Désobéissance civile non-violente/méthodologie

De Movilab.org

Bienvenue sur le portail de la Désobéissance civile non-violente (cliquer pour retourner à l'accueil)

Ce projet de documentation est porté pour le moment par La Scope : une communauté autour de projets ouverts de transition qui a pour but de mutualiser des outils libres pour favoriser la création et le développement de tels projets.

Nous documentons donc collectivement une méthode et différents outils et savoir utiles pour organiser ou simplement participer à une ou des actions de désobéissance civile non-violente. Nous nous appuyons sur des formations, des lectures et différentes expériences mises en commun. La Scope ne participe en tant que tel à aucune action. C'est chacun à titre individuel qui décide de prendre part ou non à une action.

Le portail regroupe différentes pages/onglets (en cours de construction). Cliquez sur les onglets pour accéder au contenu.


Méthodologie de l'action Rôles dans l'action Techniques de résistance physique Droits face à la police Risques juridiques Communication Stratégie de mobilisation et méthode Alinsky Ressources supplémentaires


Pour définir une action (individuellement et collectivement)

Quelques questions (l'ordre n'est pas essentiel, il faudra de toute façon toutes se les poser) pour bien définir une action (il est préférable pour bénéficier de l'implication de tous que les réponses à ces questions soient connues et partagées par chaque personne) :

  1. Pourquoi se lancer dans une action ?
  2. Toutes les autres pistes préalables à une action ont-elles bien été explorées ?
  3. Est-ce qu'une stratégie en escalier a bien été respecté (actions de communication, pétitions, etc. dans la légalité avant une action de désobéissance, etc.) ?
  4. Quels sont les adversaires (premiers et secondaires) et leurs points faibles ? (ex : adversaire premier -> EDF / action -> bloquer une centrale à charbon / adversaire secondaire -> la commune sur laquelle se trouve la centrale / action -> bloquer la marie jusqu'à l'arrêt des subventions)
  5. Quels sont les alliés (naturels -qui partagent nos convictions- et objectifs -qui ont les mêmes buts ou qui sont les "ennemis de nos ennemis"-) ? voir pour prévoir des actions de soutien
  6. Quels sont les moyens (nombre de personnes, compétences, matériels, budget, etc.) dont nous disposons ?
  7. Quels niveaux de violence sont acceptés (violence du groupe vers l'extérieur -> pour notre part, nous militions pour des actions 100% non-violente mais il peut toujours y avoir des oppositions dans un groupe / violence de l’extérieure vers le groupe -> répression, etc.) avant que le groupe ne mette fin à l'action ?
  8. Comment réagir face à la violence (de policiers et/ou d'autres personnes) ?
  9. Quel est le consensus d'action (les critères que le groupe se fixe pour cette action ex : seuil de violence avant l'arrêt de l'action, action 100% non-violente, solidarité juridique -> liste de co-comparant, visage découvert, carte d'identité, etc.) ?
  10. Quel est le scénario de l'action (avant, pendant, après) ?
  11. Quel est le plan B ? Pour éviter les fuites il vaut mieux qu'il ne soit connu que de deux ou trois personnes.
  12. Quels risques juridiques, physiques ou psychologique (peurs, stress, etc.) encourent-on ?
  13. Quel est le contexte de l'action ?
  14. Quels peuvent être les réactions de l'opinion publique et des grands médias ?
  15. Quelle communication mettre en place autour de l'action ? (slogans -> pour différents mouvements, différents slogans)
  16. Quelle est la ligne de communication (celle que tous les participants doivent connaitre et qu'ils peuvent directement donner aux médias) ?
  17. Comment communiquer en amont de l'action pour rassembler le nécessaire (personnes, compétences, matériels, budget, etc.) ?


Pour organiser une action

Pour mettre touts chances de son côté, il est nécessaire de planifier un minimum et de distribuer les tâches à réaliser.

Avant l'action

Les objectifs à court, moyen et long terme

Définir les différents objectifs de l'action et sa cohérence l'ensemble dans lequel elle s'inscrit.

Le plan d'action

  • Définir les rôles : voir Rôles dans l'action
  • Lister les tâches
  • Écrire le déroulé
  • Prévoir un plan B

La logistique

Réfléchir aux différents aspects logistiques et les lister, par exemple :

  • Transport, repas, hébergement des activisites
  • Matériel pour l'action (arm-lock, cadenas, peinture, craie, etc.)
  • Matériel de communication (banderoles, tracts, enceinte/micro, projecteur, etc.)

L'aspect juridique

  • Déterminer les risques juridiques et les niveaux d'implication
  • Etablir une liste de co-comparant si besoin
  • Connaitre ses droits

L'organisation de solidarité

Prévoir l'organisation de caisses de solidarité en cas d'arrestation, de poursuite juridique, de blessure ou autres.

La communication

  • Définir un nom de collectif spécifique à l'action (si besoin)
  • Définir la ligne de communication (version courte à diffuser à tous et longue à diffuser aux médias)
  • Désigner un ou plusieurs référents pour communiquer avec médias
  • S'assurer que l'action sera au minimum filmée/documentée
  • Trouver et/ou créer des moyens de diffusion

La prévention des risques physiques

  • Connaitre des techniques pour se protéger
  • Avoir des personnes formées aux premiers secours
  • Avoir une trousse de premiers secours

Le briefing

  • Arriver téléphone éteint (batterie retirée)
  • Désigner facilitateur et scribe (si la réunion est tranquille)
  • Présenter la communication non-verbale
  • Expliquer l'intention et présenter l'action (aspects politique, juridique et technique + déroulé)
  • Tour d'objections
  • Voir si consensus possible dans les délais (en cas d'objection ferme, la personne se retire)
  • Diffuser la ligne de comm (les deux ou trois phrases sur lesquelles tout le monde est d'accord)

Pendant l'action

Voir notamment Rôles dans l'action

Après l'action

Le débriefing

  • Retour de chacun sur l'action
  • Possibilités d'amélioration
  • Organisation des caisses de solidarité (si nécessaire)
  • Prochain pas

Ressources supplémentaires

Groupes actifs

  • Les Désobéissants
  • ANV-COP21 & Alternatiba
  • 350.org
  • etc.

Plateformes

Livres

- Joyeux Bordel d'un collectif d'activiste. - Désobéir. Le petit manuel. - Xavier Renou (des Désobéissants) - Comment faire tomber un dictateur quand on est seul, tout petit, et sans armes - Srdja Popovic - Dictionnaire de la non-violence - Jean-Marie Muller - Les bio (et les livres qu’ils ont écrit eux-même) des personnages de mouvement de désobéissance historique : Gandhi, MLK, Mandela, etc.

Articles

- 3 règles simples pour résoudre des problèmes complexes

  • Règle n°1 : ne jamais s’attaquer à un système frontalement
  • Règle n° 2 : Pour trouver la clé qui déverrouille le système, il faut s’attaquer à un maillon critique.
  • Règle n°3 : tout ce qui ne se voit pas ne se conçoit pas.