Les Passeurs Numériques, Code Source des animations

De Movilab.org
Aller à : navigation, rechercher


1. Les Passeurs Numériques 2. Code Source 3. Bilan


Comment lire le Code Source

Notre projet s'inscrit dans une démarche OpenSource d'où la présence d'un Code Source sur MoviLab. Nous souhaitons que notre projet soit reproductible par tout autre structure voulant se l'approprier.

Ce code source du MoviLab, vous propose une méthodologie pour réaliser un projet comme celui des "Passeurs Numériques". Cette grille de lecture doit être adaptée à chaque structure. Durant chaque point, des propositions différentes vous seront proposés (choix 1, choix 2, choix 3) vous êtes libre ou non d'effectuer ce choix. En ce qui nous concerne, le choix 1 sera testé en Janvier 2014.

A vous de vous approprier ce MoviLab et de le (ré)inventer. Merci de nous faire un retour de votre animation via cette page MoviLab Bilan Les Passeurs Numériques/

Le Projet

1.1. Présentation du projet Les Passeurs Numériques est un projet intergénérationnel rassemblant deux publics : les seniors et les adolescents. L'objectif est de se faire se rencontrer ces publics autour du numérique. Pour cela, nous avons choisi des animations qui permettront aux deux publics de devenir acteurs de leur ville par la création d'un parcours urbain audio-visuel, à la fois réel et virtuel.

L'objectif en résumé : construire des passerelles entre publics qui se côtoient peu (ex : intergénérationnel, interculturel, entre structures différentes ...) avec comme prétexte le numérique, les faire devenir acteurs de leur ville.


1.2. Rappel des ateliers

QRCode site LesPasseurs Numériques.png

Atelier 1 : Les deux publics se rencontrent. Nous leur montrons une petite vidéo avec un goûter. La vidéo permettra de les mettre en confiance. Éventuellement, nous commencerons la prise de son. Les binômes choisissent le parcours urbain, chacun partage son expérience du lieu, en s'enregistrant avec des dictaphones.

Atelier 2 : La ville en images et en sons. Les binômes prennent une photographie, une vidéo et des anecdotes de façon sonore.

Atelier 3 : Les photographies sont retouchées par binômes, il s'agira également de faire du montage vidéo et son.

Atelier 4 : La ville virtuelle. Les supports constitués durant les ateliers précédents (sons, images, textes...) sont triés, récoltés et restitués sur un support numérique (site ou blog par exemple), auquel les QRCode renverront.

Ce dernier atelier est la concrétisation des séances précédentes en atelier finale.

Ce dernier atelier est la concrétisation des séances précédentes en atelier final.

Exemple de support numérique

choix 1 : Wordpress

choix 2 : Flickr choix 3: Réseau social

Notre choix : Nous avons décidé de laisser choisir le public sur leur mode de restitution, en ayant néanmoins quelques propositions à leur fournir selon l'usage qu'ils veulent faire.


1.3. L’origine du projet et son histoire

Les différents rendez-vous avec les EPN ligériens nous aident à comprendre le fonctionnement des EPN, les usages du numérique attendus par les publics. Chaque structure nous a également fait part de ces projets, de ce qui fonctionnait ou pas, ce qui nous a permis de cibler leurs envies et les besoins ou non besoins des publics.


1.4. Pourquoi ce choix d'animation?

Toutes deux, les porteuses de projet, attirées par la ville et l'art dans la ville, nous nous sommes orientées vers un projet de dispositif de communication tel que le parcours urbain. Chaque personne peut devenir acteur de sa ville et c'est ce que propose ce projet. Dans une démarche de média citoyen, nous souhaitons faire découvrir la ville par différents angles: par des anecdotes sonores, par des images, des photographies, des récits de vies.

La Fabrication du Projet

2.1. La recette pour les plus préssés

Public : Une personne de chaque structure (un senior et un adolescent dans notre cas)

Besoins: Avoir préparé les animations (besoins matériels: ordinateurs, souris, batteries, chargeurs, appareils photo; besoin technique: les logiciels appropriés, installation du matériel en amont; besoins humains: au moins deux animateurs ou médiateurs numériques. Un animateur qui prend la posture d'un médiateur numérique comme il est expliqué dans Les Carnets de la Médiation Numérique.

Ressource: Connaître le parcours urbain proposé, connaître la ville, le quartier.


2.2. A faire Avant l'animation

> Les médiateurs numériques doivent se rassembler pour connaître le contenu de leur animation et le parcours urbain. Ils se mettent d'accord sur les différents logiciels utilisés (logiciels libres de préférence), sur l'ordre des animations, sur les différents publics, sur la définition même des animations.

> Les médiateurs numériques devront avoir testés les différents ateliers, pour pouvoir réaliser l'animation dans de bonnes conditions. Ils devront donc savoir réaliser l'activité, savoir utiliser les outils informatiques et être dans une posture de médiateur numérique.

> Trouver deux publics mixtes:

- Choix 1: Adolescents (10-15 ans)/ Seniors (plus de 60 ans)

- Choix 2: Deux publics de cultures différentes

- Choix 3: Personnes en situation de handicap/ personnes valides

> Avant la première animation, les médiateurs numériques, parallèlement dans chaque structure, vont devoir expliquer à leurs participants, le public qu'il va rencontrer (par exemple: les seniors sont des personnes âgées avec des gestes lents, quelques connaissances en informatique...). Chacun devra faire passer une fiche donnant le droit à l'image, le droit de sortir... Celle-ci est téléchargeable en PDF au dessous.

> Les différents logiciels doivent être installés avant le jour de l'animation pour être certain que ceux-ci fonctionnent. Le matériel doit également être vérifié.

> Une fois le jour arrivé, le médiateur numérique hôte doit arrivé avant pour installer les ordinateurs (un par binôme mixte) dans la salle sur une seule et même table. Ils doivent être branchés. Le public doit pouvoir les allumer et les mettre en route quand il s'assoit.

> Pour la première et dernière animation, la structure d'accueil doit avoir préparé de quoi goûter (pour mettre le public en confiance). L'animateur doit le mettre en place avant que le public arrive.


2.3. Besoins humains

> Le binôme mixte est constitué de deux personnes, chacune venant d'une structure différente. Dans notre cas, le binôme sera intergénérationnel c'est-à-dire composé d'un senior et d'un adolescent.

> Les animateurs, de préférence médiateurs numériques: un de chaque structure.


2.4. Besoins matériels

> Appareil photo par binôme

> Dictaphone par binôme (éventuellement, sinon papier, crayon)

> Ordinateur avec chargeur par binôme

> Chargeur + batterie pour ordinateur

> Souris pas binôme

> Tablette tactile par binôme

> Logiciel installé sur chaque ordinateur

> Batterie chargée dans chaque appareil photo

> Câbles pour brancher de l'ordinateur à l'appareil photo + carte SD dans chaque appareil photo

> Un tableau blanc + feutres

> Prévoir un goûter

Pendant l'animation

3.1. Posture de l'animateur qui est un médiateur numérique

> Le médiateur numérique se devra d'avoir préparé son animation (bien lire le code source), et de connaître son déroulement pour ne pas perdre le public.

> Le médiateur numérique n'a pas un rôle de professeur et n'est pas celui qui détient le savoir, il encadre, accompagne, aide, conseille, par conséquent se sont les participants qui déterminent le rythme de chaque atelier (selon leur vitesse d'avancement). Le médiateur numérique doit donc être réellement à l'écoute du public.

> Dans le cas, où le public n'aurait aucune connaissance dans le domaine numérique, l'atelier devra être revisité ou le médiateur numérique devra réellement assister les binômes.

> En aucun cas, l'animateur doit toucher à l'ordinateur, sauf force majeure.

> Les éléments facilitateurs pour une bonne ambiance: un goûter, une présentation qui permettent l'échange, une petite vidéo en rapport avec le thème de l'animation peut être visionnée en début de séance et de demander qui sait faire quoi pour faciliter l'échange.


3.2. Les Pensées de l'animation

> Envisager le numérique avec légèreté, les erreurs ne sont pas graves.

> Penser à questionner le public sur les usages du numérique pour connaitre les compétences de chacun et donc faire du public, des personnes référentes.

> Bien lire Les Carnets de la médiation numérique pour aller plus loin et avoir la bonne posture.

Après l'animation

4.1. Les bilans

> Bilan entre les animateurs : sur ce qui a marché, pas marché, à répertorier sur MoviLab

> Bilan avec les participants: ce qui a plu, ce qui n'a pas plu, ce que le public va réutiliser, ce qui leur a servi...


4.2. Techniquement parlant, pour réussir les ateliers il faut...

> Les médiateurs numériques doivent les avoir construits en amont et les avoir tester comme s'ils étaient le public.

> Avoir les ressources matériels et humaines nécessaires, penser aux éventualités qui peuvent empêcher l'animation de fonctionner.

> Les avoir testées auparavant.

> Laisser la parole aux publics, les animateurs doivent se mettre au rythme des différentes personnes dans le public.

> La confiance qu'accorde les publics aux médiateurs numériques.

Les étapes marquantes, les détournements et évolutions du projet initial

Voir la page Bilan Les Passeurs Numériques/

Pour aller plus loin

6.1. Bibliographie

> Julie Denouël et Fabien Granjon (dirigé par), Communiquer à l’ère numérique – Regards croisés sur la sociologie des usages , Presse des Mines, 2011.

> Serge Guérin, La société des séniors, Michalon, 2009.

> Jean Frayssinhes, L’apprenant adulte à l’ère du numérique, L’harmattan, 2012.

> Gilles Brougère, Hélène Bézille, De l’usage de la notion d’informe dans le champ de l’éducation, Revue française de pédagogie, n° 158, pages 117-160 janvier-février-mars 2007.

> Les carnets de la médiation numérique


6.2. Pour ne pas rester seul

Les personnes référentes sur ce projet sont évidemment les deux porteuses de projet Amandine Lamotte et Clémentine Martinon. L'association zoomacom a suivi de très près le projet et l'a accompagné. Delphine Duriaux et Renaud Denis ont participé à l'élaboration du projet.


6.3. Les ressources pratiques

Nous avons effectué des questionnaires pour sonder les seniors et les jeunes sur leur usage du numérique. Nous avons également communiquer sur d'autres plateformes web : A COMPLÉTER. Le résultats des animations pourra se voir via ce lien.


6.4. Le retour d’expérience

Les participants à ces animations sont les PapyCampeur de Zoomacom. Des bilans sur leur propre expérience vécue sera faite après les animations.


6.5. D'autres projets complémentaires

> Intergénér@tion est un projet mis en place au sein des maisons de retraite qui a eu lieu à Brest.



Accueil - Définition de MoviLab - Qui porte et constitue MoviLab ? - Pourquoi contribuer sur ce wiki ? - Comment contribuer sur ce wiki ? - Conciergerie MoviLab - Mentions légales