Coding Goûters

De Movilab.org
Aller à : navigation, rechercher

Animation Coding Gouter

Coding-gouter.png

Des animations pour apprendre à coder tout en s'amusant à destination des enfants et des adultes curieux qui les accompagnent.

Programmer, ou être programmé , prophétisait l’essayiste américain Douglas Rushkoff, spécialiste des nouvelles technologies dans son livre éponyme de 2010 où il s’inquiétait de l’analphabétisme numérique contemporain. Deux ans plus tard, c’est le branle-bas de combat : 2012 est proclamé «Année du code» et inculquer l’informatique à ces écervelés de la génération Facebook devient une mission de salut public.

Apprendre à programmer, c’est reprendre la main sur les machines qui régentent nos vies, asservies aux vibrations du portable et aux bombardements de notifications des réseaux sociaux. «A l’ère digitale, celui qui a les clés de la programmation finit par construire la réalité dans laquelle vit le reste du monde» , dit Rushkoff. Qu’elles soient designées par Facebook, Google ou Apple, déplore l’essayiste et fervent partisan de l’open source, on se conforme à leurs visions, exécutant ce que commandent leurs logiciels, sans avoir la moindre idée de ce qui se trame derrière l’écran. Les ordinateurs et réseaux n’ont cependant pas toujours été un médium à sens unique. Dans les années 80, utiliser un micro-ordinateur et apprendre à le programmer était une seule et même chose. Tout détenteur d’un Commodore, Amstrad ou Atari, s’est essayé au code. Puis, les ordinateurs sont devenus de plus en plus user friendly et il n’était -- heureusement -- plus nécessaire de maîtriser le Basic pour pouvoir communiquer. Alors pourquoi cette soudaine injonction à devenir tous programmeurs ?


Savoir programmer, c’est comme pouvoir parler alors que les autres ne pourraient qu’entendre renchérit le gourou des médias. Un savoir qui pourrait s’avérer une puissante arme dans les années à venir, souligne le Washington Post qui présente les hackers comme la nouvelle élite politique et le code comme «la lingua franca des web activistes».

Outre-Atlantique, le nombre de cours a explosé. L’une des expérimentations les plus médiatisées étant Code Year , un outil en ligne d’initiation à la programmation qui a rallié plus de 360000 inscrits, assidus aux exercices de la Codecademy, école du code, créée par deux étudiants de l’université de Columbia, à New York. En Grande-Bretagne, c’est le Guardian qui prend la tête d’une campagne Digital Literacy visant à améliorer l’enseignement des technologies et de l’informatique dans les écoles anglaises. L’idée étant d’apprendre comment fonctionne un ordinateur et pas seulement comment on l’utilise.


Le langage informatique, s’il peut paraître intimidant de prime abord, n’est finalement qu’un ensemble d’instructions traduites de manière à ce que les machines puissent les lire. Et il n’y a pas d’âge pour s’y coller. En France, l’atelier Hype(r)olds initie les dames de plus de 77 ans au Web et les Coding Goûters font de la programmation un jeu d’enfants. Lancé en janvier, notamment par [1]Jonathan Perret, lui-même informaticien, ce rendez-vous mensuel rassemble des kids de 6 à 14 ans, qui se font la main sur Robozzle (casse-tête consistant à contrôler un petit robot avec un jeu d’instructions simples), bidouillent Scratch pour créer des petites histoires interactives et des jeux, apprennent le langage Python , voire créent un jeu pour iPad. C’est un endroit où l’on peut explorer, se rencontrer, rater, recommencer, s’amuser. Et manger des gâteaux, ce qui ne gâche rien.

Paru dans Libération du 18 février 2012


  • En résumé :
  • Un moment de découverte du monde de l'informatique
  • Un apprentissage ludique de la programmation grâce à Scratch
  • L’occasion de découvrir un métier d'avenir!
  • Initiation au fonctionnement des jeux vidéos
  • Déroulement d'une session d'animation

Pour les enfants : par tranche d'ages 5 à 8 ans ou 8 à 13 ans 20 enfants maximum 2h : initiation au code 1h : goûter tous ensemble ! Un parent accompagnateur Fournir un ordinateur ou une tablette si possible


  • Conseils d’utilisation et mise en place d’une animation Coding Gouter

1/ L’usage du logiciel Scratch est plus performante directement en ligne et offre beaucoup plus d’options pour la création qu’avec le logiciel télécharger

2/ Afin de sauvegarder les réalisations il faut se créer un compte sur Scratch: Dans le cadre d’animations sans les parents, demander à l’avance une adresse mail utilisable par les enfants (adresse mail des parents ou création d’une adresse mail créée pour l’occasion avec autorisation des parents).

3/ Préparer ses fiches “Scratch” ou demander au CRD Zoomacom pour emprunter le lot de cartes plastifiées pour une animation.

Exemples

Une délégation du Comptoir Numérique et de l'association Zoomacom a découvert les Coding Gouters lors de l'évènement des Roumics à Lille fin 2013. Le principe est de proposer une sensibilisation à la programmation informatique tout en s'amusant à "coder".

Les bénévoles du CATS vont "veiller" afin de proposer des outils de programmation, des jeux et puzzles algorithmiques, des environnements de développement et une variété de langages. Ces contenus seront mis librement à destination de toutes celles et ceux qui désirent mettre en place des "Coding Gouters". Afin d'alimenter cette base de données et de partager au plus grand nombre cette fiche sur MoviLab peut-etre à son tour alimentée par ses utilisateurs, dans le processus de #OpenProcess #FeedBack.

Ils l'ont fait

Ci-dessous en cours de rédaction : Fiche détaillée Coding Gouter à la MMI de Lyon 7e - partagé en OpenSource par Charlotte Rizzo "Code Week" et http://mixteen.github.io/

Dans la Loire:

Mise en œuvre

Lieu: accessible au public tables chaises connexion internet

Public: enfants/Parents élèves/professeurs

Animateurs: codeurs (pro ou amateur) médiateurs/animateurs EPN

Matos: PC - personnel ou demander au centre Ressource local (CRD ou PRNL local) - Dans la Loire (42): Zoomacom pour Saint-Étienne, le Fil Numérique à Roanne, La Source Numérique à Firminy

Ressources :

  • Perle de liens programmation pour enfants
  • http://jecode.org/ Le site jecode.org rassemble des initiatives encourageant l'apprentissage de la programmation pour les enfants. Nous construisons une carte des initiatives et une carte des événements qu'elles organisent, toutes deux accessibles au grand public et aux écoles qui souhaitent s'ouvrir à cet enseignement.
  • Sites proposant des tutoriels très bien faits pour Scratch, par niveau (en anglais ou en espagnol):[Learn Scratch: http://learnscratch.org/video-courses/scratch-1]

Mukoku - Y7 programming - http://voyager.egglescliffe.org.uk/mwc/mukoku/course/view.php?id=7

Quelques ressources de la communauté francophone [2] avec une aide pour bien commencer.

http://www.canalplus.fr/c-infos-documentaires/c-la-nouvelle-edition/pid6851-les-extraits.html?vid=1058696

Quelques pistes de solutions logicielles

Scratch

Avec Scratch, vous pouvez programmer vos propres histoires interactives, vos jeux et animations - et partager vos créations avec d'autres au sein de la communauté en ligne. Scratch aide les jeunes à apprendre à penser de façon créative, à raisonner systématiquement et àtravailler en collaboration : les compétences essentielles pour la vie au 21ème siècle. Scratch est un projet du groupe Lifelong Kindergarten au MIT Media Lab. Il est fourni gratuitement.

[3]

CodeAcademy

Environnement en ligne pour apprendre les bases de la programmation


Gamesalad creator

Il n'y a pas plus rapide ou plus facile façon de développer des jeux qu'avec GameSalad Créateur. Son visuel, interface drag & drop et bibliothèque de comportements complexes offrent une liberté quasi illimitée de design de jeu.

Code Combat

Logiciel tout en anglais, il est donc recommandé pour des collégiens débutants dans le code

Leek Wars

Logiciel tout en français avec une présentation graphique agréable

Exemples

Les Coding Gouters bénéficient de communautés qui partagent d'ores et déjà des données en ligne.


Articles

AbeillePollen32px.png Pages MoviLab liées