Edition libre

De Movilab.org
Aller à : navigation, rechercher
Cet article est une ébauche, il fait écho à Créer un reportage audiovisuel du côté édition et publication

Introduction

Tout comme les autres médias, la publication web et surtout papier (PAO) est majoritairement produite à l'aide d'outils propriétaires (Indesign,Acrobat Reader...). Utiliser des logiciels libres pour éditer vos textes, maquetter vos documents et publier vos projets, offrent de nombreux avantages :

  • la gratuité : en effet, les outils de PAO coûtent souvent chères, et cela peut freiner de nombreux projets à buts commerciaux.
  • la protection des données : un logiciel dont on ne connait pas le fonctionnement interne ne nous garantit pas l'imperméabilité des données qu'on lui fourni. Si vos projets sont sensibles en termes de de propriété intellectuelle ou de protection de source, les outils libres garantissent souvent plus de sécurité et développent plus de solutions de protection (chiffrement, transfert SSH...).
  • l'expérimentation : si les logiciels propriétaires sont majoritaires dans le monde de l'édition, c'est aussi, il faut le dire, parcequ'ils sont performants et ergonomiques. Si des progrès sont fait dans le Libre, la diffusion des sources encourage les utilisateurs à développer eux même des plugins, scripts... pour des usages plus exotiques. Automatisation, générativité, pont entre deux logiciels, multi-support... tout est possible !
  • la cohérence! non mais oh! C'est bien beau de parler, de prêcher et de convertir mais où sont passer les convictions la souris à la main sur InDesign, MicrosoftWord ou WordPress ? #Troll

Hybridation, interopérabilité, perméabilité

Collaboratif

L'utilisation de technologies et formats libres et standards permettent de partager plus facilement les différentes briques d'un projet.

Git

Git est un excellent exemple d'infrastructure de projet utile aussi pour l'édition. Il permet de partager, modifier, débattre, gérer les droits de modification de chacun, versionner. Les différentes parties d'un projet deviennent flexibles : les outils, le contenu éditorial, la mise en page... tout peut évoluer dans son coin et être mis en commun et déboguer petit à petit. (ex :gitbook)

Le livre peut alors être facilement partagé sur github pour être corrigé et forké par la communauté. Des maisons d'édition en ont fait leur spécialité comme GreyScalePress avec leur Manifestos For The Internet Age (voir POD)

Pads

Malheureusement (ou non) une équipe autours d'un projet éditorial est composée de gens qui ne sont pas forcement à l'aise avec un outil comme Git. Chacun à ses habitudes et il est souvent difficile de les faire changer. Pourtant il existe des outils de partage et modification de texte très simples et accessibles. Les pads en sont un bon exemple puisqu'ils peuvent prendre plusieurs forment pour des usages différents (etherpad, hackpad , ethertoff, cryptpad...) et proposent tous un lien d'export en texte brut ("plain text") intégrable facilement dans des projets (scribus, html5, css...). Leur avantage est de permettre une modification synchrone (temps réel) et une certaine versionabilité.

Cet aspect de temporalité peut-être exploité en exportant et en jouant avec l'historique du pad !

Interopérabilité

Cette modularité de projet permet de faciliter l'expérimentation de différentes formes et supports pour le même contenu. Il est ainsi possible de travailler sous forme d’arborescence où chaque étape de travail peut être réinjectées dans différents outils ou dans un seul outil mais appliquant des modifications différentes pour ensuite comparer tout les résultats et sélectionner le workflow et les variables les plus intéressantes.

Travailler avec des standards de donnée permet alors de jongler avec les logiciels et de partager chaque étape de travail avec toute l'équipe sans craindre des problèmes d’incompatibilités.

Limites

La plupart des outils sont basés sur une série de librairies plus ou moins encapsulées ensembles et interdépendantes (principe du KISS).

Parfois, le résultat ne sera par forcement identique dans un autre environnement de travail (autre ordinateur, autre distribution, autre navigateur...).

Ainsi, pour être stable, simple à utiliser et à développer, l’environnement de travail peut-être normalisé et contrôlé.

Par exemples : les libraires JavaScript sont de plus en plus encapsulées dans des applications ou même des navigateurs web spécialement développer pour. Les librairies pythons (flat,PIL) trouvent leur puissance dans des ide graphiques adaptés (comme even). Il est donc plus difficile de modifier l'outil en lui même (ses sources), sans devoir recompiler l'application.

Publication On Demande (POD)

La mise en ligne et le partage du code source permet de rendre vivant le projet même après la deadline. Des systèmes de production comme l'impression à la demande permet de réimprimer plus tard des éditions sans sur-cout. Le contenu restant ainsi vivant, le projet perdure et continu de prendre de la valeur au cours du temps.

POD DIY

L'édition c'est aussi une grande partie physique. Impression, reliure, façonnage... il y a une grande vielle à faire autours du diy et de l'open-hardware dans l'édition.

Exemples

Si de plus en plus de sites internets passent à des alternatives libres de WordPress (comme Pelican), le papier reste en berne. Pourtant il existe des maisons d'édition et des projets réalisés totalement sous logiciel libre. Par exemple le magazine Le Tigre.

OpenSourcePublishing

Medor-objet-coop.png

OpenSourcePublishing est une association fondée en 2006, en réaction du rachat de Macromedia (Flash, Dreamweaver...) par AdobeSystems (Photoshop, Illustrateur, Indesign...). Cette situation de monopole renfermant ainsi les outils web et print et donc leurs usages. Aujourd'hui ils sont une huitaine de graphiste qui répondent à des commandes professionnelles entièrement en utilisant des logiciels et ressources libres. Par exemple la revue de "deep-journalisme" belge Medor a été mise en page par OSP.

Le workflow mis en place permet le «peer review», qui laisse la liberté aux journalistes de co-écrire leurs articles jusqu'à la veille de l'envois à l'imprimeur sans interférer avec le travail des graphistes (contenus et feuilles de style sur des pads).

L'intégralité de leur site internet est basé sur un rapport entre les sources disponibles et le contenu mis en forme ("inside the repository")

Pepper et Carrot

Pepper et Carrot est un web-comic écrit par David Revoy entièrement dans un workflow libre (sous Linux Mint: Krita, Inkscape, Blender, Gimp, Mypaint, G’Mic et Imagemagick) et diffusé sous copyLeft CC-By. Les sources sont disponibles sur GitHub. Cette liberté a permis une large traduction de son œuvre et ainsi rassembler une grande communauté dont il reçoit aujourd'hui le soutient par crowd-founding.

Outils

Il existe globalement deux tendances dans les outils développés : le web et "l'ordinateur".

  • le web à l'avantage d'une grande dynamique de diversité (nombre de librairie JS) mais aussi de standardisation (HTML, CSS). Naturellement orienté collaboration et légerté puisque en réseau. Le problème reste l’interopérabilité entre les navigateurs web qui reste la seule et unique fenêtre vers les projets, avec pourtant un debugeur très puissant.
  • "l'ordinateur" ou plutôt tous les outils de bureautique et d'administration système. Ils mettent en avant la stabilité et la rapidité de traitement de l'information. Profitant au maximum du matériel, les applications graphiques sont souvent plus puissantes et les langages de programmations orientés graphisme (Processing,OpenFrameworks) ou information textuelle (Perl) offrent le maximum du potentiel des machines, si on sait les manier..

HTML2Print

HTML2Print est un logiciel de PAO basé sur HTML5, CSS et javascript (Less.js...). Il permet de composer ses éditions print comme un site web. L'ajout majeure est la gestion des formats en mm, des marges et fond-perdus, des livrets et de la pagination.

Python

Scripts

Les 3 logiciels phares de la PAO libre (Scribus,Inkscape et Gimp) ont des entrées et sorties en Python. Il est donc possible d'écrire des scriptes pour faire communiquer les 3 logiciels pour lier et automatiser une publication de la création et le traitement des images jusqu'à la mise en page et typographie en passant par la génération de logo et autres vecteurs.

Libraires

Flat ou sa version compilé avec une interface graphique : Even

NoteBooks

Les documents notebooks Jupyter contiennent du code (python) et du texte "enrichi" par le code (mise en page, figures, graphes...). Les notebooks permettent donc de montrer et modifier du code tout en visualisant le résultat (interprété en temps réel). Ils sont donc intéressant pour créer des présentations à propos du code ou de visualisation de données car ils peuvent être modifiés en directe puis partagés en ligne pour que tout le monde puisse modifier et jouer avec le code.

Ressources

Cultive ta com', une communicante spécialisée dans la communication responsable (écologique et libre) propose un kit, sous forme de fiches théoriques ou pratiques.

Fontes libres

Sélection

Chez les fonderies

Grande base de donnée téléchargement & webfont

pour gérer les typographies sur linux : apt-get install font-manager gucharmap


Trouver le nom d'une font

Outil pour trouver le nom d'une font en envoyant une image :

Pictogrammes


Veille, news, allez-plus-loin

Etienne Ozeray : Pour un design graphique libre

Geoffrey Dorne : article sur graphism.fr