Mon Air

De Movilab.org



Genèse

Au cours du dernier pic de pollution en mars 2015, il est apparut flagrant que les risques liées aux grands pic de pollution, rouge écarlate aux particules fines ne sont pas conscientisé par la population. De fait, la population ne respect pas les limitations de vitesse enclenchés automatiquement dès qu'une alerte est déclenché. Cependant celle-ci est imposé par arrêt préfectoraux. En empruntant l'autoroute, les panneaux lumineux indique une obligation de réduire la vitesse de 20 km/h. Le ciel est bleu, les gens continuent à vivre normalement, à faire du sport, etc, mais les personnes atteins de problèmes respiratoires ne peuvent plus sortir dehors. Il est donc nécessaire de trouver une solution.

Profitant de l'installation d'un dispositif territorial un avertissement par mail à été adressé aux services concernés (par ex. les maisons des territoires représentant auprès des populations tout les services de l'État). Le contenu du mail était le suivant : Je souhaiterais, à l'heure des objets connectés, que vous preniez en compte ma requête dans vos prévisions budgétaires soit : l'étude envisageant la connexion des données d'Alertes de l'Observatoire locale avec les avertisseurs lumineux, installés le long de nos routes alertant le conducteurs de la vitesse de son véhicule. A chaque alerte de pollution active des observatoires concernés, comme sur les autoroutes, un clignotant orange connecté à l'instrument vitesse déjà installé, préviendrait les conducteurs. Petit à peit en tout connaisse de cause, nous deviendrions tous plus respectueux vis à vis des plus faibles d'entre nous.

Synthèse

Le projet Mon Air vise à créer un système permettant d'avertir les conducteurs et la population en général sur les alertes à la pollution atmosphérique. A l'heure des objets connectés, l'ambition est de relier les alertes des différents observatoires (par ex. Rhône-Alpes) déjà présents sur les panneaux lumineux des grandes villes et des autoroutes aux indicateurs de vitesse installé le long des routes départementale et nationale (particulièrement dans les zones péri-urbaines).

Le projet

Actuellement le projet est dans une phase exploratoire. Plusieurs solutions ont été découverte suite à une longue veille. Des méthodes déjà existantes sont étudiés. Un premier prototypage est en cours.

Comment faire le prototype

Programmer dans Arduino un petit code qui allume une led en vert. En appuyant sur l’interrupteur, la led rouge s'allume. L'enjeu est de faire l'illustration que la led reste verte si le capteur ne détecte pas de particules fines. Par défaut la led est verte. L'enjeu est d'illustrer le concept d'un indicateur qui passe au rouge en cas de détection de particules fines.

Matériels/Accessoires du prototype

  • Micro contrôleur Arduino UNO.
  • Carte de prototypage.
  • Led rouge, Led verte.
  • Interrupteur.
  • Ordinateur équipé d'un logiciel Arduino.

Fabrication du Prototype

  • Connecter l'Arduino à l'ordinateur.
  • Installer les Led sur l'Arduino
  • Installer un interrupteur

Comment faire le POC

  • Connecter l'Arduino à l'ordinateur.
  • Téléverser le programme qui contient le protocole de communication
  • Programmer l'affichage nécessaire en cas d'alerte positive.
  • Relier par un câble le détecteur à la carte Arduino
  • * Programmer un échange d'information à période régulière (ex. toute les 10mn) informe à Arduino de la valeur de pollution détecté dans l'agglomération.
  • Programmer le seuil de déclenchement de l'alerte sur la carte Arduino

ou

  • Établir un protocole de communication entre la carte Arduino et la base de mesure d'air
  • Programmer l'interprétation de la mesure envoyé par GSM pour déclencher l'alerte le cas échéant.

Matériels/Accessoires du POC

  • Micro contrôleur Arduino UNO.
  • Carte de prototypage.
  • Ordinateur équipé d'un logiciel Arduino.
  • Détecteur de particules.
  • Carte GSM qui récupère les informations d'un serveur de type Air Rhône-Alpes.