Tous champions

MetaMedia2-1024x617.jpg

Ampoule.png Cette page est une ébauche.
Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?).
Support : Le portail dédié à la documentation et aux codes sources

Tous-champion.jpg

Sommaire

Le format

Le format a été initié dans le cadre de l'édition 2014 de Saint-Etienne, Ville en partage. L'événement Saint-Etienne, Ville en partage propose de donner du temps aux citoyens pour se rencontrer, échanger et écouter en n'excluant personne, ni les plus fragiles, ni les plus vulnérables. Un ensemble d'événement est proposé afin de refléter la richesse de la vie associative et culturelle à Saint-Étienne. L'enjeu est de découvrir, échanger à partir de tout ce qui transcende les différences.

La première session de Tous champions a eu lieu Mardi 20 mai 2014, de 9h30 à 17h30 à Le Mixeur sur une journée et constitue la 1ère expérimentation du programme européen PeopleOlympics. PeopleOlympics est un plateforme internationale d’innovation sociale portée et animée par des citoyens du monde entier. Elle organise des compétitions et des défis entre citoyens via la pratique d’activités physiques collectives.

Tout un chacun peut venir à un atelier Tous Champions pour :

  • proposer et monter un projet.
  • participer au projet d'un autre.
  • faire du sport en testant les prototypes.

Organisateurs et Partenaires

La Genèse du Projet

Tous champions-817dec.jpg

Tous champions est une initiative poussée par la Cité du Design dans la dynamique de PeopleOlympics. Il s'agit d'inciter les gens vivant en milieu urbain à pratiquer une activité physique, à prendre de bonnes habitudes (prendre les escaliers, pratiquer un sport...ect...).

Le but : impacter positivement la santé public, diminuer les coûts pour la société, toucher les personnes âgées ou en situation de handicap, les jeunes... tous les publics sont visés.

Première Session : le 20 mai 2014

Le premier événement Tous Champions! a eu lieu le 20 mai 2014 à la Cité du design dans le cadre du festival Ville en Partage.

Article de Zoomdici.fr (pureplayer local) :

"Cet événement faisait partie de la programmation d'Une ville en partage. Ce mardi, une dizaine de sports pouvaient être testés par les Stéphanois : course d'orientation, street golf, slackline, bike polo... Les stands étaient tenus par des étudiants de l'Université Jean Monnet, qui co-organisait la journée, avec la ville de Saint-Étienne, Saint-Étienne Métropole, le Mixeur et la Cité du design."

Lire l'intégralité de l'article sur Zoomdici.fr

Objectifs

Cette première étape est une expérimentation. Elle a été l'occasion de commencer modestement. De montrer que la pratique d'activité physique et du sport était un vecteur privilégié pour mettre de la vie dans le quartier. La première session était d’ailleurs consacrée à l'activité physique. Concrètement, il s'est agit de tester une dizaine de sports expérimentaux partout dans la ville : course d'orientation, street golf, slackline, bike polo... :

Premiers résultats

Outre le fait de tester de nouveaux sport, Une première réalisation a permis de montrer l'intérêt et la capacité de transformatrice de ce genre de démarche. Lors de la première session, un simple projet de panneau de basket fait en matériel de récupération à été envisagé et testé durant la journée. Laissé tout l'été au coeur du quartier, utilisé quotidiennement par les usagers du quartier, ce panneau de basket à ensuite été abandonné pour laissé place à une véritable installation.

Réunion Intermédiaire

En préparation de la seconde session Tous Champions, une réunion a été organisé. Il s'est agit de présenté les projets d'ateliers qui pourraient être développé par la suite :

  • Bike-polo : Atelier conception de maillet en impression 3D
  • Street-golf : Atelier conception de cibles.
  • Escalade : Atelier maquette de mur d’escalade
  • Skateboard : Atelier menuiserie construction de modules.
  • Footistique : Atelier de création d'un projetde jeu où des joueurs de football sont reliés par des rubans ou du rubalise
  • Slackline : Atelier de pratique funambule. Voir plus loin : Slakline

Seconde Session (1/2) : le 8 décembre 2014

La seconde session à permis de commencer le prototypage des différents projets. La trentaine de personnes présente ont toute la journée réalisée les premiers éléments de création. La particularité de cette session est que la majeur partie des projets ont été réalisé grâce aux réemploi des matériaux de fabrication. La réutilisation des matériaux du territoire est permise par la pratique local des acteurs. Ils connaissent les ressources est peuvent ainsi les exploiter au mieux.



  • Gabriel Mercier, chargé de projet et architecte pour L'association Open Sources explique l'importance du réemploi et son utilisation pour les prototypes de Tous Champions :

Première présentation des projets

Suivi des ateliers entre les deux dates

  • Lundi 15 décembre après-midi : installation d'un atelier dans le couloir d'entrée.
  • Mardi 16 décembre : Workshop ouvert au public, imagination-dessin-débat autour de la fabrication de modules de skate.Fabrication maison incluant la récupération et la valorisation de matériaux trouvé dans la rue (Meubles, objets, bois, métal...)

Deuxième Session (2/2) : 17 décembre 2014

Pour cette session, l'ambition était d'avancé sur les prototypes afin de proposer en fin de journée des modules tests pour le grand public. De 14h à 18h, les travaux ont continué dans le local d'[OpenFactory]. L'espace a été au préalable aménagé en Tiers Lieux éphémère par l'équipe de La POC Foundation. Les différents espaces circonscrits. Le matériel a été répertorié. Le café chauffé. Tout le monde est prêt. Une trentaine de personne se présente sur place et découvre le programme de la journée. L'avancée des différents projets et les ambition du jour.

Avant de commencer à créer les équipes de travail, une courte session de présentation est effectué. Mikael Mangyoku de la Cité du design représente succinctement le format, les partenaires et les enjeux. Ensuite chaque projet est invité à présenter les initiatives en 1mn sous le format pitch. Les équipes se forment. Pendant ce temps, le MediaLab immortalise les instants clés de la journée.

Seconde présentation des projets

Bilan des projets

Troisième session : 16 et 17 mars 2015

Tous-champion.jpg

Les projets

Module de Bloc Escalade Open Sources

Construction d'un mur à trois pans incliné à 10 degrés. La structure est facilement démontable. Elle peut également être rangé et transporté aisément. Elle est ainsi mobile et utilisable pour différents types d'événements.

L'association Open Sources provisionne les matériaux (voir ci-dessous). Le projet est à dimension participative dans sa fabrication et sa customisation. Le concept a été anticipé pour répondre aux contraintes de sécurité (la structure pèse environ 400 kilos).

Si la première journée a permis de structurer le proto et de commencer sa réalisation, la seconde journée a eu pour ambition de :

  • Assembler les 3 parties du pan
  • Installer et préparer les panneaux de couverture

Pour les prochaines éditions il restera à :

  • Mettre en place inserts
  • Traiter la structure et protéger les bois
  • Assembler le module de bloc
  • Faire les premiers essais techniques et les tests de conformité
  • Customer et finaliser le module

Détails/Accessoires

Inventaire réalisé par Open Sources

Dénomination Quantité
Serre joint 10
Enrouleur 1
Mètres 3
Multiprise et rallonge 1
Equerre 2
Marteau 3
Maillet 1
Boîte de lames affleureuse 1
Scotch et Rubalise 3
Tank 1
Visseuses 2
Batterie 3
Boîtes de mèches 2
Boîtes de vis 4
Boîtes de boulons 1
Casques anti-bruit 4
Lunettes 2
Gants 6
Règles Alu 2
Règlet 1
Perceuse 1
Scie 2
Limes 2
Niveau 1
Clé à cliquet - 17 1
Clés à molettes 2
Ciseau bois 2
Bande à poncer 1
Bache 1
PU 1

Code source du Module de Bloc Escalade Open Sources

Footistique Contemporaine

La Footistique Contemporaine est un jeu, prétexte à donner forme à un moment, une rencontre. Elle est conçue comme un processus de génération de forme à la manière du design génératif. Si le design génératif utilise la programmation numérique pour produire des formes, il s’agit ici de générer, non pas par du code mais selon des règles du jeu, une forme que les participants viennent activer. L’élaboration de sa mise en place est constitutive de son déroulement, les conditions matérielles sont moindres et ses règles empruntent des aspects du football, afin d’appréhender le jeu de façon rapide et instinctive. Car Le football, pour sa pratique ultra-populaire et sa facilité d’accès est un moyen de rassemblement universel qu’il nous plaît d’investir. La Footistique Contemporaine n’est pourtant pas un design de football mais propose de s’approprier des codes inhérents à ce sport car ils permettent de jouer partout et avec presque tout le monde, et d’utiliser ainsi sa notoriété pour inciter les futurs participants à se joindre à ce projet encore méconnu. À ce titre, il est important de rappeler que la Footistique contemporaine peut s’adapter à des joueurs de tout âge, taille ou aptitudes sportives. Car la Footistique Contemporaine est bien un jeu et non un sport au sens ou Huizinga le définit : « Sous l’angle de la forme on peut donc, en bref, définir le jeu comme une action libre, sentie comme « fictive » et située en dehors de la vie courante, capable néanmoins d’absorber totalement le joueur ; une action dénuée de tout intérêt matériel et de toute utilité ; qui s’accomplit en un temps et dans un espace expressément circonscrits, se déroule avec ordre selon des règles données, et suscite dans la vie des relations de groupes s’entourant volontiers de mystère ou accentuant par le déguisement leur étrangeté vis-à-vis du monde habituel. ». Organiser des parties de Footistique Contemporaine est donc dans la simple visée de construire une rencontre, un moment avec les visiteurs qui deviendront participants, sans autres utilités ou appropriations éventuelles que ce but en soi. La Footistique Contemporaine propose de placer, le temps d’une partie, le visiteur au centre du projet de design en le rendant acteur et activateur d’un projet à la forme performative.

Les règles du jeu

La Footistique Contemporaine est un jeu inspiré du Football. But du jeu : marquer 5 buts

• La footistique est un générateur de formes d’une durée d’environ 45 minutes, elle commence quand le ballon est posé au sol et termine quand le ruban est ré-enroulé (une fois le cinquième but marqué).

• Il ne subsiste aucune trace de la partie jouée.

• Elle peut se jouer partout et à tout moment.

• Les équipes doivent être constituées de 4 à 8 joueurs.

• Chaque équipe constitue un demi terrain, délimité par une couleur de ruban.

• L’équipe qui constitue la première son demi-terrain gagne la mise en jeu de départ.

• Les spectateurs peuvent venir à tout moment intégrer la ligne de demi-terrain d’une équipe.

• L’ensemble des participants doit tenir le ruban entre ses mains durant tout le déroulement de la partie.

• En cas de sortie du ballon hors du terrain, aucun joueur ne doit se séparer du ruban pour aller le récupérer. L’ensemble du terrain doit se déplacer pour réintégrer le ballon à l’intérieur du terrain et procéder à la remise en jeu au pied. • Les filets doivent être maintenu tendus durant tout le déroulement de la partie.

• Le jeu à la main est prohibé sauf pour les poteaux mobiles.

• Après chaque but marqué les poteaux mobiles de l’équipe perdante procèdent à la remise en jeu (au pied ou à la main).

• La première équipe qui marque un troisième but signale la mi-temps.

Code Source de Footistique Contemporaine

Bike Polo

Pour cette seconde session les prototypes développés ont consisté à :

  • La conception d'une tête de maillet en impression 3D
  • La fabrication de cage portative pour se déplacer plus facilement.

Le Bike Polo est un sport émergeant, à Saint-Etienne une association a été constitué. Le bike polo ? Un vélo, un maillet et du polo... Inventé en Irlande en 1891 par Richard J. Mecredy, le vélo polo se pratique alors sur gazon, tout comme son homologue hippique. 96 ans après, le premier rassemblement de «hardcourt bike polo» réunit près de mille personnes à Chicago. Cette variante se veut plus facile d’accès. à tendance urbaine, elle invite à une personnalisation de son vélo afin de mieux correspondre à cet usage du bike polo. Se pratiquant sur le bitume, celui-ci réunit aujourd’hui en France plus de 400 joueurs. Notre pays est actuellement le plus actif en Europe avec une équipe Française Championne du Monde. La région étant très active dans le milieu du cycle, VTT, BMX, le bike polo est une pratique qui a aussi vu le jour à Saint-Etienne. Après avoir participé au championnat du monde de polo ainsi qu'a l’évènement Tous Champions organisé par la cité du Design, une association «Saint Etienne Bike Polo» a été crée, animée par l’envie de rassembler des joueurs, de partager une activité méconnue, de développer un challenge sportif, nous amène donc à la demande d’un terrain.

A saint-Etienne, les acteurs jouent actuellement dans l’enceinte de la Cité du design, devant le bâtiment administratif. Le revêtement est composé d’un dallage de pierre de Chine et de goudron. N’ayant pas de bordure ni de surface lisse, il est vrai que ce terrain semble dangereux et donc peu propice à la pratique du bike polo. Le terrain idéal est composé d’un revêtement lisse. Il est également délimité par une bordure, si possible d’un mètre. Celle-ci peut être celle d’un mur ou d’un aménagement en bois fait par l’association, afin de ne pas dégrader le lieu mais également pour protéger l’espace de jeux. Certaines constructions sont démontables ou fixes. La dimension idéal s’approche de 40 mètres par 20 soit un rapport de 2/1. Le terrain sportif se rapprochant le plus de ces dimensions est un terrain de hockey ou de tennis.

Code source du Bike Polo

Auto-création de Skateboard

Atelier réalisé par [Arkaic Concept]

  • [Arkaic Concept] est une marque de skate éco-conçu à partir de bois locaux et sans utilisation de solvant

L'atelier a proposé une démarche simplifié pour comprendre les étapes de fabrication d'un skateboard et démonstration sur les différents niveau de produit. A partir de la construction il s'agit de démontrer comment respecter les codes de cette culture et de finir une planche à partir de l'usage que l'on souhaite en faire (pour se déplacer ou faire du saut]. Toutes les étapes sont aborder hormis le pressage:

  • Dessiner
  • Découper
  • Étapes de finition
  • Design


Mobilier de Skate

L'enjeu est de construire des modules de skate. Des modules en matériaux réemployés. A partir d'éléments récupérer dans la rue, il s'est agit de créer des modules. 2 meubles ont été réalisé en se basant sur les idées des participants quant au design et à la ce qui a été trouvé dans rue. L'atelier s'est attelé à montrer le processus de création : De la récupération de matériaux en se baladant en voiture (ce qui implique de trouver du matériel à l'échelle du véhicule). Les modules ne sont pas démontable mais déplaçable.

Difficultés rencontrées

  • Le froid : difficile de tester et faire des installations avec des conditions climatiques rigoureuses. Ce paramètre impacte aussi la venue du public.
  • Le temps des projets : Certains projets nécessitent plus de deux demie-journée pour leurs réalisations, c'est pourquoi OpenFactory est ouvert au participants de Tous Champions.
  • L'espace : les locaux d'OpenFactory sont encore trop limité et pas assez équipé pour pouvoir, au même endroit et au même moment, faire à la fois de l'électronique, de la menuiserie ainsi que d'autres ateliers comme le MediaLab, la scène de pitch etc.
  • Le bruit : L'usinage et la découpe de bois est très bruyant. Prévoir un espace séparé.






Accueil - Définition de MoviLab - Qui porte et constitue MoviLab ? - Pourquoi contribuer sur ce wiki ? - Comment contribuer sur ce wiki ? - Conciergerie MoviLab - Mentions légales