom (BreizhEntropy) : maker ingénieur, en réflexion sur l'énergie et sa réappropriation par les citoyens

Concentrateur solaire

Référent : Emmanuel Laurent.

:

Quand: à partir du 16 juillet

Activités:

  • Poursuite de la mise au point du concentrateur solaire solarOSE développé par Open Source Ecologie. Le démonstrateur existe et nécessite d'être testé et amélioré.

Informations complémentaires:

  • Il s'agit d'un concentrateur de fresnel d'environ 4m² pour produire de la vapeur d'eau à 250°C. Les usages sont encore à expérimenter mais concernent par ex. les process de cuisson, stérilisation, distillation,...
  • Le remontage de solarOSE et le contexte de sa mise en oeuvre sur le camp sont données ici

Ressources:

Compteur de consommation d'énergie

Participants : François Le Grand du Konk Ar Lab; Manu Laurent; Jaxom

Quand: à partir du 24 juillet

Activités:

DAISEE : Energie, information et gouvernance

Référents : Rieul et Nicolas

: à l'Atelier Z (Nevez), en mobilité, à l'île de Sein.

Quand: du 24 juillet au 28 juillet

Qui:

  • Rieul T
  • Nicolas L
  • Bedric LB
  • Emmanuel P
  • Emmanuel L
  • Jaxom
  • ...

Carnet de bord: Document de prise de notes relatif à DAISEE lors de ce SummerCamp 2018

Forum / Chat d'échange (au besoin): chat.daisee.org

Activités:

  • (A confirmer) Échange avec Mr Pierre Crépeaux et autres acteurs intervenants sur ces thématiques
  • Temps de rencontre et d'échanges autour de DAISEE (historique, développement, actualités, progrès...)
  • Mini Bretagne Énergie Tour. Objectif: comprendre plus finement ce qui se joue localement en terme d'autonomie/d'auto-détermination énergétique
    • [référence "Initiatives citoyennes et données énergétiques" conférence à la Fabrique du Loch de juin 2018]
  • Temps croisé hardware / software et compteur / production énergétique

Logistique:

  • A Nevez
    • Transport (A/R)
      • Rieul
      • Nicolas
    • Hébergement: sous tente
  • Autour de l'Ile de Sein
    • Transport (A/R)
    • Hébergement
  • Budget: à détailler

Ressources:

Causerie Energie du 29 Juillet

Photo prise par Nicolas Loubet (CC-BY-SA 4.0)

Ressources

Collectif Consometers

Ruby (ALOEN), Ronan & Grégory (BeMyHomeSmart) et Jaxom (BreizhEntropy) sont engagés depuis quelques mois dans le Collectif des Consometers, une initiative de transition par et pour les citoyens qui s’inscrit dans la continuité des missions de service public d’ALOEN, l'agence locale de l’énergie Bretagne Sud (basée à Lorient).

ALOEN a travaillé ces quatre dernières années sur le projet SOLENN autour de 4 objectifs : (1) la maîtrise de la demande en énergie, (2) la sécurité du réseau électrique, (3) la maîtrise de la donnée (et sécurité) (4) la politique énergétique territorial. Plusieurs stratégies d'animation (pour les citoyens) ont été analysées par des sociologues et différents types d'affichage des consommations ont été testé et analysés par des ergonomes (voir). Cette année (2018), le projet touche à sa fin et ALOEN avance vers d'autres projets (comme SEN 1 dans SMILE). Dans le cadre du projet SOLENN, l’agenda locale a été contactée par un particulier - Gregory Ellouet - ayant conçu son propre logiciel d'affichage des consommations d'électricité (BeMyHomeSmart). Le Collectif des Consometers fédère une communauté de personnes (issus du monde associatif, du logiciel libre et de la transition écologique) qui souhaitent amener ce projet plus loin (sur le modèle de ce qui a été expérimenté par Citoyens Capteurs).

NB : BeMyHomeSmart (client et serveur) est mis librement à disposition via un dépôt . Le matériel pour faire les mesures coute environ 70€. L'idée est de permettre de créer des serveurs locaux, les associations locales étant invitées à soutenir l’hébergement les données. L’animation et la gouvernance est à penser avec les collectivités. A terme, l’ambition est de pouvoir mesurer les consommations de toutes les flux (eau, gaz, chaleur...). Une concordance pourrait être possible avec le projet breton SMILE.

Par ailleurs, sur l'impulsion de Pierre Crepeau (de la Mairie de Lorient), ELOEN est engagé dans le projet EMPOWER dédié au partage des connaissances sur le « monitoring » de bâtiment. Pour ce projet, la ville de Lorient a développé (avec Gauthier de l’entreprise LIBERASYS) un logiciel libre d'affichage des productions électriques de panneaux solaires (un des grands enseignements du projet SOLENN étant que l’usage de solutions logicielles propriétaires bloque les démarches de transition !!).

La « mise à l’échelle » est pensée au travers d’une « Fédération » (dans le même esprit que le réseau social Mastodon). L’ambition à long terme est de permettre aux particuliers d’utiliser une diversité d'applications (en lien avec la mesure de la consommation d'électricité) et que ces applications puissent communiquer entre elles. Un projet de charte est envisagé pour encadrer les utilisations de la donnée (vente, retraitement, etc). Cela vise notamment à rassurer les élus sur les échanges de données.

Egalement mentionné dans la présentation : le collectif "Les lucioles de la ria d'Etel" (30 familles bretonnes réunies autour de la transition écologique qui ont commencé par comparer leur consommation énergétique via un simple tableur partagé) ; un projet solaire - financée par la SCIC Luciole Energie - a vu le jour sur la base de ce collectif de famille. Par ailleurs, sur Rennes, un projet de toiture solaire - financé par le budget collaboratif - permet de croiser les communautés du logiciel libre et de la transition*

Programme DAISEE

DAISEE a plusieurs points d’entrée : échanges d’énergie en circuit court, autoconsommation d’électricité, recherche citoyenne autour des données énergétiques... Il s’agit d’un programme de recherche (non standard), co-produit par la MYNE (laboratoire citoyen) et Cellabz (studio de recherche) sur les systèmes de transition énergétique.

DAISEE ne s'est pas construit par rapport à un appel à projet avec des livrables prédéfinis et DAISEE n’a pas de statut juridique au sens formel. Le programme réunit des individus, des collectifs, des associations, des laboratoires , des fablabs, des entreprises, etc. autour de l’objectif (fondamental) de co-produire des connaissances ouvertes. Il a été initié à la MYNE en 2016, sur la base de l’expérimentation du protocole blockchain Ethereum - alors émergent - dans le contexte de la transition énergétique.

L’ambition de long terme est d'expérimenter en conditions réelles des systèmes décentralisés et distribués de l’énergie en agissant sur les règles de gouvernance au prisme (notamment) des algorithmes. Les expérimentations sur lesquelles DAISEE agit visent à questionner les aspects statutaires afférents à l’énergie (L'énergie peut être considérée comme un bien commun ? Une marchandise ?) L'expérimentation terrain permet d'interroger les milles-feuilles législatifs qui bordent les usages énergétiques.

Différents prototypes ont permis de tester l'usage d'une version du protocole Ethereum en mode laboratoire pour démontrer la faisabilité d'échange pair-à-pair l'électricité (sur la base de courbes de consommation et production simulées) de manière complètement autonome [Note: le détail de ces prototypes peuvent se retrouver sur le site du HackadayPrize ou sur le GitHub de DAISEE - pour celles et ceux qui le souhaitent nous vous invitons à réitérer l'expérience chez vous en suivant ce tutoriel].

Le protocole blockchain Ethereum utilisé (à l’époque) s'est révélé limitant, aussi bien sur le plan technique que du point de vue de l'élaboration des règles de gouvernance [Note: pour information, nous étions à l'époque parmi les premiers à disposer de nœuds Ethereum porteurs d'informations énergétiques en capacité d'utiliser la donnée pour effectuer des transactions de manière autonome via l'appel à un "smart contrat", i.e. un algorithme d'automatisation de règles prédéfinies dont la valeur contractuelle et juridique est sujet à controverse]. Cela étant, cela a confirmé l’intérêt scientifique d’investiguer la notion de communs dans un contexte de transition énergétique.

La rencontre avec Prats De Mollo a fait évoluer l’approche (du technique vers le systémique) en partant des réelles possibilités de transition et d’autonomie énergétiques (très relatif aux territoires et aux collectifs qui les portent). À Prats, on parle d'un mix énergétique avec toutes les formes d'énergie du territoire. L'enjeu posé a clairement été économique et pas du tout environnemental, avec notamment les dépenses supportées par la commune en terme de transport de l'énergie imposés par ENEDIS. L'envie n'est pas d'être indépendant mais d'être souverain dans la gestion des budgets alloués à l'énergie, et donc d'être propriétaire des moyens de suivi et de production. Une petite commune comme Prats (1000 habitants) a un petit budget et le poste énergétique en régie permet d'agir directement sur le réseau, sans "soucis" réglementaires.

Pour engager sa transition, la ville - sur impulsion de la régie électrique municipale - a lancé en 2018 une Société d'Economie Mixte (SEM) pour soutenir le développement de filières de production locale d’énergie (photovoltaïque, hydraulique, méthanisation, etc.) et accompagner la transformation progressive du mode de gouvernance. En particulier, les chercheurs engagés dans DAISEE investissent les enjeux relatifs aux données énergétiques. En l’état actuel, cela se traduit par une étude (en cours) des usages des compteurs communicants. En ligne de mire, il s’agit de démontrer que la maitrise de l’information énergétique est aussi cruciale que la propriété des réseaux.

Discussion avec les présent.e.s

  • Il faut passer beaucoup de temps sur le terrain pour aboutir aux questions les plus pertinentes. Il a fallu plus d’un an pour se situer sur le territoire de Prats-de-Mollo.
  • L’articulation des temps entre les différentes infrastructures est complexe (ex: la carte Raspberry Pi et le compteur mécanique ont des longévités très différentes...).
  • Il n'y a pas de solutions mais des contextes de recherche-action qui demandent à être adressés. Les points communs sont les vulnérabilités, souvent esquivés.
  • Peut-on élargir le protocole utilisé à Prats à d'autres territoires ? A priori oui, sur les questions relative à la donnée. D’autres terrains se révèlent progressivement.
  • Comment traduire des actions comme menées à Prats en direction des élus ? du grand public ? C’est une question encore ouverte. A investiguer avec ALOEN ?!
  • Les territoires ont des "gisements" multiples d’énergie. DAISEE permet d’approfondir la pratique de diagnostic (au contact de David Gener, de la régie de Prats de Mollo).

Documentation du chauffe-eau solaire piloté par Arduino

Dispositif installé chez Francois du Konk Ar Lab depuis 5 ans, à découvrir pour les intéressés sur une après-midi avec un travail de documentation.

Une documentation de la première version se trouve ici : http://domoenergytics.com/domo.energy/-Le-chauffe-eau-solaire-

Bricolages divers

  • Un chargeur USB avec convertisseur 12V -> 5V depuis la batterie, et son afficheur de tension (dans une boite étanche !).
  • Une radio FM diffusée localement par un raspberry pi, basé sur https://github.com/ChristopheJacquet/PiFmRds

Ouverture sur un labo de recherche dédié à l'énergie dans Atelier Z

Intentions :

Suite aux échanges des 3 semaines du camp, une réflexion est amorcée sur la pérennisation des travaux sur l'énergie au sein d'Atelier Z. Les objectifs suivants sont évoqués

  1. Expérimenter les outils de suivi et de consommation à l'échelle d'Atelier Z,
  2. regrouper régulièrement un écosystème d'acteurs intéressés par cette thématique (particuliers, konk ar lab, institutionnels (CCA, ALOEN, Enercoop...)) et bénficier d'un espace démonstrateur pour démontrer les possibles,
  3. Tendre vers l'autonomie énergétique du lieu à moyen terme.

Jalons possibles :

2018 : rédaction de document d'objectif à partir des apprentissages du Camp (flux, dimensionnement, normes...), installation de la base des capteurs de consommation (raspbberyy be my home smart ?, emonpi ?)

2019 : Workshop de prototypage et amélioration de la partie suivi de conso et de la régie des données, début d'installation de qques panneaux PV, accueil de workshop (UBO, Institutionnel...)

Besoins & Ressource générales

Besoins

  • Grands panneaux solaires

Ressources

Matériel:

  • Un panneau 200W et une batterie Plomb-Gel 200Ah plus onduleur mis a disposition par Francois L. du Konk Ar Lab
  • Le Lowtech Lab nous met à disposition des petits panneaux solaires de 10 watts
  • Grands panneaux solaires
  • ...