Paravent de Table TTC

De Movilab.org
(Redirigé depuis Workin'Board)
Aller à : navigation, rechercher
Workin'Board

Contexte

Ce projet à été créé par quatre étudiants de l'École Supérieur d'Art et Design de Saint-Étienne (ESADSE),

  • Coline Clavreul,
  • Anthony Vacter,
  • Louise Kalfas,
  • et Elise Déplat,

dans le cadre d'un TinyTiliosCamp, dans une recherche autour du travail de demain et de la mobilité, dans les tiers lieux. Ces recherches sont en vue de la Biennale Internationale de design 2017 qui a pour thème : Les mutations du travail. Le projet est actuellement sous licence créative commons.

Code source TinyTiliosCamp - du 4 au 11 avril 2016

Résumé

Le paravent de table Tiny Tray with Clamp (paravent TTC) est une structure verticale venant s'accrocher à tout type de table, par un système d'étau, pour recréer des espaces singuliers dans des espaces de coworking. Réalisable en FabLab, en découpe laser ou fraiseuse numérique et impression 3D, la Workin'Board est pensée comme un objet mobile, s'adaptant à la situation et adaptant l'espace par sa présence. La Workin'Board peut être adaptée à différents types d'espace de travail, selon les besoins, grâce aux différents matériaux pouvant être utilisés. Du rangement, en passant par la signalétique, ou le partage d'information, le module intérieur, facilement amovible, permet de nouveaux usages de travail.

Fonctionnement

Principe

La Workin'Board, à été pensée comme un moyen de recréer des espaces particuliers et de venir ajouter un élément vertical sur un espace de travail essentiellement horizontal. Elle se compose d'un cadre où se glisse un module permettant de répondre à différents usages. L'ensemble est ensuite accroché à une table par un système d'étau, sur le principe du serre-joint.

Cadre

Le cadre de l'objet est la partie posée au dessus de la table. C'est ce qui va permettre de créer la cloison verticale. Elle est composée d'un assemblage de plusieurs épaisseurs avec deux couches extérieures fermées et une couche intérieure ouverte sur le dessus, permettant de venir insérer des modules, différents selon le besoin. La taille du cadre est de 70x45 cm, pour pouvoir être compatible avec la majorité des tables et bureaux et isoler une personne travaillant assise, sans gêner la communication de personnes debout. Les différentes épaisseurs peuvent être découpées à la découpeuse laser ou fraiseuse numérique. Une couche peut donc nécessiter plusieurs épaisseurs selon le matériaux et sa résistance. Les épaisseurs sont toutes perforées pour pouvoir être serrées entre elles à l'aide de vis et d'écrou, mais aussi être raccordées au reste de l'objet. Des équerres imprimées en 3D ont aussi été ajoutées pour augmenter la stabilité de l'ensemble.

Modules

Le module est une plaque que l'on insère à l'intérieur du cadre. L'épaisseur maximale du module est limitée par celle de la couche intérieure du cadre. Le module peut être facilement inséré et retiré du cadre. Le module peut donc être changé en fonction du besoin.

Accrochage

La partie cadre est raccordée au système d'accroche, inspiré de celui du serre joint à tige filetée, par un axe vertical. Cet axe est enserré par une partie en impression 3D pour le consolider. Une nouvelle pièce , composée du même matériau que le cadre, est perforée à deux endroits: un pour l'axe vertical et l'autre pour la tige filetée. C'est elle qui va permettre de faire tenir l'ensemble. A ses deux extrémités on trouve une poignée et un patin imprimés en 3D. Elle est resserrée à l'aide d'un écrou papillon. Ce système permet donc à l'objet de pouvoir s'adapter à n'importe quelle épaisseur de table.

Matériaux

Un des points importants du projet étant sa réalisation en FabLab, les matériaux utilisables sont donc contraints par les techniques de fabrication du produit. Si certaines parties sont forcément en métal (tige filetée, vis, écrous) ou en PLA (impression 3D), d'autres laissent plus de liberté quant au matériau utilisable. Dans le cas des pièces découpées (cadre, axe, pièce de l'accrochage) il est possible d’utiliser tout matériau compatible avec la technique de découpe. Les deux premiers prototypes ont étés réalisés l'un en plaque de médium de bois et l'autre en plexiglas de 3mm d'épaisseur. Cela venait des limites de la découpeuse laser à disposition pendant la semaine du TinyTiliosCamp. Il reste tout à fait possible de réaliser ces pièces avec une fraiseuse numérique ou avec des outils manuels classiques.

Usages

Séparation / Organisation de l'espace

En premier lieu, la Workin'Board à été pensée comme un outils de coworking. En effet, elle permet de moduler l'espace de travail selon les besoin. Sa taille permet d'isoler une ou plusieurs personnes travaillant assises sans gêner la visibilité des autres personnes du lieu. Le matériau peut être adapté aux besoin du type d'activité des personnes. La Workin'Board reste facile à installer et désinstaller, pour moduler facilement l'espace.

Information / Signalétique

La Workin'Board apporte une surface verticale, qui peut faire office de moyen de communication. Elle peut devenir un espace d'affichage, de signalétique, de communication ponctuelle ou de partage d'informations pendant des sessions de travail.

Surface verticale / Rangement

Grâce à un module particulier, la Workin'Board peut devenir une surface de rangement ou de support d'outils. Il devient possible de créer des "prises femelles" dans un module pour venir insérer des éléments dans la Workin'Board. Ceux-ci peuvent aller de simples outils de bureautiques, jusqu'à des nécessités particulières de projet. Des éléments de rangement peuvent aussi être ajoutés au système de montage de la Workin'Board (écrous et vis du cadre).

Surface connectée

Il a été envisagé de développer un type de module connecté. Comme pour le module de rangement, des incisions femelles dans le module permettrait de venir insérer des éléments connectés (écran, caméra, etc.) sur la Workin'Board. Elle pourrait alors devenir un outils de consultation ou de création de documentation de projets.

Il a aussi été envisager la Workin'Board avec le projet de la connecteuse. Un module alvéolaire, permettrait de venir accrocher les différents outils de cette dernière.

Création

L'équipe sur le projet

Origine

Au début du TinyTiliosCamp, un mouvement de questionnements de l'organisation de l'espace de l'OpenFactorySainté s'est mis en place, en rapport avec les futurs changements et déménagements des espaces. Le principe étant de penser les différents usages du lieux et les espaces mis en place. Les problématiques de partage d'un espace de coworking sont rapidement ressorties. Une équipe d'étudiants s'est alors penchée sur la création d'un espace de co-working modulable et pratique. De là, est venu l'idée de créer des modules adaptables et mobiles sur les espaces bureautique, informatique, établi et création 3D.

Développement

Les premières questions sur l'organisation de l'espace de coworking sont arrivées dès le deuxième jour du TinyTiliosCamp. L'équipe d'étudiants s'est rapidement orientée sur l'idée d'un paravent mobile, une séparation d'espace. Celui-ci devait pouvoir être transporté, ajouté et retiré facilement et rapidement. Après avoir envisagé un paravent en tissu se déployant dans l'espace, l'équipe s'est recentré sur un paravent de table.

En étudiant les différentes tables du lieu, la taille (40*70 cm) a rapidement été évaluée. A commencé la première phase de recherche de formes. Un esthétique de courbes et de formes douces s'est dégagé. Les premières problématiques d'accrochage se sont posées. Le paravent devait être installable sur une majorité de surfaces.

L'équipe s'est tournée vers le principe d'accrochage de l'étau. Il a donc fallu observer le fonctionnement pour pouvoir reproduire le système avec les techniques de fabrication à disposition. Ensuite, des problèmes techniques se sont posés par rapport à la forme du paravent. Il était nécessaire de garantir une certaine stabilité à l'ensemble et une bonne résistance aux différentes forces exercées sur l'ensemble.

Une première version de la Workin'Board était donc mise au point. Après la réalisation numérique d'une 3D et des plans de fabrication, un premier prototype en bois a été réalisé (avec la découpeuse laser de l'ESADSE et les imprimantes 3D de l'Open Factory). Le système fonctionnait comme voulu.

Les premiers problèmes sont apparus lors du premier crash test de la Workin'Board. Elle avait été installée sur une table pendant une réunion de travail lors du TTC. L'axe, trop fragile avait cédé après qu'une personne se soit appuyée contre.

L'équipe s'est donc remise au travail pour peaufiner le système. Des cales ont été ajoutées aux différents coins pour augmenter la stabilité de l'ensemble. L'axe à presque entièrement été revu. Au lieu de venir simplement enserrer la partie du cadre, elle est intégrée dedans. L'épaisseur de l'axe est aussi augmentée. Une pièce en impression 3D a aussi était apportée pour consolider cette partie (en l'enserrant) et maintenir l'objet sur la table.

Les nouvelles pièces sont donc réalisées pour compléter le premier prototype, mais un deuxième prototype est aussi créé, en plexiglas cette fois.

Les deux réalisations ont pu ensuite être testées pendant la soirées "Crash test" à l'Open Factory réalisée pendant la semaine du TTC. Une des deux Workin'Board a pu servir de mur d'expression à l'entrée et, en plus d'avoir tenu toute la soirée, a remporté un assez grand succès.

A venir

La Workin'Board est toujours en développement, surtout dans les modules associés. Néanmoins, un des prototypes est installé dans l'enceinte de l'Open Factory dans une phase de test. Une autre Workin'Board devrait aussi être réalisée pour être testé dans le cadre d'un café associatif de Saint-Etienne.

Déclinaisons

  • Nom1 : Workin'Board (06.2016)
  • Nom2 : Le paravent de table / Tiny Tray with Clamp (paravent TTC) (03.2017)


paravent TTC V3