Low-tech et numérique : Différence entre versions

De Movilab.org
(Conférence low-tech et usages du numérique)
 
(5 révisions intermédiaires par le même utilisateur non affichées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
Balayages des posts de dépense énergétique repsonsables de l'impact du numérique
 
  
Outils de collaboration / travail plus low-tech, libres
+
== Conférence low-tech et usages du numérique ==
 +
[[ComicesDuFaire 2019/Low tech et usages numériques|Prises de notes (Manu PQ)]] + [https://drive.google.com/file/d/1f57gzDB4m_aGaMVk55Ye9HTLYFtmL5QU/view?usp=sharing Enregistrement Audio (Quentin Mateus)]
  
Hack MD = outil de travail / prise de note (à la place de Drive, Word, etc.)
+
== Étaient présents ==
Par projet : 1) contexte, 2) collaboration par acteurs : documents produits et partagés, fichiers calcs, 3) compte-rendus de réunion dans l'ordre chronologique ; possibilité d'embarquer des images, des open street map, etc. ; possibilité de créer des templates ou des notes ; utilise des "markdown" c'est à dire de la mise en page "façon geek"
+
Low-tech Lab : Romane, Antoine, Laura, Guéno et Quentin
 +
 
 +
Atelier Z : Cédric, François et Alice
 +
 
 +
Comices du Faire : Dorian
 +
 
 +
Intervenants : Gauthier Roussilhe et Tesch
 +
 
 +
== Les attentes de chacun ==
 +
* Voir des exemples de sites low-tech
 +
* Transmettre / partager un max de savoirs
 +
* Mieux appréhender la tension entre low-tech et numérique
 +
* Comprendre l'impact du numérique et les leviers d'action individuelle / bonnes pratiques
 +
* Adéquation entre les besoins identifiés pour notre site et les marges de manœuvre du web low-tech / où est-ce qu'on peut se passer du numérique ?
 +
* Balayer les posts de dépense énergétique du web
 +
* Quid du rétro-numérique et de la créativité qu'il induit
 +
* Exemples d'outils de travail collaboratifs plus "low-tech"
 +
 
 +
== Introduction low-tech numérique à la Myne ==
 +
• Slides de Gauthier Roussilhe + enregistrement
 +
 
 +
Dans le numérique la consommation d'énergie se répartit : 50% fabrication des équipements, 50% utilisation qui en elle-même se répartit : data center 20%, réseau 18%, terminal actif 12%
 +
 
 +
Dimensions techniques et symboliques
 +
 
 +
=== Passage à carbonalyser du site du Low-tech Lab ===
 +
* 18 Mbyte pour afficher la page d'accueil du site = 22 g eq CO2 = 100 m en voiture = charge de 3 smartphones  -> à cause des widgets / incrustations Facebook et Youtube ; lien > qu'un widget > qu'une image > qu'une vidéo
 +
* 60% Facebook, une partie Youtube, une partie script, etc. le site du Low-tech Lab en tant que tel = 15%
 +
* En 4 minutes d'activité on est à 27 Mbyte
 +
* Sur les autres pages environ 50% de l'énergie = le site du Low-tech Lab
 +
 
 +
=== Questions / réponses ===
 +
* au moment de l'achat d'un smartphone, l'énergie nécessaire à le produire représente 90% du total d'énergie nécessaire à son cycle de vie — si on le garde 3 ans avant de le changer et si on le charge tous les jours —, la charge à l'utilisation ne représente que 10%
 +
 
 +
=== Exemples de sites low-tech ===
 +
* site Los Angeles Ends
 +
* site de Nike Circule
 +
* Kris De Deker
 +
* Gauthier Roussilhe
 +
* outil Kirby
 +
* outil Grav
 +
 
 +
=== Leviers d'action à l'échelle individuelle ===
 +
• [http://gauthierroussilhe.com/fr/posts/convert-low-tech guide low-tech et numérique sur le site de Gauthier Roussilhe]
 +
* Nettoyer ta boîte mail
 +
* Suspendre tes onglets ouverts
 +
* Compresser les vidéos
 +
* Privilégier les podcasts, les Gifs pour les tutos
 +
* S'auto-limiter sur les réseaux sociaux — ex : se limiter à 100 personnes suivies sur Twitter, et un tweet par jour
 +
* Utiliser son ordi sans chargeur
 +
* Éviter le streaming, privilégier le téléchargement — Invidious > Youtube
 +
* Le live c'est pas cool
 +
* Les gens qui ont des likes ils ont payé pour ça — #fermeàclics
 +
* Site statique > site dynamique
 +
* Brave = navigateur qui bloque les pubs, les couleurs, les traqueurs + modèle Lilo qui permet de soutenir des projets, possiblement le Low-tech Lab
 +
* Préférer le filaire > wifi > 4G > 5G
 +
 
 +
=== Outils de collaboration / travail plus low-tech, libres ===
 +
Hack MD = outil de travail / prise de note (à la place de Drive, Word, etc.) Par projet : 1) contexte, 2) collaboration par acteurs : documents produits et partagés, fichiers calcs, 3) compte-rendus de réunion dans l'ordre chronologique ; possibilité d'embarquer des images, des open street map, etc. ; possibilité de créer des templates ou des notes ; utilise des "markdown" c'est à dire de la mise en page "façon geek"
  
 
Cloud = cosycloud, next cloud, ou propre serveur ? ou boîtier open source pour tansformer un disque dur en serveur local ? ou micro serveur de Christopher Santerre (L'increvable)
 
Cloud = cosycloud, next cloud, ou propre serveur ? ou boîtier open source pour tansformer un disque dur en serveur local ? ou micro serveur de Christopher Santerre (L'increvable)
Ligne 11 : Ligne 69 :
  
 
Telegram / Signal (encore plus encrypté, non stocké sur serveur) = pour communiquer (à la place de Whatsapp)
 
Telegram / Signal (encore plus encrypté, non stocké sur serveur) = pour communiquer (à la place de Whatsapp)
 +
 +
Inkscape / Gimp = pour la création graphique
 +
 +
Invidious = hack de youtube
 +
 +
=== Histoire du design ===
 +
1ère date : en Italie au XVIème / XVIIème
 +
 +
2ème date : à Londres en 1850, le Cristal Palace, serre produite "en série"
 +
 +
3ème date : Arts and Crafts de William Morris en 1870
 +
 +
Correlé à l'arrivée du monde urbain, industrialisé et capitaliste -> il faut donc raconter le design par l'économie.
 +
 +
La tension qui fait avancer le design c'est : utopie x vérité, mais la réalité profonde du design c'est l'économie.
 +
 +
Alain Findelli, ancienne ingénieur, bon théoricien du design.
 +
 +
Le cas de l'ingénieur est intéressant : optimisation des flux à en crever, pères de l'obsolescence programmée, aucune considération des usages, de la diversité culturelle, etc. seulement la technologie.
 +
 +
Bientôt des cours de Gauthier aux étudiants télécom de l'INSA Lyon, donc à voir les résultats, en commençant par la lecture de l'enquête 4 par Alexandre Laumonnier, Éditions Zones Sensibles.
 +
 +
== Le sujet du Low-tech Lab ==
 +
 +
=== Définition de la low-tech par rapport à la high-tech ===
 +
* Répond à des besoins qualifiés (modèle de Max-Neef plutôt que Masslow qui distinguent les besoins et les "satisfyers" non hiérarchisés et contextualisés)
 +
* Durable et réparable = fiabilité technique
 +
* Accessible à tous = à tous les terminaux, à une grande majorité d'usage, à tous, respect de la vie privée, pas de tracking
 +
* Economique
 +
* Faible impact énergétique et écologique
 +
* Local et adaptable
 +
* Cultures riches
 +
Exemple des pois : trieur optique vs. trieur hélicoïdal
 +
 +
Pourquoi ne pas appliquer cette définition au site du Low-tech Lab ?
 +
 +
Quitte à définir un Cahier des Charges à donner à un dev qui a du temps et est motivé pour aider le LTL ?
 +
 +
Exemple : un site local et adaptable en donnant à voir quelque chose sur notre territoire, ou la diversité des cultures qui s'approprient la low-tech ?
 +
 +
+ dimension symbolique très forte pour provoquer un déclic et diffuser la démarche low-tech numérique (comme la barre de charge du LTMagazine)
 +
 +
=== Les besoins ===
 +
* Expliquer le concept de low-tech + exemples / exemplaire -> en tant que site et en tant qu'organisation : gouvernance, financements,
 +
* Où on est et qui on est ?
 +
* Vitrine des projets
 +
* Permettre de contribuer / pour la façon dont sont réorientés les utilisateurs qui nous sollicitent suivant leurs attentes (se former = tutos vs. diffuser = communautés)
 +
* Renvoyer vers des ressources théoriques / des experts ?
 +
* Cartographie des initiatives // ex : social food forum ?
 +
* Diversité des tuto ? CF démarche github à la Fab Academy / iFixIt
 +
* S'organiser en communs pour tout ce qui ne concerne pas les projets : cartographie, tutoriels,
 +
'''Pour répondre à chaque besoin : se poser la question "comment on y répond ?" et "pourquoi on y répond ?"'''
 +
 +
=== La mission du Low-tech Lab ===
 +
* sourcer
 +
* expérimenter
 +
* documenter
 +
* diffuser / transmettre
 +
* inspirer
 +
Et par rapport à cette mission qu'est-ce qu'on donne à voir sur le site ?
 +
 +
Pourquoi pas remplir nos objectifs sans numérique : les Low-tech Ambassador, la "distribution sociale" comme avec les magazines dans le documentaire Ethics for Design ou comme les Péligourmets
 +
 +
Deux options : site vitrine + plateforme interne collaborative OU site hub + plusieurs plateformes de ressources
 +
 +
Besoins + budget énergie + système technique en cohérence et visible
 +
 +
====== Besoins ======
 +
* Qu'est-ce que la low-tech ?
 +
* Pourquoi la low-tech ?
 +
* Qui on est ? -> ambassadeur, ouvreur de tunnel de mines, tête de réseau + équipe / attention à comment on se présenter suivant l'image qu'on veut renvoyer
 +
* Qu'est-ce qu'on fait ? -> projets + liens (tutos, vidéos, articles, photos, podcasts, cartographie  des acteurs / initiatives = contenu d'une formation / d'un MOOC pour lequel il faut qu'on soit médiateur)
 +
* Où on est -> carto sobre et géolocalisant les projets du Low-tech Lab ? challenge technique : solution de cartographie low-tech
 +
* Fonction "ajouter
 +
 +
====== Système technique ======
 +
* Adapter la techno au contexte : exemple des batteries à gravité
 +
* V2 = Éoliennes du Sénégal = emblème ? + batterie à gravité ? à Explore
 +
* V1 = Solaire à la tiny ?
 +
 +
====== Budget énergie ======
 +
* Raspberry pi = 5Wh puis l'équivalent en données dépend du cas d'usage, du modèle utilisé, etc.
 +
* Mais on peut se fixer 400-500 kbyte / page = équivalent au poids moyen d'une page en 2011 ; 1 Mbyte = déjà difficile d'accès, pour info : la page d'accueil du Low-tech Lab = 18 Mbyte
 +
 +
=== Next Steps ===
 +
# Revoir la communication et la mission du Low-tech Lab
 +
# Officialiser le passage sur WikiFab
 +
# Envoyer la base de données brute à Gauthier pour visualisation amusante
 +
# Imaginer et fabriquer un système technique low-tech qui soutient le site et donne à voir le territoire -> atelier de fabrication d'éoliennes low-tech ensemble pendant la semaine de team-building
 +
# Estimer le budget financier et énergétique du site vitrine
 +
# Rédiger un cahier des charges pour le site vitrine sur la base de "comment et pourquoi répondre à chaque besoin ?" et l'envoyer à Gauthier
 +
# Échanger avec lui et/ou les dév recommandés (Sylvain de Kirby) pour aller au bout du dév du site
 +
 +
== Punchlines ==
 +
"Le design est un lubrifiant économique"
 +
 +
"Une fuite énergétique c'est une fuite de vie privée"
 +
 +
"Un site c'est comme une maison / passoire énergétique : il faut voir où isoler"
 +
 +
"Carbonalyser c'est l'éthylotest du web, pour une plus grande sobriété numérique"
 +
 +
== Bibliographie ==
 +
Recommandée par Gauthier Roussilhe
 +
* Alexandre Laumonnier, Enquête 4, Editions Zones Sensibles
 +
* Podcasts "Cultures of Energy & Énergies", et livre "Énergies et politique" du CENHS
 +
* Le développement à l'échelle humaine, modèle des besoins de Max-Neef

Version actuelle datée du 22 juillet 2019 à 17:49

Conférence low-tech et usages du numérique

Prises de notes (Manu PQ) + Enregistrement Audio (Quentin Mateus)

Étaient présents

Low-tech Lab : Romane, Antoine, Laura, Guéno et Quentin

Atelier Z : Cédric, François et Alice

Comices du Faire : Dorian

Intervenants : Gauthier Roussilhe et Tesch

Les attentes de chacun

  • Voir des exemples de sites low-tech
  • Transmettre / partager un max de savoirs
  • Mieux appréhender la tension entre low-tech et numérique
  • Comprendre l'impact du numérique et les leviers d'action individuelle / bonnes pratiques
  • Adéquation entre les besoins identifiés pour notre site et les marges de manœuvre du web low-tech / où est-ce qu'on peut se passer du numérique ?
  • Balayer les posts de dépense énergétique du web
  • Quid du rétro-numérique et de la créativité qu'il induit
  • Exemples d'outils de travail collaboratifs plus "low-tech"

Introduction low-tech numérique à la Myne

• Slides de Gauthier Roussilhe + enregistrement

Dans le numérique la consommation d'énergie se répartit : 50% fabrication des équipements, 50% utilisation qui en elle-même se répartit : data center 20%, réseau 18%, terminal actif 12%

Dimensions techniques et symboliques

Passage à carbonalyser du site du Low-tech Lab

  • 18 Mbyte pour afficher la page d'accueil du site = 22 g eq CO2 = 100 m en voiture = charge de 3 smartphones -> à cause des widgets / incrustations Facebook et Youtube ; lien > qu'un widget > qu'une image > qu'une vidéo
  • 60% Facebook, une partie Youtube, une partie script, etc. le site du Low-tech Lab en tant que tel = 15%
  • En 4 minutes d'activité on est à 27 Mbyte
  • Sur les autres pages environ 50% de l'énergie = le site du Low-tech Lab

Questions / réponses

  • au moment de l'achat d'un smartphone, l'énergie nécessaire à le produire représente 90% du total d'énergie nécessaire à son cycle de vie — si on le garde 3 ans avant de le changer et si on le charge tous les jours —, la charge à l'utilisation ne représente que 10%

Exemples de sites low-tech

  • site Los Angeles Ends
  • site de Nike Circule
  • Kris De Deker
  • Gauthier Roussilhe
  • outil Kirby
  • outil Grav

Leviers d'action à l'échelle individuelle

guide low-tech et numérique sur le site de Gauthier Roussilhe

  • Nettoyer ta boîte mail
  • Suspendre tes onglets ouverts
  • Compresser les vidéos
  • Privilégier les podcasts, les Gifs pour les tutos
  • S'auto-limiter sur les réseaux sociaux — ex : se limiter à 100 personnes suivies sur Twitter, et un tweet par jour
  • Utiliser son ordi sans chargeur
  • Éviter le streaming, privilégier le téléchargement — Invidious > Youtube
  • Le live c'est pas cool
  • Les gens qui ont des likes ils ont payé pour ça — #fermeàclics
  • Site statique > site dynamique
  • Brave = navigateur qui bloque les pubs, les couleurs, les traqueurs + modèle Lilo qui permet de soutenir des projets, possiblement le Low-tech Lab
  • Préférer le filaire > wifi > 4G > 5G

Outils de collaboration / travail plus low-tech, libres

Hack MD = outil de travail / prise de note (à la place de Drive, Word, etc.) Par projet : 1) contexte, 2) collaboration par acteurs : documents produits et partagés, fichiers calcs, 3) compte-rendus de réunion dans l'ordre chronologique ; possibilité d'embarquer des images, des open street map, etc. ; possibilité de créer des templates ou des notes ; utilise des "markdown" c'est à dire de la mise en page "façon geek"

Cloud = cosycloud, next cloud, ou propre serveur ? ou boîtier open source pour tansformer un disque dur en serveur local ? ou micro serveur de Christopher Santerre (L'increvable)

Protonmail (et Proton VPN) = pour envoyer des mails

Telegram / Signal (encore plus encrypté, non stocké sur serveur) = pour communiquer (à la place de Whatsapp)

Inkscape / Gimp = pour la création graphique

Invidious = hack de youtube

Histoire du design

1ère date : en Italie au XVIème / XVIIème

2ème date : à Londres en 1850, le Cristal Palace, serre produite "en série"

3ème date : Arts and Crafts de William Morris en 1870

Correlé à l'arrivée du monde urbain, industrialisé et capitaliste -> il faut donc raconter le design par l'économie.

La tension qui fait avancer le design c'est : utopie x vérité, mais la réalité profonde du design c'est l'économie.

Alain Findelli, ancienne ingénieur, bon théoricien du design.

Le cas de l'ingénieur est intéressant : optimisation des flux à en crever, pères de l'obsolescence programmée, aucune considération des usages, de la diversité culturelle, etc. seulement la technologie.

Bientôt des cours de Gauthier aux étudiants télécom de l'INSA Lyon, donc à voir les résultats, en commençant par la lecture de l'enquête 4 par Alexandre Laumonnier, Éditions Zones Sensibles.

Le sujet du Low-tech Lab

Définition de la low-tech par rapport à la high-tech

  • Répond à des besoins qualifiés (modèle de Max-Neef plutôt que Masslow qui distinguent les besoins et les "satisfyers" non hiérarchisés et contextualisés)
  • Durable et réparable = fiabilité technique
  • Accessible à tous = à tous les terminaux, à une grande majorité d'usage, à tous, respect de la vie privée, pas de tracking
  • Economique
  • Faible impact énergétique et écologique
  • Local et adaptable
  • Cultures riches

Exemple des pois : trieur optique vs. trieur hélicoïdal

Pourquoi ne pas appliquer cette définition au site du Low-tech Lab ?

Quitte à définir un Cahier des Charges à donner à un dev qui a du temps et est motivé pour aider le LTL ?

Exemple : un site local et adaptable en donnant à voir quelque chose sur notre territoire, ou la diversité des cultures qui s'approprient la low-tech ?

+ dimension symbolique très forte pour provoquer un déclic et diffuser la démarche low-tech numérique (comme la barre de charge du LTMagazine)

Les besoins

  • Expliquer le concept de low-tech + exemples / exemplaire -> en tant que site et en tant qu'organisation : gouvernance, financements,
  • Où on est et qui on est ?
  • Vitrine des projets
  • Permettre de contribuer / pour la façon dont sont réorientés les utilisateurs qui nous sollicitent suivant leurs attentes (se former = tutos vs. diffuser = communautés)
  • Renvoyer vers des ressources théoriques / des experts ?
  • Cartographie des initiatives // ex : social food forum ?
  • Diversité des tuto ? CF démarche github à la Fab Academy / iFixIt
  • S'organiser en communs pour tout ce qui ne concerne pas les projets : cartographie, tutoriels,

Pour répondre à chaque besoin : se poser la question "comment on y répond ?" et "pourquoi on y répond ?"

La mission du Low-tech Lab

  • sourcer
  • expérimenter
  • documenter
  • diffuser / transmettre
  • inspirer

Et par rapport à cette mission qu'est-ce qu'on donne à voir sur le site ?

Pourquoi pas remplir nos objectifs sans numérique : les Low-tech Ambassador, la "distribution sociale" comme avec les magazines dans le documentaire Ethics for Design ou comme les Péligourmets

Deux options : site vitrine + plateforme interne collaborative OU site hub + plusieurs plateformes de ressources

Besoins + budget énergie + système technique en cohérence et visible

Besoins
  • Qu'est-ce que la low-tech ?
  • Pourquoi la low-tech ?
  • Qui on est ? -> ambassadeur, ouvreur de tunnel de mines, tête de réseau + équipe / attention à comment on se présenter suivant l'image qu'on veut renvoyer
  • Qu'est-ce qu'on fait ? -> projets + liens (tutos, vidéos, articles, photos, podcasts, cartographie des acteurs / initiatives = contenu d'une formation / d'un MOOC pour lequel il faut qu'on soit médiateur)
  • Où on est -> carto sobre et géolocalisant les projets du Low-tech Lab ? challenge technique : solution de cartographie low-tech
  • Fonction "ajouter
Système technique
  • Adapter la techno au contexte : exemple des batteries à gravité
  • V2 = Éoliennes du Sénégal = emblème ? + batterie à gravité ? à Explore
  • V1 = Solaire à la tiny ?
Budget énergie
  • Raspberry pi = 5Wh puis l'équivalent en données dépend du cas d'usage, du modèle utilisé, etc.
  • Mais on peut se fixer 400-500 kbyte / page = équivalent au poids moyen d'une page en 2011 ; 1 Mbyte = déjà difficile d'accès, pour info : la page d'accueil du Low-tech Lab = 18 Mbyte

Next Steps

  1. Revoir la communication et la mission du Low-tech Lab
  2. Officialiser le passage sur WikiFab
  3. Envoyer la base de données brute à Gauthier pour visualisation amusante
  4. Imaginer et fabriquer un système technique low-tech qui soutient le site et donne à voir le territoire -> atelier de fabrication d'éoliennes low-tech ensemble pendant la semaine de team-building
  5. Estimer le budget financier et énergétique du site vitrine
  6. Rédiger un cahier des charges pour le site vitrine sur la base de "comment et pourquoi répondre à chaque besoin ?" et l'envoyer à Gauthier
  7. Échanger avec lui et/ou les dév recommandés (Sylvain de Kirby) pour aller au bout du dév du site

Punchlines

"Le design est un lubrifiant économique"

"Une fuite énergétique c'est une fuite de vie privée"

"Un site c'est comme une maison / passoire énergétique : il faut voir où isoler"

"Carbonalyser c'est l'éthylotest du web, pour une plus grande sobriété numérique"

Bibliographie

Recommandée par Gauthier Roussilhe

  • Alexandre Laumonnier, Enquête 4, Editions Zones Sensibles
  • Podcasts "Cultures of Energy & Énergies", et livre "Énergies et politique" du CENHS
  • Le développement à l'échelle humaine, modèle des besoins de Max-Neef