IndieCamp

De Movilab.org
Aller à : navigation, rechercher


Formatsummercamp.jpg

Langues / Languages

  S'il vous plaît, sentez sous libre de traduire cette page ou de contribuer aux traductions dans toute langue qui vous plaira !
  Please feel free to translate this page or contribute to translations in any language you like!
  1. English version

Définitions et Principes

Objectifs de cette page

  • Définir collectivement que signifie IndieCamp, ce que sont les IndiesCamps, pourquoi et comment en faire soi-même et/ou à plusieurs
  • Documenter un processus
  • Documenter un code social commun à ces formats et leurs forks
  • Rassembler les différentes documentations des différents IndieCamps

Origines et influences

Indie : abréviation de l'anglais « independent », parfois francisée en « indé » ou « indèp » pour « indépendant », qualifie une forme de culture produite en dehors des circuits commerciaux traditionnels et/ou appartenant à un courant underground, anticonformiste, avant-gardiste.

L'idée à la conception du premier IndieCamp, nommé Summer Camp en 2016, vient du désire d'avoir en France des rencontres inspirées de L'indeWebCamp.

La culture influençant les IndieCamp provient de l'histoire de Factory Records un label indépendant anglais fondé à Manchester en 1978 par Tony Wilson et Alan Erasmus, qui compte parmi son catalogue plusieurs groupes phares de la scène rock britannique de l'époque, à savoir Joy Division, New Order, A Certain Ratio, The Durutti Column, Happy Mondays, et (brièvement) James et Orchestral Manoeuvres in the Dark. En 1992, le très industriel London Records envisage de reprendre Factory, mais l'affaire tourne court : en effet, à ses débuts, Factory avait pour habitude d'éviter les contrats, et il s'avère que le catalogue de New Order appartient en grande partie au groupe plutôt qu'au label. La légende voudrait même que les cadres de réciprocité entre les premiers contributeurs à Factory Recors furent écrits avec le sang de Tony Wilson sur un morceau de nappe en papier.

Dans ces origines et ces influences, l'IndieCamp est également espéré comme conçu agilement et frugalement. Avec des réflexions et des tentatives de fonctionnement apparentable à l'extreme programming. parfois avec des essais d'usage de Class, Responsibilities, and Collaboration (CRC) dans sa conception et son déroulement.

Agileflowchart.gif

Vous trouverez, par exemple, un ensemble de règles utiles et un Agile Models Are Paintings, Not Photographs dans les prémices de configuration des premiers IndieCamps

Pourquoi et Comment "non" organiser un IndieCamp

Ou les secrets et la recette frugale d'un tiers-lieu(X) éphémère...

Pourquoi ?

    Faisons les serment de nous rencontrer et de nous réunir à chaque fois que les circonstances l'exigent et de nous séparer uniquement lorsque [...] 


Cette phrase issue du serment de Jeu paume, dans laquelle la fin est volontairement laissée en suspension pour chaque IndieCamper puisse en écrire le but final et que la somme de ces écrits constituent un ensemble de circonstance commune, illustre assez simplement le besoin de rencontre physique des individus qui co-construisent ce type de format.

Cela fait écho, sans pour autant en être une part directement reliée, aux travaux d'Antoine Burret, Dr en sociologie, : Etapes vers une conception politique du tiers-lieu.

Ainsi le choix de concevoir les conditions pour se réunir, bien vivre et bien faire ensemble, est mu par la nécessité de proposer des formats avant-gardiste, d'où l'usage du terme "Indie", qui répondent aux besoins individuels et collectifs de vivre en accords avec ses convictions, éthique et temporelles.

Le choix de sites ruraux pour ces formats IndieCamp est lié à :

  • Une volonté de décentralisation des actions et productions face aux ogres urbains métropolisant
  • Réaliser des preuves de concept intelligente et intelligibles, frugales et adaptées, non colonialiste et appropriable, reproductible et modifiable
  • Les demandes tiers-lieux - résilience - autonomie - numérique se multiplient de la part de personne ou d'organisation résidant en milieu rural et urbain

Comment ?

Si l'organisation d'un événement de 10 jours peu paraître lourde et fastidieuse, il y nombre d'ingrédients, de liant et d'astuces pour rendre ce travail plus léger et plus facile à organiser.

Temps de préparation

Avant le jour J, selon l'expérience acquise il faut :

  • 6 mois pour des débutants
  • 3 mois pour des personnes acculturées
  • 45 jours pour des aguerris
  • 30 jours pour de "hautement-aguerris"

Il ne s'agit pas là de travail à temps complet mais du temps nécessaire aux discussions, échanges, accords collectifs, et surtout du temps pour informer et motivés des individus à rejoindre la démarche et participer au camp. Voir la recette de 2016 "Concevoir et presque non-organiser un Indie camp….

C'est un peu le temps indicatifs de préparation, cuisine, cuisson et infusion qui vous est proposé ici. A vous de concevoir avec d'autres temporalité, surtout si vous modifiez les ingrédients.

Individus et groupe porteurs

Tout d'abord, il faut constituer un groupe de personnes motivées, ou utiliser un groupe existant, pratiquant un langage commun ou en capacité rapide de pratique un langage commun. Cela est important pour faciliter les échanges tout en évitant les incompréhensions, parfois diffuse, de concept qui pourraient mener à des tiraillement assez fort pour dissoudre l'élan collectif et donc l'objectif de co-construire et co-réaliser un Camp. Les origines géographique ou les distances de résidences des individus de ce groupe n'ont pas d'importance, internet peu permettre d'avancer dans les dialogues par chat ou par visio-conférence.

Ces personnes établissent ensemble, par consensus dans le cas présenté ici, les bases de conception du camp :

  • Créneaux possibles dans l'année
  • Minimum de base et conditions de fonctionnement collectif pour lancer le projet
  • Outils de communications et de notes collaboratives communes de préparation

Pour nous organiser et mettre en accès contributif libre et open source cette organisation cellulaire, nous avons utilisés Github et un fichier en langage markdown

Avoir une preuve de concept

Que cette Preuve de Concept (POC) soit la votre, celle d'autrui sous licence libre, ou que cela provienne d'un Camp que vous vécu mais sans participer à l'organisation, elle vous sera salutaire pour convaincre des hôtes de vous accueillir et sera un agent de confiance pour convaincre des co-organisteurs et des participants de vous rejoindre.

Dans le cas de l'IndieCamp 2017 Névez, les POC réalisées par les co-organisteurs étaient :

</ajoutez vos POC>

Hôtes et lieu du Camp

Pour réaliser un IndieCamp il faut un lieu permettant l'expérimentation et l'hospitalité. Pour se faire, seul le principe de rencontre entre individus permet d'établir les conditions de dialogue, d'échanges et de compréhension afin de créer les conditions de confiance entre toutes les parties prenantes.

Les lieux atypiques et/ou au cadre exceptionnel favorise la motivation et l'attrait sur la démarche, donc c'est facteur qui favorise la collaboration pour ne pas porter une organisations seul ou en tout petit comité.

Les hôtes et IndieCampers peuvent se rencontrer une ou plusieurs fois avant d'évoquer le lancement d'un IndieCamp. Ou elles ils peuvent échanger plusieurs fois par visio-conférence. Ces rencontres permettent de trouver un langage commun entre les parties.

Avant d'acter la décision d'action, c'est le cadre de réciprocité qui a été travaillé : Ce que les Campers doivent aux hôtes et ce que les hôtes apportent aux campers. Une fois ce cadre de réciprocité établi, il ne reste plus qu'a lister les impératifs (ou ce que les parties veulent ou ne veulent surtout pas), ex :

  • nombre de places maximum
  • respect de l'intimité des hôtes
  • accès à l'électricité et commodités
  • Documentation

etc.

Le tout étant notifié dans le fichier .md dans github. Vous pouvez aussi utiliser une page wiki pour vous organiser si vous n'aimez pas github.

Il ne vous reste plus qu'à envoyer le lien de votre documentation de lancement et organisation dans vos réseaux et réseaux possiblement intéressés. Le transparence, la réciprocité et les pratiques collaboratives open source et les possibilités de modifier le programme des projets / ateliers / séances par toutes personnes qui voudraient participer au camp apportent les conditions à la confiance dans la démarche et provoque l’intérêt. C'est une base à jardiner collectivement pour entretenir la transition vers une autonomie, une bien être et épanouissent personnel comme collectif.

Les postures encouragées

L’accueil

Prenons gage que les personnes – de tous horizons et identités confondues – soient les bienvenues, qu’elles se sentent accueillies dans un espace ouvert et hospitalier. Cela inclut, mais sans s’y limiter, les personnes de toute ethnie, culture, nationalité, couleur,croyance politique, religion, capacité mentale et physique, statut de migration ou d'expatriation, classe économique et sociale, niveau d’éducation, sexe, orientation sexuelle, identité sexuelle, âge, taille, situation familiale.

La bienséance et la bientraitance

Rencontrons-nous avec excellence, c’est-à-dire la volonté et le soin apporté sur le bien être et le bonheur d’autrui, et assurons-nous d’être bien-traitant en s’attachant à ce que notre manière d’agir concrètement (savoir-être et savoir-faire) soit bien un terrain de bienséance.

Les comportements que nous voudrions décourager :

  • attaques personnelles : menaces, insultes, langage violent dirigés contre une autre personne ;
  • humour oppressif et langage discriminatoire ;
  • avances, drague non consentie ;
  • insistance alors que quelqu’un vous demande d’arrêter ;
  • encouragement des comportements ci-dessus.

Voir également Questions sur la gestion des risques dans les tiers lieux

Less is more

Xavier Coadic, Documentation du Summer Camp 2016 sur le GitHub du Biome :

  • Les envies et les possibles ont été sourcés en amont par visioconférence et écrits en ligne pour mettre toute personne intéressée au même niveau d'information qu les autres participants.
  • Celles et Ceux qui seront là feront l’événement.
  • Il n'y a pas vraiment d'organisateurs en chef
  • Chaque participants peut porter une responsabilité collective si cela lui convient
  • Tarif par jour est arbitrairement fixé à un seuil minimal. La solidarité financière entre participants n'a pas été objectée.


DIY :

  • tu t'organises, sans te reposer sur les non-organisateurs.
  • tu honores la loi des deux pieds.
  • tu sais que les personnes présentes sont les bonnes
  • Les participant.e.s viennent lors qu'ils le peuvent, ils restent le temps qu'ils et elle souhaitent
  • Les participant.e.s ne viennent pas les mains vides en fonction de leurs possibilités et de leurs projets
  • Le regime alimentaire de chacun est respecté et considéré avant l'ouverture du camp
  • Ce qui ressort de cet IndieCamp sont les fruits des jardins communs cultivés par les parties prenantes



Dans le cadre d'un Tiers Lieux


Exemple de Camps documentés


Articles


Pages liées




Accueil - Définition de MoviLab - Qui porte et constitue MoviLab ? - Pourquoi contribuer sur ce wiki ? - Comment contribuer sur ce wiki ? - Conciergerie MoviLab - Mentions légales