IndieCamp 2017 Névez

De Movilab.org
Aller à : navigation, rechercher
MetaMedia2-1024x617.jpg

Ampoule.png Cette page est une ébauche.
Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?).
Support : Le portail dédié à la documentation et aux codes sources

Consulter le portail MoviLab Bretagne.


Tierslieux Nevez.jpg


Indie, abréviation de l'anglais « independent », parfois francisée en « indé » ou « indèp » pour « indépendant », qualifie une forme de culture produite en dehors des circuits commerciaux traditionnels et/ou appartenant à un courant underground, anticonformiste, avant-gardiste



À quoi sert cette page ?

Cette page documente un format d'événement particuliers.

La page vise a rendre accessible au plus grand nombre le code source d'un Summer Camp, pour que chacun puisse s'approprier le format et le reproduire dans un nouveau contexte avec d'autres personnes.

Le Contexte

L'IndieCamp 2017 de Névez était une réunion de hackers, makers, codeurs, bio-hackers, biologistes, transitionneurs, agriculteurs, designers, ferronnier, forgeron à l'Atelier Z dans le hameau de Kervic sur la commune de Névez dans le Finistère du sud. Il s'est déroulé du 1er au 10 juillet 2017. Une vingtaine de personne on participé au Camp.

Cette rencontre se fait sur le format d'un Summer Camp : un Tiers-Lieux éphémère où chacun est libre de se reposer ou travailler selon ses envies et son rythmes.

L'échange et la transmission de compétences, de savoir, et de méthodologies est au cœur du processus. Il s'agit d'apprendre ensemble.

L'IndieCamp de Névez fait suite au Summer Camp 2016 Kerbors. L'appellation a été changée car nous avions observée que nombre de communicants de métier et autres promoteur d’événementiel s'emparait du terme summercamp pour produire et proposer des formats très éloignés de nos valeurs, très éloignés de la qualité de nos production et rendus.

IndieCampNévez.jpg

Pourquoi et Comment "non" organiser un IndieCamp

Ou les secrets et la recette frugale d'un tiers-lieu(X) éphémère...

Pourquoi ?

    Faisons les serment de nous rencontrer et de nous réunir à chaque fois que les circonstances l'exigent et de nous séparer uniquement lorsque [...] 


Cette phrase issue du serment de Jeu paume, dans laquelle la fin est volontairement laissée en suspension pour chaque IndieCamper puisse en écrire le but final et que la somme de ces écrits constituent un ensemble de circonstance commune, illustre assez simplement le besoin de rencontre physique des individus qui co-construisent ce type de format.

Cela fait écho, sans pour autant en être une part directement reliée, aux travaux d'Antoine Burret, Dr en sociologie, : Etapes vers une conception politique du tiers-lieu.

Ainsi le choix de concevoir les conditions pour se réunir, bien vivre et bien faire ensemble, est mu par la nécessité de proposer des formats avant-gardiste, d'où l'usage du terme "Indie", qui répondent aux besoins individuels et collectifs de vivre en accords avec ses convictions, éthique et temporelles.

Le choix de sites ruraux pour ces formats IndieCamp est lié à :

  • Une volonté de décentralisation des actions et productions face aux ogres urbains métropolisant
  • Réaliser des preuves de concept intelligente et intelligibles, frugales et adaptées, non colonialiste et appropriable, reproductible et modifiable
  • Les demandes tiers-lieux - résilience - autonomie - numérique se multiplient de la part de personne ou d'organisation résidant en milieu rural

Comment ?

Si l'organisation d'un événement de 10 jours peu paraître lourde et fastidieuse, il y nombre d'ingrédients, de liant et d'astuces pour rendre ce travail plus léger et plus facile à organiser.

Temps de préparation

Avant le jour J, selon l'expérience acquise il faut :

  • 6 mois pour des débutants
  • 3 mois pour des personnes acculturées
  • 45 jours pour des aguerris
  • 30 jours pour de "hautement-aguerris"

Il ne s'agit pas là de travail à temps complet mais du temps nécessaire aux discussions, échanges, accords collectifs, et surtout du temps pour informer et motivés des individus à rejoindre la démarche et participer au camp. Voir la recette de 2016 "Concevoir et presque non-organiser un Indie camp….

C'est un peu le temps indicatifs de préparation, cuisine, cuisson et infusion qui vous est proposé ici. A vous de concevoir avec d'autres temporalité, surtout si vous modifiez les ingrédients.

Individus et groupe porteurs

Tout d'abord, il faut constituer un groupe de personnes motivées, ou utiliser un groupe existant, pratiquant un langage commun ou en capacité rapide de pratique un langage commun. Cela est important pour faciliter les échanges tout en évitant les incompréhensions, parfois diffuse, de concept qui pourraient mener à des tiraillement assez fort pour dissoudre l'élan collectif et donc l'objectif de co-construire et co-réaliser un Camp. Les origines géographique ou les distances de résidences des individus de ce groupe n'ont pas d'importance, internet peu permettre d'avancer dans les dialogues par chat ou par visio-conférence.

Ces personnes établissent ensemble, par consensus dans le cas présenté ici, les bases de conception du camp :

  • Créneaux possibles dans l'année
  • Minimum de base et conditions de fonctionnement collectif pour lancer le projet
  • Outils de communications et de notes collaboratives communes de préparation

Pour nous organiser et mettre en accès contributif libre et open source cette organisation cellulaire, nous avons utilisés Github et un fichier en langage markdown

Avoir une preuve de concept

Que cette Preuve de Concept (POC) soit la votre, celle d'autrui sous licence libre, ou que cela provienne d'un Camp que vous vécu mais sans participer à l'organisation, elle vous sera salutaire pour convaincre des hôtes de vous accueillir et sera un agent de confiance pour convaincre des co-organisteurs et des participants de vous rejoindre.

Dans le cas de l'IndieCamp Névez, les POC réalisées par les co-organisteurs étaient :

</ajoutez vos POC>

Hôtes et lieu du Camp

Pour réaliser un IndieCamp il faut un lieu permettant l'expérimentation et l'hospitalité. Pour se faire, seul le principe de rencontre entre individus permet d'établir les conditions de dialogue, d'échanges et de compréhension afin de créer les conditions de confiance entre toutes les parties prenantes.

Les lieux atypiques et/ou au cadre exceptionnel favorise la motivation et l'attrait sur la démarche, donc c'est facteur qui favorise la collaboration pour ne pas porter une organisations seul ou en tout petit comité.

Xavier et Cédric ce sont rencontrés plusieurs fois avant d'évoquer le lancement d'un IndieCamp. Avant d'acter la décision d'action, c'est le cadre de réciprocité qui a été travaillé : Ce que les Campers doivent aux hôtes et ce que les hôtes apportent aux campers. Une fois ce cadre de réciprocité établi, pour Névez ce fut la construction d'un WC sec, il ne reste plus qu'a lister les impératifs (ou ce que les parties veulent ou ne veulent surtout pas), ex :

  • nombre de places maximum
  • respect de l'intimité des hôtes
  • accès à l'électricité et commodités
  • Documentation

etc.

Le tout étant notifié dans le fichier .md dans github. Vous pouvez aussi utiliser une page wiki pour vous organiser si vous n'aimez pas github.

Il ne vous reste plus qu'à envoyer le lien de votre documentation de lancement et organisation dans vos réseaux et réseaux possiblement intéressés. Le transparence, la réciprocité et les pratiques collaboratives open source et les possibilités de modifier le programme des projets / ateliers / séances par toutes personnes qui voudraient participer au camp apportent les conditions à la confiance dans la démarche et provoque l’intérêt. C'est une base à jardiner collectivement pour entretenir la transition vers une autonomie, une bien être et épanouissent personnel comme collectif.

Les Personnes et le Lieu

Lieu

Les campeurs sont accueillis par l'Atelier Z, projet de Tiers-Lieux en cours de construction.

L'Atelier Z est une ancienne ferme avec de nombreux bâtiments à rénover. Un famille habite ici. Elle souhaite accueillir des projets collaboratifs.

On compte déjà un résident qui construit sa TinyHouse. Un grand jardin potager a été aménagé à plusieurs mains.

Les campeurs ont participé à la construction de cet Atelier Z : rangement de la grange, aide à la construction de la TinyHouse...

Ils étaient accueillis gratuitement sous deux conditions :

- être autonome (déranger la famille au minimum)

- construire des toilettes sèches en extérieur

En un mot, laisser le lieu plus beau et plus propre que les campeurs ne l'avaient trouver en arrivant.


    À lire : le carnet de bord l'IndieCamp jour après jour

Participants

  • Théo : biomer et étudiant double diplôme INSA Rennes et ESC Rennes
  • Marine : psychologue clinicienne
  • Xavier P. : feronnier (Gov Kemper)
  • Aurélien J.M. : Médialabeur (Movilab)
  • Xavier C. : biomer, commoner engagé, Open BioFabrics, Digital Athanor, multibao, DAISEE
  • Cédric : hôte de ce camp (Atelier Z)
  • Emmanuel L. : Visible Energie, DAISEE
  • Emmanuel P.Q. : Fondation Explore, Ocean is Open
  • Anne Le Gars : UBO Open Factory, FAB14
  • Rieul T.: co-producteur DAISEE, La MYNE écohacklab lyonnais
  • Victor : étudiant, stagiaire chez Makery
  • Chloé L. : membre fondatrice Enzyme & Co
  • Emmanuel M. : médiateur numérique
  • Arthur M. : “Un Indien dans la ville”, “Société ouverte”
  • Matthieu B. : LabFab Rennes, la Sophiste
  • Sébastien : architecte militant, Mainstenant
  • Alexandre : designer et gamer, The Playful Lab
  • Charlène C : entrepreneure en reconversion
  • les voisins bienveillants : Laex et Jaco; Marine et Léo; François président du Konk Ar Lab.


Les participants venaient des 4 coins de la France : Marseille, Paris, Lyon, Mulhouse, Rennes, Concarneau, Névez, Brest, Saint-Étienne... Avec des âges allant de 24 à 51 ans

Thématiques et Projets

Autonomie, énergie et libertés informatiques

Pendant ces 10 jours, les campeurs ont du mettre en place les outils et structures pour être autonomes.

C'est-à-dire ne pas dépendre de l'extérieur, ne pas s'appuyer sur les ressources rares de l'Atelier Z.

Le camp s'est lentement agrandit au rythme des constructions et des ajouts. Ce besoin d'autonomie concernait de près la question de l'énergie : comment être autonome énergétiquement ?

La question numérique entrait également en jeu, de nombreux questions autour de la donnée furent soulevées.

Hack urban data Viz pour DAISEE


1- Intentions

   OpenStreetMap est une base simple pour visualiser les données des internets de l’énergie !
   Depuis plus de 10 ans maintenant, les agences de la NASA et la NGA (National Geospatial-Intelligence Agency) on monté un programme pour reconstituer le Modèle Numérique de Terrain du globe: La Shuttle Radar Topography Mission (SRTM). Ils ont fabriqué, à l’aide d’un radar monté sur la navette Endeavour, des milliers de dalles de 5° par 5°.

2- Tests

  • Améliorations Hack Urban Data Viz (DAISEE). ‘stepsize’ Srtm2Osm de 5 m de précision concernant les données satellitaires topographiques autour de l'Atelier Z à Névez.

Vélo énergie


A documenter plus complètement

Velo generateur experimentation.jpg

Amélioration du vélo au lowtech lab avec l'ajout d'un étage de pédalage pour augmenter la vitesse de rotation. On passe d'une puissance produite d'environ 20 à 40 Watt.

Forge/Ferronnerie


Gouvernance et consensus

Dans le prolongement de travaux amorcés en 2015 sur la gouvernance et le consensus et sur les bases du travail collectif fourni lors de la Biennéle internationale du Design de St Etienne, un e séance de réflexion et travail d'écriture fut porposer par Xavier Coadic pour améliorer le texte d'analyse du Consensus comme outil de gouvernance. Ce text ouvert à collaboration extérieure se nomme OCNI: Objet de Consensus Non Identifié sous licence CC BY SA 4.0.

Les discussions, les nouvelles rencontres et les observations des évolutions de l'IndieCamp Névez, ainsi que les comportements individuels et collectifs relevés, se prêtaient parfaitement à nourrir ce travail réflexif de fond.

Avec du Noisebridge, du Camille Bosquet, Antoine Burret, Concarneau et Auray, Biennale internationale du design de St Etienne... Bref, plein de petits bouts de trucs faits et assemblés ensemble dedans.

Crypto monnaie Libre


  • Installation et Test de la monnaie libre Duniter G1 et le client Sakia. Voir le Forum Duniter.

Duniter est un logiciel. Son but est de permettre la production d'une nouvelle valeur numérique (ou électronique) ayant toutes les caractéristiques d'une « monnaie libre¹ ». Nom de code de cette nouvelle valeur : le Ğ1.

Le Ğ1 est désormais bien réel : les toutes premières unités ont été créées le 8 mars 2017, et de nouvelles sont produites chaque jour par ses membres.

   Adress ethereum : `acb1d476448a52d83e7f22f73bd634b17cdb1187
   Parity : Public node URL: `      enode://340f7a5ddb93e24ec52630d503b802b476ab54726fb4c92211911e0f4502b523d3e2e94756abf4d59d0f39ae62542ea82ce971f68c6f0c033930f988388630d4@192.168.1.105:3030`

Pourquoi créer un compte Parity ou Geth ? Pour créer sa propre blockchain en local, lire également Créer une Blockchain privée sur Ethereum

Ce temps lors de l'IndieCamp fait le lien entre daisee.org, sur l'énergie, et le projet Build Your Own Device For Infraterrestrial sur les biomes bactériens des sols.

Ethereum et raspberry pi 3


Pour les prototypes DAISEE, Open design program for people who consider energy as a commons. We're going to build the 'internets of energy'.

Sur 2 raspberry 3.

MédiaLab


Tcpdump Internets et libertés


"Tcpdump est un analyseur de paquets en ligne de commande. Il permet d'obtenir le détail du trafic visible depuis une interface réseau. L'outil distribué par les distributions GNU/Linux, FreeBSD, NetBSD, OpenBSD et Mac OS X dépend de la bibliothèque logicielle libpcap."

Il apparaît aujourd'hui d'importance vitale d'acculturer le plus grand nombre aux conséquence de l'explosion des internets et aux risque inhérents aux usages. Il en va de la liberté de chacun comme de la sécurité individuelle et collective. Dans un monde qui tend vers l'hyper surveillance, comment rendre responsable et libre chaque citoyen dans l'utilisation des internets ?

Un IndieCamp est un espace-temps propice aux discussions sur le sujet ainsi qu'aux pratiques pair à pair pour transmettre et appréhender des cas de figure permettant aux participants de marcher vers un peu plus de liberté et de compréhension.

Le dimanche 1er juillet sur le camp, fut un temps de prise en main de la commande informatique tcpDump, ainsi que lecture de :

Le mardi soir 4 juillet fut un atelier collectif en learning by doing (apprendre en faisant) sur les usages de tcpdump dont les résultat simplifié fut :

Il s'agit simplement de brancher - par le port USB - son téléphone mobile (ou tout autre objet communicant) à l'ordinateur avec un terminal en route sur "tcpdump". Cela renvoie :

  • passage de données remontées dans le terminal en IP à une IP6
  • une adresse mac affichée et tout un tas de données (à anonymiser)

Un bref, en configuration standard, non appareil et protocole de communication fournissent à qui veut s'y pencher tout un tas de données personnelle ultra sensible: Documentation de l'atelier tcpDump du camp

Toilettes sèches


C'était le point principal du cadre de réciprocité entre les co-organisateurs et les hôtes de l'IndieCamp. Un WC sec à donc été construit sur une base de palettes et des branches de bois provenant de la lande du terrain du Camp ainsi que l'achat d'1m3 de sciure à la scierie proche pour alimenter le WC sec.

Pourquoi des toilettes sèches à compost ? Pour un accord avec les principes d'écologies et d'autonomie. (Cf article )

WC sec by Aurélien Marty, licence CC BY SA 4.0
WC sec en finition by Aurélien Marty, licence CC BY SA 4.0


Les toilettes sèches ont été fabriquées et assemblées en une semaine par plusieurs petits temps de collaborations par plusieurs campers. Les palettes provenant de récupération, la lunette de WC et le saut achetés par les hôtes, l'ossature fut bâchée et le toit en tôle ondulée de récupération.


Douches extérieures


Panneaux solaires

Objectif : tester un support de panneau solaire orientable manuellement

Idée : Plutôt qu'utiliser un support de panneau solaire motorisé pour suivre le soleil, l'idée est de fabriquer un support orientable low-tech et orientable sans moteur, ni électronique. Ce sont les visiteurs et les personnes qui l'orientent à la main en se guidant sur l'ombre portée. Cela permet de favoriser l'interaction entre le visiteur et le système de production (le FAIRE) plutôt que de rester dans le VOIR. Ce système est adapté pour des festivals, des animations, etc... Même si le panneau PV n'est pas orienté correctement, il produit tout de même de l'énergie, sauf à le mettre dos au soleil (ce qui peut être empêché avec des butées).

PV ensemble.jpg

Description : L'axe est un pied de chaise métallique de bureau. Le plateau mobile repose sur 3 roues (il faudrait modifier le support pour bloquer l'orientation des roues). Le panneau tourne seulement selon l'axe vertical pour assurer le suivi du soleil, ce qui est plus simple et suffisant. La roulette arrière ne repose pas sur le plateau car l'ensemble est un peu déséquilibré par le poids du panneau. Un contrepoids est à ajouter. L'ensemble est sanglé sur un fut métallique de 200l remplit de 40 litres d'eau comme lest.

Retour d'une visiteure : plutôt qu'utiliser l'ombre porté du panneau, on pourrait faire un masque en forme de nez et projeter l'ombre du nez sur un dessin de clown. Le jeu : mettre le nez sur le clown ! Un moyen ludique pour aligner le panneau ! A tester :)

DIY mushrooms


Fin de marché, zéro déchets

Nous étions plusieurs lors de cet IndieCamp à pratiquer le glanage sur les marchés de nos différentes villes d'origine. Il a donc émergé naturellement le fait d'aller en groupe sur le Marché de Névez pour récupérer les invendus destinés au rebut.

Cette démarche provient de plusieurs motivations :

  • Faire une action simple, également pédagogique par la démonstration publique, pour réduire le gaspillage alimentaire. En France, on estime que près de 10 millions de tonnes de nourriture consommable sont jetées chaque année.
  • Prouver que l'aspect des fruits et légumes n'est pas lié à leur valeur nutritive.
  • Créer des situation de discussions avec les commerçants
  • Réduire le coût financier journalier de l'IndieCamp
  • Favoriser les circuits court dans l'alimentation
  • Partager un bon moment lors du glanage puis du tri et enfin de la cuisine.
    Page liée la Discosoupe


Biogaz de cuisine

Biogaz cuisine.jpg


Expérimenter de la micro (nano?) production de biogaz en cuisine

Pad de documentation de la recette et de photos

Plus aide avec le tuto sur les colonnes de Winogradsky by Le Biome HackLab

Conception de Flight case pour InidieCamp réplication


Dans le cadre de l’IndieCamp 2017 à Nevez, un groupe a pris la décision de s’engager dans la conception d’une Flight Case (1) contenant un minimun vital pour l’autonomie et la sécurité des campers (2) étant également un objet de médiation de pratiques numériques collaboratives. La documentation du prototypage en cours

Rocket stove

Besoin/envie : permettre une cuisson des repas et des cafés grâce aux ressources présentes sur place (du bois).

Résolution : de ce besoin est née l'idée de fabriquer un réchaud, notamment de type "rocket stove", un réchaud qui utilise peu de bois et relativement facile à fabriquer. En discutant de cette idée avec une personne en visite sur le camp et habitant pas loin (d'abord dans l'idée de trouver des matériaux), il s'est avéré que ce voisin avait un rocket stove qu'il avait fabriqué et dont il ne se servait pas. Deux personnes du camp sont donc partis chercher ce réchaud.

Rocket ensemble2.jpg

Aspect technique : un rocket stove se compose d'un tuyau coudé isolé : une entrée horizontale pour introduire du bois (plutôt des tiges) et une cheminée. De plus une grille au niveau de l'entrée permet de poser les tiges de bois, tout en laissant entrer de l'air nécessaire à la bonne combustion du bois. Le foyer se fait au niveau du coude. Sur certains modèles il y a une seconde arrivée d'air au niveau de la cheminée afin de brûler des gaz qui ne l'auraient pas été. Sur le modèle récupéré il n'y a pas de seconde arrivée d'air. Le conduit bois/fumée est inséré dans un autre fut métallique et calé avec un mélange terre/argile. L'argile permet d'isoler le foyer et de conserver des braises (autrement, le tube métallique se refroidirait très vite).

L'alimentation en tiges de bois se fait par le bas. Une tôle a été ajoutée devant l'entrée. Elle permet d'enlever les cendres entre 2 utilisation (à faire systématiquement car le foyer est petit). Pour régler la chauffe ("la quantité de flamme"), il est très simple de tirer ou sortir 1 ou 2 tiges de l'alimentation. Cette tôle isole du sol des tiges chaudes ou enflammées et évite de mettre le feu à l'herbe alentour.

Modifications apportées : une partie de la cheminée a été cisaillée en lamelles afin de les rabattre pour deux choses: avoir une surface plate pour poser sa casserole, et créer un petit rebord qui limite le dépôt de suie sur le cul de la casserole. Par la suite des trous ont aussi été faits pour évacuer la fumée et garder le tirage.

Rétrospectivement : il aurait mieux fallu soulevé une lamelle sur deux ou créer un support afin que les gaz/fumées s'évacuent en "léchant" le plus longtemps possible la casserole afin d'éviter les déperditions. Une cheminée plus haute et une seconde arrivée d'air aurait permis d'avoir une meilleure combustion et donc une limitation de la formation de suie.

Cette proposition de modification a été réalisé sur la fin du séjour (voir photos ci-dessus)! Le tirage a été nettement amélioré lorsque l'on met la casserole mais reste insuffisant. Et ce support avec les lamelles reste peu stable. Il faudrait ajouter une grille ou une tôle avec des pieds (réglables en hauteur ?). Cela permettrait de mettre une poële par exemple.

Définition Wikipédia du Rocket Stove

La Bulloterie

La Bulloterie est un outil ludique de mise en relation par intérêts et savoir-faire, en groupe affinitaire (bulles). Elle permet aux usager.e.s d'un Tiers-Lieu, participant.e.s d'un événement de se rencontrer et de se découvrir autour du support de l'outil. Elle a été inventée lors d'une rencontre "Inter NuitDebout" en Août 2016. L'objectif était de permettre à des personnes d'horizon différents de connaitre leur centre d’intérêt commun.

Il s'agissait lors du camp de presenter et faire découvrir l'outil à fin d'essaimage.

Déroulé de l'atelier :

  • Préparatifs (10 min) : Un compas a été fabriqué à partir d'une planche de bois (chute de cagette de vin trouvée dans la materiauthèque) percée de 5 trous, Il a permis de tracer des cercles à la craie (4 diamètres différents) sur le tableau noir se trouvant au cœur de l'Atelier Z.
  • Présentation de la bulloterie :
  • Participation (10-20 min) : Les personnes présentes sont invitées à venir remplir et jouer avec la bulloterie.

Note : Les participants se sont bien pris au jeu, en nommant les cercles et s'inscrivant dans ceux des autres. Certains sont même revenu voir son évolution et s'inscrire de nouveaux.

Enjeux futurs :

- Prototyper un usage quotidien de la bulloterie lors d'un futur quand

- Develloper et fabriquer un plateau de jeu

- Develloper une version numérique interactive du dispositif.

Ressources :


Ressources numériques


Médias

Vidéos


Sons

Á venir les itws de Radio Galère

Photos

link:https://www.sharypic.com/vllqflgc5i2ia89u/

Articles


Pages liées




Accueil - Définition de MoviLab - Qui porte et constitue MoviLab ? - Pourquoi contribuer sur ce wiki ? - Comment contribuer sur ce wiki ? - Conciergerie MoviLab - Mentions légales