Le Paradou

De Movilab.org
Aller à : navigation, rechercher
TeteMortPicto.png Le Paradou a fermé ses portes en 2015.
Aujourd'hui le Tiers Lieux continue avec le WorkingLab en globalité et le projet du stade Peyrard en particulier.


le Paradou
Panneau-paradou.png
Adresse: 34 rue Desaugiers
Ville: Saint-Étienne
Département: Loire
Région: Rhône-Alpes
Site internet: http://jeunessefootsud.sportsregions.fr/


Alietjeunes.jpg

L'ADN : il s'est fait par et avec qui, pourquoi, quand et comment ?

Porteur de l'initiative : l'association sportive Jeunesse Foot Sud

Entretient avec Ali Rasfi, Président et co-fondateur de l'association Jeunesse Foot Sud à l'occasion de la fête des Clubs Amis de l’ASSE en 2014.




Qui porte aujourd'hui l'association JFS et qui sont les principaux membres ?

Un bureau composé de 6 personnes (personnes les plus impliquées) et un CA élargit à l'ensemble des entraîneurs, 16 à ce jour. Au niveau des familles, 300 sont directement touchées qui rassemblent environ 320 enfants.

L'action sportive touche environ 8 à 10 quartiers dans le secteur sud de Saint Étienne allant de centre 2, Terrenoire, la Cotonne...


Quand et Comment est né cette association et pourquoi ?

Le club a créé en 2004 à l'initiative de 4 amis d'enfance, issu de la fusion de 2 clubs de quartier (Solaure et la Rivière) qui allaient disparaître au détriment des plus jeunes. L'envie était de se concentrer surtout sur les jeunes avec un projet pédagogique fort. Ne pas reproduire le comportement des séniors et se concentrer uniquement sur les jeunes de 6 ans 19 ans. La compétition faisant rage, le projet social du club était également de permettre à chaque enfant et ce quelque soit son niveau sportif, de pratiquer le foot et de connaître la joie de porter un maillot et d'appartenir à une équipe afin d'être valorisé.

De plus, il nous est paru important d'équilibrer l'accès aux infrastructures essentiellement concentrées à l'est de la ville autour du stade Geoffroy Guichard, vitrine des verts à Saint Étienne (Méon, Etivalière).


Quels ont été les effets déclencheurs ?

Pour ces 4 amis qui avaient selon eux eu la chance que "leurs grands frères" s'occupent de ces clubs avant eux, il leur paraissait inconcevable que cette activité disparaisse du quartier. En clair, la relève n'étant pas assurer, ils ont voulu reprendre le témoin. Beaucoup de ces anciens étaient des pères, oncles, grands père de ces fondateurs = transmission de valeurs



Quels sont vos partenaires à ce jour ?

C'est a déplorer, mais relativement peut de partenaires privés, en revanche un soutien de la ville qui met le stade et un local à disposition ainsi qu'une petite subvention de fonctionnement. Le Conseil Général finance également une petite partie des investissements (ballon, maillots, goûter...)


Qu'est ce qui a marché ? pourquoi ?

Ne pas s'être fixé sur une identité de quartier, être ouvert et pas enfermé dans un communautarisme de couleur, de religion, d'age, de statut social... d’où le nom Jeunesse Foot Sud plutôt que "Football Club" quelque chose. Une bonne connaissance du territoire, les valeurs promue, voir le foot d'avantage comme un outil de citoyenneté que comme une fin en soit. Être un partenaire éducatif soutient aux parents, aux animateurs et enseignants du quartier = être complémentaire.

Une bonne complémentarité et des profils variés parmi les bénévoles. Une transmissions parmi les 1ère générations devenus aujourd'hui entraîneur bénévole à leur tour.


Qu'est ce qui n'a pas marché ? pourquoi ?

Pas su assez travailler sur les partenariats notamment sur les structures éducative. Pas assez de temps pour ça et pour beaucoup de compétences. Les dispositifs d'aide qui existent ailleurs n'ont pas pu être mis en œuvre (éducateurs, dispositifs publics, subventions...) Cela à engendré des difficultés financières

La professionnalisation n'a pas su être faite, passer de 4 entraîneurs à 16 en 10 ans, nous n'avons certainement pas su gérer la crise de croissance comme nous l'aurions voulu, notamment création de postes salariés.


Le projet du Tiers Lieux

Quelles est votre définition des Tiers Lieux ?

Des citoyens, les collectivités et des entreprises qui se retrouvent dans un même espace pour créer ensemble des projets.


Foot et Tiers Lieux, pourquoi ?

La proximité est une bonne entrée. Faire et tisser plus de liens. Permettre a chacun de s'impliquer avec ses propres savoirs faire en bas de chez lui. Il faut que le tiers lieux aille au gens avant l'inverse. Le terrain de foot est déjà a sa manière un tiers lieux, il suffit juste de l'animer comme tel.


Quel a été le déclencheur de votre intérêt pour les Tiers Lieux ?

En 2011, la mairie de Saint-Étienne nous a proposé un local pour pouvoir nous réunir après les entrainements. Ancienne amicale laïque dédiée au jeu de boules, ce local nous est paru disproportionné conte tenu de nos besoins... un stade en synthétique ! Nous étions un des derniers stade de Saint-Etienne en surface stabilisée (terre), et nous attendions avec impatience des travaux en ce sens. Mais après concertation, l'équipe a accepté la proposition et nous avons commencé à l'aménager avec les moyens du bord.

Partenaire de l'association Zoomacom depuis ses débuts en 2004, nous avions entendu parlé de son initiative autour du processus des Tiers Lieux et plus précisément du Comptoir Numérique. Nous nous sommes naturellement rapproché et avons commencé à initier quelques actions autour de la consommation collaborative pour observer la réaction des membres.



Cette vidéo passée devant les familles et les partenaires à l'occasion d'une assemblée générale à tout de suite eu un effet retentissant. C'est donc dans la direction de la consommation collaborative que nous avons commencé à imaginer l'évolution du local vers un Tiers Lieux.



Comment verriez vous votre Tiers Lieux idéal ?

Un hybride entre un club de sport, un centre social, une mairie de proximité, une maison des associations et un espace de coworking pour les jeunes entrepreneurs de nos quartiers.


Quels services aimeriez vous développer en priorité ?

contexte : trêves hivernal et estivale



En second ?

  • Développer des actions en direction des femmes et des mamans notamment pendant les entraînements (18h à 20h)
  • Des services de consommation collaborative en phase avec une culture de/du quartier (bémol : pas bobo ni misérabiliste)


Quels seraient vos principaux atouts ?

La confiance que nous accordent les gens, nous avons su former une vraie communauté avec les enfants, les familles, les habitants du quartier et les différents acteurs économiques et sociaux qui y travaillent (Maison de quartier, collège, prévention spécialisée, centre social...).


Vos lacunes ?

Sortir du club de foot et voir plus large = un travail par des exemples tangibles et progressifs est encore à faire


De quoi auriez vous besoin aujourd'hui ?

  • Équivalent temps homme : 1 à 2 personnes dédiées à rédiger, porter et développer ce projet de tiers lieux tout en ne se déconnectant pas de son ADN, à savoir un club de foot
  • Un budget dédié aux activité du Tiers Lieux (distinct de l'activité sportive)
  • Des partenaires locaux ayant déjà construit ce type d'initiative (ressources, temps, compétences)


Le lieu : implantation et spécificité

écrire ici l'histoire du quartier, de ses habitants et de ses spécificités


Les services : il propose quoi ?

Le club sportif

Club de football pour les 6 à 19 ans



Le Tiers Lieux


Les ressources partagées

  • Barbecue
  • Terrain de pétanque
  • TV + connexion internet


Les offres : il vend quoi ?

aucune offre à ce jour


La gouvernance : qui décide ?


Les communautés : qui contribue ?


Le territoire : il touche qui ?

Territoire paradou.png


Le modèle économique : il tourne comment ?

Le local est mis à la disposition de l'association Jeunesse Foot Sud par la ville de Saint-Etienne dans le cadre de ses activités sportives.

L'objectif étant progressivement de faire basculer cette convention d'attribution vers l'association "les amis du Paradou"


Les projets : il fait quoi, avec qui, quand et comment ?

Projets sportifs

  • ASSE coeur vert : partenariat avec le club de football ASSE et des structures sportives et d'éducation populaire du territoire


Projets Tiers Lieux


Perspective 2015-2020

Organisation d'un CowoCamp

le 5 novembre 2014 pour pré-configurer ce projet

L'équipe de Jeunesse Foot Sud


L'équipe de Zoomacom


L'équipe de la Cartonnerie


Prochaine étape

Faire évoluer le local vers un Tiers Lieux en commençant par la mise en œuvre d'un format "Tous Dehors" qui définirait précisément les envies, les besoins et les attentes des résidents-usagers-bénéficiares.


Un exemple avec le Tous Dehors dans le quartier créatif plaine Achile


Le code source : http://www.carton-plein.org/index.php/tous-dehors/a-la-manu/


L'investissement des parents

Le vendredi 28 novembre 2014, Jeunesse Foot Sud a réunit les parents de l'association à la Maison de associations de Solaure.

Le but de la soirée, parler du passé, du présent' et du futur.

Passé : rappel de l'histoire du club.

Présent : situations du club, les problèmes auxquels il fait face (crise de croissance, besoin de nouveaux modèles de revenus...)

Futur : Appel à participation des parents : présentation du futur Tiers-Lieu : le Paradou.

Trois tables étaient à disposition des parents. Paradou 28112014 (2).jpg


Sur des post-it ils pouvaient laisser leurs coordonnées pour s'investir :

  • Dans le foot.
  • Dans le projet de Tiers-Lieux.
  • Ou proposer une autre idée.‏‎