Les Réseaux du Comptoir Numérique

De Movilab.org

Issu de l’initiative d’un collectif d’amateurs, le Comptoir Numérique situé à Saint-Étienne, est un espace dédié au développement de nombreux tiers-lieux en France. Ce sont des espaces qui mettent à disposition du plus grand nombre un environnement de consommation, de création et de production inédit. Il s'est construit petit à petit depuis 2004 pour être actuellement à la fois un Espace Public Numérique (EPN), un pôle de ressources numériques et un espace de « coworking »1. Il héberge plusieurs associations résidentes : Openscop, Collectif Loire Amont Vivante, Association ALOLISE, Angénius, WWF, Zen Conseil, KARMA, Magique animation, Coworking Sainté, Transparence et l'association Zoomacom. Tout ceci forme un Tiers-lieu.


Les réseaux de Zoomacom

Logo Zoomacom+texte-150pxFdTransp.png
Dans ce travail d'étude de réseau, je vais m'intéresse plus particulièrement à cette dernière association: « Zoomacom ». En tant qu'association défendant les valeurs de l'éducation populaire, Zoomacom s'engage à mettre à la disposition des quartiers populaires de nouvelles ressources afin de répondre aux problématiques de chômage et de précarité. L’espace de coworking qu'elle développe, est un espace de travail ouvert permettant l’apparition de dynamiques sociales. Elle met à disposition des locaux équipés et meublés : mobilier (bureau, chaise, table, rangement), connexion Internet, des salles de réunion, un lieu de détente et de socialisation, etc.

PRESENTATION

Reseau global zoomacom.png

Financements des Espaces publics numériques (EPN)

Ville : Ne reconnait pas encore Zoomacom pour le rôle important qu'elle tient en tant que « centre ressources » au niveau des EPN : ex : la mauvaise communication entre le service de la vie associative de la ville et les responsables de Zoomacom ralentissent l'extension de leur réseau.

Département (Conseil Général) : Zoomacom est reconnu en tant que « Pôle de Ressources Numérique Local » (PRNL). Le Conseil général l'a accompagné,dans ce cadre, a développer d'autres PRNL dans la Loire: Firminy (Source numérique), Roanne (Fil Numérique) et Rive de Gier. Le CG a notamment contribué à la création de la « Cyberloire ».

Région: La Région soutien le collectif « Coordination Rhône-Alpes des Acteurs de l'Internet Accompagnée » (CORAIA).

Réseau National et International : Chaque année depuis dix ans, l'association CRéATIF organise le Forum des Usages Coopératifs : qui réunit l'ensemble des réseaux de tous les acteurs d' internet coopératif.

Divers réseaux liés à la « Conso-collab » :

Ouishare : C'est est une communauté internationale habilitant les citoyens à élaborer une société basée sur la collaboration, l'ouverture et le partage.

Le réseau de l'emploi : Animation autour de l'outil informatique à l'occasion des « job camps » à la maison de l'emploi. Ces mission sont commandées par le Conseil Général.

Papycamp : Animation de cours de vulgarisation de l'outil informatique auprès des personnes âgées.

Associations : Zoomacom offre des ressources numériques à différentes associations stéphanoises qui en font la demande.

Tiers-lieux : Zoomacom faisant parti du Tiers-lieu « Le comptoir numérique », il participe aux montages de projets entre les Tiers-lieux francophone répertoriés et définit comme tel au Canada, en Belgique, en Suisse et en Côte d'Ivoire. Réseaux virtuels : Ils se créent par le biais des réseaux sociaux (ex : Groupes sur facebook) et touchent les thématiques suivantes : le développement durable, le « Do it yourself », la monnaie complémentaire, les logiciels libres, l' alimentation (ex : la discosoupe), le financement participatif, l' entreprenariat social, l' éducation populaire.

Entrepreneurs : Zoomacom les accompagne dans le processus de montage de projets au cours des « Assocamp ». Si l'association considère qu'ils n'ont pas les moyens d'aider les participants, elle les renvoie vers d'autres acteurs pour des prestations précises.

Collèges : Les animateurs de Zoomacom font des interventions d'une heure et demi auprès des collégiens, dans le cadre du programme « fréquence école ». C'est un appel à projet qui vient du Conseil Général en partenariat avec les animateurs d'autres EPN dans la Loire.

Maison d'arrêt de la Talaudière : Zoomacom fait passer des examens sur l'utilisation de l'outil dans le cadre du programme « CLIP1 » et propose parfois des animations.

Réseaux informels

Les citoyens : Ils peuvent venir aux « assocamp » pour demander de l'aide dans leur montage de projets et les animateurs de Zoomacom sont là pour les accompagner dans leurs démarches.

Les « coworkeurs » : Zoomacom est hébergé au comptoir numérique avec d'autres associations. C'est l'association Openscop qui s'occupe de la gestion administrative du Comptoir numérique. Les « coworkeurs » s'entraide donc entre eux si besoin ou montent des projets communs. Ils se prêtent du matériel sans faire attention de où viennent et où travaillent les personnes. Ils forment le noyau dur de ce tiers-lieu puisqu'ils sont présents presque tout le temps. Les membres des différentes associations de ce tiers-lieux rencontrent actuellement des problèmes quant à la mutualisation et à la gestion du matériel. Ainsi, ils ont conscience qu'il va falloir trouver une solution pour avoir des conditions de « co-travail » respectueuses.

Ils sont plus nombreux les jeudis à fréquenter le Comptoir car ils en profitent pour y récupérer leur panier AMAP.

Les Hackers : Ils sont en lien pour différentes actions touchant le domaine de l'informatique. Qu'est-ce qui circule entre eux et Zoomacom ?


La prise de conscience de l’impact des Technologies de l’Information et de la Communication sur les manières de travailler, de communiquer, d’apprendre, etc., a poussé l’association à accompagner le Conseil Général de la Loire dans la création d’un réseau départemental des acteurs de la « Cyberloire ». Au début, ce collectif avait pour but de lutter contre la fracture numérique qui existe entre certains citoyens et l'outil informatique. La Cyberloire, a permis de mobiliser les collectivités publiques sur ce problème. L’utilisation de méthodes de travail collaboratif, utilisées par cet ensemble, le développement de réseaux d’acteurs ont ouvert la voie vers de nouveaux enjeux. Notamment le fait de développer, chez les citoyens, la réappropriation des savoirs et des savoirs-faire par l'outil numérique.


La place de Zoomacom sur son territoire

La mise en ligne de ces expériences implique une démarche de mise en commun. Les acteurs s’informent entre eux des actions qui ont été menées. Ils peuvent ainsi suivre les avancées du projet, mais aussi proposer à chaque instant des améliorations. La mise en réseau est cependant ouverte. Il ne s’agit pas d’un système fermé favorisant la communication du collectif mais bien d’une plate-forme de diffusion des connaissances. Les bénéficiaires des ateliers se sentent investis par le projet et alimentent les discussions de leurs propres expériences. De la même manière, les membres de l’association participent par des entretiens ou par la rédaction d’articles aux démarches de médiation proposées par de nombreux acteurs du numérique dans le département et à travers la France.

Cette organisation du réseau des acteurs du numérique tente de montrer que les savoirs-faire issus des nouvelles technologies ont un impact sur les territoires. Les pratiques collaboratives ont permis à de nombreuses personnes de s’approprier des outils, échanger du savoir, etc. Cette dynamique a donné la possibilité aux citoyens de se tisser un réseau local, faisant apparaître un nouveau modèle de structure regroupé sous le nom de "tiers-lieux". Ainsi, leur mode de fonctionnement a confirmé le fait qu'il est important de travailler en réseau et de faire vivre ce réseau car il est source de renouvellement et d'enrichissement.

Le fonctionnement de ce tiers-lieu (Le comptoir numérique) se base sur le modèle de l' « opensource » (données ouvertes à tous). Ceci permet à chacun d'avoir accès aux informations et aux ressources documentaires qui recensent leurs méthodes de travail. Ceci permet de reproduire des Tiers-lieux.

Pages liées