Tiers-Lieux Lisbonne

De Movilab.org
Aller à : navigation, rechercher
MetaMedia2-1024x617.jpg

Ampoule.png Cette page est une ébauche.
Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?).
Support : Le portail dédié à la documentation et aux codes sources


BandeauFabLabLisboa.jpeg
Un stagiaire stéphanois en stage au FabLab Lisboète.


>>> Ouverture

Fleche.topdown.png


Objectifs de cette page

Page de travail revenant sur le stage de LeoMarius au FabLab de Lisbonne. Documentation, modèles économique, expérimentation sur place afin d'enrichir le projet de FabLab de l'association OpenFactorySainté.

Stage organisé dans le cadre de la formation Horizon Europe proposé par les associations RAISO et Dynamiques Plurielles. Mobilité avec le programme européen Leonardo Da Vinci. Association de liaison au Portugal : CheckIn.
Tenue d'un journal de bord sur la page : FabLab Lisbonne Journal



FabLab Lisboa [ fb ]

Au sommaire :

Le FabLab Les Projets Les Codes-Source
  • Contexte
  • Lieu
  • Usages


  • A compléter


  • FabLab Municipal
  • Partenariats
  • Financements
  • etc


>>> Partie Projet

Le FabLab

Cercle.vertueux.png
Informations d'ordre général sur le FabLab Lisboet.

Contexte

Lieu

Le FabLab prend place dans un ancien abattoir rattaché à l'ensemble du "Mercado do Forno do Tijolo".

La ville de Lisbonne a un plan de réaménagement pour l'ensemble du complexe [1], avec comme premier élément l'instalation d'un FabLab. Un appel a projet a également été lancé en Novembre 2011 et prévoyais l’installation d'un grand espace de Coworking. Le projet est actuellement en suspend suite à des difficultés financières, plus d'infos à ce sujet dès que j'aurai pu discuter un peu plus avec Fernando Mendez de Coworking Lisboa.


Un extrait de l'appel à projet de l'espace de coworking [2] :

La municipalité souhaite réhabiliter le Mercado Forno do Tijolo, maintenir l'activité économique de référence, tout en lui apportant le nouveaux but de favoriser l'émergence d'un espace de référence pour les nouveaux talents et entreprises de la ville de Lisbonne.

Le nouvel espace de co-working de la ville de Lisbonne répond à une demande croissante d'espace de travail, sans engagement et à faible coût, pour des activités économique à un fort potentiel d'embauche pour un segment important de la population, en particulier pour les jeunes et les créatifs.

La concession en question complétera un autre projet de la ville de Lisbonne lié à l'innovation : Un laboratoire de création numérique - FabLab - destiné au prototypage rapide, la fabrication personnelle et l’expérimentation industrielle, qui constitua un élément d'attractivité pour les professions indépendantes, les créatifs et les entrepreneurs. Au travers d'espaces comme ceux de Coworking et le FabLab, la municipalité contribue à la favoriser les lieux stimulant l’innovation et promouvant la créativité et le talent, pariant ainsi sur une économie créative comme un facteur de développement économique, social et culturel.


A CML pretende reabilitar o Mercado Forno do Tijolo, garantindo a sua atividade económica de referência, mas dotando-o, simultaneamente, de uma nova vocação, promovendo assim o surgimento de mais um espaço de referência para talento e o empreendedorismo na cidade de Lisboa. 
O novo espaço de co-working da cidade de Lisboa vai ao encontro de uma crescente procura de espaços de trabalho, em regime de rotatividade e de baixo custo, para atividades económicas de potencial elevado e promotoras de emprego para segmentos importantes da população, em especial criativos e empreendedores mais jovens. 
A presente concessão complementa um outro projeto da Câmara Municipal de Lisboa ligado à inovação: um laboratório de fabricação digital - Fab Lab - destinado à prototipagem rápida, fabrico personalizado e experimentação industrial, que constituirá mais um fator de atração para trazer para o espaço concessionado profissionais independentes, criativos e empreendedores. Através da criação de espaços como o Co-working e o Fab Lab, a CML contribui para a promoção de ambientes que estimulam e promovem a criatividade e o talento, apostando, assim, na economia criativa como um caminho de desenvolvimento económico, social e cultural. 




[1] Mais aussi du quartier en général, le coin étant considéré comme assez sensible jusqu'à il y a peu, le maire en a fait un projet personnel, jusqu'à y faire installer ses bureaux, lancer plusieurs plans de rénovation, et augmenter significativement la présence policière. (par exemple 2 hommes en uniforme 24/7 en poste sur la place où sont situés les bureaux du maire)

Quelques liens qui parlent du lieux :

[2] : http://www.lisboaparticipa.pt/pages/smartlx.php/A=9___collection=cml_article_smartlx

http://cidadanialx.blogspot.pt/2011/11/mercado-do-forno-do-tijolo-vai-ter.html http://www.lisboaparticipa.pt/pages/smartlx.php/A=10___collection=cml_article_smartlx

http://www.cm-lisboa.pt/en/equipments/equipment/info/mercado-do-forno-do-tijolo

Usages

Les Projets

Documentation de quelques projets menés sur place.
  • FabLab Signs : Projet de signalétique ouverte pour les FabLabs.
  • Maquette du FabLab : Réalisation d'une maquette à l'échelle 1:50 du FabLab Lisboa en découpe laser.




Les Codes-Source

Décryptage du code source du FabLab Lisboète et récupération d'éléments pouvant nourrir le projet Stéphanois.

L'équipe

L'équipe officielle est composée de trois salariés, Bernardo, qui est officiellement FabManager, employé par la mairie de Lisbonne et un assistant pour la partie plus secretariat qui était déjà employé par la marie à un autre service et qui a été muté ici. S'ajoute ensuite une dernière personne chargée de la sécurité au moment des Open-Days. Les Salarié Bernardo : FabManager, en charge du projet global, des décision et du fonctionnement du lieux, pas directement employé par la municipalité mais comme en prestataire.

Pablo : Employé de la mairie, en charge de tout l'aspect administratif du Lab, tenue des comptes, réservations, etc...

Raphaël : Architecte au service de la ville de Lisbonne, si j'ai bien compris il est en charge du projet d'aménagement du Mercado do Tijolo dont le fabLab fait parti.

Les Volontaires A cette équipe s'ajoute tout un ensemble de personnes que l'ont appellera les volontaires (dont je fait actuellement parti) qui est assez variée dans la forme que cela prend. Moi même je suis considéré comme un stagiaire (non rémunéré), le statut de stage a été possible car je passe par une association intermédiaire qui s'occupe de toute la paperasse, assurance etc, sans passer par directement par la mairie.

Rui : Stagiaire aussi, étudiant en architecture ? Stagiaire dans quelles conditions ?

Bruno : Bénévole, participe au programme FabAcademy, étudiant en architecture également ?

La fille du mardi ? : Bénévole, aide le projet sans aucunes conventions, aimerai un "papier" qui dis qu'elle c'est formée ici.

Francis ??? Jeune brun lunette monture larges

Rishi : Doctorant en physique, trucs compliqué ?

Maria : "Maker/squateuse", usagère du Lab de façon très régulière (4 à 5 jours par semaine même en dehors des jours ouverts), venais très régulièrement jusqu'à ce qu'elle demande si elle pouvait laisser quelques une de ses affaires sur place. Depuis elle a un espace qui lui est plus ou moins réservé dans une des salles annexes où elle entrepose son matériel et fabrique ses propres objets avec comme objectif de fabriquer une petite série et de pouvoir les vendre sur des marchés. Elle aide au Lab lorsqu'on a besoin d'un coup de main. A l'origine elle n'étais pas du tout dans la fabrication et a commencé à fabriquer ses objets au lab et à y prendre goûts suite à un récent déménagement et une volonté de fabriquer soit même son mobilier. Usagère à titre gracieux.


Les Usagers

L'écosystème FabLab vis essentiellement grâce à ses usagers, dans l'ensemble il y a assez peu d'usagers ponctuel qui ne viendrons qu'une seule fois et repartirons, c'est essentiellement des personnes qui reviendrons plusieurs jours/semaines de suite pour travailler sur un projet. Les usagers intègrent petit à petit un certain cercle de confiance, pouvant parfois accéder au lieux en dehors des jours ouverts, et intégrant d'une certaine manière l'équipe des volontaires.

En général les personnes connaissent déjà les outils qu'ils souhaitent utiliser et sont assez autonomes (pas ou très peu d'accompagnement dans la partie créa des projets a part quelques demandent de conseils sur la forme par moment) juste un accompagnement au début pour montrer les subtilités des outils et tout roule.

Pour l'instant je n'ai encore vu personne venir sans projet, avec la volonté d'apprendre à se servir d'un outil.

FabLab Municipal

Partenariats

Financements

Autres Tiers-lieux

RDA69, cantina coperativa

https://www.facebook.com/regueirao

Le RDA comme on dis, est vraiment le lieux corespondants le plus à la définition de Tiers-Lieux que je me fait.

Habituellement le lieux est une Cantine coopérative qui propose quotidiennement, midi et soir, des repas végétarien à un prix très attractif.

La nourriture est bonne ! 2.5€ le plat du jours ou 3€ avec la soupe. A ce prix là par contre pas de service à table, et il faut même faire sa propre vaisselle, mais c'est bon et les personnes sont sympathiques. En très simplifié je dirais que les personnes qui fréquentent ce lieux sont essentiellement des anarchistes, et des erasmus.

Pour faire fonctionner la cantine il sont une petite équipe de volontaires (4/5) derrière les fourneaux et le bar pour faire tourner le lieux qui change tous les jours. Il me semble tout de même que le chef est salarié, mais l'essentiel de l'équipe est bénévole, ils viennent, aident, mangent et boivent gratuitement et contribuent au lieux.

Par dessus cette activité de cantine, comme l'espace le permet (l'ensemble ressemble à un garage, avec une grande salle principale et deux plus petite dans le fond), sont organisés plusieurs autres activités par d'autres collectifs hébergés ici. Le mardi par exemple j'aide au Collectivo 1001 qui fait de l'aide en informatique, les personnes viennent avec leurs ordinateurs quand ils ont un problème, et on vois si ont est en mesure des les aider. (logiciel ou matériel) L'ensemble de l'activité est bénévole, la cantina a offert une petite enveloppe pour aider le collectif à s'équiper en début d'activité et propose le repas à 1€ pour les bénévoles. L'attraction naturelle de la cantina apporte des "clients" au collectif et en échange le collectif apporte de l'animation au lieux et fait venir d'autres personnes. Le même jours plus tôt dans l'autre salle il y a également des courts de Yoga gratuits.

Le mercredi c'est une ressourcerie de vélo qui investi l'espace, ont vient réparer son vélo, mais aussi en acheter (en fait on l’achète plus ou moins chère selon son état, 30€ au maximum pour un vélo en bon état, et on est invité à venir passer du temps pour le retaper soit même, et pour les personnes qui ne veulent plus de leurs vélo [les erasmus essentiellement] peuvent le rendre et récupèrent la moitié de la somme)

Sont organisé régulièrement des tournois de baby foot, ping-pong, il y a même des cours de boxe par moment il me semble. Des concerts sont également organisés, parfois organisés, souvent spontanés avec les personnes présentent ayant des instruments sous la main. Le lieux est très fréquenté (je dirais au minimum une 50aine de personnes tous les soirs, mais ça peu être beaucoup plus) et même si on retrouve souvent les même personnes, l'ensemble se renouvelle quand même beaucoup avec les allées et venues des différents erasmus et autres étrangers. L'organisation générale est assez sommaire mais tout fonctionne bien ensemble, on y passe de bon moments ont rencontre plein de gens, et on mange bien. du vrai bon tiers lieux !


LX Factory

Un des lieux qui m'a le plus surpris par son organisation, son échelle et sa réalisation. Un exemple pour le projet global de la cité.

La LX Factory est en fait un projet de l'entreprise privé MainSide (et d'autres) d'aménagement d'un ancien parc industriel laissé en friche. Le lieux a été entièrement réaménagé et héberge toute sorte d'entreprise diverses et variées, principalement des créatifs. Le complexe complet est composé de 5 ou 6 bâtiments, l'ensemble des RDC est occupé par des boutiques, restaurants, une grande bibliothèque couplée à un café y a également élu domicile (un autre tiers lieux à part entière). Des terrasses, assez peu d'espace verts malheureusement, mais en journée le lieux est très vivant, un mélange de visiteurs venus pour visiter et profiter des boutiques et de travailleurs. Le bâtiments principale au centre est sur 4 étages et réunis un grand nombre de bureaux de petites entreprises de création, web design, communication, média etc... Chacun à sa place, un long couloir traverse le bâtiments et distribue sur des bureaux de chaque coté, l'ensemble est assez lumineux, avec régulièrement des petits espaces avec quelques chaises, une plante et une table basse pour faire une pause. Les murs sont tous peints avec de beaux graff, et tous les étages sont très différents les uns des autres, l'ambiance est studieuse mais dans un cadre détendu.

CoworkLisboa : Le dernier étage de ce bâtiment héberge le CoworkLisboa, un espace de coworking d'une 50aine de bureaux environ, qui fonctionne aussi bien avec des résidents qu'avec des gens de passage. Une cafetière à volonté, un petit espace cuisine et un grand bar, le tout en OpenSpace. Le lieux est assez agréable pour y travailler, l'ambiance y est studieuse. Le premier mercredi du mois est organisé un brunch collectif, l'occasion pour tout le monde de sortir de son travail et de se rencontrer. L'espace de coworking est voisin avec une petite cafeteria, qui propose le midi un plat du jours et des sandwich et le reste du temps un petit coin agréable avec café et pâtisseries.

A prévoir un entretien un peu plus poussé avec Fernando Mendez, responsable de CoworkLisboa et investi dans le milieux des tiers lieux Lisboètes et si possible avec une des responsables de la Lx Factory.

Il y a vraiment plein de bonnes choses à prendre dans cet espace.

http://www.lxfactory.com/PT/lxfactory/ http://acidxfactory.wordpress.com/2013/07/02/mainside-lxfactory-bpn-finangeste-3/


FabLab EDP

Un peu plus loin du centre de Lisbonne, dans un des bâtiments de EDP (Électricité du Portugal), après le passage par le gardien, contrôle d'identitée, on arrive au FabLab EDP. Un des premiers FabLab de Lisbonne. En arrivant il y avait une présentation officielle du FabLab à des employés d'EDP, avec quelques slides et objets de démonstrations, je vais m'assoir dans le fond et m'installe pour travailler. Le lieux est beaucoup plus petit que le FabLab Lisboa mais bien équipé (une petite laser, une grande fraiseuse (mais plus petite que celle du FabLab Lisboa) il y a quatres imprimantes 3D dans les coins, trois de la famille des RepRap et une Dimention, machine FDM pro. La grande CNC est dans une toute petite pièce, vitrée mais bien isolée phoniquement, elle a fonctionner à plusieurs reprise et pas un bruit ! Grande table au centre où les gens travaillent, il y a pas mal de personnes présentes pour la taille du local (nous sommes 8/9 usagers pour un seul FabManager). Malgres le monde et les machines, le lieux est assez calme et agréable pour travailler. Tout le petit équipement est là, un espace pour faire de l'électronique, une bonne découpeuse vinyle, un petit couloir amène à un espace cuisine avec machine à café et micro onde, deux petites salles de stockage et les toilettes. Le temps de midi le lieux est fermé, obligé de sortir, mais on nous propose d'aller manger à la cantine d'entreprise. C'est à ce moment là qu'on discute un peu avec les gens, on échange sur nos projets et que le "lien social" se fait le mieux. Beacoup plus dans l'esprit bricolage, expérimentation et recherche que le FabLab Lisboa, l'ambiance est studieuse et on avance. Par contre les ouvertures publiques sont plus rare, ils ont un groupe qui suit le programme FabAcademy le reste du temps.


Les choses à reprendre pour l'OF42

  • Les résidences de Makers [vu au FabLab Lisboa] : Ont à l'espace suffisant, acceuillir des Makers dans notre espace pour travailler, leurs allouer un espace semi privé. Ils sont présent sur place, font leurs travail perso, peuvent accéder aux infrastructures du lab mais apportent également de l'activité dans le lab, leurs compétences et peuvent prêter leurs équipement au Lab si nécessaire. Au FabLab Lisboa ils sont hébergé gratuitement sans vraiment avoir de contrat.
 Suggestion : Peut être prévoir un bail sous forme de résidence d'artistes/makers, avec peut être une aide
 de SEM ou la cité pour acceuillir certains porteurs de projets qui ne trouverait pas leurs place dans une pépinière classique ?
  • L'ouverture à d'autres association [vu au RDA69] : Proposer à d'autres initiative de venir habiter notre espace, le temps d'un évènement ponctuel ou alors quelque chose plus régulier (hebdomadaire/mensuel). En restant dans l'esprit Makers/OpenSource bien sûr. Ca pourrais être un atelier de réparation d'ordinateur comme celui qu'anime Daniela au RD69 ou une délégation du dérailleur qui pourrait venir une fois par moi faire de la réparation de vélo sur un site différent. Le Cat's dans cette esprit serait aussi considéré comme une initiative différente.
 Suggestion : Inviter les usagers à proposer des initiatives. Par exemble Yoann aime bien la RC avec ses enfants,
 pourquoi par faire un club ? Réparer modifier ses voitures radio commandés, monter un circuit temporaire dans
 la cours, inviter d'autres personnes à se joindre à lui. Laisser l’opportunité aux usager le faire leurs propres clubs.
 Note : Et ces clubs apporte de la R&D et peuvent être transposable en produit OF42 commercialisables. :)
  • Repas collectif [Vu au FabLabEDP, LxFactory et RDA69] : Rien de mieux pour rassembler les gens que de les faire manger ensemble. A la LxFactory il y a une cafétéria (payante) juste à coté, avec un micro onde et un frigo pour ceux qui ramènerai leurs propre nourriture, un grand comptoir est présent dans l'espace de coworking, avec une machine à café et du thé, pour ceux qui ne souhaitent pas aller à la caféteria, mais surtout, les 1er Mercredi du mois, un brunch collectif est organisé, où tous le monde apporte quelque chose et partage au moment du repas. Moment de convivialité loin des ordinateurs.

Au FabLabEDP le lieux est fermé au moment des repas, tous le monde se retrouve obligé de quitter l'espace et se retrouve principalement à la cantine d'entreprise, où les gens se rassemblent et discutent à ce moment là. Au RDA le lieux étant à l'origine une cantine communautaire, le repas y est tout naturel. A l'inverse, au FabLabLisboa aucuns espace n'est vraiment prévu pour manger, et on se retrouve la plupart du temps à quitter le lieux pour aller manger chez soit où à extérieurs, sans vraiment se concerter avec les autres personnes du Lab.

 Suggestion : Sans parler de mettre en place une vrai cantine avec cuisine, l'idée du brunch collectif est pas mal.
 Ou encore une disco soupe ou un barbecue collectif une fois par mois ? C'est toujours agréable et ça fait venir d'autres personnes.
  • Espace café [pas vu au FabLabLisboa] : Essentiel pour tous makers qui se respecte ! Que le café soit complètement gratuit (financé par la structure comme à coworkLisboa ou au FabLabEDP) ou alors en demandant une contribution, l'espace café est le premiers lieux de convivialité à mettre en place. Et puis comment être efficace sans ses cinq cafés quotidiens ?
 Suggestion : Proposer un workshop ouvert (type Labo du Mixeur) autours de la consommation de café ?
 Fabriquer des prototypes de machines pour faire le meilleurs lab café possible. :) Demander à Chapuis ! :)
  • Espace machine bruyante isolée [vu au FabLabEDP] : C'est juste parfait, une pièce à part avec des murs changent la façon de vivre le lieux, au lieux d'être contraint d'avoir un casque audio à fond pour supporter le bruit ambiant, très peu de gens ont un casque et sont plus enclin à se parler entre eux.
  • Casques audio en libre service [vu à CoworkLisboa] : Un open space calme et silencieux c'est bien, mais parfois on aime bien écouter un peu de musique, pour ne pas déranger les autres CoworkLisboa met à disposition des casques audio pour que chacun puisse écouter sa musique juste pour lui même si ont a oublier ses écouteurs.


Réflexion modèle économique autours de l'OF42

Les besoins de l'OF42.

Fonctionnement basique du lieux :

  • Charges fixes : Correspond au loyer et différentes charges dont on ne peut se passer. (électricité, assurance, internet, eau etc...)
  • Salarié gestions administration.
  • Salarié FabManager.
 Ces couts fonctionnement basique dois être (au moins dans un premiers temps) pris en charge par une ou des structure institutionnelles ou privé le temps pour l'OF42 [ébauche, to be completed, j'ai des trucs à faire là]

>>> Pour aller plus loin

Fleche.bottomup.png

Des liens, des compléments, des amis.

Communautés Groupes Formats

le cerveaux et le coeur

les bras & les jambes

les mains et la bouche

carte des actions

Ban tl.png





Accueil - Définition de MoviLab - Qui porte et constitue MoviLab ? - Pourquoi contribuer sur ce wiki ? - Comment contribuer sur ce wiki ? - Conciergerie MoviLab - Mentions légales