L'ADN des Tiers Lieux

De Movilab.org
Aller à : navigation, rechercher
ImaginationAE.jpg


"Un Tiers Lieux ne se crée pas, il se révèle."


Portail:Les Tiers Lieux

L'ADN d'un Tiers Lieux

MarqueTilios.png

Nous entendons par ADN d'un Tiers Lieux le cheminement commun qui est mis en œuvre pour partir de l'idée à la création du Tiers Lieux et qui intervient généralement avant la phase de développement des services modulaires des Tiers Lieux.

Il se définit et se contextualise par les différentes identités qui vont constituer la dynamique propre du Tiers Lieux.

Cette ADN permet d'identifier :

  • la communauté : qui l'a voulu ? qui l'a porté ? quelle gouvernance ? quels objectifs et intérêts individuels et collectifs ? quelles compétences et ressources existantes partageables ?
  • le territoire : ou se trouve t il ? qui sont les acteurs concernés et touchés ? quelle est la complémentarité recherchée et apportée avec l'existant ?
  • le processus : les éléments déclencheurs ? les difficultés rencontrés ? les réussites collectives ? les services et les produits assurant la base du modèle économique ?


Traduction de ce triptyque au niveau international : #People #Place #Process

COMMUNAUTE : Le Tiers Lieux, c'est d'abord une communauté vivante

Si l'aménagement physique d'un Tiers Lieux est une question importante, l'espace devant se mettre au service des usages qui en seront fait, la clé du succès repose sur les usagers qui font vivre le lieu. Par nature, le Tiers Lieux est un espace de rencontre, d'échange, de fertilisation, d'accès, d'utilisation et de mutualisation de ressources aux services de projets individuels et collectifs. Il appelle donc à un mode de fonctionnement ouvert et participatif, où se tiennent de nombreux évènements destinés à servir les projets de la communauté.

Le tiers-lieu a avant tout pour vocation d’émanciper les individus qui le fréquentent et de développer une « capacitation » et une trajectoire d’évolution et de développement personnel. Ceci étant, le projet d’un Tiers Lieux ne peut être la somme de projets individuels. Un projet collectif fort et porteur doit garantir le sens du lieu et le liant de la communauté.

Si l'on veut qu'un Tiers Lieux fonctionne durablement, il doit être voulu et porté par une ou plusieurs groupes d'individus. C'est ce qui fait le caractère "bottom up" de la démarche. Avant de regarder où implanter un Tiers Lieux, il convient donc de réunir régulièrement les personnes intéressées pour leur permettre dans un premier temps de se connaître et de se découvrir. Ces rencontres sont appelées "Jelly" s'il n'existe aucun espace sur le territoire ou "CowoCamp" s'ils sont dans un espace existant souhaitant ouvrir sa communauté.

TERRITOIRE : Un projet au service d'usagers et d'un territoire

Cela représente le territoire. Il peut être micro-local - nous parlons alors d'un Tiers Lieux physique - ou "hors sol", nous parlons alors d'un Tiers Lieux numérique ou virtuel. Le territoire est ici une représentation culturelle plus que cadastrale.

Lorsqu'il s'agit de développer un Tiers Lieux physique, le Tiers Lieux et son projet collectif sont par essence à encastrer dans un projet et une contribution territoriale plus vaste. Le Tiers Lieux s’intègre à un contexte territorial micro-local d’ores et déjà riche de ses initiatives, de ses ressources et de son potentiel. Le sens donné au lieu gagne à / doit s’interfacer à un projet de développement territorial (micro-local). Ceci signifie qu’une cartographie des ressources déjà existantes doit être faite pour évaluer l’apport réel et la plus-value du lieu, au service d’une communauté d’usagers à qualifier. Ce point est particulièrement illustré par la télévision citoyenne participative et du Medialab en cours d'incubation à Mouans-Sartoux : il s’agit là de formaliser et capturer le potentiel dormant des citoyens et des acteurs du territoire. La télévision citoyenne participative et le MédiaLab permettent ainsi la création d’un espace symbolique collectif, véritable Tiers Lieux de création collective et laboratoire d’innovation hors des schémas traditionnels, qui favorise l’expression de ce potentiel dormant. Il permet aux usagers de se réapproprier le territoire et d’y contribuer.

Le lieu, les services qui y sont rendus et l'équipement qui est disponible se mettent au service du projet collectif. Le lieu n’est pas à considérer comme une ressourcerie classique. Les ressources sont certes apportées mais aussi co-créées, co-développées, enrichies par les membres. Le développement de ressources immatérielles est au moins aussi, sinon plus important, que la mise à disposition de ressources matérielles.

Ce wiki va documenter les modalités et méthodologies selon lesquelles un projet collectif peut émerger et se structurer. A cet égard, la finalité de conversion vers des modes de vie durables (Movilab) peut donner une finalité à ce projet.

PROCESSUS - 1. Une gouvernance ouverte et participative

La gouvernance est le système par lequel une organisation humaine est dirigée et contrôlée. Elle pose un certain nombre de questions parmi lesquelles :

  • les droits et les responsabilités des différents acteurs partie prenante du projet
  • Les règles et processus de prise de décisions formels versus les modalités effectives de prise de décision (en ce compris la formalisation du projet du lieu et de sa finalité)
  • la place accordée aux parties prenantes (internes et externes)


Compte tenu de l'importance de la communauté d'usagers du lieu et de la nature collective du projet, les règles de gouvernance et de fonctionnement qui sont en vigueur gagnent à être ouvertes et participatives. Le mot-clé doit être la co-création. A cet égard, l'expérience des Satellites ou de la télévision citoyenne participative sont intéressantes.

En matière de gouvernance, les règles fondamentale d'un Tiers Lieux sont:

  • OpenProcess : vous avez le droit de tout penser, dire et faire à partir du moment ou vous le rendez lisible, visible et accessible = transparent
  • FeedBack : vous prenez le temps de documenter et vous partagez aussi bien ce qui a et ce qui n'a pas marché dans votre projet
  • Bienveillance : vous n'êtes pas dans le jugement mais dans la coopération et prenez soins autant du processus que de la finalité du projet


PROCESS - 2. Un lieu à animer

Le Tiers Lieux est donc un lieu vivant, animé, à la fois force de propositions, accompagnateur et/ou révélateur de capacités et de talents. Les animations pouvant faire vivre la communauté sont donc essentielles.

Ci-dessous, vous trouverez un guide d'animation pour différents types d'évènements qui peuvent être organisés dans un tiers-lieu :


Les cellules souches

Cellulessouches.png

Nous entendons par cellules souches les déclencheurs du projet. 5 types de cellules extraites de la méthodologie MoviLab nous permettent d'amorcer une dynamique d'intelligence collective connectable aux (futur) tiers lieux. C'est en ça que l'on parle alors de "Tiers Lieux OpenSource"

  • Travail / Vie privée > FamilyLab
  • Médiation numérique > WikiSchool
  • Médias d'Intelligence Collective > MédiaLab
  • Communautés inspirantes > OpenInnovation
  • Ecole, sciences et recherches > OpenSchool


Les familles de Tiers Lieux

  • Entrepreneuriat
  • Citoyen
  • Social
  • Culturel
  • Geek
  • Étudiant
  • Design





Accueil - Définition de MoviLab - Qui porte et constitue MoviLab ? - Pourquoi contribuer sur ce wiki ? - Comment contribuer sur ce wiki ? - Conciergerie MoviLab - Mentions légales