Hub de partage du Clapier

De Movilab.org
Aller à : navigation, rechercher
MetaMedia2-1024x617.jpg

Ampoule.png Cette page est une ébauche.
Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?).
Support : Le portail dédié à la documentation et aux codes sources

Le contexte

le quartier Beaubrun, Tarentaise, Couriot

Depuis 2015, ce secteur est sous la référence désormais unique de QPV, quartier prioritaire de politique de la ville. Ces nouveaux contrats de ville reposent sur trois piliers et trois priorités transversales :

  1. Cohésion sociale
  2. Cadre de vie et renouvellement
  3. Développement économique et emploi

Les problématiques identifiées dans ce quartier correspondant à une aggravation de la paupérisation. Cela entraîne un déficit d’attractivité du quartier pour son développement économique et génère un sentiment d’insécurité des habitants.
Les élus interrogés sont unanimes dans leurs réponses à ce sujet. Le quartier, malgré sa proximité avec le centre ville, se paupérise d'année en année. Il constitue un espace dit « typique » des politiques de la ville avec de multiples problématiques à résoudre ; telles que la sécurité, la jeunesse, l'emploi, les logements insalubres, et autres.

Le projet que nous présentons s’inscrit dans une alternative qui tend à répondre à ces difficultés.
Il s’agit de créer un espace identifié fédérateur de dynamiques sociales, économiques et environnementales associant les habitants du quartier Beaubrun Tarentaise, Couriot, des acteurs économiques de l’économie numérique, des structures de l’éducation populaire dans un même lieu : La Gare du Clapier

Il s’agit de développer 3 axes complémentaires :

  1. Développer la consommation alimentaire de qualité accessible à tous en s’appuyant sur les ressources locales de la Loire.
  2. Créer un espace de restauration conviviale d’habitants en utilisant les produits locaux
  3. Soutenir l’émergence de projets des habitants en lien avec le numérique et le développement durable.

Le Projet : Le HUB de partage du clapier

L'Histoire du projet

Après cinq ans passé Au Comptoir Numérique...

Environnement local

Le quartier est riche de structures d'intérêts publiques avec lesquels une dynamique de développement est possible. Différentes structures coexistent dans l’environnement social du quartier (la maison de quartier de Beaubrun, l’Amicale Laique, La Maison de l’emploi et de la formation professionnelle. La mairie de proximité, le Parc Couriot, le Musée de la Mine, la médiathèque de Tarentaise. Les écoles de Beaubrun et la grand église. Le Hub du Clapier sera une entité qui s’intègre aux activités de politique de la ville du quartier.

La vocation du Hub du Clapier est d’interagir avec tous les acteurs du quartier afin de créer des synergies positives favorable à développer une plus value d’image pour le quartier et ses habitants.

La gare du Clapier se prête particulièrement bien à ce type de dispositif puisqu’elle se trouve à proximité du boulevard de ceinture de la ville, dans un quartier en pleine restructuration et à proximité du Parc Couriot.

A l’origine, Le Clapier tire son nom du château du Seigneur Jacques de Soleysel édifié au moyen ge. Le quartier fut longtemps un lieu de labeur centré sur l’extraction minière. Sa gare de voyageurs pourrait ainsi devenir un « Hub » avec la vocation de relier le monde numérique au monde physique.

Ainsi, dans un même espace de 480m2, on pourra à la fois créer un espace attractif où faire ses courses en produits locaux. Venir s’y restaurer et y nouer des relations sociales, y créer des projets liés au développement durable où encore y trouver des ressources pour développer une startup où une association. Le projet vise à faire converger à la fois les habitants du quartier et ceux de Saint Étienne et sa couronne.

Il s’agit de créer un espace qui offre une nouvelle façon de travailler, fondée sur le potentiel de la collaboration et sur l’économie de la fonctionnalité Les structures Intervals, Zoomacom et OpenScop, porteuses du projet, partagent des valeurs communes. Elles contribuent toutes trois au développement local et valorisent les acteurs citoyens par la coopération et la consommation collaborative.

C’est au niveau local que la consommation collaborative permet de renforcer la proximité et le lien social, de répondre à des besoins du quotidien. comme l’alimentation. Elle permet l’ouverture vers d’autres formes d’activités en lien avec le numérique et l’émergence de projets portés par les structures du quartier et des habitants.

Un HUB c’est une porte d’entrée conviviale et locale. Un espace physique ouvert aux croisements et à la diversité des échanges et des contributions. Cet esprit collaboratif constitue l’âme du projet. Il se matérialisera par la création d’un du supermarché collaboratif avec son espace de restauration mutualisé.

Supermarché collaboratif

Voir la page dédiée Supermarché collaboratif

Le Foodshare : L’espace de restauration mutualisé

La SAS coopérative aura également en gestion la partie centrale au rez-de-chaussée du HUB.

Pensé comme un espace mutualisé de convivialité, le « foodshare », espace central au rez de chaussé, pourra accueillir des activités indépendantes les unes des autres, mais possédant comme point commun des éléments facilitant l’économie du partage.

Une cuisine de qualité élaborée par les habitants et les producteurs

Dans ce sens, l’espace pourra accueillir selon une programmation établie, chaque midi, une équipe de cuisiniers, associations, producteurs/artisans alimentaires qui proposeront un menu du jour, des plats à emporter ou à consommer sur place un service de snacking.

Plusieurs structures souhaitent déjà travailler dans cet espace (les délices colorés, le restaurant chez Sam, le boucher bio, le restaurant Bol Appétit, Christophe Angénieux viticulteur).

Favoriser la découverte des du goût chez les enfants

Ainsi, les produits alimentaires proviendront principalement du magasin. Une cuisine de saison sera proposée et mettra en valeurs les produits de la Loire en priorité.

Les activités pourront se compléter et s’entrecroiser et permettre de développer de nouvelles opportunités et de nouveaux services. Ainsi, une approche sera engagée avec les écoles du quartier pour animer des actions centrées sur la découverte du goût chez les enfants. L’espace fonctionnera comme un lieu d’accueil convivial où un concierge sera chargé de la coordination des activités et de son animation à partir des sollicitations des habitants ou structures. Le Foodshare pourra accueillir des réunions d’habitants, des rencontres autour de thématiques ou favoriser la rencontre autour de projets d’habitants.

L'espace sera également un lieu agissant pour la lutte contre le gaspillage alimentaire. Ainsi, avec l'association Compostons Collectif , plusieurs composteurs seront installés à proximité du lieu favorisant le recyclage de déchets alimentaires à destination des habitants du quartier.

Un espace de partage échange et recyclage vert

La solidarité alimentaire n'est pas oubliée puisque l'on pourra trouver dans cet espace un réfrigérateur à disposition (le «Lebensmittelretter» ou «Foodsavers» en anglais) permet de collecter les aliments approchant de leur date de péremption et les sauvent de la poubelle. Installé devant l'enceinte, il recueillera yaourts, fruits et légumes que les habitants du quartier pourront venir chercher gratuitement.

La création d ‘activité périphérique

Enfin, il est envisagé de créer une champignonnière au sous sol de l'établissement. Une association souhaite développer la culture de champignons afin de la vendre dans le supermarché collaboratif et en circuit court à Saint Etienne.

Les Structures permanentes du HUB partagé

Le HUB conçu comme un espace ouvert offre une nouvelle façon de travailler, fondée sur le potentiel de la collaboration.

Le Hub de partage du Clapier permettra donc un passage facilité vers une économie de l’usage. Pour permettre de développer de nouvelles opportunités et de nouveaux services.

L'étage de la gare du Clapier constitué d'un espace bureau utile de 100m2 permettra à la SCOP Openscop le développement d'activités nouvelles. Elle proposera à ses clients un espace plus accueillant et pourra employer de nouveaux salariés pour développer ses activités en développement numérique. Elle interviendra en conseil et soutien aux jeunes entrepreneurs du web et aux développeurs de support numériques.

Toujours à l'étage, sur une surface de 75m2, l'association Zoomacom pourra structurer son espace de « coworking » pour les professionnels, étudiants de passage à Saint Étienne.

Cela permettra l’accueil de créateurs d'entreprise, et leur offrira un espace de travail adapté à leurs pratiques, tout en proposant des formations diverses centrées sur l'économie numérique. L'objectif est de faire converger des personnes d'horizons différents afin de favoriser l' émergence d'activités économiques et sociales nouvelles.

Enfin, l'association Intervals occupera la partie droite au rez de chaussée qui constituera un espace de préparation de commandes le jeudi après midi, où se retrouveront l'ensemble des bénévoles aidant à la préparation des commandes pour l'ensemble des clients livrés dans les drives de Supercagette.com.

Cet espace accueillera l'espace de stockage du supermarché collaboratif, un bureau pour la logistique et servira également de drive local le jeudi.


Présentation des Structures porteuses du Projet

L’association Intervals éditrice de www.Supercagette.com

Crée en 2013, l’association collégiale est composée de producteurs locaux et de consommateurs. Elle a été constituée afin de créer un réseau de distribution de produits locaux de la Loire s’appuyant sur le numérique (plateforme de commande en ligne) et un ensemble de points de livraisons sur la région stéphanoise (drives locaux).

L’association Intervals a pour but de promouvoir la production issue de l’agriculture paysanne de l’artisanat alimentaire local. Ses actions s’inscrivent dans plusieurs axes de développement :

  • favoriser la consommation de produits locaux de qualité et valoriser une alimentation saine, qui respecte l’environnement.
  • soutenir la commercialisation en circuit court en développant une économie

de proximité permettant une « relocalisation » de la production et de la consommation.

  • favoriser l’activité de nouveaux agriculteurs qui s’engagent dans la voie du développement durable.

Depuis l’ouverture de la plateforme en avril 2014, le service Supercagette a permis à de jeunes agriculteurs et artisans locaux de développer leur clientèle et d’avoir accès à un premier réseau de distribution. Ainsi Supercagette compte aujourd’hui 1200 familles inscrites sur le site de commande en ligne et 25 producteurs associés. Le CA des producteurs s’élève à près de 120 000 € pour 2015. 10 drives locaux ont été créés sur la région stéphanoise : 5 points de distributions chez des commerçants et artisans, 3 chez des particuliers, 1 dans un établissement public (Le Mixeur) 1 en maison de quartier (Côte Chaude)

L’association est constituée de bénévoles qui participent volontairement en fonction de leur temps libre à la gestion administrative, la répartition des commandes et l’organisation de manifestations locales. 1 salariée est employée à temps partiel en CUI. Son rôle est d’administrer les ventes en lien avec les producteurs et assurer la promotion de Supercagette.

L’association Zoomacom

L’association a pour objet : Permettre l’appropriation des Technologies de l'information et de la Communication (TIC), des pratiques et des usages numériques, par tous les publics au service de l’aménagement, du développement économique, social et culturel des territoires qu’elle accompagne.

Dit autrement : Former et accompagner les territoires, les structures et les citoyens aux changements économiques, sociaux et culturels résultants de notre passage à l’ère du numérique (culture, éducation, connaissances, compétences, etc.)

Zoomacom remplit des mission de service public à plusieurs échelles : départementale, en tant que centre de ressource collaboratif en médiation numérique de la Loire, intercommunale en tant que Pôle Ressource Numérique Local sur l’agglomération de Saint-Étienne Métropole, locale, en tant que Pôle Ressource Numérique pour les EPN de la Ville de Saint-Étienne. Zoomacom accompagne les collectivités locales dans la définition et la mise en œuvre de politique d’accès au numérique et dans le déploiement de solutions d’accompagnement aux usages. Zoomacom milite pour une prise en compte globale du numérique dans l’éducation, l’emploi, la culture… Zoomacom réunit des professionnels et des passionnés par les TIC, salariés, intervenants, bénévoles, experts dans leurs domaines de compétences (technique, usages, culture, sciences, sociologie, économique, politique, éducatif…), souhaitant partager et confronter leurs savoirs et connaissances pour accompagner dans un esprit de réciprocité, les usages numériques de l’utilisateur néophyte à expérimenté.

Les champs d’actions de Zoomacom la culture numérique l’économie numérique la médiation numérique l’aménagement du territoire par le numérique (infrastructures, services, usages) l’animation de communautés apprenantes avec le numérique l’appropriation des pratiques et des usages numériques l’innovation sociale avec le numérique la collaboration et la coopération avec le numérique Les valeurs de Zoomacom l'économie Sociale et Solidaire l’éducation populaire la culture et les logiciels libres le Développement Durable la coopération


La Scop OpenScop

“Artisans du Numérique”

C'est dans un esprit coopératif que les 3 salariés associés proposent avec OPENSCOP un accompagnement spécialisé aux usages numériques collaboratifs en agrégeant les compétences du territoire en fonction des projets de ses clients. Les Services : - assistance à maîtrise d'ouvrage de projets TIC, - animations formations et télé accompagnement aux usages numériques, - portage technique et financier des projets collaboratifs, - mutualisation des ressources et logistique numériques, - réalisation de contenu multimédia. Domaines d'intervention : - technologies de l'information et de la communication TIC, - conception et réalisation graphique, web et audiovisuelle, - animation et support à l'évènementiel, - formations professionnelles pour adultes, - gestion d'espace de coworking/ télétravail.

LAUREAT LOIRE INITIATIVE 2011 Labellisée Entreprise solidaire.