Réseaux

De Movilab.org


Documentation sur les réseaux informatiques

Nous allons aborder le sujet de façon simple, sans rentrer dans les détails techniques. Même si il existe d'autre type de réseaux, ici nous parlerons que des réseaux IP.

Pour avoir une bonne vue d'ensemble de ce que peut être un réseau informatique, quelques notions à savoir sont indispensables:

- Adresse IP
- Ports
- Masque
- Réseaux IP
- Passerelle
- Trames
- Handshake (poignée de main)
- Interfaces réseaux

Dans cette court documentation, nous allons employer une analogie des réseaux avec celle d'une ville.


Adresse IP

Les machines d'un réseau sont des immeubles, elles forment une ville.
Le seul moyen d’aller vers un autre immeuble (machine), est de connaître leurs adresse.

Chaque immeubles (machines), possèdes une adresse (adresse IP), un identifiant unique.
Il ne peut pas y avoir 2 adresses identiques, comme il n'existe pas deux adresses postales identiques dans la même ville.
Si deux immeubles avaient la même adresse, comment savoir qui va recevoir le courrier ?

Une adresse IP est composer de 4 nombres : 0 à 255, séparé par un '.'

Exemple : 213.45.56.7 ou bien 234.245.12.67, …

Note : les machines appartenant au même réseau ne peuvent pas avoir la même IP, mais une machine peut avoir plusieurs IP.

Pour communiquer avec une machine il faut connaître sont IP, pas très pratique de passer par des nombres.
Compliquer de tous retenir et de faire la différence entre deux IP, pour cela on a inventé un système qui fait le lien entre une adresse IP et un nom plus compréhensible.

Exemple : google.fr => 173.194.34.23

Note : Lorsque le réseau n’était pas très important en nombres de machines, on utilisait le fichier 'host' pour faire la correspondance entre le nom et l’adresse IP. Il est toujours utilisable si on utilise un petit réseau qui n'évolue pas beaucoup.
Peut permettre de bloquer des sites, ça c'est une autre histoire ;)

Avec le temps, c’était devenu compliqué de maintenir ce fichier à jour sur chaque machines du réseau, pour régler ce problème le service DNS à été crée.
Note 2 : DNS n'est pas nécessaire au fonctionnement d'un réseau informatique, mais considérer comme un service indispensable.

Nous sommes actuellement à la version 4 d’IP, IPV6 est en cour de déploiement, et ajoute de nouvelles fonctionnalités à IPV4.
Le maximum d'adresse IP exploitable: 256*256*256*256 = 4 294 967 296 d’adresse IP publique


Ports

Dans un immeuble (machine), on trouve des fenêtres, celle ci sont fermées, d'autre ouvertes, d'autres avec des habitants entrant de parler avec un voisin.
Pour un ordinateur, c'est à peut près la même chose, une machine sur un réseau IP possède des fenêtres (ports) – 65 535 pour être exact.

Les fenêtres (ports) servent à:

- Emettre des données
- Recevoir des données
- Emettre et recevoir à tour de rôle

Pour les applications nous parlerons de client/serveur

Lorsqu'une machine (client) veut accéder à des informations d'une autre machine (serveur):

a) Ouvrir un port
b) Envoyer une requête sur le machine et le port qui héberge l'information
c) Recevoir l'info sur le port
d) Refermer sont port


Note: un même port ne peut pas être utilisé par deux applications différentes.

Historiquement les ports inférieurs à 1024 servent à recevoir des informations (logiciels serveurs), attendent de requêtes.

Exemple: 21 (ftp), 23 (telnet), 25(smtp – envoie mail), 80 (http)...

Important: on peut très bien héberger un serveur web (80) sur le port 5580, il suffit juste que le client sache que le service héberger se trouve sur le port 5580.

Une erreur est de croire qu'un logiciel client pour recevoir l'information doit ouvrir le même port que le serveur.
sur un sytème Linux, la liste des services se trouve dans le fichier '/etc/services'.


Masque

ATTENTION: Notions un peut compliquées, ici nous allons juste effleurer le sujet.

Imaginons que tous nos immeubles (machines) de la planète, soient tous regroupés dans la même ville (réseau), même avec un quadrillage précis,
trouver sont correspondant reste long et compliqué. Et tous ceci dans un sacré brouhaha.

A la place il vaut mieux des petites villes (villes, villages, quartiers, lotissements,...), séparés par des longues routes.

Pour revenir à notre réseau IP, pour que celui-ci soit plus gérable, les immeubles (machines), sont regroupés dans des mini réseaux.

Question: Mais comment faire pour calculer la taille de ce mini réseau, comment savoir si une machine appartient à mon quartier (réseau) ou a un autre.
Réponse: Le masque de sous réseau.

Tout comme une adresse IP, le masque est aussi composer de 4 chiffres séparer par un «.» , mais à la Différence,
les chiffres ne peuvent être que de certaines valeurs: 0, 128, 192, 224, 240, 248, 252, 254, 255

Mais le plus souvent on retrouve 0 et 255, exemple: 255.255.255.0 ou 255.255.0.0

Une machine possède une adresse IP unique dans un réseau et un masque, ce sont ses deux éléments qui font qu'une machine pour s'identifier sur un réseau, et d'identifier chaque machines de sont propres sous-réseaux.

Note: c'est le masque qui va déterminer le nombre de machines qui peuvent se trouver sur un sous réseau.


Les masques utilisés par les adresses privées:

Classe A => 10.x.y.z → 255.0.0.0 → 1 seul sous réseau (10.0.0.1 à 10.255.255.254) soit 16 777 214 machines

Classe B => 172.x.y.z → 255.255.0.0 → 16 sous réseaux :

172.16.0.1 à 172.16.255.254
172.17.0.1 à 172.17.255.254

172.31.0.1 à 172.31.255.254
soit 16 x 65 024

Classe C => 192.168.x.y → 255.255.255.0 → 256 sous réseaux:

192.168.0.1 à 192.168.0.254
192.168.1.1 à 192.168.1.254

192.168.255.1 à 192.168.255.254
soit 256 x 254

Pour connaître le pourquoi du comment marchent les masque, des notions de logiques booléens sont indispensables et sort du cadre de cette documentation.


Réseaux IP



Passerelle



Trames



Handshake (poignée de main)



Interfaces réseaux