Projet de co-création des trajectoires d'évolution des ERIC en tiers-lieux déposé à la Région

De Movilab.org
Aller à : navigation, rechercher

Résumé

Le Projet « Co-construire des trajectoires d’évolution des ERIC vers les tiers-lieux » consiste à accompagner 4 ERIC en milieu urbain afin de faire évoluer leur organisation et leur offre de service selon les modalités de « Tiers-Lieux ». Parmi ces 4 ERIC, l’ERIC de Mouans Sartoux sera porteur d’un Tiers-lieu dit « éphémère » à l’occasion de la Fête du Miel. Cet accompagnement, réalisé avec l’appui d'OpenScop – porteur d’un Tiers-lieu à Saint Etienne - et d’un relais local, s’étalera sur 10 mois et bénéficiera d’un travail de documentation réalisé par la SKEMA. Cette documentation doit participer à alimenter un « code source » des Tiers-lieux qui facilitera l’essaimage de ce modèle à travers le réseau des ERIC, et au-delà, les Espaces Publics Numériques à travers le cadre partenarial national MoviLab. Le projet sera animé en cohérence d’une part avec la démarche des Centres de Ressources Numériques portée par la Région en lien avec le cabinet Mutations Publiques, et d’autre part avec l’équipe d’ACIDD et le projet CoopConnect

Éléments du contexte du projet

Les Tiers-Lieux

En novembre 2011, Christine Balaï – sociologue - a rédigé un article synthétisant remarquablement une notion qui est réapparue dans le secteur de la médiation numérique depuis plusieurs mois, le Tiers-lieu.

Les « tiers-lieux » se développent dans le monde entier. Ni privés, ni publics, ils composent une solution hybride entre espace personnel et espace ouvert, domicile et travail, convivialité et concentration. Les tiers-lieux réunissent un certain nombre de conditions permettant les rencontres informelles et favorisant la créativité des interactions sociales, notamment à travers l’ouverture, la flexibilité, la viabilité, la convivialité et l’accessibilité. Les amis occasionnels, les habitants d’un quartier, les professionnels d’un secteur, peuvent s’y retrouver et en faire le noyau de leur communauté. Parmi les utilisateurs réguliers, la conversation est le centre des activités et l’humeur est détendue. Les rencontres informelles et familières dans ces lieux n’ont pas à être planifiées entre les individus qui s’y croisent et s’y retrouvent. Ce sont des lieux dits « de passage » qui attribuent un sens nouveau à l’espace et à la culture à travers les communautés qui se forment et se rassemblent, des réseaux qui se tissent et grandissent autour des usages que l’on en fait. Dans ce cadre, le « café du coin », le bar connecté, le squat d’artiste ou le centre culturel en tant qu’espaces publics servant de point informel de rencontre, peuvent devenir des tiers-lieux selon l’usage qu’en font les individus qui les animent, occupent et visitent. Plus qu’une simple caractéristique spatiale, les tiers-lieux sont donc en grande partie le produit des relations humaines, des interactions créatives et des modes d’organisation sociale et professionnelle dominant les sociétés contemporaines. Chaque «tiers-lieu» a sa spécificité, son fonctionnement, son mode de financement, mais tous favorisent la créativité, l’initiative et le partage (Design des politiques publiques, La 27e Région, p77). On assiste actuellement à l’émergence d’un nombre croissant de ces tiers-lieux. Leur fonction se formalise, se professionnalise et parfois se spécialise (source : Christine Balaï, voir lien).

C’est sur cette base que des Espaces Publics Numériques ont redéployé leur organisation et leur offre de service. On peut citer notamment le réseau des Cantine (Paris, Rennes, Nantes, Toulon, etc.), Le Comptoir Numérique (Saint Etienne) ou le Fil Rodannais (Roanne). Multiservice, en lien étroit avec le territoire et des usagers particulièrement diversifiés, le Tiers-lieu peut réinterroger l’ERIC, sa mission, ses compétences, son modèle économique, etc. Il s’agit de proposer à des premiers ERIC « pionniers » d’être accompagnés dans cette requalification d’activité…

La démarche des Centres de Ressources Numériques en Paca

A partir de 2012, les ERIC seront appelés à se mobiliser afin de réfléchir à leurs scénarios d’avenir. En effet, sous l’impulsion de la Région Provence Alpes Côte d’Azur et avec l’appui du cabinet Mutations Publiques, les ERIC participeront à des groupes de travail inter-partenariaux et transversaux afin de réfléchir à l’émergence de Centres de Ressources Numériques. Entre plateforme de FOAD, espace de Coworking, FabLab, InfoLab, Espace de Pratiques Numériques, etc. les ERIC pourront évoluer sous de nombreuses formes, parmi lesquelles le Tiers-lieu. Le projet présenté doit alors permettre d’enrichir la réflexion entamée afin de proposer aux ERIC volontaires d’investir ou non ce modèle d’organisation, en disposant de tous les éléments de contexte et de réalisation (le « code source »).

La dynamique nationale MoviLab

MoviLab est un projet soutenu par le Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie, visant à mettre en place un dispositif de laboratoire de modes de vie durables "in vivo". Il met en pratique la combinaison du “libre” (au sens de l’open source) et du “durable”, et s'appuie sur l'innovation sociétale que l'on voit en pratique dans les tiers lieux (p. ex FabLabs, espaces de coworking ou EPN) ou dans les modèles collaboratifs sur Internet et dans la vie courante, tout en leur donnant un but qui est la conversion vers des modes de vie durables par l'expérimentation et l'exemple. Transversale et ouverte, l'approche s'applique aussi bien aux campus qu'aux tiers lieux, aux relais citoyens et acteurs de l'économie sociale et solidaire ou du durable, aux espaces de médiation culturelle et aux labos de recherche... Il propose une articulation entre les initiatives qui viennent du local par les usages, et le global par l'incubation et le développement d'axes de politique industrielle et territoriale. A la clé, peut-être, l'économie du partage et la production de biens communs en open source ? En pratique, Movilab se met en oeuvre dans des territoires pilotes d’expérimentation, parmi lesquels Mouans-Sartoux en Région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Objectifs opérationnels

  • Qualifier la démarche en cours de la Région Paca autour des Centres de Ressources Numériques en expérimentant et accompagnant 4 ERIC en milieu urbain sur une structuration de type « Tiers-Lieux »
  • Documenter l’action afin d’en révéler les éléments et conditions de transférabilité (le « code source »)
  • Faire évoluer les compétences du réseau ERIC sur des thématiques comme la consommation collaborative, le co-working, les xLabs, etc.
  • Participer au programme national MoviLab en mettant en évidence la contribution des tiers-lieux à la coproduction de modes de vie durables

Déclinaison des actions

Structuration du projet

Le projet vise à accompagner 4 Espaces Régionaux Internet Citoyen sur une trajectoire d’évolution vers des Tiers-lieux. Cet accompagnement sera articulé autour de 2 Pilotes :

  • Pilote 1 : L’ERIC porté au sein de la Médiathèque de Mouans-Sartoux, fera l’objet d’un accompagnement spécifique à l’occasion du Festival du Livre (ndlr : nous avons finalement privilégié en accord avec la ville la Fête du Miel comme moment d'expérimentation) selon les modalités dites du Tiers-lieu éphémère.
  • Pilote 2 : Trois Espaces Régionaux Internet Citoyen feront l’objet d’un accompagnement personnalisé sur une période de 10 mois.

Pilote 1 : l'ERIC de Mouans-Sartoux et tiers-lieu éphémère

L’ERIC de Mouans-Sartoux est depuis de nombreuses années très dynamique dans la manière de satisfaire à ses missions de mise à disposition de technologies de l’information et de la communication et d’animation de la ville aux usages numériques auprès de différents publics. L’équipe est néanmoins consciente que l’évolution des technologies et des usages numériques appelle constamment à faire évoluer le dispositif pour répondre à des besoins eux-mêmes en évolution. Par ailleurs, un projet d’intégration plus profond de l’ERIC à la médiathèque de Mouans-Sartoux est en cours d’étude. Le projet coïncide donc à une phase de réflexion de l’ERIC quant à son développement et la place des usagers.

(ndlr : en raison de contraintes propres au Festival, l'équipe organisatrice n'a pas jugé opportun d'expérimenter le tiers-lieu éphémère sur le Festival du Livre. L'expérimentation se fera lors de la Fête du Miel, le 28 avril 2013, selon les mêmes modalités que celles décrites ci-après).

Du 5 au 7 octobre 2012, la ville de Mouans-Sartoux mettra une nouvelle fois le livre et les écrivains à l’honneur avec la tenue de la 25ème édition du Festival du Livre. Durant 3 jours, ce sont près de 50000 personnes et 8500 élèves qui viendront à la rencontre de plus de 400 auteurs, visiter plus de 200 exposants, déambuler dans les 8500 m² de stands ou participer à plus de 130 rencontres (débats, entretiens, conférences...) et cafés littéraires sans compter la projection de près de 30 films engagés. Dans le cadre du dispositif Movilab, il a été prévu de monter un projet permettant de faire vivre le Festival en dehors des murs de la ville et de relayer l’évènement sur la toile, pour y associer un public géographiquement distant. Pour ce faire, il a été décidé de monter pendant toute la durée du Festival un tiers-lieu éphémère structuré autour :

  • D’un espace de pratiques numériques situé au plus près de la voie publique s’appuyant sur les ressources TIC de l’ERIC de la médiathèque. Cet espace devant permettre une valorisation numérique du Festival sur Internet, par et pour les citoyens,
  • Cet espace de pratiques numériques intègrera un « open-plateau » de télévision citoyenne participative qui permettra aux différents publics de s’approprier le thème du Festival et de le faire vivre à leur manière à travers la production et la diffusion d’un matériel audiovisuel citoyen.

L’Open Plateau sera installé dans l’espace dit « L’Aquarium » de la médiathèque de Mouans Sartoux, au sein de l’espace de pratiques numériques (à titre d’exemple, un Open Plateau a déjà eu lieu au sein de la médiathèque de Vitrolles, voir lien. L’animation sera développée sous une forme très dynamique et participative de mini plateau, d’interviews, de performances sur des formats courts de 5 à 10 minutes. Particulièrement participatif, il permet d'initier rapidement les participants à la technique audiovisuelle, à la préparation rédactionnelle, etc. Il est aussi un outil d'animation et de communication très performant qui sera diffusé en live et en interactions sur les réseaux sociaux. C’est cet espace intégrant pratiques numériques et OpenPlateau, appuyé sur par l’équipe et le matériel de l’ERIC, que l’on qualifiera de « Tiers-lieu éphémère ».

Ainsi, le cadre du Festival offrira un moment particulièrement propice pour le déploiement d’un tel espace car le nombre et la nature des publics vont permettre de documenter en profondeur les modalités d’appropriation et de participation des personnes à ce lieu ainsi que les usages qui vont en être fait. Et au-delà de l’ERIC de Mouans-Sartoux, les 3 ERIC participant à l’action pilote 2 seront invités à participer à cette rencontre, créant de fait un échange entre les équipes du tiers lieu éphémère Médiathèque, Openscop et O2Zone) et les ERIC accompagnés sur un plus long terme.

Voir aussi : Tiers lieu éphémère de Mouans Sartoux

Le dispositif d’accompagnement
Afin d’associer totalement l’ERIC de Mouans-Sartoux au tiers-lieu éphémère, une journée préalable d’animation-formation sera organisée entre l’équipe de l’ERIC et des membres d’OpenScop. Lors de la matinée, les membres de l’ERIC seront formés aux trajectoires de développement possibles vers les tiers-lieux avec des transferts d’expériences et le partage de connaissance. L’après-midi, un jeu d’animation sera mis en place pour permettre aux membres de se familiariser par l’action à ces trajectoires possibles et aux nouveaux usages qui peuvent intégrer ce lieu.

Par ailleurs, l’équipe d’O2Zone va également organiser au préalable une formation-action aux média numériques participatif citoyen à destination des membres de l’ERIC qui le souhaitent, ainsi qu’à des citoyens, des membres des services de la ville ou des responsables d’associations souhaitant être associés plus étroitement à l’open plateau et au mode de fonctionnement d’un tel média. Lors du Festival proprement dit, les équipes d’OpenScop et d’O2Zone seront mobilisées pendant toute la durée du Festival pour animer le Tiers-lieu éphémère avec les membres de l’ERIC.

Pilote 2 : Accompagnement de 3 ERIC

L’action pilote 2 s’appuie essentiellement sur l’expertise d’OpenScop dans la mise en œuvre de Tiers-lieu. En effet OpenScop, en lien avec l’association Zoomacom, co-développe le Comptoir Numérique à Saint Etienne. Ce tiers-lieu se veut être un laboratoire d’idée et de développement, totalement engagé dans le programme national MoviLab.

Le projet proposé fera appel plus spécifiquement à Yoann Duriaux, chef de projet à OpenScop. Celui-ci participe à de nombreux groupes de travail nationaux et mondiaux sur le développement des Tiers-lieux, notamment par l’intermédiaire d’Imagination for people.

Programme d’accompagnement
Durant 10 mois, 3 ERIC seront accompagnés afin de faire évoluer leur organisation et leur offre de service en Tiers-lieu. L’accompagnement sera pro-actif et reposera sur un programme d’animation pour chaque lieu, un appui en présentiel, des actions de formation et d’Analyse de pratiques professionnelles, du travail collaboratif via une plateforme dédiée et une communication/valorisation des actions. Ainsi, une personne ressource basée en Région, en lien étroit avec OpenScop, sera désignée comme référente de l’action. Médiateur numérique et responsable de projets TIC, cette personne aura notamment en charge :

  • D’assurer une permanence téléphonique auprès des 3 ERIC, à raison d’une demi-journée par semaine.
  • De mettre en place un coaching de projet auprès des équipes.
  • De faire lien entre les actions menées en Paca et le reste de la dynamique nationale MoviLab.
  • De veiller à ce que les ERIC concernés participent activement à la plateforme collaborative en ligne dédiée.
  • D’apporter une aide technique et comportementale aux ERIC concernés.

Outre cet accompagnement personnalisé, les ERIC seront accompagnés à mettre en œuvre un programme d’animation spécifique, parmi lesquelles on peut citer :

Ainsi, chaque mois, l’équipe de l’ERIC co-organisera avec la personne ressource une animation qui sera nécessairement multipartenariale et qui sera documentée afin d’abonder au projet global. En effet, Skema Business School participera à certaines de ces animations organisés durant cette phase d’expérimentation in vivo. L’équipe Movilab garantissant par-là que l’orientation d’un ERIC vers un Tiers-lieu participe à la coproduction de modes de vie durables pour et par ses publics. Afin de mettre en place ces animations, mieux appréhender les enjeux des Tiers-lieux et bénéficier d’un retour des expériences capitalisées et documentées par MoviLab, une formation trimestrielle aura lieu avec :

  • Les équipes des ERIC concernés
  • Yoann Duriaux et Emmanuel Mayoud, OpenScop
  • La personne ressource du projet
  • Le délégué régional d’Arsenic
  • La chargée de mission du programme ERIC (selon ses disponibilités).

En complément, une lettre d’information mensuelle visant un meilleur « assemblage » des actions et plus grande visibilité, sera co-produite par les ERIC, la personne ressource, SKEMA et MoviLab. A noter que tous les contenus qui seront produits par les animations, les formations, les échanges inter-structures, etc. seront diffusées sous licence Creative Commons afin d’en faciliter la diffusion, la réappropriation par d’autres acteurs de la médiation numérique et alimenter ainsi la documentation open-source capitalisée par MoviLab. Les fiches projets, les modèles d’organisation, seront quant à eux diffusés sous licence MoveCommons.

Enfin, les ERIC impliqués dans le projet bénéficieront du travail et des outils réalisés par la Veilleuse (www.laveilleuse.wordpress.com). Il s’agit d’une réelle opportunité de développer leurs compétences en curation et d’accéder à une base de connaissance particulièrement efficace.

Les structures d’expérimentations
En lien avec le Service Innovation et Economie Numérique de la Région Provence Alpes Côte d’Azur et Arsenic, trois ERIC seront incités à participer au projet et bénéficier ainsi de l’accompagnement prévu. Certains ERIC sont d’ores et déjà pressentis car ils présentent des prédispositions à un fonctionnement en Tiers-Lieux :

  • Centre Social Jean Paul Coste, Aix en Provence
  • Made in la Boate, Marseille
  • Le Hublot + Les Satellites, Nice

Réalisations attendues
Le programme d’accompagnement doit permettre :

  • De mettre en œuvre 30 animations,
  • D’animer 3 formations,
  • De publier 10 newsletters,
  • De réaliser une cartographie des cercles de confiance de chaque Tiers-lieu (représentation de l’écosystème partenarial et lien avec les usagers reporté sur une carte OpenStreetMap)
  • D’alimenter une base de connaissance partagée sur les outils de travail collaboratifs de la démarche MoviLab (à raison d’au moins un fiche « code source » par mois)
  • De participer à un ou plusieurs événements fédérateurs sur les territoires des Tiers-lieux fêtes de quartier, festival, rencontres, forums, etc.).

Éléments transversaux

La documentation des Tiers-lieux
Les tiers-lieux qui fonctionnent sont ceux qui disposent d’une communauté active qui occupe les lieux et y déploie des activités et des usages divers. Identifier et cartographier cette communauté, les usagers du lieu, les raisons qui les poussent à venir et les usages qu’ils en font, c’est décoder les modalités d’appropriation sociale du tiers-lieu et des technologies qui y sont proposées. L’expérience montre par ailleurs qu’un tiers-lieu a besoin pour stimuler sa communauté et l’animer de faire vivre le lieu à travers la mise en place d’évènements, pour transformer un espace physique en un espace social.


Par exemple, le Festival du Livre satisfait à ce double objectif : il dispose d’une communauté immense et diversifiée et il offre un évènement majeur permettant de s’articuler au tiers-lieu en y drainant potentiellement un public déjà acquis tout autant qu’un nouveau public. Ce dernier point est une richesse supplémentaire pour le projet.

Ainsi, pendant le Festival, une étude sociologique sera mise en place par Skema, en partenariat avec une étudiante en Master de Sociologie à Paris Dauphine. Cette étude permettra de tracer toutes les personnes accédant au tiers-lieu et de comprendre leurs motivations à participer à ce lieu. Par extension, nous appréhenderons le type d’évènements et d’activités qui soient de nature à structurer et à mobiliser une communauté d’usagers dans le temps. Finalement, une typologie des usages du lieu sera réalisée. Un matériel d’étude sera développé et validé à la fois par un Professeur de sociologie appartenant au réseau Movilab et par un professeur de SKEMA, spécialisé en recherche marketing, en comportement et en innovation par les usages. Les données produites lors de cette phase de documentation seront mises à disposition des ERIC de l’action Pilote 2 et pourront être complétées durant toute la phase d’accompagnement par les différentes parties prenantes du projet via la plateforme collaborative dédiée et avec le soutien d’étudiants de SKEMA. Il s’agit de cette manière que la connaissance produite soit à la fois confrontée au réseau d’acteurs et s’enrichisse au fil de l’eau sur la base de l’évolution des pratiques. En ce sens, le savoir produit agit à la fois comme un catalyseur de changement et comme un espace d’encapsulation des connaissances produites pendant ce changement (posture constructiviste).

L’intégration au programme national MoviLab
Le tiers-lieu est un espace essentiel pour le programme national Movilab (movilab.eu) car il offre le lieu -physique ou virtuel- où les membres de communautés se rencontrent, hybrident leurs savoirs et leurs connaissances, accèdent à des ressources pour innover ou progresser dans leur cheminement et leurs pratiques propres. Le tiers-lieu, quel qu’il soit, devient un lieu de coproduction de modes de vie durables ancrés dans un territoire et dans son contexte, son histoire, son tissu social et ses projets.

En associant le projet à la démarche de documentation et d’émulation de MoviLab, nous pouvons apporter une contribution supplémentaire sur la finalité de reconversion des ERIC en tiers-lieu et nous pouvons participer à la documentation du projet selon les méthodologies Movilab dites de « codes sources », qui placent l’humain (communautés apprenantes dans des territoires intelligents) au cœur du dispositif.

L’utilisation d’outils collaboratifs et d’une plateforme de capitalisation/valorisation
S’appuyant totalement sur les outils offerts par le Web 2.0, le projet et globalement MoviLab, est animé par l’intermédiaire de sites collaboratifs dédiés à l’action.

Il s’agit notamment du blog MoviLab (Movilab.org), du groupe Facebook « Tiers-lieux », de l’espace Tiers-lieux d’Imagination for people et de la plateforme MyURM disposant d’outils comme un WIKI, un agenda partagé, une liste de discussion, etc. Ces outils sont ouverts et permettent aux équipes du projet de partager, d’accéder à une base de connaissance, d’annoncer des événements, d’interroger la communauté, de mobiliser, etc.

Liens avec les territoires et les autres projets de Tiers-lieux
Il est nécessaire que le projet face écho de ses réalisations et de son ambition auprès des territoires sur lesquels œuvrent les ERIC concernés. Par conséquent, avec l’aide d’Arsenic et en lien avec le SIEN, l’équipe projet se rapprochera des territoires de projets (EPCI et/ou communes) et de Marseille Provence 2013 afin de leur présenter les actions et ainsi les impliquer dans certaines d’entre elles. La reconnaissance par le territoire du fonctionnement en Tiers-lieu d’un ERIC est une des conditions de pérennisation du projet. De plus, le projet s’inscrit pleinement dans la démarche des Centres de Ressources Numériques initiée par la Région Provence Alpes Côte d’Azur. Par l’intermédiaire d’Arsenic, présente au Comité de suivi, l’état d’avancement du projet sera régulièrement présenté afin d’alimenter les réflexions et participer ainsi à la définition de la stratégie régionale. Enfin, l’équipe projet travaillera en relation régulière avec l’association ACIDD qui bénéficie d’un soutien régional dans le cadre d’une démarche assez proche de notre projet en participant à l’émergence de Tiers-lieux en milieu rural (Programme CoopConnect).

Actions de communication
L’équipe projet veillera particulièrement à assurer un communication large et efficace sur les actions. En plus d’une stratégie de communication, il s’agit par-là de valoriser le travail réalisé par les ERIC impliqués et inciter d’autres ERIC et territoires à se pencher sur ces nouvelles modalités de fonctionnement. La communication s’appuiera notamment :

  • Sur le site web de MoviLab et les sites des partenaires (OuiShare, Angenius, etc.)
  • La plateforme Imagination For People
  • Les sites d’Emergences Numériques et d’Arsenic
  • Sur les réseaux sociaux

L’équipe profitera aussi d’événements et rencontres professionnelles pour relayer le projet :

  • Les Interconnectés
  • Rencontres du réseau Coraia
  • Rencontres et ateliers d’Arsenic
  • Forums professionnels

Enfin, un dossier de presse sera réalisé et diffusé largement.

Partenaires mobilisés

SKEMA Business School

SKEMA Business School est la première business school de France en termes de nombre d’étudiants. Véritable business school globale, Skema est présent sur 3 continents avec 5 campus en France (Sophia-Antipolis, Lille et Paris), aux USA (Raleigh) et en Chine (Suzhou). Née de la fusion de l’ESC Lille et du CERAM en 2009, le nouvel ensemble s’est donné les moyens matériels et humains de lancer un projet pédagogique en parfaite cohérence avec les caractéristiques de l’environnement économique mondial : former des talents mobiles, adaptables, managers responsables capables d’engendrer de la performance durable, de contribuer aux débats et aux enjeux sociétaux, sociaux et économiques, travaillant en réseau et à distance, poussant les limites de la connaissance pour innover constamment, totalement à l’aise et respectueux de la diversité multiculturelle et sociale. Skema est porteuse du projet Movilab soutenu par le Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie. Christophe Sempels, est l’interlocuteur référent au sein de Skema pour ce projet. Il est Docteur en Science de Gestion de l’Université catholique de Louvain (Belgique) et enseigne la Stratégie etle Développement Durable au sein de Skema.

Dans le cadre de ce projet, Skema assure la coordination scientifique liée à la documentation du projet et à l’étude des modalités de participation des citoyens aux tiers lieux éphémères ou permanents qui sont mis à leur disposition. Pour ce faire, Skema va s’appuyer sur des étudiants stagiaires rémunérés, ainsi que sur une ressource professorale (Christophe Sempels) dédiée au projet.

OpenScop

OpenScop est une Société Coopérative de Production (SCOP) située à Saint-Étienne qui oeuvre dans le domaine des usages et de la médiation numériques. OpenScop se positionne comme un assembleur de compétences numériques notamment à travers des projets et des actions traitant des nouvelles formes de travail et d’accompagnement avec le numérique ; plus particulièrement les Tiers-lieux. Le positionnement « d’intégrateur de solutions numériques » et de « partenaires » pour lequel ont optés les associés d’OpenScop les distingue fortement, notamment par l'approche innovante de leur métier. De même, ils restent à la pointe sur le plan des nouvelles pratiques telles que la gestion de communautés numériques et les espaces numériques de travail. Enfin, leurs liens avec les projets de collectivités leur permettent de réaliser un travail de veille et d'être à l’affut de nouvelles opportunités de marchés. OpenScop travaille ainsi avec de nombreuses collectivités territoriales notamment sur les Schémas d’aménagement numériques à travers les volets d’usages, tout en accompagnant des structures dans toute la France sur le modèle d’organisation des Tiers-lieux via des rencontres et des outils collaboratifs en ligne.

Arsenic Paca

L’association Arsenic a vocation à représenter, accompagner et valoriser les professionnels de la médiation numérique en PACA en s’appuyant essentiellement sur les Espaces Régionaux Internet Citoyen (ERIC). Dans le cadre du projet, les partenaires du projet feront appel à Arsenic afin :

  • D’identifier, en lien avec le SIEN, les ERIC pouvant intégrer l’action,
  • De mobiliser les ERIC concernés à travers les temps d’échange prévu,
  • De rendre compte des avancées de l’action dans le cadre du Comité de suivi des Centres de Ressources Numériques,
  • De rendre visible l’action par ses propres canaux de communication et par ceux de ses partenaires,
  • D’apporter son expérience et ses réflexions au groupe de Documentation mis en place par la SKEMA
  • De co-organiser les temps de rencontres et de travail prévus,
  • De participer aux échanges en ligne autour de l’action
  • De faire le lien avec le SIEN et l’action.
  • De faire le lien avec le projet CoopConnect porté par ACIDD

O2Zone

O2Zone est un acteur de la médiation numérique, ancré dans les valeurs et pratiques de l’Education Populaire. Ses actions reposent sur les Médias Numériques Participatifs Citoyens. En effet, l’évolution des techniques de communication, permet d’envisager des nouvelles formes de participation des habitants sur leur territoire en leur donnant la possibilité d’être acteurs dans la vie locale. Il s’agit par-là de :

  • Promouvoir la rencontre et favoriser le débat entre des citoyens issus d’horizons divers (diversité sociale, culturelle, générationnelle, rencontre des mondes sociaux et économiques, etc.) ;
  • Montrer et favoriser l’expression des points de vue des habitants et des ressources locales ;
  • Agir pour un développement local solidaire et soutenir les initiatives citoyennes et d’intelligence collective ;
  • Valoriser la richesse et la synergie des territoires ;
  • Participer au développement de nouveaux outils de citoyenneté active et responsable.

O2Zone sera donc mobilisée dans le cadre de l’animation de l’OpenPlateau qui sera implanté au cœur du Tiers-lieu éphémère durant le Festival du Livre de Mouans Sartoux.

Livrables

  • Un rapport de SKEMA reprenant les conclusions de la phase de documentation, et mettant en évidence les points clés suivants :
    • Structurer une communauté autour d’un tiers-lieu : qui sont les usagers et que viennent-ils chercher ?
    • Quels sont les usages au sein d’un tiers-lieu et les modalités d’appropriation et de participation ?
    • Quels sont les évènements et les activités de nature à développer et/ou à pérenniser une communauté autour d’un tiers lieu
    • Quelles sont les recommandations en termes de trajectoire de développement des ERIC en tiers-lieu ?
  • Un Wiki et une plateforme collabrative MyURM capitalisant les échanges, réflexions et productions du projet,
  • Une base vidéo : le projet bénéficiera de reportages qui seront ensuite diffusés sous licence Creative Commons BySA,
  • Une base photographique : chaque rencontre ou événement liés à l’action sera photographiée. Les photos serviront à la valorisation et la communication de l’action et seront aussi diffusées sous licence CC BySA.