Etapes vers une conception politique du tiers-lieu

De Movilab.org
Aller à : navigation, rechercher
Ce texte était initialement prévu pour introduire une publication. Il a été présenté et discuté publiquement lors de la biennale. Il sert de socle de base pour formaliser des explorations.

Motivations et finalités

À mesure que le tiers-lieu se présente comme un sujet pertinent et stratégique dans le développement de la société, les connaissances sur les tiers-lieux prennent logiquement une place d’importance considérable. Par le prisme des sciences humaines et sociales, cette intervention tire les premiers enseignements de l’étude de ce domaine, qui est naturellement multi disciplinaire, et qui est encore peu explorée. Elle a pour ambition de formuler les fondements et les usages possibles d’une conception politique du tiers-lieu.

Cette intervention prolonge le travail de thèse en sociologie que j’ai soutenu publiquement en janvier 2017. Elle se base sur les résultats de sept années de recherche avec les tiers-lieux. Elle s’inscrit dans la continuité de l’expérience proposée par le commissariat de cette biennale du design. C’est-à-dire qu’elle pose la conception de situations de rencontre entre personnes « partout où les circonstances l’exigeraient », comme une nécessité pour le développement d’une société en accord avec les valeurs et les aspirations de ses citoyens.

Afin de projeter le tiers-lieu dans une dimension politique qui doit être abordée, la question de ce que recouvre le tiers-lieu sera, dans un premier temps, examinée. À partir de cela, différents modèles du tiers-lieu seront présentés et analysés. Des usages, des comportements, des réflexions et des pratiques que le tiers-lieu fait apparaître seront ensuite questionnés. Cette déconstruction conduira à mettre en évidence les propriétés abstraites du tiers-lieu. Il sera alors positionné comme un objet construit. En d’autres termes, le tiers-lieu sera repositionné au niveau de la conception.

De ce point de vue, il sera observé que le tiers-lieu ne possède pas de forme imposée de devenir et que cette singularité en fait un objet tout à fait subversif. C’est également de cette perspective qu’il sera possible d’envisager une conception politique du tiers-lieu. En projetant par exemple, le tiers-lieu comme un service qui place les personnes dans des situations de rencontre pour prendre des décisions sur des sujets qui les concernent directement ou sur des sujets qui engagent la société tout entière. C’est précisément ce déploiement du tiers-lieu dans une dimension d’institution du consensus politique que projette cette intervention.

Par Antoine Burret

Rencontre

À l'initiative de Nicolas Loubet, il est proposé de rencontrer Lawrence Lessig pour évoquer ce projet. L'enjeu est de profiter de sa venue le 20 avril à Paris (précisément à la librairie Petite Égypte) pour présenter son livre sur Aaron Swartz : "Celui qui pourrait changer le monde. À cette occasion il a été proposé de lui faire passer la note d'intention suivante.

Note d'intention

https://hackpad.com/Note-pour-Lawrence-Lessig-X0kZkw6OdUm

Cher Professeur Lawrence Lessig,

je me permet de vous interpeller car je souhaite travailler avec vous dans le cadre d’un post-doctorat sur la dimension politique des tiers-lieux. Le projet de recherche que je vous soumet ici s’inscrit dans une démarche académique et d’action concrète de terrain avec une large communauté de personnes qui envisage aujourd’hui d’opérationnaliser le tiers-lieu dans une dimension d’institution politique.

Ce projet prolonge ma thèse de doctorat en sociologie. Celle-ci est la première recherche au niveau international qui positionne le tiers-lieu en tant qu'objet dans le monde scientifique. Elle consacre 7 années de recherche sur les comportements, les pratiques, les réflexions et les aspirations des personnes dans les tiers-lieux. Elle pose une définition conceptuelle du tiers-lieu qui attire l’attention sur une situation singulière de rencontre entre personnes (physiques et morales) - nécessairement hétérogènes et non affiliés, qui s’engagent à concevoir une représentation commune1. Cette situation qui n’est pas nouvelle, se pose comme une nécessité pour le développement d’une société en accord avec les valeurs et les aspirations de ses citoyens. Elle nous relie à la pensée des Lumières et aux raisonnements fondateurs de la République. Cette situation prend une importance considérable notamment en étant la seul qui permettent aux personnes de discuter régulièrement des questions politiques afin d’aboutir - par la  récurrence des relations dans un cadre commun - « à une compréhension partagée des faits2» telle que vous en formulez le vœu.

Avec l’essor du digital, le travail sur le tiers-lieu devient décisif. Comme vous le soulignez, les services digitaux placent les personnes dans des situations totalement inédites où les valeurs constitutionnelles des États n’ont pas naturellement la capacité d’imposer leurs puissances régulatrices3. Pourtant, les usages que portent certains services digitaux engagent potentiellement la société toute entière. On observe que c’est au niveau de la conception de ces services que le tiers-lieu doit jouer un rôle crucial. Et plus précisément dans la stabilisation des raisonnements de conception. En permettant la rencontre entre l’ensemble des personnes (physiques et morales) qui s’estiment concernées par les controverses soulevées par le service en conception: des hommes politiques, des techniciens, des experts, des profanes, des concepteurs, des prescripteurs, des opérateurs, des décideurs, des usagers. En offrant les conditions nécessaires pour discuter de toutes les questions. En constituant un socle solide de compréhension du phénomène généré par ce service en conception Dès que le stade de la conception est dépassée, dès que les services sont insérés dans la société, il est impossible de revenir en arrière.

Nous sommes de plus en plus nombreux à expérimenter quotidiennement des tiers-lieux pour explorer de nouvelles façons de faire de la politique. À l’observation, on peut ressentir une forte volonté de tendre vers l’installation du tiers-lieu comme une institution de la démocratie. Comme une institution qui intègre pleinement l’environnement décisionnel des gouvernants. Des groupes de travail se forment d’ores et déjà pour approfondir ce sujet.

Aujourd’hui que l’objet conceptuel a été défini, que les conséquences historiques des tiers-lieux ont été analysées, que ses usages et ses potentialités ont été expérimentés, l’enjeu est de travailler à concevoir dans un cadre académique un modèle précis de tiers-lieu afin qu’il devienne une institution démocratique évidente . Il faudra ensuite élaborer un plan d'action au niveau international et trans-institutionnel pour mettre ce modèle de tiers-lieu en situation afin qu’il s’attelle à des sujets d'importance majeure pour la Société.

Il est important de pouvoir travailler avec vous sur ces sujets et c’est la raison pour laquelle Monsieur, je me permet de vous interpeller pour réaliser cet ambitieux travail scientifique.

---

Traduction anglaise

Dear Professor Lawrence Lessig,

I wish to work with you within the framework of a post-doctoral research focusing on the political dimension of the “tiers-lieux” (third-places). This research project that I put to you for consideration is part of an academic approach and practical actions on the field undertaken with a large community of individuals who are willing to operationalise third-places in the dimension of political institutions.

This project will substantiate the continuation of my doctoral thesis in sociology. It is currently the first research at the international level that positions the third-place as an object in the scientific world. It dedicates 7 years of research on the behaviors, practices, reflections and aspirations of people in third-places. This thesis defines a conceptual definition of the third-place, a singular situation of encounter between people (physical and moral) - necessarily heterogeneous and unaffiliated, who undertake to conceive a common representation1. This situation (which, in fact, is not new) turns out to be a necessity for the development of a society in accordance with the values ​​and aspirations of its citizens. In this aspect, it might seem similar to the thought of the Enlightenment and with the foundational reasoning of the Republic. This situation is taking a greater importance as it is the only one that allows people to discuss political issues on a regular basis in order to achieve - through the recurrence of relations within a common framework – “a shared understanding of the facts2”, as expressed in your wish.

With the rise of the Digital, the third-places take decisive importance. As you have highlighted, digital services place people in completely new situations where the constitutional values ​​of the State do not naturally have the capacity to impose their regulatory powers3. However, the uses of certain digital services could potentially involve the whole society. It is observed that it is at the level of conception and design of these services that the third-place must play a crucial role. And more precisely, this role is crucial in the stabilization of conception-oriented reasoning. A third-place brings together people who could be concerned by the controversies, which might appear in the process of design of a developed service: politicians, technicians, experts, non-experts, designers, prescribers, operators, decision-makers, users, etc. It offers necessary conditions to discuss all related issues - from ethics to economics, by taking into consideration electronics, ergonomics, IT, etc. It provides a solid foundation for understanding the phenomenon, generated by this service, which is being designed. As soon as the design stage is completed, as soon as the services are integrated into society, it is impossible to go back in time.

More and more of us are daily experimenting with third-places to explore new ways of doing politics. On observation, there can be a strong desire to move towards the installation of the third-place as an institution of the democracy. As an institution that integrates fully the decision-making environment of the governors. Now, more and more working groups are being formed to explore this issue further.

Today, when the conceptual object has been defined, when the historical consequences of third-places have been analyzed, when its usages and potentialities have been tested, the challenge is to design a precise third-place model, which would allow it to become an obvious democratic institution. Then, it will be necessary to develop an action plan on the international and trans-institutional levels, to put this third-place model into a situation, where it would be able to address issues of major importance for the Society.

It has become important to be able to work with you on these subjects in an academic and professional context and that is why, dear Professor , I allow myself to address you to undertake this ambitious academic project.


Réflexion collective et écriture collaborative

Ci dessus, ouverture d'un tableau collaboratif d'inspiration kanban pour proposer et collaborer aux différentes tâches via cette page wiki.

Cliquer sur une colonne pour découvrir et contribuer


Idées To Do En cours Publiés Distribuer