La maison Jules Verne/3

De Movilab.org
Aller à : navigation, rechercher
Facebook.png
Afin de pouvoir vous (ré)approprier la maison Jules Verne, nous partageons ici notre histoire écrite en marchant.

plus de photo de l'UnisCitéCamp ici


Batmen.jpg


"L'important n'est plus de prévoir l'avenir, mais le rendre possible" - par BatMen


Question philosophique : "Être ou Faire... Tiers Lieux ?"


Un Tiers Lieux pour quoi faire ?


Un Tiers Lieux, comment on fait ça ?.


Réponse de Concierge "L'ADN des Tiers Lieux... #WTF & #JFDI !"

Coworking = Force de la communauté et pouvoir de la confiance



Yann Heurtaux pour ce qui est la posture de base dans un Tiers Lieux : le coworking


Nicolas Loubet pour ce qui relève de la confiance dans, par et avec les Tiers Lieux à l'heure de la Blockchain


Aller plus loin dans les concepts et les définitions liés aux Tiers Lieux :



Le Tiers Lieux Actions & projets Storytelling



6 juin 2016

Lancement des OSCEDays 2016 Saint-Etienne - Aurec sur Loire


10 décembre 2015

  • Anthony
  • Les ch'tites nouvelles


15 octobre 2015

Avancée des travaux avec l'organisation d'un UnisCiteCamp


10 septembre 2015

Texte rédigé par Aurélien Marty le jeudi 10 septembre 2015.

Ce n'est qu'un premier jet. Mais cela peut lancer notre feuilleton à la Jules Verne !


Comment les Robinsons arrivèrent à Aurec-sur-Loire ?

CataJV15.jpg

Comment les Robinsons arrivèrent à Aurec-sur-Loire ?

Un an de vacances. Voilà à quoi se préparait la fière équipe des Robison quand ils arrivèrent à Aurec. Un an pour apprendre à vivre, travailler et consommer autrement. Ce siècle naissant voyait l'apparition de théories nouvelles. De grands savants parlaient de Troisième Révolution Industrielle à la télé. Encore fallait-il la vivre !

Au mois d'août 2015, les Robinsons quittèrent leur Saint-Etienne natal. C'est à Saint-Victor-sur-Loire qu'ils embarquèrent sur un objet flottant non-identifié. Ce drôle de bateau, ils le fabriquèrent eux-mêmes. Il fallu deux bâches, 300 bouteilles de plastiques, un filet de plastique vert resserré et un cadre. 150 bouteilles dans une bâche et 150 dans l'autre, c'est ainsi qu'ils obtinrent deux flotteurs. Ce n'était pas une mince affaire, il restait le cadre et le filet à fixer. C'est ainsi que les Robinsons construisirent leur catamaran. Si certains parlaient de bateau en déchets, les Robinsons parlaient de fabrication en réemploi.

Partant de Saint-Victor, ils remontèrent le fleuve Loire à la force de leurs bras. Plus au nord, dans certaines régions, la Loire est un fleuve royal, un fleuve de ports, de commerces, de marchandises. Par accident, les Orléanais inventèrent le vinaigre sur le fleuve. En Touraine la région du fleuve fut propice à l'érection de célèbres châteaux. A Saint-Nazaire, les marins du monde entier ont découvert la France par ce fleuve.

Dans nos régions méridionales, non loin de la source du Mont-Gerbier de Jonc, la Loire est un fleuve sauvage. Elle appelle à l'aventure et malgré tous ces efforts, malgré les barrages et les bases nautiques, l'homme ne l'a jamais complètement dompté. Les poissons y pullulent encore. Hérons, loutres, cormorans et canards y ont élus domicile. Les courants forts de certaines parties empêchent toute navigation.


BivJV15.jpg

Les Robinsons aimaient cette nautre brute. Sous le soleil du mois d'août, ils pagayaient avec un effort toujours renouvelé. Le paysage se découvrait en mille détails, de forêts, de montagnes, de villages, de plages sauvages, de hameaux cachés. De nombreux chemins par voie d'eau ou de terre, restaient à découvrir.

Connaissait-on une légende de trésor perdu sur ce fleuve ? Lors d'un casse-croute, les plus jeunes Robinsons se prirent à rêver. Peut-être que les brigands, qui pillèrent Aurec-sur-Loire et Saint-Bonnet-le-Château au moyen-âge, avait abandonné un coffre d'écus ?

Au bout d'une semaine, les Robinsons dépassèrent Saint-Paul en Cornillon. En ce point, le fleuve était calme et luxuriant. De grands bâtiments de pierres taillées rappelaient un passé lointain et glorieux. Voilà qui semblait propice à une installation. Une longue semaine avait fatigué les corps et les esprits. De plus, les vivres venaient à manquer. Il fallait s'échouer et établir le campement.

C'est sur ce constat, que les Robinsons découvrirent Aurec. A la vue de la Cité, de ses murailles, de son surplomb altier, de ses plages accueillantes, les Robinsons poussèrent des cris de joie. Le lieu semblait idéal pour mener à bien leur projet.


BBQJV15.jpg

Il est temps pour les lecteurs d'en savoir plus sur cette équipe d'aventuriers. Impossible de tout révéler ici. Mais le lecteur doit savoir que dans cette équipe, on ne comptait point de pirates, de conquistadors, de colons ou d'évadés de bagne. Dans leur ville de Saint-Etienne, les Robinsons revendiquaient la pratique de métiers anciens ou trop nouveaux pour notre époque. Ils utilisaient un nouveau langage que peu comprenaient : consocollab, fablab, repair café, tiers-lieux, biohackerspace… Ils étaient d'une nouvelle race d'aventuriers, celle du XXIème siècle.

Les Robinsons accostèrent à l'entrée de la ville. Ils découvrirent une maison entre la déchetterie et la zone industrielle. Quels trésors ! Là où de soi-disant aventuriers auraient fui vers un exotisme chimérique, les Robinsons ne se débinèrent pas. Ils constatèrent de nombreuses opportunités. Les déchets c'est autant de matières à ré-utiliser et réemployer. Après tout, n'était-il pas venus sur un bateau fait de déchets ? Quant à la zone industrielle, quel bonheur pour ces stéphanois ! Une industrie, c'est un passé, c'est une histoire, c'est une économie, des traditions, des hommes qui se réinventent, des sociétés qui progressent, des innovations ! Les Robinsons étaient émerveillés, mais il fallait d'abord parer au nécessaire : le feu, la nourriture et le bivouac.

Le ciel était clément, une nuit bleue parsemée d'éclats diaphanes et d'étoiles luisantes. Un ciel de navigateur, idéal pour trouver la bonne direction.


31 juillet 2015

Contexte

Dans le cadre du projet « faire du château d’Aurec un tiers-lieu », Mr le Maire et son équipe sont venus nous rencontrer à Saint Étienne pour découvrir, comprendre et s’approprier le réseau stéphanois appelé Coworking Sainté.

Une seconde rencontre, cette fois ci sur la commune d’Aurec sur Loire, a eu lieu pour cette fois ci découvrir le projet et les ressources disponibles sur le territoire.

C’est après ces 2 rencontres que l’envie de s’installer sur la commune est devenue évidente pour les dirigeants de la POC Foundation.

  1. Un cadre de travail et de vie favorable pour le développement de la POC Foundation (arrivée de la fibre optique avant fin 2015)
  2. Une proximité avec Saint-Etienne permettant de poursuivre une dynamique plutôt que d’en créer une nouvelle. (développer le « Rur-Bain »)
  3. Des projets sur le territoire en lien avec nos activités à moyen et long terme permettant d’envisager des actions et des projets communs. (FabLab Château)


Motivation de la demande

Face au nombre grandissant de biens immobiliers privés comme publics qui restent vacants dans les villages et maintenant dans de plus en plus de villes en France, la POC Foundation souhaite encourager la création d’une nouvelle offre sur le marché de l’immobilier complémentaire à la vente et à la location : « L'économie de la fonctionnalité et de la coopération ».

Afin de créer cette offre, il est nécessaire de passer par le prototypage d’une « preuve de concept » sur un bien existant.


Synthèse de la demande

Je soussigné Yoann Duriaux, Président de l’association POC Foundation, sollicite la commune d’Aurec sur Loire pour une aide immobilière temporaire afin de permettre l’installation de notre association sur la commune durant l’été 2015 à la maison dite « Ravel ».

Mise à disposition par la commune d’Aurec d’une propriété en bail précaire de 1 an reconductible 3 fois afin de prototyper la transformation d’un bien immobilier vacant en « Tiers Lieux » permettant de créer et développer un nouveau type d’offre sur le marché de l’immobilier en France.


Nos besoins immédiats (aout)

Une installation rapide dans la maison (possibilité de vivre et de travailler) nous a permis une meilleure appréhension de nos besoins :

  • Une propriété pour installer nos activités associatives et professionnelles sur la commune d’Aurec sur Loire avant la rentrée scolaire.
  • De la matière première (bois, peinture, électricité) pour aménager le bâtit.


Nos attentes à court terme (septembre – décembre)

  • L’accès à certaines infrastructures comme la salle des fête à proximité de la maison Ravelles, l’auditorium de la médiathèque et le Gite d’Aurec afin d’accueillir nos rencontres locales et nationales de la rentrée de septembre et octobre 2015.
  • Un interlocuteur privilégié à la Mairie d’Aurec pour entretenir un échange permanent sur l’évolution de nos projets respectifs. (installation, réalisation et développement)


Nos envies à moyen et long terme (janvier)


Durée de l’occupation

1 an reconductible jusqu’à 3 ans

  • Date d’entrée : 1er Aout 2015
  • Date de sortie : 1er octobre 2016 ou 2017 ou 2018


Conditions d’occupation

Mise à disposition gracieuse d’une propriété comprenant 1 maisonnette et 2 petits bâtiments annexes sur un terrain d’environ 600 m2 en contrepartie des travaux d’embellissement nécessaires à l’installation qui restent à la charge de l’occupant.

En revanche, la mairie s’engage à faciliter toutes formes de réemplois de matières pouvant être pris dans ses stocks disponibles et d’y associer certaines compétences communales si nécessaire pour l’intérêt du projet et des parties.


Création d'un magazine


Été 2016

Semaine CowoSlowTourism Commissariat Expo Tiers-Lieux Biennale du Design 2016

Réunion du co-commissariat :

ColoCamp

Accueil d'une colonie de vacances itinérante :



Accueil - Définition de MoviLab - Qui porte et constitue MoviLab ? - Pourquoi contribuer sur ce wiki ? - Comment contribuer sur ce wiki ? - Conciergerie MoviLab - Mentions légales
‏‎