Définition succincte des Tiers Lieux

De Movilab.org
Cette page est une déclinaison du manifeste des tiers lieux
Auteur : Pinasseau Xavier - décembre 2013

Présentation de ma contribution

J'ai voulu, par cette présentation, donner une explication simple et non complète de ce qu'est un Tiers Lieux pour des personnes qui, comme moi, ne connaissent pas. Je suis parti du manifeste écrit par Yoann Duriaux et Antoine Burret et j'en ai tiré ce qui me semble le plus important et explicatif.

Collectif

Le Tiers-Lieu est un ensemble de bien communs identifiés et délimités, entretenu par et avec un collectif. Des individus se réunissent autour de projets communs. Ils se les approprient, recherchent et produisent des solutions.

Espace

Sur un territoire identifié, le Tiers-Lieu est une interface ouverte et indépendante permettant l’interconnexion ainsi que le partage de biens et de savoirs. Les espaces de travail collaboratifs, les laboratoires ouverts de fabrication et tous les lieux où des individus peuvent se rencontrer et collaborer sont ainsi englobés sous le terme de Tiers-Lieu. La notion de Tiers réside dans le processus qui va permettre aux individus de s’approprier cette interface. De la mettre en mouvement. Un échange continu est à provoquer car les rencontres improbables ne peuvent se prévoir. Il est nécessaire de générer différents flux d'interactions entre les individus d'un même espace, les différent Tiers Lieux et favoriser les échanges à l' intérieur et à l'extérieur de ceux -ci.

Travail

Le Tiers-Lieu est un cadre de confiance où des individus hétérogènes se réunissent pour travailler et explorer des solutions dans un esprit collaboratif. Une grande hétérogénéité de profils et d’intentions se côtoient dans un Tiers-Lieu. Cela se caractérise par une diversité de compétences, d’âges, de cultures, etc. Un ensemble conséquent de savoirs théoriques et pratiques sont ainsi réunis. Ce désenclavement des disciplines et des métiers génère une approche transdisciplinaire qui permet d'appréhender la totalité du cycle de vie d’un projet. On désigne souvent cela par Coworking.

Organisation

Le Tiers-Lieu favorise l’apparition de réseaux distribués d’acteurs en préservant un équilibre permanent entre individu et collectif, entre temps de travail et temps d’échange. Sur les questions de confidentialité et de propriété intellectuelle, il existe un secret des affaires inhérent aux activités au sein du Tiers-Lieux. Les idées, les concepts, les plans etc, ne sont pas utilisés sans consentement préalable orale ou par le biais d’une licence appropriée. Pour préserver la qualité des relations, chaque individus participe au développement des autres selon ses propres moyens, tant en service rendu qu’en tarif préférentiels. Si plusieurs membres du collectif constatent qu’ils développent en parallèle un projet similaire une tentative de coopération est généralement proposée ou une délimitation de leurs champs d’activité respectifs. Chacun est responsable de ses actes mais le collectif est intégré comme partie prenante dans ses activités.

Langage

Le Tiers-Lieu génère un langage commun et réappropriable entre des mondes différents et parfois contradictoires. De parler du "nouveau" avec des termes nouveaux pour une meilleur compréhension.

Numérique

Les outils et la médiation numérique facilitent l’apparition de situation de travail collective sur la constitution d’un patrimoine informationnel commun. Le Tiers-Lieu transpose les mécanismes de partage et de diffusion des savoirs (propres à Internet) sur le territoire. Par le Tiers-Lieu, l’accès aux informations est couplé à l’accès à un espace d’application. Il ne s’agit plus uniquement de savoir mais également de faire. De transformer les savoirs en action, en bas de chez soi.

Gouvernance

Le Tiers-Lieu développe une approche intelligente de la gouvernance grâce notamment à un rapport transformationnel avec les usagers-clients et aux licences libres. Le cadre structurel au travers duquel se réalisent les actions du Tiers-Lieu n’est pas figé. En fonction des particularités territoriales et des ambitions du collectif, il peut être de nature privée, publique ou associative. L’idée étant d'asseoir une politique d’ensemble qui facilite les adaptations au changement ainsi que les interactions entre personnes et entre organisations. Les savoirs ou les idées intègrent un patrimoine commun.

Services

Les services du Tiers-Lieu s'assemblent pour formaliser un environnement de consommation, de création, de production inédit et incarnent ainsi une véritable culture de la transition économique. Il peut proposer au fur et à mesure ou simultanément différents modules permettant de travailler, de fabriquer, de consommer, de communiquer, d’apprendre autrement. Cette modularité induit une capacité d’adaptation. C’est par le partage et la production de biens communs avec des individus hétérogènes, que le Tiers-Lieu permet de générer de nouveaux services à valeurs ajoutées pour le territoire.

Financements

Les modèles de financement des Tiers-Lieux et de son activité se développent entre économie traditionnelle et contributive en se basant sur des partenariats publics, privés et personnels.

Prospective

Le Tiers-Lieu est un processus exploratoire de valeurs à l’échelle humaine, sociétale et économique qui vise à devenir un élément central du fonctionnement de la cité. Autour du Tiers-Lieu, il y a une culture qui vise à considérer le savoir comme un bien commun. De plus son côté prospectif encourage et reconnait la valeur de démarches d'essais-erreurs.




Accueil - Définition de MoviLab - Qui porte et constitue MoviLab ? - Pourquoi contribuer sur ce wiki ? - Comment contribuer sur ce wiki ? - Conciergerie MoviLab - Mentions légales