Réussir sa campagne de crowdfunding

De Movilab.org
Aller à : navigation, rechercher

Ce que nous avons appris durant la campagne "Et si la crise était Amazing ?".

Votre projet est éligible c'est bien... MAIS ce n'est pas tout !

1. Si vous passez par le crowdfunding vous devez vous assurer qu'il n'existe aucun autre moyen de financer votre projet.

Le crowdfunding, ne date pas d'hier, les usages numériques conjugués à l'économie collaborative n'ont fait que populariser le financement par souscription.

Exemple : "En 1959, le cinéaste John Cassavettes lance un appel à la radio américaine : « Si vous voulez voir un film qui vous ressemble, envoyez-moi 1 $ ». C’est ainsi que le film John Cassavettes finança son premier long-métrage « Shadows ». En contrepartie, le réalisateur fit tourner une partie des donateurs dans la scène finale du film." Lire l'article


2. Vous devez vous assurer votre projet est original. Ne dites pas un documentaire à la... un film dans le style de...


3. Votre projet doit être innovant.

La baseline de KissKissBankBank : leader Européen du crowdfunding dédié à la création et l'innovation internationale.

"Quand on innove vraiment, il est impossible d'analyser le marché."


4. Votre projet doit être collaboratif. Créez votre communauté avant de lancer votre campagne.

Faites-là participer à la rédaction de votre fiche de crowdfunding, travailler en transparence, en processus ouvert.

Exemple : Avant de lancer la campagne "Et si la crise était Amazing ?" sur KissKissBankBank, nous avions mis la fiche à disposition sur un wiki où chacun pouvait venir contribuer : Si la crise était Amazing ?

Partenaires et Objectifs

"On peut avoir une idée tout seul, mais un projet se réalise à plusieurs."

Les questions à se poser :

1. Objectif : A moyen et long terme, quelles sont les objectifs de la campagne ? Pour "Et si la crise était Amazing ?", il s'agissait de donner un passif à Amazing, le média citoyen des tiers-lieux.

En d'autres mots : une fois le projet réussi et les contreparties envoyées, qu'allez-vous en faire ?


2. Partenaires : Qui sont les parties prenantes de la campagne ? Qui fait quoi ? Quels est le rôle et les objectifs de chacun ? Quel travail sera attribué à chacun ? Comment sera-t-il exploiter à l'avenir ?

A qui s'adresse votre campagne ?

Faire du crowdfunding c'est vendre un projet. Oui mais à qui ?

Qui sont vos potentiels financeurs ?

Qui lira votre livre ? Qui financera votre voyage ?

Qui regardera votre film ?

Exemple de la réussite des films de genre grâce au crowdfunding.

Votre projet ne concerne qu'un territoire comment toucher des financeurs, au niveau national, à l'international ?

Exemple d'une réussite avec le Ouagalab du Burkina Faso.

Sans tomber dans une segmentation forcenée, il est bon d'imaginer un public-cible avec différents profils.

Pour cela vous pouvez vous inspirez des cours de content marketing par Invox

Ainsi vous êtes en mesure de mieux définir vos contreparties.

Ex : Pour "Et si la crise était Amazing ?"

Nous avons crée un panier médian à 25 € : un pied de smartphone imprimé en 3D, objet sympa, techno et en lien avec le projet.

Pour les entreprises et les collectivités territoriales (NDLR : bien que ces dernières ne sont pas encore autorisés à participer à des campagnes de crowdfunding), nous avons crées une contreparties à 500 €.

Nous avons également vendus des contreparties à 100 et 250 € pour des structures plus petites : espaces de coworking ou tiers-lieux qui souhaitaient une meilleure visibilité

Choisir sa plateforme de crowdfunding

Il y a KissKissBankBank et Ulule mais ce n'est pas tout ! Il existerait plus de 500 plateformes dans le monde. (Source : "La Vie Share" Anne-Sophie Novel)

Les plateformes sont légions avec des modes de fonctionnements différents.

Les questions à vous poser ?

1. Quel public, quelle(s) communautés, je souhaite toucher ?

2. Est-ce que la plateforme que je choisis correspond bien aux valeurs de mon projet ?

3. A-t-elle les fonctionnalités requises pour ma campagne ?

Par exemple : Goteo est moins généraliste que KissKissBankBank, mais Goteo à un meilleur outil de présentation pour les campagnes à pallier. Ulule a un bon outil pour mettre en avant la communauté des fans et des financeurs d'un projet...etc...

Penser Timeline !

1. La précampagne : la préparation, l'écriture, la communication, la création de la communauté, la mise en place des outils collaboratifs.


2. La campagne : la période de collecte, où vous devez utiliser les mêmes outils que pendant la précampagne.


3. La réalisation du projet.


4. La post-campagne : l'envoi des contreparties, documentation du projet...


Le maître-mot : la cohérence.

Il faut essayer de rester cohérent sur les valeurs, les outils et le liens entretenus avec votre communauté de financeurs.

Dans le meilleur des monde, on a tout le temps que l'on veut pour réussir sa campagne....

C'est pourquoi au début du projet, il est important de construire un calendrier à l'envers pour poser des dates au quatre étapes du crowdfunding.

Ex : "Et si la crise était Amazing ?" Nous partirons à la découverte des Tiers-Lieux d'Espagne et du Portugal en juillet 2014. Nous devons donc lancer notre campagne mi-mai et notre pré-campagne en avril. La post-campagne aura donc lieu sur la période de septembre pour la rédaction des codes et octobre pour l'envoi des contreparties.

Pages Movilab liées

Faire une vidéo de présentation pour sa campagne de crowdfunding

Méthodologie pour recourir au crowdfunding

Si la crise était Amazing ?